Mon AlloCiné
    White God
    Note moyenne
    3,5
    26 titres de presse
    • Paris Match
    • 20 Minutes
    • aVoir-aLire.com
    • Cahiers du Cinéma
    • Gala
    • L'Ecran Fantastique
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • Marianne
    • Metro
    • Ouest France
    • Positif
    • Télérama
    • La Croix
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • L'Humanité
    • Mad Movies
    • Première
    • Charlie Hebdo
    • Critikat.com
    • Studio Ciné Live
    • TF1 News

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    26 critiques presse

    Paris Match

    par Yannick Vely

    Bluffant dans sa mise en scène garantie sans effet numérique, maîtrisé de bout en bout et avec en prime un plan final qui vous hérissera le poil, "White God" est la confirmation que l'on tient en Kornel Mundruczo un grand cinéaste, six ans après le sublime "Delta".

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Le dynamisme du film surprend constamment en faisant aboyer de plaisir un spectateur bientôt gagné à la cause de Hagen (...).

    aVoir-aLire.com

    par Arthur Champilou

    Un drame poignant, dont les puissantes mâchoires serrent le spectateur à la gorge pour ne plus le lâcher jusqu’au générique de fin.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Cahiers du Cinéma

    par Florent Guézengar

    Au moins vingt minutes finales exceptionnelles, à l’échelle de ce seul film, à celle d’une œuvre, et d’un art comme d’une époque de plus en plus envahis par une mollesse plombée, chargée d’agressivité poisseuse – dont ce film renvoie aussi un écho un peu désolant, pour mieux bouleverser ensuite.

    Gala

    par Jean-Christian Hay

    (...) le réali­­sa­­teur hongrois nous tient en haleine jusqu’au bout et réus­­sit à faire bascu­­ler le spec­­ta­­teur du côté des animaux. Un film au poil.

    La critique complète est disponible sur le site Gala

    L'Ecran Fantastique

    par Yann Lebecque

    Il faut reconnaître au réalisateur la réussite de la photographie et de la mise en scène, nous montrant une Hongrie hors du temps et loin des clichés que véhicule l'Europe de l'Est.

    Le Dauphiné Libéré

    par La Rédaction

    Un surprenant conte horrifique, où les pulsions primitives se déchaînent.

    Le Journal du Dimanche

    par Baptiste Thion

    Sa mise en scène efficace sert une intrigue à surprises et finit en apothéose, grâce à l’impressionnant travail fourni auprès des 250 héros à quatre pattes.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Nouvel Observateur

    par Romain Faisant

    (...) "White God" est un drame acéré et réflexif avec de vrais partis pris visuels et narratifs qui maintiennent constamment le spectateur dans une sorte de cauchemar grandissant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Le Parisien

    par Hubert Lizé

    Ce film (est) bourré de sensibilité mais effrayant par certains aspects.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Les Fiches du Cinéma

    par Cyrille Latour

    Métaphore sociétale lourde de premier degré autant que conte fantastique naïf, “White God” ne laissera pas indifférent.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Marianne

    par Danièle Heymann

    Peu importe, la mordante allégorie canine de Mundruczo prend un relief puissant, militant, vaillant, venant d'un pays, le sien, la Hongrie, ou le parti néonazi Jobbick ne cesse de progresser, tous crocs dehors.

    Metro

    par Mehdi Omaïs

    Admirablement mis en scène, le résultat déroute par sa singularité, rompant avec le tout-venant. Et ce, malgré ses références assumées.

    Ouest France

    par Pierre Fornerod

    Des images spectaculaires avec des hordes d'animaux redevenus sauvages.

    Positif

    par Michel Cieutat

    Le cinquième long métrage de l'auteur de l'auteur de "Johanna" (...) se présente comme un conte visionnaire (...). Un appel à une révolte légitime, parfaitement cinématographiée par un cinéaste qui sait s'imposer, de film et film, des genres différents et leur appliquer la forme appropriée. (...) Un film pour tous les publics, des admirateurs de Miklós Jancsó aux mangeurs de pop-corn. 

    Télérama

    par Samuel Douhaire

    Le comportement imprévisible de ses acteurs à quatre pattes a obligé cet héritier des grands esthètes hongrois (...) à dynamiser sa mise en scène : son cinéma, au formalisme parfois pesant, y a trouvé un nouveau souffle salutaire.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    La Croix

    par Arnaud Schwartz

    Cette fable moderne très habile – mais parfois assez éprouvante pour le spectateur (...)– joue avec les genres du cinéma en échappant aux catégories attendues.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Monde

    par Franck Nouchi

    La démonstration est parfois lourde. Reste quelques moments de cinéma incroyables - mention spéciale aux dresseurs de chiens !

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Les Inrockuptibles

    par Serge Kaganski

    Dans sa deuxième partie, le film prend un virage saisissant. Les chiens se révoltent et s’échappent du chenil. La meute hurlante déferle sur la ville.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Œuvre peu sympathique, mais virtuose et prenante.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Mad Movies

    par Cédric Delelée

    Un film singulier qui tient à la fois de la love story et de l'épouvante canine.

    Première

    par Christophe Narbonne

    L’équilibre entre les deux histoires parallèles (...) n’est pas toujours atteint par Kornél Mundruczó, davantage intéressé par le challenge que représente l’anthropomorphisme réaliste et gore qu’il imprime au film. De ce point de vue, "White God" est une incontestable réussite.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Charlie Hebdo

    par Jean-Baptiste Thoret

    C'est un peu court, bizarrement bâclé, et pas à la hauteur de ce que ce film original et inattendu avait sous le capot.

    Critikat.com

    par Marianne Fernandez

    Une bien maigre substance, pour un film à l’ambition visuelle si prononcée.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Studio Ciné Live

    par Thomas Baurez

    Voir la critique sur le site de Studio Ciné Live.

    La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

    TF1 News

    par Romain Le Vern

    Kornel Mundruczó aimerait glaner la palme de la singularité avec cette fable mixant allégorie politique, horreur sociale, mélo toutou pour enfants. Mais la longue liste d'intentions limite paradoxalement la portée de l'ensemble qui, à force de vouloir explorer tous les genres, n'en développe aucun. 

    La critique complète est disponible sur le site TF1 News
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top