Mon AlloCiné
Ida
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Ida" et de son tournage !

Du documentaire au long-métrage

Longtemps réputé pour ses documentaires diffusés sur la BBC, Pawel Pawlikowski a tourné son premier long-métrage de fiction en 1997. La consécration n'arrivera toutefois qu'en 2004 avec son second film, Summer of Love. Ida est son premier long-métrage tourné en Pologne et joué intégralement par des acteurs polonais. 

Retrouvailles

Pawel Pawlikowski retrouve l'actrice Joanna Kulig, 3 ans après La Femme du Vème

L'Histoire dans une histoire

Le récit se situe dans une Pologne des années 60, très proche de celle qu'avait connu le réalisateur dans son enfance. Une Pologne qui se cherchait, religieusement parlant. Paweł Pawlikowski explique : "La Pologne a une relation particulière avec la religion catholique. On a subi l’occupation étrangère pendant près de 150 ans, les forces occupantes étaient des Russes orthodoxes ou des Prussiens protestants. Face à elles, et bien au-delà de la simple notion de foi, l’Eglise catholique était le socle de l’identité nationale polonaise. Et cela s’est encore renforcé durant la période communiste. Historiquement, c’était compréhensible, mais d’un autre côté, cela a limité, voire déformé la foi chrétienne chez les Polonais, en lui donnant un aspect tribal et exclusif, en oubliant ce qui est transcendantal et universel dans le christianisme. A travers le  personnage d’Ida, je voulais explorer cette question-là."

Comment Wanda est née

Le personnage de Wanda est inspiré de l'épouse de l'ancien professeur d'économie du réalisateur Paweł Pawlikowski, lorsqu'il étudiait à Oxford dans les années 80. Les ayant perdu de vue par la suite, il apprit quelques années plus tard l'extradition de cette femme, accusée d'avoir été dans les années 50 une procureure active dans les procès staliniens de l'époque : "Je n’aurais jamais pu imaginer cette femme si charmante avoir pu être une fanatique aveugle dans sa jeunesse et avoir vécu deux existences aussi antinomiques. Ce paradoxe m’a hanté pendant des années. J’ai d’ailleurs essayé de tourner un documentaire sur elle, mais elle était contre. Après le scandale, elle est tombée malade et est décédée. Elle m’a inspiré le personnage de Wanda qui est aussi assez paradoxal, à la fois très humaine, drôle et chaleureuse, et qui a également du sang sur les mains."

Pawel Pawlikowski, l'homme de la réecriture

Pour le réalisateur polonais, l'écriture du scénario initial n'est qu'une condition pour voir son film financé par les sociétés de production. Dans les faits, Paweł Pawlikowski ne cesse de réecrire et modifier son scénario au fur et à mesure du tournage. 

Une histoire en noir et blanc

Paweł Pawlikowski a choisi de tourner Ida en noir et blanc, afin de limiter les objets et les éléments présents dans le cadre. Le film devait se montrer le plus minimaliste possible à l'écran. 

L'éclosion d'une débutante

Après avoir auditionné de nombreuses comédiennes sans résultat pour interpréter le rôle d'Anna/Ida, Pawel Pawlikowski a pu compter sur l'aide de son amie réalisatrice Malgorzata Szumowska qui lui a permis de rencontrer l'actrice Agata Trzebuchowska. Comme il l'explique, "Malgorzata ne savait pas exactement ce que je recherchais ce que je recherchais mais elle a trouvé qu’Agata avait un look « hipster » intéressant, idéale pour jouer une jeune, folle et révoltée. Ce n’était pas du tout ce que je cherchais, mais je lui ai demandé de prendre discrètement une photo d’elle et de me l’envoyer. Je l’ai ensuite rencontrée pour lui faire passer des essais. Elle avait cet aspect sérieux et vrai que je recherchais, quelque chose d’atemporel. Son visage était enfantin mais sa personnalité dégageait une maturité, une force, qui contrastaient avec un calme extérieur. La plupart des actrices que j’ai auditionnées se disaient croyantes et me racontaient qu’elles voulaient entrer au couvent quand elles étaient jeunes, mais Agata est absolument et honnêtement athée. Evidemment, mes producteurs ont été sceptiques de me voir choisir pour le rôle central une inconnue qui, de plus, n’avait aucune envie de devenir comédienne par la suite… Mais le risque a payé : je ne peux imaginer personne d’autre qu’elle dans le rôle d’Ida."

Un remplacement en urgence

Alors que le tournage du film débutait initialement avec Ryszard Lenczewski, chef opérateur avec qui le réalisateur collabore depuis 10 ans, ce dernier a dû quitter l'aventure pour des raisons médicales. De ce fait, Pawel fut contraint de trouver en urgence un autre directeur de la photographie en la personne de Lukasz Zal, dont Ida était la première expérience au cinéma avec cette fonction.  

Une audition loufoque

Passionné par le jazz qui a été l'une des musiques phares des années 60 en Pologne, le cinéaste polonais souhaitait que cet univers musical se retrouve incarné dans un seul et même personnage : celui de Lis, le saxophoniste dont Anna tombe amoureuse. Pour ce rôle, Pawel souhaitait que l'acteur joue réellement du saxophone, qualité que Dawid Ogrodnik possédait. Toutefois, son audition fut pour le moins absurde, même si elle lui permit de décrocher le rôle : "Il est arrivé au casting avec la gueule de bois, il avait passé la nuit à fêter un prix qu’il venait de remporter. Il n’avait pas de saxophone mais une clarinette qu’il avait empruntée à un ami. A le voir tenter de visser son instrument tout en cherchant son portable qui sonnait et expliquer à son interlocuteur qu’il était sur le point de commencer son audition, j’ai été instantanément séduit."

Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Bienvenue à Marwen (2018)
  • Mortal Engines (2018)
  • Aquaman (2018)
  • Le Retour de Mary Poppins (2018)
  • Spider-Man : New Generation (2018)
  • Une Affaire de famille (2018)
  • Il était une fois en Amérique (1984)
  • Pupille (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • L'Empereur de Paris (2018)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Rémi sans famille (2018)
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Bumblebee (2018)
  • Robin des Bois (2018)
  • Les Veuves (2018)
  • Edmond (2018)
  • Le Grinch (2018)
  • Hunter Killer (2018)
Back to Top