Mon AlloCiné
Marvin ou la belle éducation
Note moyenne
3,2
34 titres de presse
  • L'Express
  • Ouest France
  • VSD
  • 20 Minutes
  • aVoir-aLire.com
  • Elle
  • Femme Actuelle
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Parisien
  • Le Point
  • Marianne
  • Première
  • Studio Ciné Live
  • Télé Loisirs
  • Télérama
  • Voici
  • Bande à part
  • Culturebox - France Télévisions
  • Dernières Nouvelles d'Alsace
  • La Croix
  • Le Figaro
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Le Nouvel Observateur
  • Paris Match
  • Sud Ouest
  • Cahiers du Cinéma
  • La Voix du Nord
  • Les Fiches du Cinéma
  • Positif
  • Critikat.com
  • Les Inrockuptibles
  • Libération
  • Télérama

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

34 critiques presse

L'Express

par Eric Libiot

Cette façon de plonger au coeur d'un homme est bouleversante, car Anne Fontaine tient l'empathie à bonne distance pour éviter la démagogie larmoyante.

Ouest France

par Gilles Kerdreux

Un magnifique film sur un jeune homme qui s'émancipe contre son milieu social.

VSD

par Bernard Achour

Le film, très intelligemment dérivé du roman d'Edouard Louis "En finir avec Eddy Bellegueule", est une merveille, un alcool fort qui râpe les tripes avec une rare intégrité (...).

20 Minutes

par Caroline Vié

Finegan Oldfield apporte une part de fragilité intense à Marvin ou la belle éducation d'Anne Fontaine. Entouré par Isabelle Huppert, Grégory Gadebois, Vincent Macaigne et Charles Berling, le jeune acteur franco-britannique domine cette libre adaptation d’En finir avec Eddy Bellegueuled’Edouard Louis.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

aVoir-aLire.com

par Gérard Crespo

Anne Fontaine brosse le portrait subtil d’une quête d’identité et propose une réflexion pertinente sur le travail du comédien.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Elle

par Françoise Delbecq

Un film esthétique et bouleversant.

Femme Actuelle

par Amélie Cordonnier

Un film poignant.

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Un "Maryline" au masculin, plus convenu sans doute, mais plus cohérent dans son personnage et dans son interprétation.

Le Parisien

par Catherine Balle

Un film extrêmement juste et bouleversant.

Le Point

par Victoria Gairin

Jules Perier et Finnegan Oldfield crèvent l'écran.

Marianne

par Olivier de Bruyn

Un rôle de premier choix pour ce jeune homme atypique, déjà indispensable dans le paysage du cinéma hexagonal.

Première

par Christophe Narbonne

Impressionniste, le montage cherche la vérité du personnage à travers sa multiplicité. Finnegan Oldfield et, surtout, le petit Jules Porier servent magnifiquement les intentions d’Anne Fontaine.

La critique complète est disponible sur le site Première

Studio Ciné Live

par Thierry Cheze

Le roman d'Edouard Louis revisité avec superbe.

Télé Loisirs

par Claire Picard

Inspiré du best-seller d'Edouard Louis, "En finir avec Eddy Bellegueule", ce film d'Anne Fontaine distille des moments de grâce, d'émotion pure.

Télérama

par Pierre Murat

POUR : Le plus troublant et le plus touchant sont les moments intenses qui parsèment ce conte moral.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Voici

par Lola Sciamma

Un récit mélancolique, plus ou moins inspiré de "En finir avec Eddy Bellegueule" d'Edouard Louis.

Bande à part

par Olivier Pélisson

Le regard d’Anne Fontaine marque par son intensité. Son quinzième film est une surprenante prolongation de roman. Entre descriptions appuyées et ode au dépassement de soi, elle chante un destin. Avec deux solistes magnétiques.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

Culturebox - France Télévisions

par Pierre-Yves Grenu

Globalement, le film est réussi. Et provoque d'ailleurs des sentiments très voisins de ceux nés lors de la lecture du livre.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Dernières Nouvelles d'Alsace

par La Rédaction

Anne Fontaine n’évite pas certaines redondances dans le récit d’enfance, réitérant les scènes d’humiliations au collège, monde vicié, mais elle réussit admirablement les scènes familiales, sans condescendance, sans mépris de classe (...).

La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

La Croix

par Céline Rouden

Le nouveau film d’Anne Fontaine est porté par des comédiens formidables mais pâtit d’une construction trop alambiquée.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Figaro

par La Rédaction

Une principale de collège bienveillante (Catherine Mouchet), un riche homosexuel (Charles Berling) et un professeur de conservatoire déjà passé par le chemin qu'emprunte Marvin (Vincent Macaigne). Ils font oublier la mise en scène conventionnelle d'Anne Fontaine et les flash-back assez usants à la longue.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Journal du Dimanche

par Alexis Campion

Ce film s'empare du succès d'Edouard Louis pour en faire tout autre chose (...). Une trahison audacieuse qui, au fil d'une mise en scène plan-plan mais avec de beaux comédiens, dénonce l'homophobie et plaint l'ignorance.

Le Monde

par Thomas Sotinel

Cette ambition n’est pas sans péril et le film vacille parfois (...). Reste le plus important, le portrait fragmenté et constamment émouvant d’un jeune homme qui réussit à passer le miroir, porté par Finnegan Oldfield, qui accomplit ici les promesses que l’on avait devinées dans Gang Bang, Une vie ou Les Cowboys.

Le Nouvel Observateur

par Grégoire Leménager

Malgré des maladresses (des fins longues comme un train de marchandises), malgré quelques scènes gênantes lorsqu'un riche amateur de garçons (Charles Berling) entretient le protagoniste, le scénario a des idées habiles (c'est par le théâtre que Marvin trouve le moyen de réinventer sa vie).

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Paris Match

par Karelle Fitoussi

(...) le film, certes convenu, est servi par des dialogues ciselés et une interprétation impeccable de Finnegan Oldfield. De quoi faire oublier quelques coutures un peu épaisses.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Sud Ouest

par Sophie Avon

Capable de susciter de l’émotion, mais maladroit quand il s’agit des rencontres successives que fait Marvin, ce récit d’une floraison douloureuse est constamment en dents de scie.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Cahiers du Cinéma

par Jean-Philippe Tessé

Une lourde construction en flash-back qui affadit le propos et étire le film en un long et fastidieux traité de sociologie illustrée.

La Voix du Nord

par Philippe Lagouche

À force de courir après l’émotion facile, la mise en scène volontiers démonstrative, explicative, finit par forcer le trait.

Les Fiches du Cinéma

par Valentine Verhague

Faisant le récit d’un personnage stigmatisé, A. Fontaine signe curieusement un film stigmatisant sur le milieu prolétaire dont son héros est issu.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Positif

par Vincent Thabourey

Peut-être qu'une trop grande sagesse de mise en scène ou qu'une trop grande déférence vis-à-vis du roman ont empêché Anne Fontaine de plonger pleinement les mains dans la glaise de ce récit source de malaise.

Critikat.com

par Fabien Reyre

Si "Marvin" est indiscutablement un film raté, c’est moins parce que la réalisatrice choisit d’en faire un récit initiatique sur le pouvoir de l’éducation plutôt que le témoignage d’une enfance brutalisée par l’homophobie et l’ignorance, que parce qu’il échoue à faire exister un regard sur son sujet.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Les Inrockuptibles

par Jean-Marc Lalanne

Dans cette adaptation camouflée d’"En finir avec Eddy Bellegueule", Anne Fontaine se vautre dans l’anecdote et l’outrance.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Libération

par Marcos Uzal

C’est comme un condensé caricatural de tout ce dont souffre un certain cinéma français en vase clos, du vérisme à la va-comme-je-te-pousse au romanesque sociologisant.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Télérama

par Louis Guichard

CONTRE : On comprend qu’Anne Fontaine ait renoncé à une adaptation au sens strict d’En finir avec Eddy Bellegueule : sa représen­tation du prolétariat, seule classe sociale décrite dans le roman, est catastrophique.

La critique complète est disponible sur le site Télérama
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top