Mon AlloCiné
Yves Saint-Laurent
note moyenne
3,7
6593 notes dont 787 critiques
11% (90 critiques)
30% (234 critiques)
30% (236 critiques)
20% (155 critiques)
5% (41 critiques)
4% (31 critiques)
Votre avis sur Yves Saint-Laurent ?

787 critiques spectateurs

selenie
selenie

Suivre son activité 369 abonnés Lire ses 4 660 critiques

2,0
Publiée le 08/01/2014
Sans doute l'un des matchs les plus attendus de l'année puisqu'un autre film sur YSL sortira en octobre, on y reviendra... Ce premier film est réalisé par l'acteur Jalil Lespert après notamment "Des vents contraires" (2011). Ce film-ci a reçu l'aval et l'appui de Pierre Bergé lui-même ce qui, évidemment, donne une forte caution au film comparé au prochain ("Saint Laurent" réalisé par Bertrand Bonello avec Gaspard Ulliel dans le rôle-titre). Le soucis reste à savoir si il s'agit d'un biopic ou d'un sur sur la relation YSL-Pierre Bergé ?!... S'il s'agit d'un réel biopic le film est simplement râté, prenant des raccourcis malheureux, en plaçant l'oeuvre trop en second plan. Par exemple ses créations premières (caban, trench-coat, smoking, saharienne...) ne sont jamais mentionnées, ses relations privilégiées avec le monde de la musique et surtout du cinéma sont occultées. Si le désir de Jalil Lespert est la relation entre YSL et Pierre Bergé c'est déjà plus intéressant mais ça ne semble pas toujours très juste. On sort du film en se disant que YSL est certe un génie mais pour le reste qu'il est inconséquent et qu'il ne pourrait rien sans le pygmanlion Pierre Bergé ; ce dernier est sans faille, un roc auquel YSL doit presque tout... Ca semble un peu facile. Outre cet angle de vue il faut saluer les interprètes, Guillaume Gallienne est un Pierre Bergé idéal et Pierre Niney incarne un YSL épatant... Bien que Gaspard Ulliel me semble plus proche physiquement (autant dans la corpulence, que les traits du visage, et le côté efféminé semble un poil too much avec Niney). Par contre le soutien de Pierre Bergé apporte son lot de qualité, la fondation YSL-Bergé ayant prêté des tenues réelles de la collection et l'équipe a pu tourné sur les lieux véritables des deux hommes. Au final ce film n'a rien d'une fresque enfiévrée, c'est presque scolaire au point qu'il y manque l'émotion et que la durée excessives des défilés (appuyés par de l'opéra non-stop) font de ce film un joli album souvenir pour Pierre Bergé. Une grosse déception donc. Intéressant de toute façon mais, peut-être, que la version de Bertrand Bonello sera moins lisse.
tixou0
tixou0

Suivre son activité 244 abonnés Lire ses 1 626 critiques

0,5
Publiée le 09/01/2014
Y et P se rencontrent, s'éprennent, font de l'argent, beaucoup d'argent (enfin P qui a le sens des affaires, mais grâce au coup de crayon de Y), collectionnent les résidences et les oeuvres d'art, sont peu fidèles (surtout Y), mais en restant très attachés l'un à l'autre. Puis Y, au bout de sa névrose existentielle, soignée à coup de tranquillisants, d'alcool et de cocaïne, tombe très malade. Les affaires marchent encore bien - heureusement - car diversifiées et menées énergiquement par P. On nous épargne le déclin physique de Y - enfin presque. Fin de l'histoire. Il paraît que cela fait un "biopic"..... 1 h 40 qui traîne en longueur, où le réalisateur, peu inspiré, se contente d'enchaîner les scènes chronologiquement, sur une petite quarantaine d'années. L'histoire de Y et P n'a absolument aucun intérêt, sauf celui de s'inscrire avec opportunité dans un courant à la mode, celui du "gay friendly" - Yves Mathieu-Saint-Laurent (son patronyme complet - "Mathieu" n'est pas un prénom ici), raccourci en "Yves Saint Laurent" (ou YSL), comme marque de fabrique, et Pierre Bergé ont en effet constitué un duo d'invertis célèbres du monde de la mode (Y en créateur, et P en gestionnaire), de 1957 (YSL a alors 21 ans, et Bergé 27) à 2008, date de la mort du couturier (cancer du cerveau). Les seuls moments plaisants sont ceux où l'on suit les collections les plus marquantes de la carrière de YSL - impression de feuilleter un album de photos de luxe. Entre deux, on s'ennuie ferme, entre les scènes à faire homos (soft) et la vacuité mondaine, tendance microcosme frelaté - galerie de caricatures, de Bernard Buffet (qui précéda YSL dans le lit de Bergé) et Jean Cocteau à Loulou de la Falaise ou Betty Catroux, en passant par Zizi Jeanmaire et Karl Lagerfeld, évoluant mécaniquement dans des postures empruntées. Personnages fantoches que l'on identifie, pas même grâce à une quelconque ressemblance physique, mais juste parce qu'ils sont nommés, et/ou "contextualisés". On ne perçoit rien du "génie" du couturier, rien de l'esthétisme des deux amants - PB, en récitant "off", se contente d'en parler. Vraiment "court", au cinéma ! Quid des deux comédiens du Français, en tête de casting ? Pierre Niney (le pensionnaire) arrive (par moments) à créer l'illusion physique en YSL, mais reste au seuil de la crédibilité au niveau du jeu. Guillaume Gallienne (le sociétaire) s'en tire mieux en Bergé. Le reste de la distribution est anecdotique, et plutôt mauvais, voire navrant (la demoiselle Galouzeau de Villepin - fille de, en Betty Catroux). Attendons mai, et la sortie du deuxième "biopic" (par Bonello) sur le couturier et son mentor Bergé. Jalil Lespert rate pour sa part le sien, "Bergé approved" - ceci expliquant sans doute cela.
aymericbordelais
aymericbordelais

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 4 critiques

0,5
Publiée le 25/01/2014
Bon, ben, c'est nul ! Je pense que la seule motivation pour faire ce film est que c'est un sujet à la mode, et le réalisateur et le producteurs doivent savoir que dire que c'est nul c'est être homophobe, ils ne prenaient donc que peu de risques en ce qui concerne les critiques des journaux de Mr Bergé… Sinon, c'est loooooong, mais loooooong ! Ce qui m'étonne le plus ce sont les critiques des spectateurs que je rejoins généralement ! Bref, abstenez vous !
Marc L
Marc L

Suivre son activité 204 abonnés Lire ses 432 critiques

3,5
Publiée le 22/06/2014
Bon film , très bon jeu d'acteur de la part de Pierre Niney, l'histoire est bonne mais il manque un petit quelque chose pour faire pétiller ce film. 14/20
alice025
alice025

Suivre son activité 446 abonnés Lire ses 899 critiques

4,5
Publiée le 04/01/2014
Sublime, vraiment. Je me suis pris une claque. Ce biopic n'est pas centré seulement sur la vie professionnelle d'Yves Saint Laurent, mais aussi et surtout sur sa relation amoureuse avec Pierre Bergé. Pierre Niney et Guillaume Gallienne m'ont époustouflé. Ils sont autant éblouissants l'un que l'autre. Pierre Niney, dans sa mimique et sa façon de parler incarne avec grandeur Yves Saint Laurent. La prestation de Guillaume Gallienne en Pierre Bergé est bouleversante. L'évolution de leur relation , de leur rencontre à la mort d'Yves est totalement intense et émouvante. J'en ai eu les larmes aux yeux. Il y a de tout dans ce film : de la mode et de la haute-couture, de très beaux défilés, des moments de rigolade, des moments déchirants, des moments intenses, bref, une vie non loin de tout repos, mais une vie que l'on nous fait partager intensément. Bravo, un film français réussi, et ça en devient rare.
Emma C.
Emma C.

Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 8 critiques

5,0
Publiée le 09/01/2014
Film tout simplement divin. Des acteurs fantastiques, une émotion incroyable, et une réalisation parfaite en tous points. Ce film est Beau.
Ramm-MeinLieberKritiker-Stein
Ramm-MeinLieberKritiker-Stein

Suivre son activité 86 abonnés Lire ses 543 critiques

3,5
Publiée le 24/01/2014
"Yves Saint Laurent" est l'un de ces films qui vous fait perdre le fil de votre vie quotidienne et vous fait littéralement plonger dans une histoire d'amour presque inconnue. Gallienne, Niney. Deux acteurs si jeunes et qui, pourtant, réussissent à éblouir l'écran d'un simple regard. Ce dernier est perdu dans la profondeur des sentiments, mais aussi dans un amour singulier mais surtout très beau, des fois tellement irraisonné qu'on aurait presque envie de secouer de Saint Laurent et lui montrer comme la vie peut-être belle sans toutefois être chienne. Et si des scènes sont peut-être ennuyeuses, ou soit à la limite du supportable, la transposition des rythmes et des genres de ce couple mythique et de ce Paris d'antan renforce le simple sentiment d'aimer et d'aller, telle une brise légère qui sautille et qui termine sa course d'un pas lent mais saisissant.
Diloopa
Diloopa

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 20 critiques

3,0
Publiée le 02/07/2014
On peut difficilement dire que c’est un biopic complet. En effet, l’histoire ne se concentre pratiquement que sur l’histoire d’amour entre Yves Saint Laurent et Pierre Bergé. On voit des personnages piqués au vif, plein d’émotions à faire partager au spectateur, mais pour ce qui est de la vie d’YSL, on ne voit qu’un homme découvrant l’amour et plongeant par instant dans des moments de débauche. N’était-il pas aussi ce grand homme de la mode, qui a su révolutionner son temps ? Bien sur que si, mais cette facette-là, le réalisateur ne la montre pas. La montée progressive de la marque est très peu abordée, presque de manière évasive. Le rayonnement mondial d’YSL est passé sous silence. Pour ce qui est des scènes présentant les défilés, elles demanderaient plus d’intelligence dans la manière où elles sont filmées ; il y aurait peut être fallu trouver le petit quelque chose qui aurait complètement impressionné le spectateur, et dans les effets visuels, arriver à un rendu exceptionnel. On assiste donc un accéléré de la vie d’YSL, mais en ne se focalisant que sur l’évolution de son histoire d’amour avec Pierre Bergé. En revanche, malgré ce petit défaut dans la recette d’un biopic réussi, on peut noter les prestations absolument incroyables de Pierre Niney et de Guillaume Gallienne. Les deux acteurs sont bluffants, jouent avec une justesse remarquable, savent faire partager toutes les émotions auxquelles se retrouvent confronter leurs personnages respectifs. Il ne suffit que d’un coup d’œil pour s’imaginer tout le travail qu’a du effectuer Pierre Niney pour devenir YSL. Dans l’interprétation, c’est donc un film absolument réussi, avec des acteurs qui savent nous surprendre. Seule l’histoire en elle-même parait incomplète.
dougray
dougray

Suivre son activité 98 abonnés Lire ses 1 900 critiques

3,0
Publiée le 04/04/2014
La vie et la personnalité si atypique du créateur Yves Saint Laurent méritait sans doute un film. Il y en aura deux en 2014… et c’est la version de Jalil Lespert qui aura les honneurs de la première sortie (la version de Bonello ayant été repoussée au mois d’octobre). Et il faut bien admettre que, même lorsqu’on est (comme moi) assez réfractaire à l’univers de la mode et de la Haute Couture, on se surprend à être subjugué par ce personnage hors du commun dont on savait, au final, assez peu de choses. Son génie créatif dévorant, son caractère impossible, sa soif de débauche (voir ses nuits dans les backrooms ou sa toxicomanie), sa maladie... aucun "travers" ne parait avoir été éludé par Lespert qui n’épargne pas son personnage principal mais est parvenu à la transcender. Il peut compter, il est vrai, sur l’interprétation tout simplement époustouflante du jeune Pierre Niney qui campe un Saint Laurent hallucinant de crédibilité. Sa voix si particulière, ses manières, sa gestuelle, ses coups de colère, sa candeur… Niney est parvenu à saisir l’essence même du créateur au point d’hypnotiser le spectateur à chacune de ses apparitions. Et, une fois n’est pas coutume, cette interprétation magistrale (qui devrait lui valoir un César bien mérité) n’éclipse pas ses partenaires puisque, outre des seconds rôles intéressants (Charlotte Le Bon en muse des débuts, Marianne Basler en mère, Nikolai Kinski en Karl Lagerfeld, Laura Smet en Loulou de la Falaise, Xavier Laffitte en Jacques de Bascher…), on retrouve l’extraordinaire Guillaume Gallienne, inédit de virilité et de dureté (lui qui nous avait habitué à un personnage bien plus "maniéré), campe un Pierre Bergé d’une force redoutable face à Saint Laurent dont il est dépeint comme l’indispensable pilier. Le film repose d’ailleurs davantage sur la relation entre les deux hommes (leur rencontre, leur ascension avec Saint Laurent dans la lumière et Bergé dans l’ombre, leurs crises…) que sur la vie du créateur. Ce n’est pas par hasard que Lespert a fait le choix de faire l’impasse sur l’enfance de Saint Laurent (ce qu’on peut regretter) et a clôturé son film en 76, nous privant ainsi des 30 dernières années du maître. Paradoxalement, ce traitement égalitaire des deux personnages est peut-être la limite du film. En effet, difficile de sortir de la salle sans penser que Pierre Bergé est un saint homme ayant passé sa vie à protéger Saint Laurent, qui ne serait finalement pas grand-chose sans lui. Peut-être que ce portrait correspond à la réalité mais, outre son caractère un peu trop policé, c’est surtout le fait que ce "Yves Saint Laurent" soit la version "approuvée par Bergé" (contrairement à celle de Bonello) qui s’avère gênant. On se pose, dès lors, constamment la question de l’objectivité de ce qu’on voit à l’écran, ce qui gâche un peu le plaisir. Il ne s’agit pas du seul défaut du film. En effet, si on peut saluer le soin apporté par Lespert à la reconstitution des années 60 et 70 (les décors, les costumes, les couleurs…), on regrettera le manque d’audace d’une mise en scène très académique (ce qui est un comble pour un biopic sur Saint Laurent, qui n’a eu de cesse de briser les conventions). J’ai, également, été assez peu intéressé par les défilés de mode, qui étaient, certes, un passage obligé et qui bénéficient des créations originales de Saint Laurent… mais qui se perdent en longueurs et s’avèrent sans grand intérêt pour les réfractaires. "Yves Saint Laurent" est, par conséquent, un film intéressant qui permet de découvrir une partie de la vie d’un homme discret mais qui aurait dû se montrer moins timoré dans sa forme.
Monsieur M.
Monsieur M.

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

2,0
Publiée le 08/01/2014
Encore un biopic. Cette fois ci monté en sauce par les médias (grosse promotion). Et comme souvent hélas, dans ces cas là : une grosse désillusion. L'histoire ne tient pas en haleine, et le film s'enfonce peu à peu.
islander29
islander29

Suivre son activité 251 abonnés Lire ses 1 743 critiques

2,0
Publiée le 14/01/2014
j'ai trouvé la réalisation assez molle......J'ai trouvé le film formel mais n'y ai guère trouvé de fond... La photo est belle, la musique est belle, mais à mon goût cela ne raconte rien..... Beaucoup de réunions où ça bavarde de tout et de rien, les dialogues n'ont pas grand intérêt...... Trop formel, le jeu d'acteurs est souvent inexpressif, les scènes se succèdent désordonnées, sans fil directeur, si ce n'est l'amour homosexuel de YSL..... Il va falloir que Jalil Lespert s'attache à la réalisation, ses scènes ne racontent pas grand chose, ne sont pas très construites, les ellipses ajoutent à la confusion.....Approfondir le scénario, les dialogues, les travellings, presque aucun extérieur dans le film..... Bref il y a du boulot
Andy H.
Andy H.

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 14 critiques

5,0
Publiée le 08/01/2014
Bouleversant. Emouvant. Magnifiquement joué. Au plus près de la réalité. Le film est volontairement centré autour de l'homme, moins que du couturier, rendant l'oeuvre bien plus dense et captivante. Quitte à égratigner l'image faussée qu'on pourrait avoir de Bergé et YSL.
axelm
axelm

Suivre son activité Lire ses 10 critiques

5,0
Publiée le 30/12/2013
Film bouleversant, comédiens très très bons, au diapason, mise en scène subtile et fine, musique très belle, film magnifique qu on va vouloir voir et revoir et revoir...bravo
Blanchette-s C
Blanchette-s C

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 3 critiques

0,5
Publiée le 11/01/2014
Erreur sur la personne... Apologie d'un comptable un peu malin qui a tant souffert d'aimer un génie... Dernière scène vraiment ridicule, j'en ai éclaté de rire, un bon gros navet
millebisous
millebisous

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 24 critiques

0,5
Publiée le 11/01/2014
Voilà c est fait. j ai vu un biopic navet. j ai trouvé longueur, histoire décousue, acteurs moyens la note 0.5 est bien trop bonne mais vu que l on ne peut pas mettre ZÉRO Je n ai pas hâte de voir le second biopic ysl
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top