Notez des films
Mon AlloCiné
    The Cobbler
    note moyenne
    2,9
    382 notes dont 53 critiques
    répartition des 53 critiques par note
    6 critiques
    10 critiques
    9 critiques
    20 critiques
    5 critiques
    3 critiques
    Votre avis sur The Cobbler ?

    53 critiques spectateurs

    elriad
    elriad

    Suivre son activité 142 abonnés Lire ses 1 381 critiques

    1,5
    Publiée le 11 mai 2015
    comment réaliser un pur navet quand on part avec une telle pépite de scénario? "the cobbler" en est la triste démonstration. Là où un Woody Allen aurait excellé, où un Almodovar aurait pondu une insolente et provocante comédie, où un Ozon aurait transgressé chaque scène, on assiste avec effroi au naufrage d'une pitoyable comédie calibrée cousue de fil blanc et de bons sentiments. L'acteur d'une mollesse crasse semble autant s'ennuyer qu'il ennuie le spectateur. bref, une perte de temps. Décidément, la comédie est un genre où je suis rarement satisfait, un genre pourtant que je ne bouderais pas s'il était plus souvent inspiré...
    Gustave Aurèle
    Gustave Aurèle

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 1 667 critiques

    2,0
    Publiée le 2 septembre 2015
    L'idée de départ est bonne mais le traitement est gnangnan à la Sandler.
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 175 abonnés Lire ses 2 180 critiques

    4,0
    Publiée le 1 juin 2015
    Une ambiance chaleureuse, des situations cocasses et beaucoup de finesse. Telles sont les caractéristiques dominantes de cette très belle histoire, pleine d'humour et de tendresse. Plus moderne que " l'homme Invisible ", plus subtile que " Transformers ", cette comédie fantastique nous conte l'aventure étonnante de Max Simkin, cordonnier à New York City, qui vit avec sa vieille mère. Il tient ce commerce depuis quatre générations et pourtant, se trouve menacé d'expulsion par des promoteurs immobiliers véreux. spoiler: Max a hérité d'une vieille machine pour réparer les chaussures. Après avoir essayé par hasard les chaussures passées par cette machine magique, Max dédouble sa personnalité pour investir celle de leur propriétaire. Il va utiliser ce pouvoir pour devenir le "gardien des âmes", faire le bien en endossant la peau de personnages qui vont lui réserver bien des surprises. Le scénario est très habile ; une belle séquence d'émotion spoiler: lorsque Max met les chaussures de son père disparu et rencontre sa mère . La BOF est curieuse, décalée, avec un ton d'humour jazzy. Le casting par contre est excellent, avec le toujours remarquable Steve Buscemi dans le rôle de Jimmy, l'ami barbier de Max. Au top également, Dustin Hoffman dans la peau d'Abraham Simkin, le père de Max. Quant à Adam Sandler, il est plutôt crédible, dans le rôle principal du cordonnier, bien que desservi par ce rôle à transformations multiples. Une très bonne comédie de Thomas McCarthy plusieurs fois récompensé : " Les Winners" en 2011, "The Visitor" en 2008 (Grand Prix de Deauville) et "Le Chef de gare" en 2003 (British Academy Awards).
    Karim A.
    Karim A.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 615 critiques

    0,5
    Publiée le 23 janvier 2016
    Un navet tourné dans un quartier juif de Brooklyn Adam Sandler s'est embarqué dans une galère inutile on croit pas à son histoire de chaussure quelle perte de temps et d'argent pour Adam Sandler (producteur) des ses films.
    cocolapinfr
    cocolapinfr

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 631 critiques

    2,0
    Publiée le 4 août 2015
    Démarrage original pour cette petite comédie artisanale. Malheureusement le film s'essoufle vite en devenant une niaiserie prévisible.
    C.Dervaux
    C.Dervaux

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 1 759 critiques

    4,0
    Publiée le 21 septembre 2015
    La vie, telle que chacun la connaît aujourd’hui, apporte quotidiennement son lot de satisfactions et de déceptions sans même nous questionner au préalable. Pour autant, qu’en serait-il si celle-ci nous donnait la possibilité de vivre une expérience unique aussi inattendue qu’effrayante ? Si le courage de l’un n’est plus à prouver, qu’en serait-il lorsqu’elle, lui, aurait à se poser les bonnes questions ? Avec un certain recul et une résonance pas forcément explicite, « The Cobbler » traite une multitude de thématiques et peint le portrait touchant d’un individu qui a perdu le goût de la vie, lui qui regorge pourtant de qualités oubliées. Réalisateur et scénariste confirmé, Thomas McCarthy a su jouer de son passé pour signer en collaboration avec Paul Sado une histoire tantôt réaliste tantôt surréaliste qui n’est pas sans nous rappeler que le changement d’identité est plus que jamais un thème à la mode. La sincérité en plus, bien évidemment, lorsque l’on se rend compte que les intentions d’un homme peuvent aller bien au delà de ses propres convictions. Bien qu’Adam Sandler ne se détache pas vraiment de l’image de ses personnages habituels (effacé, timide, réservé), il convient de lui attribuer les honneurs tant ses rôles de composition sonnent juste et sensibilisent. « The Cobbler » joue de cela et sans jamais mettre de côté son public, il offre de drôles de situations qui ne sont pas sans déplaire.
    Gengis Y
    Gengis Y

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 476 critiques

    4,0
    Publiée le 13 mai 2015
    4/5 Très bon film.On passe un bon moment.On rit souvent.De bonnes trouvailles.De l émotion. A ne pas louper si vous voulez passer une bonne soirée en famille.
    SoozDaria
    SoozDaria

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 7 critiques

    4,5
    Publiée le 8 août 2015
    Un scénario atypique, léger, drôle avec quelques rebondissements. Adam Sandler est juste et nous fait rire dans les chaussures de ce personnage sympathique. Une belle surprise.
    Jean-Pierre D
    Jean-Pierre D

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 180 critiques

    2,0
    Publiée le 5 octobre 2015
    Même si le sujet peut séduire, on finit par s'ennuyer ferme... La faute au premier rôle, trop paresseux ! Adam Sandler se contente du minimum syndical et la mayonnaise ne prend pas. Pas plausible, pas amusant, les scènes s'enchaînent, le scénario s'égare avec des intrigues secondaires et on décroche... Dommage !
    Prad12
    Prad12

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 1 078 critiques

    1,0
    Publiée le 26 mai 2015
    Une belle idée très originale et totalement gâchée...... bravo Adam Sandler pour ce film d'une lenteur et d'un ennui mortel, pas un sourire...... on sauve le nul grâce à l'idée.....
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 2333 abonnés Lire ses 5 854 critiques

    2,0
    Publiée le 12 mai 2015
    Comme souvent dès qu'il y a Sandler dans un film, il se fait défoncer par la critique à tort ou à raison chacun son avis, mais sur ce film, c'est un peu violent sans pour autant être injustifié. "The Cobbler" est un film qui se laisse regarder, mais qui est quand même décevant parce que l'idée de départ est excellente et avec une telle base, on pouvait s'attendre à mieux. La première partie est pas mal, elle exploite bien l'idée avec une large palette de personnages et des situations "amusantes", mais dès lors que l'histoire se concentre sur un seul événement, le film perd, pour moi, énormément de son intérêt. Le scénario n'est pas très bien écrit ça manque d'enjeux et surtout ça manque d'humour, car pour une comédie, les moments drôles sont quasi-inexistants. J'aime bien Sandler, j'aurais aimé le voir dans quelque chose de plus "fou", mais ce n'était apparemment pas le souhait du réalisateur qui a fait un film un peu trop sérieux et trop prévisible.
    Félix F
    Félix F

    Suivre son activité 114 abonnés Lire ses 2 420 critiques

    3,0
    Publiée le 27 mai 2015
    Une bonne surprise, un film rafraîchissant avec un Adam Sandler convainquant. Le scénario est simple et bon enfant mais fonctionne et laisse au spectateur un bon souvenir. Une bonne petite comédie.
    Moimoi
    Moimoi

    Suivre son activité 75 abonnés Lire ses 2 517 critiques

    3,0
    Publiée le 14 février 2016
    Un film simple tout en étant assez original et drôle, agréable à suivre et correctement joué. Il est distrayant et mériterait d'atteindre les 3 étoiles, synonymes de "pas mal" sur Allociné.
    Nicolas V
    Nicolas V

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 1 279 critiques

    2,0
    Publiée le 17 mars 2016
    Quand le film se résume ainsi : un cordonnier trouve une machine qui permet de devenir le propriétaire des chaussures qu'on lui donne à réparer. je sais pas vous mais ça sent pas bon.... La seule chance qu'il reste au film est la surprise. Meme si the cobbler est entre la comédie et le conte, on est en droit d'éspérer quelques rebondissements. Mais hélas, la fin est trèèèèèès prévisible, et les rebondissements durant le film sont inexistants. On s'ennui ferme : véritable exploit avec la présence d'acteurs si prestigieux.
    Eowyn Cwper
    Eowyn Cwper

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 1 615 critiques

    2,0
    Publiée le 13 juin 2018
    [Spoilers partout] The Cobbler ne part pas sur une idée neuve ; changer de corps, c'est un fantasme largement exploité par l'art. En l'occurrence, on peut changer de corps en enfilant la paire de chaussures d'une personne après l'avoir passé à la machine à coudre (la paire de chaussures, pas la personne). Le film revient de loin puisque son personnage est un cordonnier et que la première scène se passe à New York en 1903 dans une réunion de famille parlant yiddish. Le rapport est pour le moins obscur. Mais bon, ça fonctionne pas mal, surtout que le film n'en fait pas des tonnes ; pas de scénario abracadabrant, pas de rôle ébouriffant, les acteurs sont zens, la musique est sympa, et pas mal originale. Le changement de corps nécessite autant d'acteurs pour jouer le même personnage et la transposition est fascinante ; on a l'impression de voir le personnage, puis de voir l'acteur, et les deux visions s'alternent rapidement comme deux interprétations d'une illusion d'optique. C'est un mauvais point pour la crédibilisation du scénario mais un bon point pour l'éclate. Et puis l'acteur a une bonne bouille et un bon caractère, alors on s'attache à lui. Mais tout ça ne laisse pas augurer l'insensibilité totale de l'œuvre. La mère du personnage perd la tête ; elle est vieille, mais elle est gentille aussi, et son mari lui manque qui est parti bien des années auparavant. Alors, se dit son fils, pourquoi ne pas prendre l'apparence de son père pour satisfaire au vœu de la vieille ? On repassera pour la pudeur de la mort. Ah mais j'oubliais, ce n'est pas grave de lui donner ces faux espoirs puisqu'elle 1) n'a plus toute sa tête et 2) meurt dans la nuit. On repassera donc aussi (mais plus tard) pour la moralité. En plus, c'est sans compter que le père est dans les parages ; il tient une boutique voisine, et n'a simplement jamais pu faire savoir qu'il était là, ni à sa femme, ni à son fils, pendant une vingtaine d'années. On repassera pas, parce qu'il faut pas abuser non plus. Les vingt dernières minutes sont des rebondissements couinants de twists médiocres et une débauche inexpliquée de violence dans le monde du cordonnier qu'on avait tous les droits d'espérer paisible. La conclusion est faiblement cathartique, ce qui est déjà ça. Mais on reste sur un sacré gâchis. septiemeartetdemi.com
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top