Mon AlloCiné
Mate-me Por Favor
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Note moyenne
3,4
15 titres de presse
  • aVoir-aLire.com
  • Critikat.com
  • Culturopoing.com
  • Le Parisien
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité
  • Libération
  • Mad Movies
  • Télérama
  • Le Figaro
  • Les Fiches du Cinéma
  • Studio Ciné Live
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

15 critiques presse

aVoir-aLire.com

par Alexandre Jourdain

Anita Rocha da Silveira signe un beau et tourmenté portrait de l’adolescence, entre la fantaisie pop d’un Araki et les envolées giallesques d’un Bava. Première œuvre ondoyante et envoûtante.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Critikat.com

par Clément Graminiès

"Mate-Me por Favor" sait distiller un saisissant mystère derrière ses apparats de film de genre.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Culturopoing.com

par Vincent Nicolet

Un premier essai qui brouille les pistes, nous plonge dans ses abimes sans s’y égarer lui-même pour susciter un trouble saisissant.

La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

Le Parisien

par Catherine Balle

Ce qui compte, c’est la fascination de cette bande de filles pour le sang, la mort et le sexe. On se laisse envoûter par cette plongée dans leurs fantasmes et par la beauté sophistiquée de la réalisation.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Inrockuptibles

par Jacky Goldberg

Le film est ainsi à l’image de ses héroïnes : frontal, naïf, évanescent, sans peur et sans reproche. Et ce qu’il perd parfois en fluidité narrative, il le gagne au centuple en force expressive, laissant entrevoir un avenir radieux pour sa jeune réalisatrice.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Humanité

par Vincent Ostria

À l’arrivée, une sorte de film noir bariolé, qui brille par son absence de complexes, son humour, son flirt avec la comédie musicale et sa radicalité formelle.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Libération

par Julien Gester

Le film peut enfoncer alors sa marche effilochée avec beaucoup de maîtrise dans le trouble d’un lent fondu au mauve, où la peur d’aller seule la nuit n’est qu’une excitation, la source d’un ravissement effleuré parmi d’autres.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Mad Movies

par Gilles Esposito

Cet étonnant film brésilien dévoile en quelque sorte l’envers caché du slasher, en montrant un monde adolescent où la plus grande noirceur affleure sans cesse sous des dehors sucrés.

La critique complète est disponible sur le site Mad Movies

Télérama

par Samuel Douhaire

La jeune réalisatrice passe avec brio de la légèreté à l'horreur. Et réussit une jolie chronique des troubles adolescents, entre ironie et empathie.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Le Figaro

par Etienne Sorin

Un teen-movie brésilien à la lisière du fantastique, séduisant dans sa façon d’instaurer un climat inquiétant mais trop clipé et poseur pour convaincre.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Les Fiches du Cinéma

par Gaël Reyre

Un premier film formellement ambitieux sur les mystères du désir adolescent, qui tourne un peu à vide mais ne manque pas de personnalité.

Studio Ciné Live

par Laurent Dijan

Un teen-movie stylisé, entre Lynch et Araki (...). Bien qu'il s'essouffle à mi-parcours, ce faux slasher brésilien marque la naissance d'une cinéaste.

Le Journal du Dimanche

par Baptiste Thion

En dépit de quelques bonnes idées de mise en scène, ce premier long métrage aux couleurs fluo qui oscille entre teen-movie et slasher est bien trop sage pour convaincre. On en ressort avec l’impression d’avoir vu un long clip pop plus sucré qu’acidulé. Un peu indigeste.

Le Monde

par Jean-François Rauger

Le film d’Anita Rocha da Silveira joue habilement avec les conventions d’un certain cinéma de genre en les tenant à distance. Seul semble compter le portrait d’une génération tiraillée entre un élan vital et une forme d’attraction morbide.

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

Il y a du talent, un style, dans ce teen movie morbide sur le nihilisme d’une certaine jeunesse brésilienne, à la jonction d’"It Follows", de "Spring Breakers" et des "Bruits de Recife". Mais ce premier film manque de liant, l’écriture, de tenue, et l’ensemble, à la fin, paraît vain.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur
Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top