Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Tale of Tales
Note moyenne
3,0
37 titres de presse
  • Télérama
  • 20 Minutes
  • aVoir-aLire.com
  • Closer
  • Ecran Large
  • Femme Actuelle
  • Gala
  • La Croix
  • L'Ecran Fantastique
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Parisien
  • L'Humanité
  • Mad Movies
  • Première
  • Sud Ouest
  • Voici
  • CinemaTeaser
  • CNews
  • Culturebox - France Télévisions
  • Filmsactu
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • Paris Match
  • TF1 News
  • Culturopoing.com
  • La Voix du Nord
  • Le Monde
  • L'Express
  • Libération
  • Mad Movies
  • Ouest France
  • Positif
  • Cahiers du Cinéma
  • Critikat.com
  • Studio Ciné Live
  • Télérama

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

37 critiques presse

Télérama

par Frédéric Strauss

Pour : Le cinéaste a posé sur ces personnages un regard sérieux : mouvements de caméra élaborés, décors sophistiqués. Le résultat est étonnant. (...) Ce monde sorti de nos rêves et de nos cauchemars est fragile et beau, comme une illusion.

20 Minutes

par Caroline Vié

Salma Hayek a payé de sa personne (...). L’actrice émeut dans son rôle de maman trop aimante et effraye quand elle tance son rejeton désobéissant.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

aVoir-aLire.com

par Guillaume Louradour

Un conte de fée immoral et attachant dans lequel il faut accepter de se perdre.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Closer

par La Rédaction

Un conte pour adultes avec Salma Hayek.

Ecran Large

par Chris Huby

Le réalisateur italien revient à Cannes avec un objet filmique assez rare, gothique et mégalo, proche du cinéma d’Alejandro Jodorowsky

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Femme Actuelle

par Isabelle Giordano

L'atmosphère est étrange, elle peut déranger. A Cannes, où le film était présenté en sélection officielle, certains se sont lassés, pourtant beaucoup reconnaissent les prouesses et le talent du metteur en scène, capable d'inventer de toutes pièces un univers bien à lui.

La critique complète est disponible sur le site Femme Actuelle

Gala

par Marie Haynes

Après "Gomorra" et "Reality", Matteo Garrone revient sur le grand écran avec un nouveau film des plus éton­nants. Dans "Tale of Tales", le réali­sa­teur italien mène le merveilleux à l’hor­reur, le fantas­tique à la cruelle réalité. Une plon­gée décon­cer­tante au cœur du conte noir.

La critique complète est disponible sur le site Gala

La Croix

par Arnaud Schwartz

Le film de Matteo Garrone était aussi un défi sur le plan formel. L'exercice de style aurait facilement pu verser dans le nanar risible. Il n'en est rien. (...) Le conte est là, il est partout. Et il est bon.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

L'Ecran Fantastique

par Yann Lebecque

Reste que l'oeuvre brille par sa photographie magnifique, transformant les décors réels en visions enchanteresses tout droit sorties d'une production Disney qui serait étonnamment ancrée dans la réalité.

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

On se délecte des rebondissements retors de ces trois intrigues enchâssées, ancrées dans un Moyen Age fantasmé, mais contemporaines. Visuellement éblouissante, même si elle a été controversée au dernier Festival de Cannes, voilà une pépite pleine de magie et de férocité.

Le Parisien

par Pierre Vavasseur

Notons qu'il y a, à plusieurs reprises, matière à éclater franchement de rire. Que cette oeuvre n'ait pas reçu le prix de la mise en scène laisse dubitatif. Mias le film laisse rêveur, et pour longtemps. Ca compense.

L'Humanité

par Jean Roy

Quoi qu'on pense du film, on ne peut qu'admirer la magnificence des costumes ou la somptuosité des décors, en bref tout ce qui relève du travail de production. Cela va jusqu'à la musique d'Alexandre Desplat, un Français de plus à l'affiche.

Mad Movies

par Fausto Fasulo

POUR: Une proposition de fantasy qui a franchement de la gueule. Et un sacré coeur.

Première

par Gael Golhen

On a l'impression d'avoir loupé un truc, comme si notre attention était ailleurs pendant la projection, comme si on avait été envapé, absorbé par autre chose. L'effet Cannes ? A moins que finalement ce soit le sens de l'équilibriste et du saltimbanque.

La critique complète est disponible sur le site Première

Sud Ouest

par Sophie Avon

Matteo Garrone change de registre et s'en donne à coeur joie, adaptant ces fables au plus près de leurs aspects horrifiques, n'hésitant pas à choisir une forme volontairement rugueuse, littérale, presque grossière. Le résultat est fort, bien que le film n'est guère enthousiasmé les festivaliers.

Voici

par La Rédaction

Si l'on aime se laisser porter par les récits d'aventures, ou emporter par l'imagination foisonnante des contes (ici le "Conte des Contes", de Giambatista Basile, datant du XVIème siècle), ce film du réalisateur de "Gomorra" est un plaisir des sens.

CinemaTeaser

par Renan Cros

À défaut d'être subjugué ou même ému par le film, on se contente d'être séduit par son principe illustratif.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

CNews

par La Rédaction

Baroque, la mise en scène du réalisateur de "Gomorra" et de "Reality" compose des tableaux d'une extrême beauté. Mais elle n'hésite pas non plus à se vautrer dans le gore. On aime ou on n'aime pas. En effet, la critique, au Festival de Cannes, où le film a été montré en compétition, a été plus que partagée.

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

Dans un registre relevant de la fantasy, avec moult effets spéciaux, reines, rois, princesses, sorciers, monstres et autres ogres, le film de Garrone fait merveille.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Filmsactu

par Romain Duvic

Avec sa photographie enchanteresse, ses intrigants protagonistes, son casting impliqué et sa bande originale subtile, il ne manquait pas grand chose à l'ambitieux Tale of Tales pour marquer les esprits...

La critique complète est disponible sur le site Filmsactu

Le Nouvel Observateur

par Pascal Mérigeau

L'ensemble est inégal, à l'image d'une distribution où se remarque surtout Toby Jones, excellent dans le rôle du petit roi (...).

Les Fiches du Cinéma

par Roland Hélié

Le réalisateur livre une oeuvre étrange, à mi-chemin entre le pur livre d'images (Salma Hayek dévorant un coeur à pleine dents ; Stacy Martin apparaissant en pleine forêt) et l'exercice de style inabouti.

Les Inrockuptibles

par Emily Barnett

Le réalisateur de "Gomorra" se risque au blockbuster féérique à effets spéciaux mâtiné de farce horrifique. Et touche à une certaine beauté dans sa surcharge.

Paris Match

par Yannick Vely

Un film baroque, inégal mais toujours surprenant.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

TF1 News

par Romain Le Vern

Il y a, d'un côté, l'intention assez excitante de créer un film-monstre paré de visions (Salma Hayek dévorant un cœur) ; et, de l'autre, le produit fini, ni assez troublant ni assez viscéral pour laisser une empreinte durable, comme les contes de Borowczyk et de Pasolini en leur temps.

La critique complète est disponible sur le site TF1 News

Culturopoing.com

par Olivier Rossignot

Alors qu’il aurait dû nous immerger dans cet ailleurs hors du monde et du temps il l’observe de très loin, petit illustrateur qui se contenterait de mettre en image des aventures sans jamais en traduire l'essence.

La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

La Voix du Nord

par Lucie Vidal

Les thèmes universels de ces contes ont frappé le réalisateur-scénariste par leur modernité. (...) Et pourtant, on ne vibre pas. On se contente d'observer de loin alors qu'on donnerait tout pour rentrer dans cet univers.

Le Monde

par Thomas Sotinel

Mais pour que ce projet aille au bout de ses vénéneuses possibilités, il aurait fallu à Garrone plus que sa virtuosité tranquille : la passion des images folles, celle qui a possédé, à travers l'histoire du cinéma, Georges Méliès, Jan Scankmajer ou Terry Gilliam.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

L'Express

par Eric Libiot

Si la mise en scène est irréprochable et l'univers esthétique ad hoc (costumes, décors), les (mini) intrigues manquent d'intérêt et s'épuisent dans la dentelle et le cheveu gras. L'écho à aujourd'hui est faible, si ce n'est pour piquer les travers humains - ambition, jalousie... -, ce qui ne révolutionne pas la pensée moderne.

Libération

par Julien Gester

Le film entretisse platement trois histoires entre heroic fantasy bas du front et motifs queer pour composer un écheveau esthétique et narratif archiclimatisé, comme détaché de tout, aux contours de produit manufacturé pensé pour l’export global, mais pour et par personne en particulier.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Mad Movies

par Gilles Esposito

CONTRE: Que c'est laborieux !

Ouest France

par La Rédaction

Il s'était révélé à Cannes il y a sept ans en donnant, avec "Gomorra", sa vision de la Mafia. Matteo Garrone a été moins en réussite avec "Reality". Il perd encore un peu de crédit avec ce récit certes original mais peu convaincant.

Positif

par Franck Garbarz

Il faut d'ailleurs saluer les images sous-marines puissamment oniriques de John C. Reilly affrontant l'incube ou l'atmosphère claustrophobe des grottes de montagne semblant se refermer sur la malheureuse princesse. D'où vient pourtant qu'on ne s'intéresse que d'un oeil distant à ces personnages qui tiennent souvent de la pantomime ?

Cahiers du Cinéma

par Vincent Malausa

"Tale of Tales" est assurément la croûte des croûtes de ce début d’été.

Critikat.com

par Théo Ribeton

Disons simplement qu’il est tout le contraire d’un conte, puisqu’il est lourd comme un bœuf, vise la fantaisie, mais ne déploie qu’une partouze médiévale pontifiante.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Studio Ciné Live

par Fabrice Leclerc

Mais à trop citer Lynch, Jodorowsky, Greenaway ou Pasolini, le film devient un patchwork foutraque, long et trop éclaté pour être honnête, malgré les efforts de Salma Hayek et les apparitions furtives de Vincent Cassel. Au final, on est loin du conte.

Télérama

par Jacques Morice

Contre : Les épisodes s'enchaînent sans lien, de manière totalement gratuite. Que leur sens nous échappe, pourquoi pas, si, visuellement, la magie, la terreur, la beauté étaient au rendez-vous... Or, on a rarement vu un film à l'imaginaire aussi moche.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top