Mon AlloCiné
La Maison au toit rouge
Note moyenne
3,3
19 titres de presse
  • Studio Ciné Live
  • 20 Minutes
  • aVoir-aLire.com
  • Ecran Large
  • La Croix
  • Le Dauphiné Libéré
  • L'Humanité
  • Ouest France
  • Première
  • Télérama
  • Transfuge
  • Critikat.com
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • Positif
  • Cahiers du Cinéma
  • Le Monde
  • Libération

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

19 critiques presse

Studio Ciné Live

par Thierry Cheze

Voir la critique sur le site de Studio Ciné Live.

La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

20 Minutes

par Stéphane Leblanc

Il faut reconnaître au vieux cinéaste un certain savoir-faire pour relater l’effroi avec délicatesse.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

aVoir-aLire.com

par Leslie Guyomard

Avec sa réalisation épurée, "La Maison au toit rouge" dépeint avec intelligence et sensibilité une tranche de vie, au travers des affres de l’Histoire avec un grand H.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Ecran Large

par Simon Riaux

Cette bascule inattendue achève de rendre le film précieux, fragile et fort, nous permet soudain d’entrevoir toute la violence d’une époque absurde, dont ne semble avoir survécu qu’une mélancolie vénéneuse.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

La grâce habite ce film empreint de nostalgie et de la culpabilité mystérieuse avec laquelle Taki vécut jusqu’à son dernier jour.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Dauphiné Libéré

par La Rédaction

Un film tout de délicatesse et de sensibilité, dans une période du Japon peu connue.

L'Humanité

par Vincent Ostria

L’intrigue n’apparaît pas immédiatement. Elle est distillée dans plusieurs flash-back. Mais, même cette relation coupable n’apparaît pas comme telle. Elle reste infinitésimale et secrète, ce qui ajoute au trouble que suscite cette œuvre délicate.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Ouest France

par Pierre Fornerod

Un mélodrame délicat.

Première

par Christophe Narbonne

Film à l’érotisme et à l’homosexualité latents, au pouvoir d’évocation comparable à celui d’une estampe, "La Maison..." déborde d’enjeux en apparence minuscules qui déclenchent des bourrasques intimes qu’on n’avait pas vu venir.

La critique complète est disponible sur le site Première

Télérama

par Samuel Douhaire

Pas de discours radical, ni d'audaces formelles dans "La Maison au toit rouge". Mais un récit fluide en flash-back, qui relie trois époques avec délicatesse. Et une mise en scène à l'élégance discrète, presque surannée.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Transfuge

par Sidy Sakho

Tout dans "La Maison au toit rouge" se veut littéral, immédiatement accessible au regard et à notre déduction. Cette transparence est l'un des rudiments du bon cinéma populaire.

Critikat.com

par Benoît Smith

Les sous-entendus sur la relation maître-domestique ne s’avèrent pas très neufs, mais Yamada semble s’intéresser plus attentivement aux rapports de jugement, les postures des uns s’autorisant à faire peser un regard moral sur les autres.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Nouvel Observateur

par Pascal Mérigeau

Sentiments enfouis, aspirations contrariées, révélations inattendues, rien ne manque à ce tableau filmé par un vétéran qui fait montre de plus de savoir-faire que de réelle inspiration. Ce n'est pas déplaisant, même si un peu long (...).

Les Fiches du Cinéma

par Marie Toutée

Avec la guerre en toile de fond, le film décrit avec sensibilité un mode de vie bourgeois révolu.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Les Inrockuptibles

par Vincent Ostria

Superbe sens du détail. Complexité des sentiments et intelligence de la forme qui s’allient idéalement.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Positif

par Hubert Niogret

Si une certaine vigueur n'est pas présente dans la narration ou son environnement, la réalisation, appliquée, n'apporte rien de plus que le simple filmage : la mise en scène n'élève pas le récit.

Cahiers du Cinéma

par Stéphane du Mesnildot

Yamada se veut un héritier d’Ozu ou Naruse chez qui il puiserait la fausse mesure de son style. En réalité l’absence de style de "La Maison au toit rouge" en fait un film n’appartenant à aucune époque, ni à la nôtre ni à celle de l’âge d’or des studios. Désuet et inoffensif, il évoque plutôt les ultimes films d’Henri Verneuil.

Le Monde

par Jean-François Rauger

Empesé et dénué de vitalité.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Libération

par Clément Ghys

Une mise en scène si plan-plan que l’on a un peu l’impression de se trouver face à une resucée nippone de "la Bicyclette bleue".

La critique complète est disponible sur le site Libération
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top