Mon Allociné
Anomalisa
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Note moyenne 3,8 27 titres de presse
  • Le Nouvel Observateur
  • Paris Match
  • VSD
  • Télérama
  • Ouest France
  • Le Parisien
  • Sud Ouest
  • 20 Minutes
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Dauphiné Libéré
  • CinemaTeaser
  • Première
  • Le Monde
  • TF1 News
  • Ecran Large
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité
  • Voici
  • Libération
  • La Croix
  • Positif
  • Les Fiches du Cinéma
  • Studio Ciné Live
  • aVoir-aLire.com
  • Cahiers du Cinéma
  • Critikat.com
  • L'Express

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de Allociné, de 1 à 5 étoiles.

27 critiques presse

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

Vous doutez qu’une scène de sexe entre deux figurines en plastique (qui s’expriment avec les voix de David Thewlis et Jennifer Jason Leigh) puisse vous bouleverser voire vous gêner ? Précipitez-vous donc sur cette fascinante anomalie.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Paris Match

par Christine Haas

C’est un film immense qui nous parle tout simplement de la solitude de l’existence et de la profonde blessure de la condition humaine.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

VSD

par Bernard Achour

Un exceptionnel film d'animation « existentiel », dont la technique mirobolante transcende le scénario.

Télérama

par Louis Guichard

Charlie Kaufman, jusqu'ici célèbre pour ses scénarios, dont celui d'"Eternal Sunshine of the spotless mind" et "Dans la peau de John Malkovitch", a trouvé la forme idéale pour ses idées noires, sa crudité, sa folie. "Anomalisa" est une anomalie grandiose dont on n'a pas fini de parler.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Ouest France

par Pierre Fornerod

Un résultat plein de poésie surréaliste.

Le Parisien

par Alain Grasset

Poétique et émouvant.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Sud Ouest

par Sophie Avon

"Anomalisa" ressemble à son titre : un mélange d'anomalie et de douceur. C'est aussi le film le plus étrange de ce début d'année, l'un des plus beaux, assurément.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

20 Minutes

par Caroline Vié

La rencontre entre le petit génie de l’écriture et l’as de la stop motion (animation de marionnettes image par image) produit un chef-d’œuvre de sensibilité autour de la brève rencontre d’un conférencier perdu dans un hôtel luxueux et d’une jeune femme complexée.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Cette oeuvre inclassable est résolument unique. Traversées de parenthèses surréalistes et oniriques, sa clairvoyance et sa mélancolie frappent droit au coeur.

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Un objet animé non identifié, avec personnages aux voix étranges modélisés en stop - motion, tonalité décalée et déroutante, vision à la fois poétique et cruelle du monde.

CinemaTeaser

par Alex Masson

Une œuvre bouleversante d’honnêteté sur l’amour et ses souffrances.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Première

par Gérard Delorme

Kaufman poursuit l’exploration de ses thèmes familiers (...), mais cette fois, il a trouvé dans l’animation image par image une forme idéalement adaptée à son sujet. Elle lui a inspiré une série d’idées de cinéma géniales qui amplifient l’impact émotionnel de ce très étrange conte de fées pour adultes.

La critique complète est disponible sur le site Première

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

Le résultat est une très grande réussite.

TF1 News

par Romain Le Vern

Charlie Kaufman a trouvé dans la stop-motion de Duke Johnson une parfaite expression de ses affres métaphysiques. La tristesse de l'un (Kaufman, ses cauchemars, ses névroses, son humour neurasthénique) et la joie de l'autre (Johnson, son côté fan-boy, son inventivité, sa jovialité) fusionnent idéalement pour donner une définition parfaite de la mélancolie.

La critique complète est disponible sur le site TF1 News

Ecran Large

par Geoffrey Crété

Cette romance ratée et ordinaire, abordée avec une tendresse et une sincérité désarmante, rappelle que Kaufman est un romantique, à sa manière.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Les Inrockuptibles

par Vincent Ostria

Mais c’est justement la tension permanente entre enfer psychique et humanité ordinaire qui rend le film si prenant. Par l’entremise d’un quinquagénaire bougon et misanthrope, Kaufman retrouve de façon détournée le romantisme malade d’"Eternal Sunshine of the Spotless Mind"…

L'Humanité

par Vincent Ostria

Une réflexion touchante sur l’altérité et l’amour, mise en scène avec un sens inouï du détail.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Voici

par La Rédaction

U ovni visuellement incroyable, filmé en stop-motion, sorti de l'imagination du scénariste d'"Eternal Sunshine of the Spoteless Mind".

Libération

par Julien Gester

(...) on ne se rappelle pas avoir croisé récemment figuration plus ajustée que ce joli tour d’"Anomalisa" pour dire à bas bruit les caprices de la cristallisation du désir.

La critique complète est disponible sur le site Libération

La Croix

par Stéphane Dreyfus

Techniquement stupéfiant, ce film au charme étrange traîne dans son propos, hélas délayé, un malaise houellebecquien.

Positif

par Bernard Génin

Le plus lisible des films de Kaufman (...). C'est aussi le plus pessimiste.

Les Fiches du Cinéma

par Gilles Tourman

Un film en stop-motion fort de l'univers fantasque de Charlie Kaufman et bénéficiant d'une superbe mise en image, mais à l'intrigue bien ténue.

Studio Ciné Live

par Laurent Djian

Le minimaliste de ce quasi huis clos peut déconcerter, mais il faut se laisser porter par la poésie et l'élégance de son animation.

aVoir-aLire.com

par Sébastien Uguen

Manquant de sensibilité et d’humanité, il en résulte une comédie ne provoquant pas de rires et un drame n’apportant pas suffisamment d’émotion. En voulant mettre en images la morosité d’un homme esseulé, Anomalisa finit par devenir lui-même monotone et quelque peu dénué d’intérêt.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Cahiers du Cinéma

par Florence Maillard

Le film déçoit, programmatique dans toutes ses pistes. (…) à force de vouloir faire vrai, Anomalisa apparaît comme une forme de tautologie sophistiquée, rattrapée par l’ennui et la banalité qu’elle décrit.

Critikat.com

par Benoît Smith

Il y a dans cette posture d’auteur observant ses semblables (même sous la forme bien pratique de marionnettes) quelque chose de malsain...

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

L'Express

par Christophe Carrière

"Anomalisa" est terriblement banal, à l'exception d'un quart d'heure formidable qui, développé, aurait donné un sacré bon film.

Les meilleurs films de tous les temps