Mon AlloCiné
The Nice Guys
Note moyenne
3,7
21 titres de presse
  • Ecran Large
  • Critikat.com
  • Culturebox - France Télévisions
  • Gala
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Point
  • Metro
  • Ouest France
  • Paris Match
  • Studio Ciné Live
  • Télé 2 semaines
  • Voici
  • VSD
  • aVoir-aLire.com
  • L'Express
  • Première
  • Les Inrockuptibles
  • Libération

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

21 critiques presse

Ecran Large

par Jacques-Henry Poucave

Interactions multiples entre premier et second plan, comique de situation, burlesque, absurde, dialogues ciselés, l’humour du film est d’une belle richesse et sait prendre bien des formes pour nous surprendre.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Critikat.com

par Nicolas Journet

Le fond est plus dense qu’il n’y paraît, défendant en creux la liberté de création et dressant un bel éloge de l’impureté.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Culturebox - France Télévisions

par Jean-François Lixon

Certaines scènes provoquent une véritable jubilation. On ressort de la salle avec le sentiment étrange d'avoir beaucoup ri à une histoire très noire.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Gala

par Jean-Christian Hay

Avec "The Nice Guys", le réali­sa­teur améri­cain retrouve le terrain idéal pour lais­ser libre cours à son inven­ti­vité et son humour parfois absurde. On rigole fran­che­ment aux situa­tions parfois déjan­tées dans lesquelles il place ses person­nages et il faut dire que le tandem formé par Ryan Gosling et Russell Crowe l’aide bien dans sa tâche.

La critique complète est disponible sur le site Gala

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Un budy movie avec toutes les ficelles du genre, tirées avec efficacité par un Shane Black particulièrement bien servi par ses deux acolytes.

Le Journal du Dimanche

par Barbara Théate

"The Nice Guys" met en scène un tandem aussi mal assorti qu'irrésistible de drôlerie, servi par un humour noir corrosif, des situations rocambolesques et des répliques hilarantes.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Le Monde

par Thomas Sotinel

On sort de la salle comme on descend d’une attraction foraine, le sourire aux lèvres, la tête vide.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

Il faut aimer sincèrement le genre pour le respecter tout en s’amusant aussi librement avec ses clichés – tout y est, de la voix off désabusée à l’intrigue brumeuse.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Le Point

par Philippe Guedj

"The Nice Guys" est un film de mecs bien, fait par un chic type respectueux d'un genre qu'on aime. Impossible de tirer dessus.

La critique complète est disponible sur le site Le Point

Metro

par Marilyne Letertre

Russell Crowe (...), dans la peau d’un homme de mains expéditif et méchant, prend visiblement un malin plaisir à castagner, malmener et ridiculiser Ryan Gosling, parfait en détective naïf et maladroit, voire carrément crétin.

La critique complète est disponible sur le site Metro

Ouest France

par La Rédaction

Un rêve pour les fans du genre. Surtout grâce au numéro hallucinant de Ryan Gosling et Russell Crowe qui forment un duo étonnant et explosif.

La critique complète est disponible sur le site Ouest France

Paris Match

par Yannick Vely

Si le déroulement de l’intrigue n’est pas toujours très cohérent, le plaisir, lui, reste permanent, surtout que la bande son est démente, compil du meilleur des discos funk des années 70. L'incarnation même du cool au cinéma.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Studio Ciné Live

par Eric Libiot

On ne va pas disserter trois heures sur la solidité du scénario qui, souvent, prend des chemins de traverses trop tordus pour être honnête. Ce qui est plaisant, ici, c'est d'abord l'association Ryan Gosling/Russell Crowe (...) : les deux s'amusent visiblement beaucoup.

Télé 2 semaines

par Emilie Leoni

Si Russell Crowe est parfait en « messager » bourru et castagneur fou, Ryan Gosling livre LA performance du film. Il est hilarant dans le rôle du privé crétin et poissard façon Pierre Richard dans "La Chèvre".

La critique complète est disponible sur le site Télé 2 semaines

Voici

par La Rédaction

Ryan Gosling révèle un réel talent dans une comédie déjantée, en duo avec... Russell Crowe !

VSD

par Olivier Bousquet

Comme Paul Thomas Ander­son dans le récent "Inherent vice", Black saisit la fin d’une époque, celle de l’in­no­cence 60’s et du flower power qui fit croire, un temps, que tout pouvait chan­ger. Il ne reste plus que le cinéma pour rêver, semble nous dire Shane Black. A Cannes, personne n’en doute.

La critique complète est disponible sur le site VSD

aVoir-aLire.com

par Alexandre Jourdain

Si Shane Black ne signe pas un chef d’œuvre, celui-ci démontre en tout cas un talent inouï pour architecturer ses séquences, et dépeindre une belle atmosphère.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

L'Express

par Eric Libiot

Comédie policière autour d'une enquête, menée par deux privés. Prétexte à un réjouissant numéro d'acteurs entre Ryan Gosling et Russell Crowe et à quelques scènes survitaminées qui cachent un scénario pas très original.

Première

par Benjamin Rozovas

Le ciel est bleu, l’eau mouille, les femmes ont des secrets, et Shane Black cache son absence d’amour-propre dans des histoires de détectives mal élevés. Le charme irrésistible du cinéaste en boucle permanente sur lui-même.

La critique complète est disponible sur le site Première

Les Inrockuptibles

par Jacky Goldberg

Ce n’est pas tant que cette histoire de complot et corruption dans la florissante industrie du X californienne des 70’s soit atroce ou cynique, mais elle déçoit constamment par son manque d’inventivité. Tout ce petit monde paraît las, réduit à en faire le minimum pour amuser la galerie.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Libération

par Clément Ghys

À force de trop jouer la carte de la coolitude, avec agréable décor vintage du LA seventies et son tandem viril et décontracté Ryan Gosling-Russell Crowe, "The Nice Guys" peine à communiquer un quelconque emballement.

La critique complète est disponible sur le site Libération
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top