Mon AlloCiné
The Big Short : le Casse du siècle
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "The Big Short : le Casse du siècle" et de son tournage !

Adaptation d'un best-seller

The Big Short est adapté du best-seller homonyme de Michael Lewis The Big Short: Inside the Doomsday Machine qui se centre sur l'accumulation de la bulle immobilière et des crédits dans les années 2000. Lewis est par ailleurs auteur de Moneyball: The Art of Winning an Unfair Game dont le film Le Stratège porté par Brad Pitt (que l'on retrouve dans The Big Short) est l'adaptation.

Deux livres

Michael Lewis a lui-même travaillé pour une grande banque de Wall Street dans les années 1980 et signa ensuite le best-seller "Liar’s Poker" qui se centre sur le (lucratif) marché des obligations. Lors de la crise de 2008, il décida d'écrire une suite à ce livre et a donc commencé à rencontrer d’anciens investisseurs qui avaient perdu leur travail suite à la crise des subprimes :


"On allait boire une bière et ils me disaient en ‘off’ que la seule raison pour laquelle ils acceptaient de m’expliquer comment ils avaient perdu 10 milliards de dollars était que je leur avais donné envie de rentrer dans la finance. La lecture de ‘Liar’s Poker’ les avait motivé à devenir trader. Au bout de quelques conversations, j’ai pensé, ‘Mince, c’est moi qui ait créé cette crise !’. Je me sentais responsable ; ces idiots faisaient ce travail et avaient perdu tout ce fric parce qu’ils avaient lu mon livre. J’ai donc essayé de comprendre comment des institutions à ce point implantées dans le système étaient devenues aussi stupides et suicidaires. Une banque comme Goldman Sachs est remplie de diplômés d’Harvard, de Yale ou de Princeton, des gens extrêmement brillants et éduqués…"

Geeks asociaux

Cela étant, Michael Lewis a décidé pour son nouveau livre de se focaliser non pas sur ces ex-maîtres de la finance mais sur une poignée de geeks asociaux qui avaient parié sur une défaillance historique du marché immobilier aux Etats-Unis. L'auteur explique : "Ce sont eux qui ont fait passer ‘Le casse du siècle’ de l’article de magazine au livre-enquête. Les types qui ont parié contre les banques et récolté des fortunes – voilà les personnages qui m’intéressaient."

Coup de coeur

C’est en lisant le livre "Le casse du siècle" que le metteur en scène Adam McKay s'est pris de fascination pour cette enquête de Michael Lewis sur les coulisses de la crise économique. Il se souvient :


"J’ai attaqué la lecture un soir vers 22h30 en pensant, ‘Je vais en lire 40 pages’. Je n’ai pas pu le lâcher. J’ai fini au petit matin. Le lendemain, j’en parle en détail à ma femme, je lui raconte les personnages et la façon dont le livre entremêle toutes ces différentes histoires. Je lui explique que c’est une histoire d’enrichissement mais sur fond de chute du système bancaire, une histoire de corruption et de complaisance généralisée, drôle et bouleversante à la fois… Elle me dit : ‘Tu devrais le faire’. Et je lui réponds : ‘Mais je suis le mec de FRANGINS MALGRÉ EUX !’. Je ne me suis même pas renseigné, supposant que quelqu’un comme Scott Rudin ou Brad Pitt était déjà sur le coup".

Sacrifice

L'écrivain Michael Lewis a dit que les acteurs principaux du film, Christian Bale, Brad Pitt, Ryan Gosling et Steve Carell ont accepté de voir leur salaire baisser de beaucoup dans le but de pouvoir tous les quatre être dans The Big Short.

Retrouvailles

Ryan Gosling, Marisa Tomei et Steve Carell se connaissent bien puisqu'ils ont tous les trois joué dans le même film : la comédie romantique Crazy, Stupid, Love en 2011 dans laquelle le premier campe un jeune séducteur qui tente avec succès de faire en sorte que le troisième parviennent à plaire aux femmes. La seconde joue une institutrice assez portée sur le sexe qui a une relation avec Carell.

A condition

L'auteur Michael Lewis a révélé que la Paramount a accepté que Adam McKay réalise le film uniquement si ce dernier s'engageait à faire Légendes Vivantes qui est la suite du très lucratif Présentateur vedette : la légende de Ron Burgundy (90 millions de dollars de recettes pour un budget de 26).

1ère fois

C'est la première fois que le metteur en scène Adam McKay ne réalise pas une comédie pure portée par son acteur fétiche Will Ferrell. A noter qu'il a été scénariste sur le film de super-héros Ant-Man.

Plan B

Plan B Entertainment, la société de production de Brad Pitt, a financé le film.

Similitude

Le producteur de Plan B Entertainment Jeremy Kleiner voit une similitude centrale entre les films Le Stratège et Le Casse du siècle puisque tous les deux s'attaquent à un sujet que les gens pensent connaître (le baseball et la finance) et le traitent de manière inédite.

Imprévu

L'ex-interprète de Batman Christian Bale s'est déchiré le ligament croisé antérieur (au centre du genou) juste avant le tournage de The Big Short. Cette blessure ne l'a pas empêché de faire le film mais a dû le faire renoncer à incarner le détective floridien Travis McGee dans le long métrage The Deep Blue Goodbye.

Brad Pitt et les casses

Brad Pitt a déjà joué dans un film de casse au casting 4 étoiles puisqu'il était à l'affiche de Ocean's Eleven et ses suites.

Retrouvailles (bis)

Christian Bale et Melissa Leo s'étaient déjà croisés pour les besoins du tournage de Fighter de David O. Russell. La seconde incarnait la mère du champion de boxe joué par Mark Wahlberg et le premier s'était glissé dans la peau du demi frère toxicomane de ce dernier.

Rencontre avec un génie

Le Docteur Michael Burry, un ancien neurologiste devenu manager de fonds, est le personnage principal du film campé par Christian Bale. L'acteur a rencontré cette personnalité hors du commun pour se préparer au rôle. Il confie : "Il a étudié des milliers et des milliers d’hypothèques pour finalement découvrir un schéma d’action. Il était le seul à avoir l’énergie de le faire. Tous les autres s’éclataient et gagnaient des fortunes. Personne ne voulait être celui qui crie, ‘Arrêtez-vous, laissez-moi descendre !’, mais c’est ce qu’il a fait. Il a compris que c’était du flanc."

Solitaire et visionnaire

Pour coller de près à personnage solitaire et visionnaire, Christian Bale n’a pas eu d’interaction avec les autres comédiens du film : "J’étais seul dans un bureau pendant deux semaines pour mes scènes ; ce fut une authentique révélation de découvrir le film dans son intégralité."

Lucratif

The Big Short a été conçu pour un budget de 28 millions de dollars et en a rapporté 124 millions dans le monde rien qu'avec sa sortie en salles. Une bonne affaire, donc.

Le film vu par Steve Carell

"Si j’étais à un cocktail et qu’on me demandait de quoi parle le film, je répondrais, ‘Vous vous rappelez quand les subprimes se sont effondrées et que toutes ces compagnies ont périclité, et que personne n’est allé en prison ? Le gouvernement est intervenu, a sauvé les banques et tout est redevenu normal, vous vous souvenez ? Voilà de quoi parle le film. C’est un film d’horreur, bien plus terrifiant que ce que je viens de vous décrire’".
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Le Chant du loup (2018)
  • Jusqu'ici tout va bien (2018)
  • Alita : Battle Angel (2019)
  • Grâce à Dieu (2019)
  • Qu'est-ce qu'on a encore fait au Bon Dieu ? (2018)
  • Ralph 2.0 (2018)
  • La Favorite (2018)
  • Green Book : Sur les routes du sud (2018)
  • Nicky Larson et le parfum de Cupidon (2018)
  • Black Snake, la légende du serpent noir (2017)
  • All Inclusive (2018)
  • Dragons 3 : Le monde caché (2019)
  • La Grande Aventure Lego 2 (2018)
  • La Mule (2018)
  • Vice (2018)
  • La Chute de l’Empire américain (2018)
  • Paradise Beach (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • Escape Game (2019)
  • Sang froid (2019)
Back to Top