Mon AlloCiné
La Cité Rose
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "La Cité Rose" et de son tournage !

Premier film

La Cité Rose est le premier long métrage du réalisateur Julien Abraham. Le titre du film est le nom d'un quartier de la ville de Pierrefitte-sur-Seine, en Seine-Saint-Denis, où se déroule l'histoire.

Des débuts à tâtons

Le metteur en scène Julien Abraham a eu l'idée de tourner La Cité Rose en découvrant une série brésilienne, La Cité des hommes. Le projet de montrer la vie d'un quartier de manière positive et réaliste devait d'abord suivre le même format de série pour la télévision, afin de marquer le spectateur sur le long terme. Après un pilote tourné en 2008 qui n'a convaincu aucune chaîne, c'est finalement l'idée d'un long métrage qui a emporté l'adhésion de la société de production Ex Nihilo.

Une grande liberté

Julien Abraham a décidé de tourner essentiellement caméra à l'épaule pour La Cité Rose, afin de s'adapter plus facilement au jeu de ses acteurs, pour la plupart débutants, et garder une certaine crédibilité : "L'idée était de capter un maximum de choses, ce qui impliquait que le cadreur devait être constamment à l'affût", raconte le réalisateur, en poursuivant : "Les marques au sol ne sont pas toujours respectées et, surtout, l'improvisation dans le texte est ma philosophie. Du coup - et cela est vrai pour les petits comme pour les grands - je laissais une grande liberté aux acteurs pour qu'ils n'aient pas l'impression de réciter artificiellement un poème !"

Des acteurs impliqués

Les jeunes acteurs n'hésitaient pas à apporter des modifications au scénario, notamment en ajoutant leurs propres expressions dans les dialogues, constamment retravaillés pendant le tournage du film. La plupart d'entre eux avait également déjà participé au pilote, en 2008.

La Cité de Dieu

Julien Abraham s'est en partie inspiré de La Cité de Dieu (2003), film brésilien sur la vie d'enfants d'une favela, pour tourner La Cité Rose - notamment dans le choix des surnoms de certains personnages et la direction des jeunes acteurs : "Nous avons travaillé en atelier théâtre pendant trois mois avant le tournage. C'était un vrai luxe que mon producteur Nicolas Blanc m'a accordé", explique le réalisateur, en ajoutant : "Je me suis directement inspiré de la méthode de travail utilisée pour La Cité de Dieu. Du coup, une grande complicité s'est instaurée entre nous et, quand je disais "Action", les jeunes comédiens n'avaient pas le sentiment d'être devant une caméra, mais avec un groupe d'amis avec qui ils s'amusaient."

Des comédiens prometteurs

Si le casting de La Cité Rose est principalement composé d'acteurs débutants, on y retrouve tout de même deux visages connus : celui de Juliette Lamboley, qui a notamment joué la fille de Daniel Auteuil dans 15 ans et demi en 2009 (et qui a fait partie des Révélations aux César la même année) et Ibrahim Koma, que l'on a découvert en 2002 dans Fais-moi des vacances, puis dans la série télévisée Sous le soleil.

Un lieu attachant

Le hasard du casting a fait que Azize Diabate Abdoulaye, qui interprète le héros Mitraillette, a lui-même grandi à la Cité Rose. L'attachement au lieu dont parle le petit garçon dans le film n'est donc pas feint. Julien Abraham se rappelle : "Quand il jouait la comédie et se déplaçait dans le "décor" du film – là même où il habite toujours aujourd'hui – , il évoluait dans un univers où il se sentait chez lui."

Musique originale

La bande originale de La Cité Rose est composée de morceaux écrits par des références du rap français : "La musique est si importante pour moi que l’un des co‐producteurs Kwami Abidonou m’a proposé de faire composer « une bande originale inspirée »", raconte le metteur en scène Julien Abraham, en poursuivant : "Il a convaincu des artistes majeurs tels que Soprano, Youssoupha et Sexion d’Assaut, qui, emballés par le film et le message qu’il véhiculait, ont composé des morceaux originaux."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Sans un bruit (2018)
  • Les Indestructibles 2 (2018)
  • Jurassic World: Fallen Kingdom (2018)
  • Bécassine! (2018)
  • Ocean's 8 (2018)
  • Le Doudou (2017)
  • Hérédité (2018)
  • Le Cercle littéraire de Guernesey (2018)
  • Budapest (2017)
  • Solo: A Star Wars Story (2018)
  • Deadpool 2 (2018)
  • Roulez jeunesse (2017)
  • Désobéissance (2017)
  • Midnight Sun (2018)
  • Comment tuer sa mère (2017)
  • Fou d'amour (2015)
  • Hors de prix (2006)
  • La Ch’tite famille (2018)
  • How To Talk To Girls At Parties (2017)
  • Trois visages (2018)
Back to Top