Notez des films
Mon AlloCiné
    J'accuse
    Note moyenne
    4,0
    37 titres de presse
    • Culturebox - France Télévisions
    • Culturopoing.com
    • Femme Actuelle
    • L'Express
    • Marianne
    • Ouest France
    • Positif
    • Sud Ouest
    • Télé Loisirs
    • aVoir-aLire.com
    • Bande à part
    • Closer
    • CNews
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • Le Point
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Paris Match
    • Première
    • Rolling Stone
    • Télérama
    • Voici
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • Ecran Large
    • GQ
    • La Septième Obsession
    • Le Figaro
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Humanité
    • Télé 7 Jours

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    37 critiques presse

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    Un film qui décrypte à travers l’affaire Dreyfus une société, celle du XIXe siècle, dont les soubresauts antisémites résonnent malheureusement encore aujourd’hui. Indispensable.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Culturopoing.com

    par Miriem Méghaïzerou et Olivier Rossignot

    "J’accuse", par sa maîtrise du suspense, égale les chefs-d’œuvre des débuts du réalisateur (...) Avec Robert Harris, Polanski s’empare du potentiel fictionnel de l'épisode historique à travers les codes du film d’espionnage. Si l’affaire Dreyfus contient en elle-même un noyau dramaturgique puissant, une matière narrative riche, Polanski en tire une lecture hitchcockienne sur le thème de la contre-enquête et du faux-coupable, dans un climat paranoïaque.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Femme Actuelle

    par Amélie Cordonnier

    Roman Polanski fait son grand retour avec un sujet magistralement traité.

    L'Express

    par Christophe Carrière

    Qu'importe les costumes et l'apparat fin XIXe-début XXe, "J'accuse" est d'une modernité saisissante et d'une actualité brûlante. C'est un grand spectacle aussi, filmé de main de maître et servi par la crème du landernau cinématographique, Jean Dujardin (Georges Picquart), en tête, bien parti pour le césar du meilleur acteur.

    La critique complète est disponible sur le site L'Express

    Marianne

    par Olivier de Bruyn

    Une fiction historique magistrale et une oeuvre farouchement personnelle.

    Ouest France

    par Thierry Chèze

    Un récit passionnant, une mise en scène impressionnante, une interprétation saisissante de Jean Dujardin...

    Positif

    par Alain Masson

    "J'accuse" n'est pas seulement un récit neuf, exact et puissant de l'Affaire ; c'est aussi une oeuvre personnelle qui en dégage le sens le plus durable : il existe une complicité hideuse entre un mal constitutif de l'état des choses et certains hommes dotés de pouvoirs, "Rosemary's Baby" le montrait déjà en 1968.

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Polanski est un cinéaste de 85 ans qui a le sens du rythme et l’art du suspense. Il traverse martialement cette affaire où transpire l’antisémitisme de l’époque en cette IIIe République naissante. Mais surtout, il offre à Jean Dujardin un rôle en or dont l’acteur se tire par une sobriété de ton qui accompagne la plasticité de son verbe.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Télé Loisirs

    par Gwénola Trouillard

    Un classique instantané.

    aVoir-aLire.com

    par Laurent Cambon

    Polanski revient avec un grand film où il démontre une nouvelle fois la puissance de la mise en scène et de la conduite d’acteurs au service de la réhabilitation légitime d’Alfred Dreyfus. Prenant et porté par des comédiens exceptionnels.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Bande à part

    par Michel Cieutat

    Avec "J'accuse", Roman Polanski renoue avec l'Histoire douloureuse, celle qu'il avait déjà abordée dans son mémorable "Le Pianiste" (2002) et qu'il retraite ici avec le même souci de dénoncer les égarements trop concertés, les hypocrisies les mieux dissimulées et les aveuglements très volontaires d'époques qui ne sont point vraiment révolues. Et cela avec le même talent hautement cinématographique.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Closer

    par La Rédaction

    Dujardin est un Picquart très juste.

    CNews

    par La rédaction

    Un thriller mené tambour battant.

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Nathalie Chifflet

    Roman Polanski a décidé d’être du côté de la légende : dans l’affaire Dreyfus, il y a un héros et ce héros s’appelle Picquart, incarné par un Jean Dujardin magistral et déterminé.

    La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    Le soin apporté aux cadrages, aux décors, aux costumes, à la lumière, confèrent au film, Lion d’argent au festival de Venise, une puissance étourdissante.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Choisissant le point de vue dreyfusard, Polanski évite avec brio les pièges du film à thèse, dans un film fort, à la clarté pédagogique et de facture très classique.

    Le Journal du Dimanche

    par Barbara Théate

    Une belle leçon d’histoire et de cinéma.

    Le Monde

    par Mathieu Macheret

    (...) une plongée saisissante dans les arcanes troubles et tortueux de l’Affaire, retracée ici avec un parti pris de froideur et de distanciation.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    A 86 ans, le cinéaste signe ici un film dont la violence est souterraine, et dont le sujet, l’antisémitisme, est plus actuel que jamais. Le plus intéressant, c’est que le héros de cette histoire, Picquart, était lui-même antisémite, caractéristique partagée par une grande partie de l’opinion, alors.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Le Parisien

    par Jean-Claude Raspiengeas

    Un thriller historique et moral de haute volée.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Le Point

    par La Rédaction

    Le film le plus fort de Polanski depuis Le Pianiste.

    Les Inrockuptibles

    par Thierry Jousse

    Le rythme et l’élégance du découpage, dont Polanski demeure un maître, sont pour beaucoup dans l’impression de fraîcheur que dégage le film. Le cinéaste parvient même à donner une dimension ludique à ce récit pourtant lesté de significations historiques fondamentales et finalement très actuelles.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Libération

    par Elisabeth Franck-Dumas et Luc Chessel

    "J’accuse" est du côté du cinéma, du côté de l’art, un camp dans lequel nous avons quelque mal à nous ranger par les temps qui courent.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Paris Match

    par Karelle Fitoussi

    Roman Polanski met en scène avec un sens de l’absurde indiscutable et une précision d’horloger le simulacre de procès, le corporatisme imbécile et l’antisémitisme de salon qui entraînèrent la persécution d’un homme.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Première

    par Frédéric Foubert

    Roman Polanski retrace l'affaire Dreyfus dans un film ambigu et puissant.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Rolling Stone

    par Belkacem Bahlouli

    La réalisation virtuose sert ici un propos et un engagement tout en dépeignant une galerie de personnages véreux de façon remarquable.

    La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

    Télérama

    par Jacques Morice

    On croyait connaître l’affaire Dreyfus. Mais pas avec un tel souffle, un tel luxe de détails et de rebondissements. Palpitant.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Voici

    par A.V.

    Une mise en scène précise et subtile, dépassionnée, habitée par une distribution exceptionnelle.

    Cahiers du Cinéma

    par Joachim Lepastier

    Il ne s’agit bien sûr pas de transformer l’affaire Dreyfus en farce mais de rendre encore plus manifeste sa dimension monstrueuse, pour en faire découler un tragique grinçant.

    Critikat.com

    par Josué Morel

    Face à la complexité du dossier Dreyfus, le cinéma de Polanski retrouve une certaine vigueur.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Ecran Large

    par Alexandre Janowiak

    Avec "J’accuse", Polanski offre plus un thriller d'espionnage qu'un film historique pur et dur. Une idée narrative solide qui s'enlise finalement au bout d'une heure dans un rythme neurasthénique et une absence d'émotion. Une apathie causée en partie par le choix de Polanski de faire un parallèle inconvenant entre son oeuvre et sa propre histoire.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    GQ

    par Alexandre Lazerges

    Il est quand même regrettable que le film "J’accuse" passe trop rapidement sur le débat de fond virulent qui agite la société française entre dreyfusard et anti-dreyfusard, parfois au sein même des familles, pour ne se concentrer que sur le déroulé minutieux du combat de Marie-Georges Piquart.

    La critique complète est disponible sur le site GQ

    La Septième Obsession

    par Jean-Sébastien Massart

    Chez Polanski, la politique reste une affaire de morale : "J’accuse" ne fait que reprendre le vieux précepte hitchcockien confrontant un innocent à un monde coupable.

    Le Figaro

    par Eric Neuhoff

    Dans une reconstitution très soignée, le réalisateur dresse le portrait du défenseur de Dreyfus qui se sauve de son antisémitisme à travers son combat pour la vérité.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Les Fiches du Cinéma

    par La rédaction

    Mettant en scène avec maestria les conséquences de “l’affaire”, Polanski livre une œuvre instructive mais un peu sage.

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Certes, Polanski n’occulte pas l’antisémitisme ambiant dans la société française, qui mena à l’accusation de Dreyfus, mais les racines de ce racisme conventionnel ne sont pas explorées. Bref, si l’on met de côté son instrumentalisation douteuse de l’affaire Dreyfus, la réhabilitation technique et artistique du cinéaste (et seulement elle) est accomplie.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Télé 7 Jours

    par Julien Barcilon

    Toutefois, mieux vaut connaître cet épisode historique, tant le film n'en donne qu'une version elliptique. D'où une impression d'inachevé.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top