Mon AlloCiné
Ted 2
Note moyenne
2,8
23 titres de presse
  • TF1 News
  • CinemaTeaser
  • Closer
  • Femme Actuelle
  • Le Parisien
  • Télé 2 semaines
  • L'Ecran Fantastique
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Journal du Dimanche
  • Les Fiches du Cinéma
  • L'Express
  • Première
  • Studio Ciné Live
  • Télé 7 Jours
  • aVoir-aLire.com
  • Ecran Large
  • Les Inrockuptibles
  • Ouest France
  • Télérama
  • Voici
  • Critikat.com
  • Le Monde
  • L'Humanité

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

23 critiques presse

TF1 News

par Yves Grosjean

Incroyable mais vrai : un second volet supérieur au premier confirmant que Seth MacFarlane, qui nous avait pourtant déçus avec Albert à l'ouest, n'a rien perdu de son talent irrévérencieux.

La critique complète est disponible sur le site TF1 News

CinemaTeaser

par Aurélien Allin

"Ted 2" accomplit l'exploit d'être encore plus drôle, fou et rentre-dedans que son prédécesseur, au point d'en devenir profondément punk.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Closer

par La Rédaction

Une comédie toujours aussi délirante.

Femme Actuelle

par La Rédaction

Une nouvelle fois, cette comédie décapante réjouira les plus grands.

La critique complète est disponible sur le site Femme Actuelle

Le Parisien

par Alain Grasset

Cette comédie politiquement incorrecte - il est question de ségrégation, de mariage pour tous... - et qui fait preuve de beaucoup d'irrévérence nous vaut une série de séquences très amusantes. On rigole bien aux aventures de cet ourson mal léché.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Télé 2 semaines

par La Rédaction

Mais si les occasions de rire ne manquent pas, le réalisateur soigne aussi le propos, sérieux sur le fond. Mine de rien, sa comédie potache se double d’un plaidoyer pour l’acceptation des différences, mais ne verse jamais dans la mièvrerie.

La critique complète est disponible sur le site Télé 2 semaines

L'Ecran Fantastique

par Gilles Penso

(...) l'une des comédies les plus délirantes de l'année.

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

L’anthropomorphisme douillet qui avait fait le succès du film original donne ici une suite un peu plus développée du côté sexe…

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

L’humour irrévérencieux donne encore lieu à une série de vannes irrésistibles, même si on s’étonne d’un plaidoyer trop politiquement correct pour l’acceptation de la différence.

Les Fiches du Cinéma

par Marine Quinchon

On ne change pas une recette qui gagne. Seth MacFarlane ressuscite sa créature dans une deuxième long métrage moins délirant mais au scénario efficace.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

L'Express

par Sandra Benedetti

MacFarlane a perdu le rythme. Mais pas le sens de la référence finaude à la pop culture. Ni celui des dialogues goûtus, entre trash et régression. Il y a un os dans la potache, mais pas tout à fait de quoi prendre un bouillon.

Première

par Gérard Delorme

Le second volet passe mieux. MacFarlane y reprend la même formule d'humour grossier à base de sexe et de gentilles provocations. Mais si on passe sur l'ironie systématique qui annihile toute intention, on se prend à rire de certains gags et situations.

La critique complète est disponible sur le site Première

Studio Ciné Live

par Fabrice Leclerc

Potache devant l’éternel, MacFarlane a retrouvé son côté petit génie de la réplique cassante, du gag millimétré et d’un humour en pleine surdose de cholestérol. Mauvais pour la santé, mais toujours aussi bon à déguster.

Télé 7 Jours

par Julien Barcilon

L'effet de surprise et le feu sacré ne sont plus de la fête. Bien sûr, le désir de paternité de Ted offre un joli potentiel mariole avec des fulgurances hilarantes en prime, mais point de fou rire. Juste le plaisir de retrouver un pote délicieusement incorrect dans une farce qui l'est tout autant. C'est déjà pas si mal.

aVoir-aLire.com

par Frédéric Mignard

"Ted 2" n’est sûrement pas la panacée dans la comédie. Ses auteurs n’en n’ont pas la prétention, mais ils ont au moins les bons arguments pour combler une génération qui leur est acquise.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Ecran Large

par Simon Riaux

S'il nous fait toujours autant rire avec son humour de sale gosse scato, Ted a du mal à cacher qu'il demeure un produit trop sage et réalisé à la va-vite.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Les Inrockuptibles

par Théo Ribeton

L'ourson malotru revient en toute petite forme dans un buddy movie à l'humour aseptisé.

Ouest France

par Pierre Fornerod

L'effet de surprise n'est plus là. (...) Ce "Ted 2" se répand en terrain connu.

Télérama

par Jérémie Couston

La comédie négocie un virage politique un peu risqué en assimilant le combat de Ted pour l'adoption à celui des communautés noires ou homosexuelles. Le discours enflammé sur les droits de la minorité nounours fera encore rire jaune les tenants du bon goût. 

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Voici

par Jérôme Saunier

"Ted 2" ne réinvente rien et propose à peu de choses près le même cocktail de vannes cradingues et de parodies de films.

Critikat.com

par Josué Morel

D’une lourdeur déjà pachydermique lorsque appliquée à des épisodes de vingt minutes, la méthode MacFarlane, ici aussi indigeste que diluée, touche définitivement le fond.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Monde

par Thomas Sotinel

L’ours en peluche parlant revient, et il parle toujours aussi mal. Tout en échangeant des obscénités avec son meilleur ami (...) Ted entreprend de de faire reconnaître son statut de personne devant la loi, en se référant au combat des Afro-Américains pour leurs droits. On parvient alors à l’authentique obscénité.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

L'Humanité

par Vincent Ostria

Le problème n’est pas la vulgarité de la comédie, mais plutôt son oubli de l’humour en cours de route. On plombe l’ambiance avec un interminable procès où le nounours revendique le statut d’être humain — pour pouvoir adopter un bambin. Le trash vire au gnangnan.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top