Notez des films
Mon AlloCiné
    Following, le suiveur
    note moyenne
    3,8
    1160 notes dont 158 critiques
    répartition des 158 critiques par note
    21 critiques
    70 critiques
    54 critiques
    13 critiques
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Following, le suiveur ?

    158 critiques spectateurs

    Le Cinema du Cinéphile
    Le Cinema du Cinéphile

    Suivre son activité 51 abonnés Lire ses 60 critiques

    4,0
    Publiée le 23 novembre 2015
    Christopher Nolan, en plus d'être mon metteur en scène favoris, il peut aussi se vanter d'être l'un des cinéastes aux projets les plus ambitieux de ces dernières années, pour nous avoir donné sa vision d'auteur du personnage de Batman, nous avoir retourné le cerveau avec " Inception ", et nous avoir offert une odyssée dans l'espace inoubliable avec " Interstellar ". Mais avant qu'il ait gravi les échelons de sa carrière cinématographique, comme la plupart des grands (ou pas) réalisateurs, il a fallu passer par des petites productions à faible budget, comme ce fut le cas de ce dernier avec " Following " en 1998. Le scénario peut paraître classique pour un film de Nolan, le bonhomme ayant tendance à nous offrir des histoires aux idées fraîches et novatrices, mais en fin de compte c'est loin d'être le cas, puisqu'elle est pétrie de bonnes idées, nous introduisant parfaitement le style de Nolan, tout en rendant hommage aux thriller d'Alfred Hitchcock et au genre du film noir, un genre qui se fait de moins en moins présent ces derniers temps. Et puis, de toute façon ce n'est pas l'idée de base qui nous intéresse le plus, mais plutôt la façon dont va nous la faire partager le réalisateur. Au vu du résultat final, ça ne peut pas plaire à tout les spectateurs, me concernant, le fan de Christopher Nolan qui est en moi ne peut réagir que positivement, même si il s'agit d'un des seuls films du réalisateur que je n'arrive pas à qualifier de chef d'oeuvre. Pour commencer, si il y a bien un point qui me réjouis dans ce film, c'est que je craignais que pour un premier film au budget faiblard, Nolan ne réussisse pas à y placer sa patte personnelle et artistique, et ce n'est bien heureusement pas le cas, puisque 100 % du film (j'exagère peut être un peu) transpire la mise en scène Nolanienne. Tout spectateur n'arrivant pas à suivre des films comme " Memento ", " Inception " ou " Interstellar ", devrait s'accrocher avec " Following ", puisqu'il demeure à ce jour comme le film de Nolan le plus difficile à suivre de sa carrière, même les adeptes au style de Nolan risquent d'y avoir du mal, c'est dire. Tout cela est dû a une narration non chronologique, on retrouvera cela dans le film suivant du metteur en scène, " Memento ", sauf que dans ce dernier la narration a un sens puisqu'elle ne fait qu'être inversée, alors que dans " Following ", c'est un peu comme dans les films de David Lynch, c'est non linéaire et particulièrement déconstruit. Il est donc assez dur de qualifier ce procédé lorsqu'il est utilisé dans " Following ", puisque pour certains c'est une qualité, pour d'autres un défaut, en ce qui me concerne c'est ce qui fait le charme du long-métrage ainsi que de ses retournements de situations, bien qu'il soit dur d'y distinguer une certaine motivation. Parmi les avant-goût du style de Nolan, on peut aussi citer le héros naïf et imparfait sur lequel les autres personnages tenteront de prendre le dessus, comme par exemple la femme fatale (raison pour laquelle, je classe ce film dans la catégorie " film noir "), ou encore le thème du mensonge et de la tromperie qui amène les spectateurs à un jeu, puisqu'ils auront tous une perception différente des évènements, jusqu'à un retournement de situation intense et inattendue (je n'oublie pas de vous citer cette petite apparition du logo de Batman, qui est une coincidence rigolote pour la carrière de Nolan). La mise en scène de Nolan est un véritable tour de force, quand on voit la somme budgétaire du film, 6 000 dollars (soit l'un des films les moins chers de l'histoire), on ne peut qu'applaudir, avec si peu d'argent il arrive à instaurer une ambiance digne d'un bon film film noir, de plus le manque de budget ne se fait presque pas ressentir, un petit peu au niveau de l'image (d'où le choix du noir et blanc) et de la durée (1H10), mais ce n'est que minime. Le casting quand à lui, n'est pas composé de tête d'affiche, les acteurs n'ayant pas vraiment décollé dans leur carrière, mais il faut reconnaître qu'ils font bien leur travail, rien d'exceptionnel, mais rien d'honteux non plus, je reprocherai juste à l'actrice jouant la blonde de ne pas être assez investie dans son rôle, mais rien de plus. Les personnages sont globalement bien travaillés, et ont une personnalité particulièrement intéressante, mais ils manquent d'attachements, alors qu'on arrive à s'y identifier sans problèmes, c'est juste que pour moi on pas assez de temps pour s'intéresser à eux, mais là je chipote. La bande originale de David Julyan est pas mal du tout, loin d'être exceptionnelle, mais il est surprenant d'entendre des thèmes aussi réflechies pour un film tourné avec trois fois rien. En conclusion, " Following " a beau ne pas être connu du grand public, mais il mérite sa place dans la filmographie de Christopher Nolan, car il est intéressant de voir jusqu'où on est capable d'aller avec juste 6 000 dollars de budget. Tout fan du réalisateur, doit découvrir cette oeuvre si ce n'est pas fait, on aime ou on n'aime pas, mais on ne peut pas nier qu'il s'agisse d'un condensé de tous les thèmes essentiels à la filmographie de Nolan.
    Ashitaka3
    Ashitaka3

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 1 119 critiques

    4,5
    Publiée le 8 novembre 2012
    Un film non chronologique qui repose entièrement sur l'écriture et sur les personnages. Chaque détail a son importance et c'est tellement bien amené qu'on en sort à la fin à bout de souffle. Le suspens est haletant et le scénario dantesque. Bourré de coups de théâtre. C'est vraiment génial. La mise en scène est malgré tout sans budget et le choix musical n'est pas forcément évident. Un premier long-métrage diablement réussi.
    Itaelle
    Itaelle

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 664 critiques

    4,0
    Publiée le 31 janvier 2010
    "Following, le suiveur" est le 1er film de Christopher Nolan, film à travers lequel on peut déjà constaté un grand talent, et un grand avenir cinématographique pour ce dernier. Des son 1er film, il employa des montages complexes, perdant le spectateur dedans, jusqu'au bout nous sommes surpris, jusqu'au bout nous ne savons pas qu'elle sera la fin, jusqu'au bout nous nous trompons dans nos prévisions. Montage différent de "Memento", ou du "Prestige", mais qui au final amène au même résultat: des surprises et rebondissement jusqu'à la dernière minute. Via "Following, le suiveur", nous suivons un homme ayant une vie assez déplaisante (chômeur, sans vie social, ayant pour passion suivre des gens au hasard...), une histoire assez simple mais qui gagne en ampleur grâce au montage. Je trouve quand même que le film est trop court, qu'il aurait fallu approfondir certaine chose, aller moins vite (on perd le fil par moment)... Mais il faut être indulgent, c'est son 1er film et il n'avait pas en conséquence un gros budget. Film intéressant à découvrir, et une réel réussite pour un 1er film.
    real-disciple
    real-disciple

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 1 022 critiques

    3,5
    Publiée le 31 octobre 2012
    Avec ce film on retrouve le style Nolan (qui exultera avec Memento). Dans cette intrigue bien écrite anti-chronologique, on suit le parcours d'un suiveur qui se lie avec un cambrioleur. Je ne peux en dire plus tant la chute est bonne. Par contre on peut parler du choix judicieux du noir et blanc, de la bonne prestation des acteurs (j'ai beaucoup aimé le jeu de Alex Haw) et la musique d'ambiance. On y voit aussi une sorte de film noir dans ce Following qui s'en être un grand film (il faudra attendre Memento) s'en sort bien.
    BlueSkull
    BlueSkull

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 523 critiques

    4,0
    Publiée le 19 septembre 2011
    Premier véritable film de Christopher Nolan, après l'original court-métrage Doodlebug, Following brille déjà de par ses qualités scénaristiques. Le réalisateur utilise ce montage des scènes dans le désordre qui lui est cher (qu'il réutilisera par la suite dans Memento). L'intrigue est très bien menée ainsi que parfaitement compréhensible, malgré ce puzzle chronologique. Cependant j'ai trouvé l'ensemble parfois un peu maladroit (ce qui est tout à fait normal pour un premier long-métrage). Néanmoins, c'est intéressant de retrouver déjà le goût du twist final que cultive Christopher Nolan, ainsi que l'idée de s'introduire dans la vie d'un individu sans qu'il en soit conscient, qu'il approfondira ensuite grâce à Inception. Au final, on obtient un thriller très bien construit, servi par de bons acteurs (Jeremy Theobald et Alex Haw) à l'apparence quelque peu amateur, mais qui vaut le coup d'oeil.
    El Wray
    El Wray

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 183 critiques

    3,5
    Publiée le 3 octobre 2011
    Premier long-métrage - pas si long que ça d'ailleurs - de Christopher Nolan, "Following" impressionne d'abord par son scénario qui, à défaut de maintenir en permanence l'intérêt, est franchement bien ficelé (à l'instar de "Memento", son prochain film qui, soyons honnête, est beaucoup plus abouti) : le réalisateur nous manipule, nous mène où il veut et parfois même nous largue, et on en est quasi-bluffé. Autre point commun avec "Memento", le désordre narratif, devenu en quelque sorte la marque de fabrique de Nolan ; ainsi on alterne dans ce thriller présent et passé sur trois échelles chronologiques, d'où la nécessité de se concentrer un minimum pour pouvoir suivre - heureusement les différents looks du protagoniste nous aident un peu à nous repérer. La mise en scène, quant à elle, est tout à fait maîtrisée, et si les dialogues sont parfois un peu maladroits, le spectateur est emporté par un très beau noir et blanc, une atmosphère noire et une interprétation de haut niveau de la part notamment de l'acteur principal - qu'on a pu voir auparavant dans le court "Doodlebug", toujours de Nolan - dans le rôle d'un raté/frimeur/pigeon. Un premier film convaincant et intéressant. Intéressant pourquoi ? Parce que c'est le premier, justement, et qu'il est assez plaisant de savoir à quoi ressemblait le style Nolan quand il manquait encore un peu d'expérience... et d'argent.
    Shelby77
    Shelby77

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 1 131 critiques

    4,0
    Publiée le 10 janvier 2017
    Critique de "Following : le suiveur" On retrouve déjà dans ce film la marque de fabrique et les techniques scénaristiques de Christopher Nolan qui le feront connaître à un plus large public : la narration non linéaire mais tout de même habile, le héros naïf et le retournement final. Il réussit à faire un truc assez correct avec un modeste budget de 6000 dollars. Le choix de couleur blanc/noir est intéressant, il nous trouble tant on peut savoir avec précision l'époque à laquelle l'histoire se déroule. 4/5
    Henrico
    Henrico

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 812 critiques

    4,0
    Publiée le 21 mai 2008
    « Following » était basé sur une intrigante histoire inventée par Jeremy Theobald, le scénariste et acteur principal du film. Nolan en a fait un bon polar. Le britannique avait d’autant plus de mérite que le film était son premier. La production artistique de Nolan s’est révélée par la suite très inégale avec quelquefois des chefs-d'oeuvre comme "Memento", et souvent décevante.
    Ghost_face
    Ghost_face

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 564 critiques

    5,0
    Publiée le 17 mars 2009
    Pour son premier film Christopher Nolan réalise un coup de génie. FOLLOWING, LE SUIVEUR est un petit bijou de film noir absolument fascinant. La manipulation et les fausses pistes s’enchaînent au rythme effréné d’un scénario retors. Une intrigue menée tambours battants avec ce qu’il faut d’action et de rebondissements pour nous captiver du début à la fin. L’interprétation des acteurs - et particulièrement celle de Jeremy Theobald - est à la hauteur de l’ambition du jeune cinéaste à l’époque, incontestablement talentueux. Qui plus est, le budget aurait été de… 6000 dollars ! On peine à le croire cependant; dans ce cas le respect s’impose. Pas étonnant qu’Hollywood se soit emparé de lui, à qui l’on doit des œuvres (certes plus formatées car des films commandés par les studios alors…) comme LE PRESTIGE ou un certain… THE DARK KNIGHT. On ne regrettera qu’une seule chose : la durée un peu courte du film. Une œuvre incontournable.
    keating
    keating

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 582 critiques

    4,0
    Publiée le 31 octobre 2013
    Malgré l'absence de budget et d'expérience, l'essence de Nolan est déjà présente dans "Following". J'aime particulièrement cette idée de cambrioleur qui veulent non pas dérober des biens matériels, mais créer du chaos dans l'esprit de ceux qui habitent l'endroit où ils s'introduisent. Un peu comme si ils étaient des cambrioleurs de l'âme ... n'est ce pas un petit peu ce que font les personnages d'Inception également, en pénétrant les rêves, donc la psyché, d'être humains? Voilà une idée scénaristique fascinante, que Nolan développe à travers un scénario de haute qualité, à la chronologie non linéaire, manipulant intelligemment le spectateur (on sent bien les germes de Memento). La mise en scène est très soignée également, avec par exemple un plan final de toute beauté. Bref, un film qui intéressera tous les fans des derniers Nolan, qui y verront peut être la matrice de l'oeuvre à venir. Un film petit par le budget mais grand par ses idées et sa personnalité!
    belo28
    belo28

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 1 130 critiques

    4,5
    Publiée le 30 juillet 2011
    Une mise en forme complexe pour une histoire plutôt banale mais qui arrive à se rendre intéressante grâce à une mise en scène affirmer. Un film un peu difficile d'accès aux premiers abords (le présent, le passé et le futur sont montés cut) mais qui trouve une cohérence après l'heure de film, une cohérence solide soutenu par un scénario habilement écrit! Le début d'une grande aventure...
    James Betaman
    James Betaman

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 238 critiques

    4,0
    Publiée le 14 octobre 2015
    On m'a montré ce film en cours de cinéma. Et tiens, un film de Nolan, qui plus est, son premier film. Donc, sans le vouloir, je continu mes découvertes chez le génie Christopher Nolan. Et pour un premier film, je dois avoué que j'ai trouvé le film très réussi. C'est étonnant ces réalisateurs qui ont un budget catastrophique et qui arrivent à créer une atmosphère pesane et un suspens haletant. Comme James Wan avec Saw en fait. Cepandant, du Nolan, ceux qui sont habitués à ses Dark Knight, Inception et d'autres de ses chef d'oeuvre, Following est bien différent. On retrouve toujours l'intelligence du scénario, et d'ailleurs on se retrouve avec un personnage secondaire nommé Cobb qui s'appropri les secrets de personnages en s'immiscant dans leur vie privée. De quoi vous rappeler vous rappeller Dom Cobb de Inception. Donc, oui, Following a une atmosphère pesante et le scénario est captivant malgré le fait que le film ne dure que 1h10. C'est très rapide. On a à peine le temps de s'attacher aux personnages et de toute façon, ils ne sont pas vraiment très spécial. On suit les péripéties d'un homme solitaire qui se retrouve entraîné dans une histoire de délinquence. Pour un film de 1h10, je dois avouer que le scénario est complet. Loins d'être parfait, mais il propose un traitement de personnage très intéréssent. Quant à la mise en scène, elle est très bonne, les passages d'infractions sont vraiment bien fait. Et la fin est géniale. Je ne m'attendais vraiment pas à un final comme ça. Pour son premier film, Nolan a réussi à nous servir un super film. Il faut au moins ça pour entamer la carrière du plus grand réalisateur de tout les temps. 4/5 Voilà qui est dit!
    Moi, moi ou moi ?
    Moi, moi ou moi ?

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 2 342 critiques

    2,5
    Publiée le 4 janvier 2020
    J'apprécie beaucoup Christopher Nolan, c'est peut-être même à ce jour mon réalisateur préféré, mais pas au point de crier au chef-d'oeuvre à chacune de ses production. Son premier long-métrage n'est pas mauvais mais pas exceptionnel non plus. L'histoire est banale, juste correctement jouée, avec une fin presque décevante vu le talent de Christopher.
    MadRom
    MadRom

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 403 critiques

    2,5
    Publiée le 8 janvier 2014
    Disons que le résultat est un peu mitigé parce que Nolan ,étant quand même très bon cinéaste, possède des défauts récurrents et parfois aberrants. Je pense notamment à cette manie de tarabiscoter ses scénarios et de rendre didactiques beaux nombres de ses dialogues, défauts auxquels Following n'y échappe pas. On se demande vraiment pourquoi le montage n'est pas fait dans l'ordre chronologique et même si Nolan a certainement ses raisons de le faire, je dois dire qu'elles m'échappent. C'est pas comme Memento où la narration inversée était en accord avec la pathologie du héros, ici c'est complètement dans le désordre et à force, c'est lassant. Ça reste regardable, surtout les 30 premières minutes mais c'est assez décevant au final.
    Meryn Fuckin' Trant
    Meryn Fuckin' Trant

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 356 critiques

    3,5
    Publiée le 18 janvier 2016
    C'est souvent à leur premier film qu'on reconnaît les talents, et l'ainé de Christopher Nolan ne fait pas exception à la règle. "Following" n'est quand même pas irréprochable: la narration déstructuré chère au réalisateur n'est jamais justifiée dans le scénario (quelque chose que Nolan prendra note avec son second film), et puis le faible budget et les conditions de tournage éreintantes se sentent, on ne va pas se le cacher: sa durée tient presque du court-métrage et son noir et blanc n'a rien de somptueux. Reste que dès ses débuts, la patte de Nolan est déjà palpable: de la fascination du metteur en scène à explorer et sonder les recoins l'esprit humain à la malice avec laquelle il mène le spectateur en bateau jusqu'au twist, "Following" respire bel et bien le Nolan. Seulement, Nolan est pour moi le seul réalisateur qui ne s'exprime jamais avec autant d'ardeur que lorsqu'il dirige des productions au budget pharaonique. Ici Nolan prouve ses talents de conteur, mais n'a pas encore les moyens de prouver ses talents de etteur en scène. Mais je garde une affection toute particulière pour ce "Following".
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top