Mon AlloCiné
    L'Ennemi de la classe
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "L'Ennemi de la classe" et de son tournage !

    Plébiscité à Angers

    Class Enemy a reçu le Prix du Public au 26ème Festival Premiers Plans d'Angers en janvier 2014.

    Une expérience bouleversante

    L'Ennemi de la classe s'inspire d'un évènement survenu dans la vie du réalisateur Rok Bicek, alors qu'il était lycéen. Une jeune fille de sa classe ayant mis fin à ses jours, les élèves se sont alors révoltés contre l'ensemble des professeurs en pensant que le geste de cette jeune étudiante provenait de la sévérité du corps enseignant.

    À la recherche de la spontanéité

    Le casting de L'Ennemi de la classe a été réalisé de façon à trouver des acteurs professionnels et des acteurs non professionnels. Le réalisateur s'est occupé des auditions spontanées et son assistante a pris en charge les auditions des rôles secondaires. Le but étant d'avoir davantage de jeunes n'ayant pas d'expérience, pour qu'ils restent eux-mêmes. Afin d'accentuer cet aspect, Rok Bicek a préféré que les comédiens portent leurs propres vêtements.

    Eviter le contact

    Pour que le jeu des acteurs reste le plus simple et spontané possible, le metteur en scène Rok Bicek a choisi d'éviter de faire des répétitions avec ses comédiens, de peur qu'ils créent des liens et qu'ensuite cette complicité n'influe sur le jeu des acteurs et l'histoire du film.

    Une période de doute

    Après avoir fait de nombreuses recherches pour son film, Rok Bicek a laissé le scénario de côté pendant un an, le temps de laisser mijoter son histoire. Il ajoute : "Après avoir fini les recherches pour le film, je n'ai plus avancé pendant presque un an. L'histoire me paraissait un trop gros morceau pour un premier film. Elle contenait un grand nombre de figures complexes et c'était dur d'en garder le contrôle. Je devais d'abord encore mûrir et je m'étais égaré en chemin une paire de fois."

    Suivre le soleil

    Le directeur de la photographie Fabio Stoll et le réalisateur de L'Ennemi de la classe sont allés faire des repérages dans un lycée en plein hiver, dans le but d'observer les mouvements de la lumière. Les deux hommes ont alors décidé qu'il fallait qu'ils obtiennent la même ambiance en tournant en été, sans utiliser de la lumière artificielle. Ils ont trouvé l'inspiration dans le film Caché de Michael Haneke, afin de mettre en place une ambiance froide suite au suicide de la jeune élève.

    Huit clos

    La totalité du film L'Ennemi de la classe se déroule dans un lycée, seul un élément du décor a été créé, la cabine de radio vitrée. Le réalisateur précise : "L'histoire fonctionne en grande partie par rapport à l'espace. Prenons l'exemple de la cabine de radio, une des rares choses que nous ayons construite pour le film dans l'école. L'événement réel se déroulait dans le secrétariat et c'est ainsi que nous avions pensé la scène à l'origine dans le scénario. (...) Nous avons donc placé les élèves dans ce cube de verre, renforçant ainsi la scène par le contact visuel entre les étudiants rebelles d'un côté de la vitre et les enseignants impuissants de l'autre côté."
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Le Roi Lion (2019)
    • Toy Story 4 (2019)
    • Spider-Man: Far From Home (2019)
    • Anna (2019)
    • Parasite (2019)
    • Yesterday (2019)
    • Ibiza (2018)
    • Made In China (2019)
    • Beaux-parents (2019)
    • Annabelle – La Maison Du Mal (2019)
    • Premier de la classe (2018)
    • Le Daim (2019)
    • Aladdin (2019)
    • Men In Black: International (2019)
    • Comme des bêtes 2 (2019)
    • Fast & Furious : Hobbs & Shaw (2019)
    • Nevada (2019)
    • Tolkien (2019)
    • Brightburn - L'enfant du mal (2019)
    • X-Men : Dark Phoenix (2019)
    Back to Top