Mon AlloCiné
    Ghost In The Shell
    Note moyenne
    3,0
    26 titres de presse
    • 20 Minutes
    • CNews
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Mad Movies
    • Ouest France
    • Télé 2 semaines
    • aVoir-aLire.com
    • Cahiers du Cinéma
    • Ecran Large
    • GQ
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Point
    • Paris Match
    • Rolling Stone
    • Télé 7 Jours
    • Télérama
    • Charlie Hebdo
    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • L'Humanité
    • Libération
    • Le Figaro
    • L'Express

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    26 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Scarlett Johansson semble être née pour incarner le Major dans "Ghost in the Shell" de Rupert Sanders. L’actrice apporte sa plastique irréprochable et son charisme à ce robot guerrier (...).

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    CNews

    par La Rédaction

    Le film se distingue grâce à un casting original : Pilou Asbaek, Michael Pitt et surtout Takeshi Kitano.

    Le Parisien

    par Renaud Baronian

    "Ghost In The Shell" éblouit par son univers visuel futuriste délirant. La mise en scène spectaculaire laisse de la place aux acteurs.

    Les Fiches du Cinéma

    par Alexis Duval

    “Ghost in the Shell” déploie une armada impressionnante d’effets spéciaux et se distingue par sa recréation d’un univers dystopique aussi fascinant qu’angoissant.

    Les Inrockuptibles

    par Jean-Marc Lalanne

    C’est ce qui fascine dans ce film à la beauté étrange : son ghost, c’est évidemment le film d’origine, classique absolu, vénéré par des fans prêts à hurler au sacrilège, auquel il se confronte avec solennité (comme s’il était sous surveillance).

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Mad Movies

    par Fausto Fasulo

    James Cameron devrait apprécier.

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    De la science-fiction efficace, belle, distrayante.

    Télé 2 semaines

    par Thomas Colpaert

    Omniprésents tant dans les scènes d’action que dans les décors dantesques à la Blade Runner, les effets spéciaux sont sublimes et, pour une fois, très convaincants en 3D.

    La critique complète est disponible sur le site Télé 2 semaines

    aVoir-aLire.com

    par Frédéric Mignard

    Le traitement hollywoodien n’affadit pas le monstre de réflexion qu’était le manga, mais le simplifie dans sa trame. En 2017, Ghost in the Shell gagne en lisibilité pour les foules et en linéarité. Toutefois, il ne perd pas de sa substance.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Cahiers du Cinéma

    par Stéphane du Mesnildot

    Sans prétendre au chef-d’œuvre, le film transmet une vraie joie d’expérimenter sur les corps et l’architecture qui en fait davantage un rejeton des Wachowski.

    Ecran Large

    par Simon Riaux

    "Ghost in the Shell" s'efforce de respecter son modèle, quitte hélas à se transformer en écho affaibli et simpliste de l'oeuvre originale.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    GQ

    par Jacques Braunstein

    C’est plutôt réussi. On retrouve de fait ce qui faisait la spécificité du dessin animé : allier action et mélancolie, métaphysique et informatique. (...) On regrette en revanche que le récit soit entrecoupé de scènes didactiques où les personnages expliquent ce qui se passe pour ne pas trop déconcerter le large public visé.

    La critique complète est disponible sur le site GQ

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Ce thriller d’anticipation crépusculaire et envoûtant reste fidèle à la mythologie d’origine en imposant une narration plus limpide, les effets spéciaux cherchant avant tout la crédibilité dans l’esprit de Minority Report (2002). Captivant.

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    Sanders, réalisateur de clips remarqué, ne fait pas dans la demi-mesure. Il signe un blockbuster haut de gamme au message antitotalitaire, fondamentalement assommant mais visuellement inventif, et foisonnant de références.

    Le Point

    par Romain Brethes

    "Ghost in the Shell" version Scarlett Johansson, qui a rarement été aussi surexposée comme produit d'appel d'un blockbuster, ne manque pas d'atouts dans son jeu, malgré les polémiques qui ont entouré le film.

    La critique complète est disponible sur le site Le Point

    Paris Match

    par Yannick Vely

    Sans être un chef d’œuvre du genre, ni briller particulièrement par son originalité - le scénario qui suit la trame de «Robocop» renoue avec le mythe de «Frankenstein» -, ce remake reste particulièrement digeste.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Rolling Stone

    par Jessica Saval

    Bien que divertissant, il manque à "Ghost in the Shell" un certain supplément d'âme.

    La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

    Télé 7 Jours

    par Philippe Ross

    (...) un film d'action cérébral et spectaculaire, magnifié par la 3D et une Scarlett Johansson épatante.

    Télérama

    par Jérémie Couston

    Les habituelles questions philosophiques soulevées par le genre (la dialectique entre humain et robot, entre corps et esprit) passent au second plan. Le premier est saturé d'effets spéciaux aussi ébouriffants qu'épuisants, a fortiori en 3D.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Charlie Hebdo

    par Sigolène Vinson

    La question est sûrement profonde, mais elle est essentiellement traitée par la beauté visuelle et plastique (...).

    La Voix du Nord

    par Philippe Lagouche

    Pas l’ombre d’une idée, d’un semblant d’atmosphère de la part du réalisateur de "Blanche Neige et le chasseur", soupçonné de souffrir de graves lésions narratives et visuelles. L’enjeu ? De redondantes et banales scènes de castagnes et de fusillades filmées à la truelle.

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Un manga culte, déjà porté au cinéma par deux films d’animation japonais, et ici passé au moule spectaculaire à gros effets de la machine hollywoodienne, sur un thème quasi pascalien : ce n’est qu’un robot, mais c’est un robot pensant…

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    On a ajouté au récit une dimension familiale qui ne le rend pas plus clair que l’original. De plus, malgré la splendeur de certains décors, il n’a pas les qualités mystérieuses qui faisaient du modèle un film noir futuriste. Ou comment transformer un classique de la SF en produit pop ennuyeux.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Libération

    par Julien Gester

    Finalement, c’est ce nouveau film lui-même, signé par le réalisateur du repoussant "Blanche-Neige et le Chasseur", qui s’apparente à une version simplificatrice, édulcorée, comme rétrécie au délavage, de l’œuvre d’Oshii, dont il décalque pourtant des scènes entières plan par plan, à grands frais et renforts de moyens numériques non dénués d’impact sensoriel.

    Le Figaro

    par Alicia Paulet

    Le manga culte de Masamune Shirow est transformé en blockbuster indigeste par le réalisateur britannique Rupert Sanders.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    L'Express

    par Eric Libiot

    Esthétiquement, c'est un mélange bas de gamme de "Blade Runner" et du "Cinquième Elément" ; formellement, c'est réalisé sans aucune invention ; dramatiquement, c'est proche du zéro.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top