Mon AlloCiné
I Origins
note moyenne
4,1
1978 notes dont 147 critiques
17% (25 critiques)
41% (60 critiques)
25% (37 critiques)
9% (13 critiques)
7% (10 critiques)
1% (2 critiques)
Votre avis sur I Origins ?

147 critiques spectateurs

Nicolas T.

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 212 critiques

4,5
Publiée le 29/09/2014
Pas loin du chef d'oeuvre un film émouvant,captivant...on est bouleversé à la sortie les acteurs sont géniaux le scénario est original,bluffant et amène une réflexion sur le monde qui nous entoure...ça vaut le coup d'oeil...une belle curiosité cinématographique
Benji S.

Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 48 critiques

4,5
Publiée le 28/03/2015
Un voyage initiatique entre la science et le spirituelle. Jamais un film ne m'aura parlé de spiritualité avec autant de tact. Le film le retransmet tellement bien que parfois sa en inspire a la réflexion, aux fameuse question existentielle. Un vrai coup de cœur auquel j'ai failli passer à coter ne sachant rien du film, c'est la pupille et l'iris présente sur toute l'affiche du film qui ma interpeller et bien sur les critiques grandement positives. Les performances de Michael Pitt et de Astrid Berges-Frisbey sont excellente et rendent leurs interprétation originale et singulière, tout comme l'histoire qui les lies. Costumé du faite, Michael Pitt à encore choisi un film à petit budget mais grand par son histoire.. Tout le film est soigneusement travaillé et ne laisse rien au hasard comme une partie du tournage qui se tourne en Inde, un pays connu pour ses grande croyance spirituelle. J’attribue donc un 18/20 pour un film qui déborde d'originalité et a le mérite de parler d'un sujet délicat en mélangeant la science et le spirituelle avec finesse et respect.
darknat

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 248 critiques

3,0
Publiée le 02/01/2015
Mike Cahill signe un beau film, entre romance et anticipation, qui aborde différentes questions existentielles sur la théorie du chaos, le hasard, la foi et la vie aprés la mort. De manière simple il nous fait réfléchir sur notre place avec ce film scientifique et loin des clichés. Le couple Michael Pitt et Astrid Berges a de la classe et cependant ne nous touche pas plus que cela. A vouloir laisser peut être beaucoup de questions en suspens ce film nous laisse peut être trop en surface et ne va pour moi pas au bout des choses même si l'atmosphère est enivrante et poétique et que l'ensemble d'un point de vue de la réalisation et des images est plutôt de haute qualité. A voir pour son orientation originale.
Puce6386

Suivre son activité 381 abonnés Lire ses 1 074 critiques

3,5
Publiée le 02/01/2015
Un film de Mike Cahill (II) qui, à la manière de son précédent film "Another Earth", mêle habilement drame et science-fiction. Une réalisation qui exploite un scénario peu commun et aborde les thèmes de la science, de la spiritualité et de la religion, au travers d’une mise en scène juste, romantique et poétique. L’ensemble est servi par de très bons acteurs, en particulier Michael Pitt. Photographie et musique sont sublimes et apportent un supplément d'âme à ce "Eye [I] Origins". Une réalisation aussi candide qu'audacieuse !
lhomme-grenouille

Suivre son activité 916 abonnés Lire ses 3 045 critiques

4,0
Publiée le 13/01/2017
Que les choses soient claires d’emblée : moi, j’adore quand un film m’emmène sur un chemin que je ne connais pas ; un chemin que je l’arrive pas à anticiper ; un chemin qui me laisse dans cette situation grisante du « mais que va-t-il se passer ? »… Pour le coup, c’est clairement le cas de cet « I Origins ». Et je trouve que l’effet est d’autant plus agréable quand un auteur parvient à donner très rapidement tous les gages de confiance nécessaires pour qu’on sache à l’avance que le film ne va pas se débiner en cours de route dans une sorte de n’importe quoi. Or, pour le coup, « I Origins » m’a vite rassuré grâce à deux points qui ressortent assez rapidement : d’une part il est formellement très beau, très agréable, très sophistiqué ; mais en plus de ça, d’autre part, je le trouve vraiment bien écrit. Bah oui, parce que l’air de rien, il s’ose à une intrigue assez risquée ce film, osant emprunter une pente assez scabreuse. Il est question de science, de rapport au mystique, de ce qu’on peut considérer comme existant et non-existant malgré l’absence de preuve. Bref, c’est un sujet super intéressant, surtout quand il est traité au travers d’une fiction, mais il est aussi super casse-gueule car se pose toujours le risque de saborder un postulat intéressant soit par des stratégies d’évitement lâches, soit par des biais idéologiques honteux. Or, je trouve que ce film sait vraiment bien faire le boulot sur cet aspect-là. Très tôt il prépare le terrain, il pose tous les angles possibles sans veiller à en oublier aucun. C’est assez rigoureux tout en faisant en sorte que ça passe comme du petit lait au milieu de dialogues anodins. Franchement nickel. Et c’est d’autant plus nickel que le film se risque à un cheminement de l’intrigue qui prend un vrai gros risque par rapport à son propos. Pour avoir un peu lu ce qui se disait sur ce film après l’avoir vu, je me suis rendu compte que cette prise de risque n’avait pas toujours fonctionné sur tout le monde. Certains affirmaient même que, pour eux, « I Origins » avait rompu le contrat fixé au départ en s’abandonnant à spoiler: une conclusion mystico-religieuse. Eh bah moi je ne suis pas d’accord avec ça ; bien au contraire ! spoiler: Puisque le propos porte sur la posture de la science et de la mystique face au réel, et que la question qui est posée est de savoir laquelle des deux postures cerne le mieux ce réel, il me semble qu’au regard des arguments avancées et des raisonnements développés, que cette conclusion de film est des plus pertinente. La conclusion ne dit pas « Ah vous avez vu ? Parfois les mystiques ont raison et les scientifiques ont tort ! Il y a bien une transmission magique qui s’opère d’un être à un autre et qui peut s’observer à travers leurs yeux ! Et le scientifique, borné qu’il est dans ses certitudes, eh bah il aurait pu ne pas le voir s’il s’était pas ouvert à la pensée mystique ! » Non, ce n’est clairement pas ça le propos tenu. Il me parait évident qu’en définitive, le film développe une opposition plus subtile – et plus juste – entre la pensée scientifique et la pensée mystique. Le film insiste en fait sur l’importance à ne pas mettre les savoirs scientifiques et les croyances mystiques au même niveau. Certes, des phénomènes naturels et physiques bien réels échappent encore à la science, mais ce n’est pas parce que la science reconnait son ignorance sur certains phénomènes, qu’elle se doit d’accepter des suppositions mystiques sans qu’il y ait eu préalablement expérimentation et démonstration. D’ailleurs le débat entre Ian, le héros, et Sofi, sa première femme, insiste bien là-dessus : un scientifique n’est pas borné dans ses savoirs. Il est capable de saisir que des phénomènes du réel le dépassent. Mais pour qu’ils puissent les considérer comme réels, il faut qu’il les éprouve au travers d’un protocole. Et pour le coup, je trouve mille fois plus intéressant que le film pose le scientifique face à un phénomène que l’intrigue établit comme bien réel plutôt que comme une simple chimère qu’il s’est mis à poursuivre pour satisfaire illusoirement son chagrin. Ainsi le film illustre bien mieux la difficulté des chercheurs à faire avancer la science. Dans le cas de figure fixé par le film : une avancée scientifique est possible, mais elle pourrait très bien être avortée par les émotions, désirs, doutes, espoirs du chercheur… Parce que, si dans le cas contraire, le film avait posé comme cas de figure l’absence de phénomène nouveau à découvrir en bout de course, il n’aurait du coup plus été question de découverte scientifique, mais simplement des vagues à l’âme d’un scientifique, ce qui aurait laissé donc toute une partie de l’intrigue et du propos développé en début de film en jachère. Pour le coup ce film se serait terminé sur un trou d’air, fuyant la question qu’il avait lui-même amorcée… Du coup, quand certains disent : « Oui mais finalement le film sombre dans le mysticisme et semble justifier les charlatanismes douteux comme peut l’être l’intelligent design, je ne suis pas du tout d’accord. D’une part, le phénomène introduit dans le film n’a pour moi rien à voir avec l’intelligent design. Après tout la transmission des souvenirs peut se faire de manière totalement aléatoire par un phénomène physique qui nous échappe juste tout simplement. D’autre part, le film ne dit pas « les charlatans et les mystiques ont en fait raison. » La démarche du scientifique est à mille lieues des démarches créationnistes. Il ne quitte jamais sa posture de doute et d’expérimentation de la réalité, et cela même quand il se rend compte qu’il a mis la main sur un phénomène qui le dépassait. C’est bien tout l’inverse de la démarche créationniste. Moi quand j’entends ces critiques, j’ai plus l’impression d’entendre des gens déçus qu’on ne les conforte pas dans l’idée que la science sait déjà tout et qu’il n’y a plus rien à questionner et à découvrir. Encore une fois, je trouve cette posture dommageable, surtout quand elle entraîne un jugement sur ce film qui, pour moi, est erroné. Alors après, je reconnais malgré tout que, moi-même, sur le final, sans pour autant vraiment décrocher, j’ai quand même légèrement pris mes distances avec l’intrigue. Mais pour moi c’est moins lié au propos plutôt qu’à la manière de mener le cheminement de la dernière demi-heure. Pour le coup j’ai trouvé ça moins subtil et moins logique. spoiler: Parmi les exemples qui viennent en tête : pourquoi Ian décide de payer une fortune pour afficher des yeux sur un panneau publicitaire, se faisant du coup harceler au téléphone par plein d’intrus, plutôt que d’afficher directement le nom de Salomina ? Certes, c’est moins esthétique (et je pense d’ailleurs que le film a opté pour cette stratégie à cette seule fin) mais d’un autre côté je trouve que ça fait trop artificiel et téléphoné pour que l’intrigue me parle de manière aussi spontanée qu’au début. Idem, le fait qu’au refuge pour enfant, on laisse Ian partir SEUL avec la petite Salomina pour qu’il puisse l’amener dans sa chambre d’hôtel, et cela sans que personne ne l’interpelle sur son chemin, moi j’ai juste trouvé ça hallucinant… et surtout très glauque. Alors après, encore une fois, je comprends mieux ce choix une fois que se révèle l’importance de l’ascenseur de l’hôtel pour la révélation de l’intrigue, mais en attendant j’ai enchainé quelques WTF sur la dernière demi-heure qui m’ont un peu sorti du trip dans lequel ce film était parvenu à me plonger… Bref, même si elle peine à quelques rares moments à donner de la logique à son cheminement, l’intrigue parvient néanmoins à se faire cohérente jusqu’au bout et à transformer avec succès le pari qui avait été fait dès le départ. Parce qu’au final, bien plus que de science, ce film a essayé de parler d’humain, et pour le coup je trouve qu’il y parvient parfaitement en mêlant une part d’émotion, de sentiment et d’espoir dans cette recherche scientifique. Personnellement, étant moi-même passé par la case « recherche scientifique », je trouve qu’il est assez inenvisageable de parler de science froidement. La science implique une passion, et la passion est souvent généré par plein d’autres aspects de l’individu qui fait le scientifique. Le scientifique est avant tout un humain qui aime, qui cherche à comprendre, qui essaye de donner un sens aux choses. Ce film a essayé de cerner ça au travers d’une histoire humaine, où l’intellect n’était pas déconnecté de l’émotion, de la chair, de l’espoir, du doute, et c’est là je trouve toute sa réussite. Sans donc crier au chef d’œuvre non plus, je trouve que ce film a su parfaitement tenter sa chance crânement, allant jusqu’à transformer l’essai. Du coup, moi je dis bravo, et je ne peux que souhaiter « bonne continuation » à l’audacieux Mike Cahill.
Toub'

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 44 critiques

5,0
Publiée le 12/02/2015
Je viens de visionner à l'instant I Origins. J'ai pris une claque. Ce film est un vrai chef d'oeuvre ... L'histoire est captivante. Les prises de vues, géniales. Les 3 acteurs principaux sont tellement bons que je me demande pourquoi je ne les ai découvert que dans ce film. Les musiques sont sublimes. Et enfin, c'est un film intelligent. Mélangeant science, religion et un autre principe que je ne peux révéler sans vous spoiler. Un film foutrement intelligent et poétique. J'ai eu une montée de larmes, ce qui ne m'arrive presque jamais. spoiler: Et MERCI au réalisateur de finir le film comme ça, sans aucun mot, les images parlent seules ... Même si, en tant qu'étudiant en médecine, je n'adhère pas scientifiquement, j'ai vraiment adoré et le recommande sans hésitation ! En revanche, il ne plaira surement pas à tout le monde. Un chef d'oeuvre comme j'aimerai en voir tous les jours ...
Alain D.

Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 1 643 critiques

3,5
Publiée le 10/06/2015
Le futur Professeur Yan Grey est thésard à New York sur la biologie moléculaire. Karen, son assistante est une première année de Faculté. Travaillant sur la structure moléculaire, il apprend un jour l'existence d'une banque de données mondiale de relevés biométriques de photos d'iris. Le jeu des acteurs est tout à fait crédible : Michael Pitt très inspiré dans le rôle du Docteur Gray, Brit Marling dans celui de Karen et Astrid Berges-Frisbey pétillante dans la peau de Sofi, la femme du Professeur. Les images des yeux en gros plans sont magnifiques. La bande son, toujours bien placée, est délicate voir classieuse. Le scénario est très peu ordinaire : Dans la première partie de l'histoire, la science (même de fiction) domine sur l'affectif. Puis un scénario plus romantique se met en place, prenant une tournure inattendue, pour nous délivrer une histoire aussi impensable que surprenante. Une bonne réalisation de Mike Cahill (II) alliant romance et drame sur un scénario improbable et un peu trop spirituel.
Kevyn B.

Suivre son activité Lire sa critique

5,0
Publiée le 07/02/2015
Très fort émotionnellement, bouleversant et touchant, ce film inspire le questionnement sur ce qui englobe la conceptualisation de notre existence mais aussi sur ce qui définit la personnalité d'un individu et l'identité de ce qui nous constitue. La spiritualité et la foi sont-elles des valeurs incompatibles avec les mathématiques? La fiabilité des mathématiques est-elle imparfaite? Sont-elles systématiquement incapables de donner un sens à ce qui peut ne pas en avoir? ... L'esprit est-il réellement lié à une entité superieure insoupçonnée? Est-il immortel? ... L'àme est-elle une invention de l'esprit ou est-ce un élément constitutif de la vie? ... Et je suis loin d'être croyant religieusement parlant, mais je suis parfaitement capable de ne pas réfuter ce que la science n'est pas susceptible d'expliquer.
Voyage S.

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 16 critiques

5,0
Publiée le 22/12/2014
Mon nouveau top film de tous les temps, et enfin un sans faute qui dépasse toutes mes espérances, depuis le temps que j'attendais ça! J'avais déjà beaucoup aimé le style et la profondeur du premier film de Mike Cahill "Another Earth", et je dois avouer que son second film fait encore plus fort! I Origins est pour moi le meilleur film de tous les temps et de loin! D'une profondeur, d'une intelligence et d'une finesse incroyable, ce film parvient non seulement à dévoiler, mais à démontrer d'une façon absolument géniale l'existence de l'âme humaine et de la réincarnation, ce que personne n'a jamais réussi à faire auparavant au cinéma (sauf dans Manika, une vie plus tard, dont Cahill s'est visiblement inspiré pour son histoire). Il s'agit d'un véritable tour de force! Je peux vous dire que j'ai attendu toute ma vie pour voir un film de cette qualité. Il est évident pour moi et pour toute personne douée d'un minimum de bon sens, que la réincarnation est la seule explication rationnelle et intelligente pour expliquer la vie et la mort : L'âme étant immortelle et indestructible, elle ne peut s'empêcher de goûter à la vie de différentes façons, sous différentes formes, dans différentes cultures, lieux et familles... Et plus on se rapproche de l'origine, plus on se rapproche de la vérité, car l'origine et la vérité ne sont qu'une seule et même chose : Dieu. Voilà ce que démontre admirablement indirectement et sans prétention ce film en utilisant d'excellents ingrédients : Intelligence, respect des deux parties, sagesse, humour, profondeur, légèreté, complicité, tranches de vies, intimité, logique, science, émotions fortes et vraies, tristesse, un subtil mélange de frissons de joie charnelle et spirituelle... Pour conclure, je dirai que la vérité nue et parfumée qui est exposée dans ce film nous touche au plus profond de l'être, le réalisateur la dévoile avec une grande justesse dans le but évident de faire fondre le coeur fermé des hommes matérialistes et pétri de certitudes ou de fausses croyances, sans être maladroit ou moralisateur une seule seconde... Si j'avais été un cinéaste de génie, c'est exactement le film que j'aurai aimé réaliser.
Félix F

Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 2 395 critiques

4,0
Publiée le 22/03/2015
Un film surprenant, original et rondement bien mener. Enfin quelque chose qui sort de l'ordinaire et qui arrive à captivé le spectateur pendant 1h30. Un bon suspens et un scénario efficace, I origin est le film de SF à voir en ce moment.
7eme critique

Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 2 774 critiques

4,0
Publiée le 10/02/2015
C’est fort, c’est beau, c’est spirituel, "I origins" détient un scénario réellement captivant, et de grande qualité. La science et la fiction se réunissent pour proposer la trouvaille du siècle, en tentant même d'expliquer la raison de nos peurs. Si certains passages peuvent paraître trop légers, voire faciles, l'ensemble s'en tire admirablement bien, et nous intrigue, les yeux grands ouverts, par cette recherche plus fantastique que scientifique.
Jean966

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 9 critiques

4,0
Publiée le 04/02/2015
C'est une histoire originale et touchante. La première moitié du film ressemble à une histoire d'amour pour ado (c'est pour cela que je ne mets pas 5 étoiles), il faut attendre le début de la seconde partie pour apprécier pleinement l'originalité du scénario.
Tiana87440

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

4,5
Publiée le 28/02/2015
Un film qui ne semble pas très intéressant avant de le voir, mais qui raconte une histoire inédite, originale, intéressante.
Anthony S.

Suivre son activité 19 abonnés Lire sa critique

5,0
Publiée le 22/02/2015
Ce film est un chef d'oeuvre ! Long à démarrer mais quand l'histoire se met en place ce n'est que du plaisir. (La fin m'a fait pleurer). Il nous laisse rêveur et enclin de possibilités non exploitées..
Dee M.

Suivre son activité Lire sa critique

5,0
Publiée le 19/02/2015
"I Origins" n'est pas un film parmi tant d'autres, il se démarque par un scénario original écrite avec une plume de maître. Tout au cours du long-métrage le réalisateur nous mène dans une histoire hors du commun joué par un Michael Pitt en forme. L'acteur fait une rencontre mêlée au hasard, alors le couple sera confrontée à deux esprits bien différents, l'un marqué par la spiritualité et la croyance, le second par les faits et les événements concrets. À cela s'ajoute des images magnifiques et une réflexion profonde sur le monde d'aujourd'hui en parallèle avec des événements d'actualité. Il s'agit d'un chef-d'oeuvre à voir et à revoir que je conseil fortement.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top