Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Le 13è Guerrier
note moyenne
3,1
4290 notes dont 267 critiques
18% (49 critiques)
29% (78 critiques)
19% (51 critiques)
17% (46 critiques)
14% (38 critiques)
2% (5 critiques)
Votre avis sur Le 13è Guerrier ?

267 critiques spectateurs

Nico591
Nico591

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 798 critiques

3,0
Publiée le 01/05/2015
Le dernier film en date de McTiernan a quelque peu souffert des années écoulées, principalement au niveau du mystère que veut laisser planer le film, et des scènes d'action qui manquent d’énergie. Même sa mise en scène n'est pas aussi virtuose que d'habitude, on pourra cependant retenir l’extrême noirceur du film qui le différencie des autres.
Al f
Al f

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 18 critiques

4,0
Publiée le 06/04/2015
Simple, réaliste et original ! Trois idées contradictoires et compatibles qui résument bien ce film. Le jeu d'Antonio B est très réussi, il apporte un supplément de tension et d'humour à une histoire déjà très mystérieuse. J'ai également apprécié l'explication mystique et légendaire à une situation que les villageois ne comprennent, les arguments pour expliquer par tous les moyens ce qui est effrayant. spoiler: Puis la réalité qui reprend sa place dès la tribu parvient enfin a ouvrir les yeux.
CréatureOnirique
CréatureOnirique

Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 55 critiques

4,0
Publiée le 16/02/2015
Parlons du 13è Guerrier par Thor ! Voilà un film qu'il me tardait de regarder, car j'aime bien cette démarche assez incroyable qui consiste, par exemple, à bâtir UN VILLAGE ENTIER pour les besoins en décors. C'est cette démesure qui m'attire particulièrement dans le cinéma, raison pour laquelle j'aime bien les épopées grandioses comme Apocalypse Now, Ben-Hur ou je ne sais quoi. Le scénario est... classique. En tous cas si vous avez vu Les Sept Samouraïs. Parce que franchement, c'est ça, mais version Viking, et avec 6 personnes en plus. Et bien sûr, ils doivent aller défendre un village contre une horde d'ennemis. Quand Roger Ebert écrivait que Les Sept Samouraïs était un film fondateur... Mais la raison pour laquelle il faut aller voir le 13è Guerrier est je pense pour l'influence que ce film a eu sur le Seigneur des Anneaux ; que ce soit dans la construction des décors (ahurissants) ou dans la patte graphique, il y a une véritable influence du film maudit de John MacTiernan sur la trilogie de Peter Jackson. Eh oui, « film maudit », voilà « le véritable mot de la situation » comme disait Victor Hugo (badge « Vieux schnok littéraire activé »). Ce film fut un calvaire à mettre en œuvre, surtout à cause du conflit entre le producteur (et auteur du roman d'origine) : Michael Crichton. Ce conflit fut tel que McTie a quitté le navire, n'en pouvant plus de voir sa créativité limitée par un producteur aux abois, lequel à eu, lui, toute liberté pour couper allègrement, respectant ainsi la devise des censeurs : coupez, coupez, il en restera toujours trop. Hélas, ces coupes se ressentent, notamment, lors du début du film, beaucoup trop rapide : en moins de cinq minutes, hop ! Notre héros a rencontré les vikings. Et un peu plus tard, allez, on repart en Norvège ! Cela se ressent aussi à la fin, beaucoup trop précipitée (quoique cependant très forte), ainsi que dans certains effets spéciaux très moches et mal finalisés ; non mais ce n'est pas parce qu'on ne voit la ville de Bagdad ou un drakkar viking qu'ils doivent avoir l'air de sortir respectivement d'un tableau et d'un jeu vidéo ! Pour l'anecdote, avant de voir le film, j'avais vu un montage consacré à ce film et au « Beowulf » de Robert Zemeckis, réalisé en animation par motion capture. Et je croyais que les images du drakkar du 13è Guerrier venaient de Beowulf ! Reste que le film est tout de même superbe. Surtout grâce à une photographie somptueuse filmant tout à la lumière naturelle ; ainsi, les scènes de nuit sont FA-BU-LEU-SES et donnent du cachet à ce qu'elles représentent (en particulier la bataille nocturne : oh oui). Sans compter que le scénario a la subtilité de faire du héros, un musulman ayant vraiment existé : Ahmed Ibn Fadlan, poète arabe, joué par Antonio Banderas. Contrairement à la bonne vieille tradition qui consiste à placer un occidental dans la position de découverte d'un monde étranger (jusqu'à s'y assimiler), ici le héros musulman découvre le pays viking, mais sans quitter ses traditions tout en acceptant certaines de celles des vikings. D'ailleurs, concernant le casting, je n'ai rien à dire, à part une mention spéciale pour Vladimir Kulich, acteur de Buliwyf, le chef des 13 guerriers. De plus, j'aime beaucoup cette idée d'expliquer les mythes en les rattachant à des faits historiques. Ici, c'est la légende de Béowulf qui est expliquée, la (très belle) fin du film expliquant comment Béowulf est sorti de l'Histoire pour devenir un héros de légendes ayant, entre autres inspiré Tolkien. Comme quoi, la boucle est bouclée. Et puis ce film dispose d'une bande-originale signée Jerry Goldsmith que je pourrais écouter sans me lasser pendant des heures. Épique, mais en même temps tragique, elle donne envie d'aller se battre pour défendre les siens et donne un parfum d'aventure. Bon, OK, ceci est dû à un changement de Mossieur Crichton, mais on lui pardonne pour cette fois, tant le rendu final est prenant. Mais surtout, surtout, ce film contient deux scènes qui sont à placer au panthéon du cinéma. La première est la scène ou le héros apprend à parler la langue des hommes du nord (je n'en dis pas plus). Et la seconde est la prière des vikings et d'Ahmed, face à l'ennemi qui avance, scène sublimée par la musique de Jerry Goldsmith ; certes, on sent l'inspiration venue d'un certain barbare cimmérien, reste que cette scène est grisante, puissante, tragique, émouvante et épique. Dommage que la bataille qui en découle, bien qu'excellente, ne soit pas à la hauteur. Mais au fond, je m'en moque, je pourrais revoir le film des dizaines de fois rien que pour cette scène. Au fond, peut-être que John Mac Tiernan devrait refaire des films comme celui-là, si on lui en donne les moyens ; sinon, on peut toujours espérer (contre toute espérance) qu'une version « Director's Cut » sorte un jour, afin que le film tel que le voulait MacTiernan soit enfin visible. En attendant, on peut aller se jeter sans crainte sur ce film, c'est de la très, très bonne came.
CMBZH
CMBZH

Suivre son activité Lire ses 64 critiques

3,0
Publiée le 01/02/2015
Un film au ton guerrier. Le début est un peu bâclé à mon goût. La suite est bien ficelé, mais je viens de le revoir après 15 ans, etje sens comme un vide. Le scénario est plutôt prévisible et heureusement que Antonio Banderas tient le rôle principal, car ce film perdrait une étoile à ma note. Néanmoins, il reste agréable à regarder mais n'attendez pas ni de la profondeur et ni de la réflexion.
Jean J
Jean J

Suivre son activité 162 abonnés Lire ses 348 critiques

4,0
Publiée le 18/01/2015
Considéré comme l’un des plus célèbres « grands films malades » du Septième Art, Le 13ème Guerrier de John McTiernan est sans aucun doute l’un des longs-métrages les plus maudits du cinéma et des plus frustrants quand on sait qu’on ne verra jamais la véritable version de son réalisateur. A la fois chef-d’œuvre inachevé et film raté massacré par son producteur, Le 13ème Guerrier n’en reste pas moins un film très intéressant à regarder et à analyser. En 921, le poète arabe Ahmed Ibn Fahdlan est nommé ambassadeur en Asie mineure par son calife, mais en réalité il s’agit d’un prétexte pour le contraindre à l’exil pour avoir séduit la femme d’un autre. Pourchasser par des barbares dans les steppes asiatiques, le jeune poète va alors faire la rencontre d’un groupe de guerriers vikings. Et c’est alors qu’une prophétie l’amène à devenir le 13ème guerrier d’une compagnie de treize vikings menés par Buliwyf, le chef de la tribu, pour aller porter secours au seigneur Rothgar, dont le village est régulièrement attaqué par une horde de démons, mi-humains mi-animaux. Au cours de ce long périple vers le Nord de l’Europe, Ahmed apprend la langue de ses compagnons ainsi que le maniement des armes et devra affronter ses propres peurs. Sorti en 1999, Le 13ème Guerrier fut malheureusement un nouvel échec pour le brillant réalisateur John McTiernan six ans après la sortie de son Last Action Hero en 1993, un excellent film d’action parodique qui fit un flop au box-office américain. Le metteur en scène réussira tout de même à se refaire une santé en 1995 avec le troisième volet de la saga Die Hard intitulé Une Journée en Enfer qui fut un gros succès mais cela n’a duré qu’un temps car la malédiction qui pèse sur le réalisateur fera son retour sur l’un des projets les plus ambitieux de sa carrière : Le 13ème Guerrier. Film qui aurait dû être son chef-d’œuvre absolu, Le 13ème Guerrier sera l’un des plus gros échecs de la carrière du réalisateur, un flop assourdissant au box-office : 32 millions de dollars de recettes aux Etats-Unis pour un total mondial qui s’élève à 61 millions de dollars le tout pour un budget énorme de 160 millions de dollars. Et à partir de ce moment-là, l’on peut observer une fracture dans la carrière du réalisateur qui ne connaîtra plus le succès de ses débuts derrière la caméra, hormis avec Thomas Crown et encore les critiques ne sont pas élogieuses. Tous les films qui succèderont au 13ème Guerrier seront des échecs commerciaux que ce soit Rollerball en 2002, bide intersidéral, ou Basic en 2003, dernière réalisation de John McTiernan qui n’a plus tourné depuis à cause de ses déboires judiciaires et de son séjour en prison pour des écoutes téléphoniques illégales. Mais revenons au film dont il est question ici, sans doute le dernier grand film de la carrière du metteur en scène ponctuée de films cultes tels Predator, Piège de Cristal, A la Poursuite d’Octobre Rouge, Last Action Hero ou encore Une Journée en Enfer. Le 13ème Guerrier aurait dû devenir le chef-d’œuvre de John McTiernan, mais l’Histoire en aura voulu autrement et ce film de vikings n’est devenu que ce que nous connaissons aujourd’hui à savoir un des plus mémorables « grands films malades » du Septième Art. Alors d’abord qu’est-ce qu’un « grand film malade » pour ceux qui ignoreraient ce dont il s’agit ? Cette expression fut inventée par François Truffaut lorsque celui-ci évoquait le film Pas de Printemps pour Marnie d’Alfred Hitchcock, et voici ce que disait Truffaut : « Un grand film malade : ce n’est rien d’autre qu’un chef-d’œuvre avorté, une entreprise ambitieuse qui a souffert d’erreurs de parcours.». En fait pour faire simple un film dit « malade » est un film terriblement ambitieux plein de qualités mais imparfait, réalisé dans la douleur et dans la tourmente de la production. Et Le 13ème Guerrier de John McTiernan en est l’exemple parfait. A la base le film est adapté du roman Eaters of the Dead de Michael Crichton, qui montre comment aurait pu naître la légende de Beowulf, et qui est lui-même inspiré du récit d’Ibn Fahdlan, un lettré d’origine arabe du Xème. Nous pouvons donc déjà voir que Le 13ème Guerrier est un ambitieux projet visant à retranscrire d’une manière réaliste la civilisation viking, la découverte d’une nouvelle civilisation avec une culture et une langue différente de celle du héros et l’installation d’une légende aussi mythique que celle de Beowulf. Mais voilà, le problème c’est que l’homme qui est l’auteur du roman dont s’inspire le film, Michael Crichton, va être la cause de tous les problèmes que possède le film de McTiernan. Les deux hommes ne pouvant s’entendre durant le tournage et la version de McTiernan obtenant des avis mitigés, Michael Crichton eu l’autorisation d’effectuer quelques reshoots notamment ceux intégrant le chef des Wendolls et le combat entre Buliwyf et la mère des Wendolls. John McTiernan ne supportant pas que l’on massacre son film quittera le projet, le contraignant à laisser les raines à Crichton qui ira même jusqu’à changer complètement la bande-originale du film qui ne sera plus composé par Graeme Revell mais par Jerry Goldsmith. A cause de ses scènes supplémentaires qui ont été retourné et du changement de compositeur, Le 13ème Guerrier ne sortira non pas en 1998 mais seize mois plus tard durant l’été 1999 aux Etats-Unis et qui comme vous le savez fera un bide au box-office. Quand on parle de « grand film malade » pour Le 13ème Guerrier il faut dire que le film correspond de bout en bout à la définition donnée par François Truffaut : ambitieux, plein de qualités mais imparfait et tourné dans la douleur et la tourmente d’une production trop autoritaire ne laissant pas le réalisateur livrer le film qu’il voulait depuis le début. Le film est donc très intéressant sur certains points comme les thèmes de l’initiation au maniement des armes d’un homme qui ne se destinait pas à devenir un guerrier, la découverte du courage et le fait de vaincre ses peurs, la découverte d’une nouvelle culture et d’une nouvelle langue dans une scène vraiment superbe où notre héros apprend petit à petit au contact de ses compagnons, en les écoutant notamment, à maîtriser leur langue,… bref autant de thèmes qui permettent au film de devenir vraiment passionnant de bout de bout. De plus, grâce à la réalisation intense et assez immersive de McTiernan, le film est quasiment sans temps mort avec des scènes de batailles violentes et spectaculaires, même si ça à un peu vieillit en terme de rythme, dont un affrontement en milieu de film en pleine nuit entièrement filmé à la lumière des torches ce qui donne un rendu somptueux avec la pluie, le brouillard et la lumière orangée des flammes donnant au film un certain réalisme au niveau du visuel. Le combat final, lui, est sans doute le plus impressionnant car filmé au ralentit où le spectateur ressent toute l’intensité et la violence des affrontements même s’il fait un peu bâclé. Pour ce qui est de la musique, il s’agit sans doute du seul point que l’on ne reprochera pas à Michael Crichton car Jerry Goldsmith livre une magnifique bande-originale dont le thème principal vous reste en tête jusqu’au bout du long-métrage, une musique à la fois épique et majestueuse. Par exemple, la musique tient toute sa puissance dans la bataille finale lorsque les vikings et le héros, pourtant arabe, récitent une prière viking : « Voyez cela, je vois mon père. Voyez cela, je vois ma mère et mes sœurs et mes frères. Voyez cela, je vois tous mes ancêtres qui sont assis et me regardent. Et voilà qu’ils m’appellent, et me demandent de prendre place à leur côté dans le palais du Valhalla, là où les braves vivent à jamais… ». Et enfin les acteurs sont tous très bon, Antonio Banderas, seul acteur connu du casting, se débrouille très bien dans ce personnage qui découvre petit à petit la culture viking et devient le véritable 13ème guerrier, Omar Sharif y fait une petite apparition en début de film et ensuite le reste du casting se compose entièrement d’inconnu tous très à l’aise dans leur personnage de guerrier. Et donc là où le film est raté avec en plus son côté parfois « gros » et irréaliste dans les combats notamment dans le dernier, c’est sans aucun doute dans son montage car le film va trop vite, ne serait-ce que dans le début qui explique en à peine cinq minutes l’exil d’Ahmed Ibn Fahdlan et la fin est brutale dans le sens trop rapide et est très bâclée. On sent très bien que par moment il y a eu des coupures d’effectuer et cela gâche en partie l’histoire et l’œuvre de McTiernan c’est indéniable. Le 13ème Guerrier est donc un film bancal et inégal dans son ensemble car massacré par son producteur, mais c’est cet aspect « malade » qui en fait sa qualité car dans l’esprit des cinéphiles il s’agit d’un chef-d’œuvre avorté, de l’œuvre phare de son réalisateur qu’il n’a pas pu livrer et donc Le 13ème Guerrier est un film qui vaut le détour pour comprendre un peu et s’apercevoir qu’un réalisateur n’est jamais tout puissant face à ses producteurs qui peuvent très vite s’emparer d’un projet tellement ambitieux et le mutiler comme ce fut le cas ici. Le 13ème Guerrier restera donc dans les mémoires comme un pur fantasme de cinéma. A la fois oubliable et inoubliable.
videoman29
videoman29

Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 1 230 critiques

4,0
Publiée le 01/11/2014
Je retrouve à chaque fois « le 13ème guerrier » avec grand plaisir. Pourtant, en parcourant les différentes critiques à son sujet, j'ai découvert qu'il était loin de faire l'unanimité. Personnellement, je trouve que ce bon vieux classique a bien plus de qualités que de défauts, mais bon... les goûts et les couleurs, après tout, ça ne se discute pas. Sorti en 1999, ce film vieillit plutôt bien et reste fort sympathique à visionner. On reconnaît parfaitement le style nerveux de John McTiernan (« Die Hard », « A la poursuite d'Octobre Rouge », « Predator » etc...) qui prouve une fois de plus qu'il est un des rois du divertissement made in USA. Les films sur les Vikings ne sont pas très nombreux ce qui ajoute encore à l'intérêt de celui-là. D'autant que l'histoire est originale et réserve quelques bons moments d'action et de suspense. Les scènes de combat sont spectaculaires et l'ensemble tient parfaitement ses engagements vis à vis du spectateur. Les rôles de guerriers nordistes sont parfaitement tenus par des acteurs géants aux allures de tueurs et Antonio Banderas est crédible en ambassadeur Arabe. Le mélange de cultures qui en découle est savoureux et apporte beaucoup au scénario. Bref, je conserve mon DVD bien au chaud et il y a fort à parier qu'il resservira avant longtemps.
Gabith666
Gabith666

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 780 critiques

2,5
Publiée le 30/09/2014
Niveau scénario y'a pas grand chose, l'histoire est pas très intéressante. Avec les 13 guerriers y'a rien qui est approfondi, on connais rien d'eux et a part un ou deux, ils n'ont pas de personnalité. Antonio Banderas n'a pas été exceptionnel dans ce rôle et les scènes d'action sont assez mal filmé... La fin est pas terrible non plus.
lhomme-grenouille
lhomme-grenouille

Suivre son activité 1013 abonnés Lire ses 3 056 critiques

3,0
Publiée le 09/07/2014
J’adore John McTiernan et, personnellement, il y a quelque chose dans cette atmosphère un peu surprenante qui me plait bien. Par contre, je trouve que le film manque clairement d’ampleur et même de fond. Dommage qu’il tourne quelque peu à vide car je ne peux m’empêcher de percevoir dans ce film un potentiel énorme qui n’a pas du tout été exploité…
Merir Astellan
Merir Astellan

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 48 critiques

4,0
Publiée le 03/07/2014
Film injustement maudit et critiqué. Le 13ème Guerrier est un récit d'aventure comme on n'en fait plus : il laisse de côté fioritures et faux-semblants pour ne garder que l'épique. Tout va très vite, tout est très beau (mention spéciale au décors naturels hallucinants), et l'intrigue joue, comme dans tous les films de McT, avec plusieurs thèmes, dont celui des rapports inter-culturels. Divertissant, bien plus intelligent qu'il n'y paraît, et servi par une très belle B.O.
fandecaoch
fandecaoch

Suivre son activité 412 abonnés Lire ses 2 229 critiques

4,0
Publiée le 01/07/2014
Le 13è Guerrier : Un très bon film d’aventure au temps des barbes. Même si le film est un peu long a démarré, il en reste pas fois prenant malgré qu’encore une fois : la pose production a était mauvaise et que le talentueux John McTiernan (Die Hard, Last Action Héros) n’a pas eu toutes les libertés, surtout au niveau du scénario car il voulait une autres fin, plus de 40 minutes aurait été surprime car c’est assez « étrange » un film d’aventure de 1H40. On voit qu’il est inachevé coté scénario, on remarque que il manque certains moment, surement a cause des producteurs mais cela n’empêche pas que le film soit bon. Déjà grâce a une mise en scène aux petites oignions et de bonne idée de mise en scène (lorsque le héros apprend a parler d'autres langues, c'est très bien montré). Et les décors sont somptueux et les costumes bien foutus et le tout est très immersif. Ensuite, l’histoire malgré qu’elle soit trop rapide et simple est assez prenant, avec une bonne monté en adrénaline et des scènes de combats vraiment excellents accompagnées par des musiques qui donne un coté épique a tout ça. Et pour finir, les acteurs sont convaincants et au casting, on a le droit a Antonio Banderas avec un très bon rôle pour lui. Donc encore une fois, on aurait pu avoir un film encore plus énorme, en espèrent une version direct-cut mais le film en l’état est convaincant.
Antoine B.
Antoine B.

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 254 critiques

4,0
Publiée le 13/06/2014
Un début un peu long, mais après, la frayeur commence à monter et là l'action commence ! Les scènes de combats sont très bien misent en scène ! Le réalisateur de Die Hard signe de nouveau un film grandiose, avec des scènes épiques, un mélange d'humour et de peur, incroyable et une photographie magnifique ! Les acteurs sont dans leurs rôles, on est face à des Vikings ! Une histoire simple qui tient sa route, de l'aventure, de l'action... Ce film culte rejoins le Walhalla !
I Fucking Like Movies
I Fucking Like Movies

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 184 critiques

4,0
Publiée le 10/06/2014
Un peu mal vieilli, parfois plus romancé que réaliste, mais toujours un grand plaisir à voir, notamment pour ses costumes et ses décors mais aussi pour un film sur les vikings de qualité, avec de la violence, de l'humour et de l'émotion !
heathledgerdu62
heathledgerdu62

Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 1 612 critiques

4,0
Publiée le 09/06/2014
Un excellent film d'aventures sur les vikings. Une excellente adaptation du roman fantastique de Micheal Crichton , l'auteur regretté de Jurrasic Park ,le créateur de la série d'Urgences, le réalisateur de Mondwest. Par le réalisateur de Piège de Cristal ( Die Hard 1), de Predator, Last Action Hero , Une journée en Enfer ( Die Hard 3), A la poursuite d'Octobre Rouge, l'Affaire Thomas Crown. Avec l'excellent acteur Antiono Banderas qui a joué Zorro et dans des films de Robert Rodriguez ( la trilogie Spy Kids, Desperado 2 , Machete Kills) mais aussi de Woody Allen ( Vous allez rencontrer un bel et sombre inconnu) , de Pedro Almodovar ( La piel que habito, Les Amants passagers). De l'héroic fantasy comme dans le Seigneur des Anneaux ,le Hobbit et la série TV Game of Thrones.
Flamme-010
Flamme-010

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 17 critiques

3,5
Publiée le 20/05/2014
Adaptation réussie d'une nouvelle de Michael Crichton (Jurassic Park, Sphère...) où un émissaire arabe est contraint de prendre part à une quête périlleuse en compagnie d'un groupe de Vikings. Un vrai choc des cultures, entre Allah et Valhalla. Antonio Banderas apporte beaucoup de fraicheur à cette aventure en terres du Nord, sorte d'épopée guerrière ré-inventant le célèbre mythe de Beowulf contre Grendel. McTiernan filme son sujet de manière viscérale, en lumière et décors naturels, sans effets de style pompeux. Les acteurs scandinaves n'ont pas beaucoup de développement, mais leurs interprétations sont justes. Les images sont sublimées par une partition épique de Jerry Godsmith. Le scénario souffre néanmoins de sous-intrigues totalement sous-exploitées, voire coupées au montage, résultats d'une mésentente sur le plateau entre producteur et réalisateur.
machkof
machkof

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 70 critiques

4,0
Publiée le 22/03/2014
Le film a beaucoup vieilli, et les scènes d'action en sont trop peu intéressante mais se film permet un peu mieux de comprendre la vie des vikings ce qui est plutôt rare. le jeux des acteurs est très confortable ainsi que leurs discours.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top