Notez des films
Mon AlloCiné
    Mister Babadook
    Note moyenne
    3,5
    24 titres de presse
    • Critikat.com
    • Le Journal du Dimanche
    • 20 Minutes
    • aVoir-aLire.com
    • CinemaTeaser
    • Culturebox - France Télévisions
    • La Voix du Nord
    • L'Ecran Fantastique
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Paris Match
    • Positif
    • TF1 News
    • Le Parisien
    • Ouest France
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Dauphiné Libéré
    • Mad Movies
    • TéléCinéObs
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    24 critiques presse

    Critikat.com

    par Vincent Avenel

    Jennifer Kent conjugue avec un formidable talent la grammaire horrifique pure et une profondeur thématique bouleversante.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Un conte onirique, à la fois terrifiant et bouleversant, déjà un classique du genre.

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Malgré ses maladresses, Mister Badabook vaut cent fois mieux que la plupart des films d’horreur sortant sur nos écrans. 

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    aVoir-aLire.com

    par Pierre Vedral

    Au final quand le frisson parcourt l’échine, que les personnages sont traités avec autant de justesse et que l’interprétation suit, on ne peut qu’applaudir ce premier jet à la fois modeste et éminemment réussi..

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    CinemaTeaser

    par Ilan Ferry

    S'il y a bien une chose que ce conte allégorique sait cultiver, c'est l'effroi.

    La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    La réalisation de Jennifer Kent est très sombre. Tout le film se déroule pratiquement la nuit. Elle y induit constamment la peur de ce qui cache sous le lit, dans l’armoire, avec un réalisme à chaque fois sensible, par une poésie visuelle, non spectaculaire, mais émotionnelle.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    La Voix du Nord

    par CC

    [...] un premier long métrage qui emprunte autant à Polanski qu'à l'expressionnisme allemand. Son étude familiale (...) affronte un tabou hissant son oeuvre au-dessus du simple film de genre, même s'il n'en délaisse pas les codes.

    L'Ecran Fantastique

    par Yann Lebecque

    Maniant avec la même puissance l'émotion, la fragilité, l'amour, la haine et la fureur, [Essie Davis] habite le film de bout en bout, et apporte toute la folie indispensable au film.

    Le Monde

    par Sandrine Marques

    Dans un geste élégant et assuré, Jennifer Kent déploie ses visions d'éffroi qui s'allient à la grande plasticité d'un film, visuellement saisissant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Les Fiches du Cinéma

    par Michael Ghennam

    Un premier long métrage à rebours des modes, tourné presque en huis clos et qui repose sur la prestation d'Essie Davis.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Romain Blondeau

    Un premer essai australien, élégant et flippant, qui renoue avec les origines du cinéma d'horreur.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Libération

    par Bruno Icher

    Bien structuré par ce motif de l’impossible oubli, le film est surtout l’occasion pour la cinéaste de s’amuser, se confronter à ses propres mythes et, sans doute, à ses propres peurs enfantines.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Paris Match

    par Alain Spira

    Remarquablement intelligent, le scénario s’appuie sur le fantastique pour plonger dans l’inconscient des personnages. 

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Positif

    par Dominique Martinez

    Ce qui sidère, dans ce premier film australien, c'est la beauté des plans qui se succèdent (...), l'élégance des décors. Le scénario, finement taillé à la frontière de la folie dépressive et du surnaturel, ancre le film dans la réalité.

    TF1 News

    par Romain Le Vern

    Film d'angoisse ultra-efficace sur l'instant, "Mr Babadook" recèle surtout un drame émouvant sur le désarroi d'une mère et son fils, seuls avec leurs démons.

    La critique complète est disponible sur le site TF1 News

    Le Parisien

    par Hubert Lizé

    Efficacement réalisé, ce film d'horreur aux effets spéciaux minimalistes (...) repose essentiellement sur l'atmosphère oppressante qui saisit peu à peu les personnages, et les conduit aux frontières de la folie.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Ouest France

    par La rédaction

    Un premier film (...) qui cultive habilement tous les ingrédients du genre, à défaut de les réinventer. Mais ça fonctionne, avec une frissonnante présence du duo parmé par Noah Wiseman et Essie Davis.

    Première

    par Thomas Agnelli

    A l'instar de "Sixième Sens", "Mister Babadook" examine par le prisme du mélodrame horrifique la relation émouvante entre une mère névrosée et son fils, qu'elle n'a jamais su aimer.

    Studio Ciné Live

    par Thomas Baurez

    Voir la critique sur le site de Studio Ciné Live.

    La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

    Cahiers du Cinéma

    par Florence Maillard

    Le basculement dans l’horreur se confond bientôt avec l’application d’un programme, et les apparitions décevantes du croque-mitaine achèvent de lui retirer la moindre parcelle de mystère et d’épouvante.

    Le Dauphiné Libéré

    par La rédaction

    Un film d’épouvante un peu trop lourdement fidèle aux lois du genre.

    Mad Movies

    par Alexandre Poncet

    Visiblement persuadée d'être plus intelligente que son sujet, Kent passe dès lors à côté de ses idées les plus prometteuses, [...].

    TéléCinéObs

    par Nicolas Schaller

    Contrecoup de ce savoir-faire : trop appliqué, réfléchi, soucieux de remplir les blancs, il dilapide le pouvoir de mystère et d’effroi du film.

    La critique complète est disponible sur le site TéléCinéObs

    Télérama

    par Jérémie Couston

    Jennifer Kent enquille dans ce premier film, sans jamais les renouveler, ni même s'en amuser, tous les clichés du film de possession et de maison hantée.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top