Mon AlloCiné
Le Grinch
Note moyenne
3,1
21 titres de presse
  • 20 Minutes
  • CNews
  • Dernières Nouvelles d'Alsace
  • Femme Actuelle
  • Le Figaro
  • Le Journal du Geek
  • Ouest France
  • Télé Loisirs
  • aVoir-aLire.com
  • Bande à part
  • La Croix
  • L'Ecran Fantastique
  • Le Journal du Dimanche
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • Première
  • Voici
  • Le Monde
  • Libération
  • Positif
  • Télérama

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

21 critiques presse

20 Minutes

par Caroline Vié

« Le Grinch », adorable méchant bonhomme vert, retrouve une nouvelle vie grâce aux créateurs des Minions.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

CNews

par La rédaction

Un joli conte auquel Benedict Cumberbatch prête sa voix en version originale, et Laurent Lafitte en français.

Dernières Nouvelles d'Alsace

par Nathalie Chifflet

Et puis, voilà qu’on prend de la hauteur, tout là-haut, dans la montagne, l’ermitage du Grinch, solitaire dans sa grotte bourrée de gadgets high-tech. C’est le début de l’aventure, l’essor cartoonesque du film, hilarant avec ses gags à rendre gaga, ses personnages rigolos, un renne en surpoids, une chèvre très bête, un chien mutique à tout faire, domestique, garçon de café, chien de garde et de traîneau.

La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

Femme Actuelle

par Amélie Cordonnier

Des aventures burlesques, pop et pleines de peps, pour attaquer les festivités.

Le Figaro

par La Rédaction

Fable anticonsumériste, Comment le Grinch a volé Noël, écrite en 1957, cherche à sensibiliser les enfants à la générosité et à l'esprit de Noël. Scott Mosier et Yarrow Cheney signent ici leur première réalisation. Et peuvent se targuer d'être parvenus à moderniser l'histoire tout en restant fidèle à la nouvelle.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Journal du Geek

par Allan Blanvillain

À destination des enfants, Le Grinch saura aussi plaire aux parents avec son esprit moqueur mais attendrissant. Il n'invente rien mais offre ce qu'on attendait de lui : du rire et du divertissement. On en sort avec le sourire aux lèvres, qu'on ait 10 ans, 30 ans ou 60 ans.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Geek

Ouest France

par Gilles Kerdreux

L'animation est très réussie. Les voix et la musique sont à la hauteur. Dommage que ce soit si gentillet (...).

Télé Loisirs

par Thomas Colpaert

L'animation est splendide, et l'émotion affleure au gré d'une très jolie voix off qui raconte en vers les mésaventures du héros.

aVoir-aLire.com

par Arthur Champilou

Bien meilleure que le film en prise de vue réelle de Ron Howard, cette nouvelle adaptation du conte de Ted Geisel par Illumination Entertainment emportera les suffrages des jeunes spectateurs, qui y trouveront matière à rire à gorge déployée.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Bande à part

par Jo Fishley

Adapté par ces dingos d'Illumination (ceux des Minions fous), le bon Dr Seuss qui a éduqué l'Amérique nous enseigne l'anti-consumérisme à Noël avec son Grinch grincheux. Économique et ludique.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

La Croix

par Stéphane Dreyfus

Redessiné par Peter de Sève, l’antihéros grincheux à la fourrure couleur fiel est d’une belle expressivité que viennent accentuer les intonations sarcastiques de Benedict Cumberbatch et Laurent Lafitte. (...) Hélas, l’épilogue emploie le même ton doucereux que le film s’employait à railler dans son épilogue, édulcorant le propos à force de sourires trop sucrés.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

L'Ecran Fantastique

par Cédric Coppola

Cependant, à l'instar de ses précédentes productions [...], Illumination semble tenté par l'envie de développer le double discours... puis de se retenir de peur de froisser l'audience.

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Une adaptation fidèle aux valeurs familiales de ce récit intemporel qui célèbre l’amour de son prochain et la solidarité, malgré un rythme en dents de scie.

Les Fiches du Cinéma

par Aude Jouanne

Cette version 2018 dépoussière avec efficacité le célèbre conte du Dr. Seuss par l’animation, mais perd un peu de son mordant.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Les Inrockuptibles

par Théo Ribeton

Humour bien dosé, usage parcimonieux des laïus familialistes imposés par le genre et même une louche de street cred (Pharrell Williams en voix off, Tyler, The Creator au générique...) donnent lieu à un objet qui s'épargne inopinément les sirènes neuneus du Christmas movie.

Première

par Thierry Chèze

Le Grinch ne se résume pas à une banale succession de gags et introduit au fil du récit cette jolie idée que si ses manigances vont se retourner contre cet ermite agité, elles vont surtout permettre aux habitants de Chouville de réaliser où se trouve l’essentiel de Noël. Et ce sans tomber dans le piège mièvrerie, même si l’on n’atteint pas ici les sommets des meilleurs Pixar capables (...).

La critique complète est disponible sur le site Première

Voici

par La Rédaction

Trêve de méchanceté réjouissante, c'est un conte pour enfants et (attention spoiler) tout finit bien.

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

Dénué de personnalité propre, le film mange un peu à tous les râteliers, depuis la mécanisation de la vie quotidienne du maître et de son chien qui démarque Wallace et Gromit, de Nick Park, jusqu’à la cruauté burtonienne convoquée par la musique d’un Danny Elfman qui « elfmanise » à qui mieux mieux.

Libération

par Marius Chapuis

Le souci de ce conte sur la solitude et l’aigreur est qu’il offre tout juste assez de matière pour faire un moyen métrage.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Positif

par Bernard Génin

S'il est techniquement impeccable, ce Grinch 2018 est bavard, bruyant (la musique est pourtant de Danny Elfman), et tellement convenu dans son message final dégoulinant de guimauve.

Télérama

par Nicolas Didier

Les auteurs parviennent à saisir, par un impressionnant plan-séquence inaugural, la frénésie consumériste de Noël dans le village des Chous. Mais, ensuite, trop occupés à empiler les gadgets visuels — le film évoque un sapin trop décoré —, ils se contentent d’un scénario sous-écrit, prévisible et gentillet. A l’image de leur créature verte et poilue, jamais vraiment odieuse.

La critique complète est disponible sur le site Télérama
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top