Mon AlloCiné
Sacro GRA
Note moyenne
3,1
17 titres de presse
  • aVoir-aLire.com
  • Les Inrockuptibles
  • Le Monde
  • Les Inrockuptibles
  • Libération
  • Première
  • TéléCinéObs
  • Critikat.com
  • La Croix
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Fiches du Cinéma
  • Cahiers du Cinéma
  • L'Humanité
  • Positif
  • Studio Ciné Live
  • TF1 News
  • Télérama

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

17 critiques presse

aVoir-aLire.com

par Camille Lugan

Le nouveau documentaire de Gianfranco Rosi nous guide le long du périphérique qui contourne Rome, dans un voyage poétique et politique d’une liberté formelle rare.  

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Les Inrockuptibles

par Jean-Baptiste Morain

C’est très beau, conceptuel, intelligent, très cohérent, comme tous les films de Kiyoshi Kurosawa.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Le Monde

par Franck Nouchi

En découvrant "Sacro GRA", on comprend les raisons de son succès en Italie. Comme chez Fellini, comme chez Pasolini, quelques mythologies romaines se sont donné rendez-vous autour de cet anneau de bitume. Ensemble, elles disent une autre Italie (...).

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

Quitte à faire s’étrangler un doyen de la critique française, ce Rosi-là nous paraît plus intéressant et stimulant que son illustre aîné homonyme.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Libération

par Didier Péron

Peu à peu, comme toujours chez Rosi, la dimension anecdotique ou pittoresque ne cesse de s’approfondir, de gagner en profondeur existentielle. Le thème de l’épuisement d’une humanité grouillante et qui s’agrippe à l’étroite alvéole de l’expérience que le destin lui a octroyé une bonne fois pour toutes s’impose peu à peu.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Première

par Gérard Delorme

Nobles ou clochards, riches ou pauvres, tous contribuent à dessiner une mosaïque humaine chaleureuse, touchante et réaliste, esthétiquement aux antipodes de "La grande bellezza", mais pourtant étrangement complémentaire.

TéléCinéObs

par François Forestier

On passe de l’étonnement à l’émotion, du sourire à la complicité, avec ces excentriques et ces âmes oubliées. Le monteur, Jacopo Quadri, a passé huit mois à assembler ce puzzle : chapeau bas.

La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

Critikat.com

par Benoît Smith

Le film dévoile un foisonnement qui, on le devine, a fait beaucoup pour sa reconnaissance, et qui impressionne indéniablement.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

La Croix

par Guillaume Goubert

Aucune indication écrite, pas de « voix off ». La caméra filme simplement des lieux et des personnes vivant dans l’orbite du périphérique. Cela peut être parfois agaçant quand le réalisateur privilégie la bizarrerie, peut-être pour faire du Fellini réel. (...) Cependant, le film peut être très touchant (...).

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Nouvel Observateur

par Pascal Mérigeau

Le film n'explique rien, il laisse au spectateur le soin de faire son travail de spectateur. Les uns retiendront ce moment de tendresse qui réunit dans la pénombre l'ambulancier et sa vieille mère, les autres cet échange entre deux danseuses de bar qui craignent que leur maquillage leur donne "l'air de putes" (...).

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Fiches du Cinéma

par Marguerite Debiesse

Surprenant par ses choix narratifs autant qu'esthétiques, “Sacro Gra” est un voyage à la rencontre de personnalités hors du commun, vivantes figures romanesques.

Cahiers du Cinéma

par Ariel Schweitzer

À "Sacro GRA" manque cette part d’excès, voire même d’excentricité, qui faisaient la force des deux précédentes œuvres du cinéaste, "Below Sea Level" et "El Sicario".

L'Humanité

par Vincent Ostria

L’ensemble a une tonalité plutôt mortifère et décadente, métaphorisée par la mort galopante des palmiers des environs – contaminés par des parasites – dont un botaniste étudie les ravages. Mais 
un constat ne fait pas un film.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Positif

par Jean-Christophe Ferrari

Là où ses illustres prédécesseurs (...) traçaient des itinéraires entre le centre et la périphérie, Rosi suit une route qui (...) ne va nulle part, n'offre aucune escale véritable. (...) une oeuvre résolument mélancolique, voire désespérée.

Studio Ciné Live

par Thierry Cheze

Voir le site de Studio Ciné Live.

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

TF1 News

par Romain Le Vern

Parfois les plans ont un sens - et même trop de sens, jusqu'à la démonstration ; parfois ils n'en ont pas et donnent l'impression, selon l'humeur, d'une stase mélancolique ou au contraire d'un formalisme suffisant. Equivoque, pour le moins. 

La critique complète est disponible sur le site TF1 News

Télérama

par Pierre Murat

Le problème, c'est que le désordre qu'il croyait dominer a fini par l'emporter. Le GRA l'a dévoré tout cru... Tout comme les autochtones pittoresques qu'il a filmés sans que l'on comprenne vraiment pourquoi.

La critique complète est disponible sur le site Télérama
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top