Notez des films
Mon AlloCiné
    Crosswind - La croisée des vents
    Note moyenne
    3,8
    18 titres de presse
    • 20 Minutes
    • Metro
    • Paris Match
    • Studio Ciné Live
    • Transfuge
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Nouvel Observateur
    • Positif
    • Première
    • Sud Ouest
    • Le Journal du Dimanche
    • L'Humanité
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • Libération

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    18 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Ce film en noir et blanc (...) aurait pu être plombant. Il coupe le souffle par sa beauté et sa puissance. La fascination que distille cette œuvre intensément belle parvient à dénoncer l'horreur et la folie des hommes sans abuser des effets mélodramatiques. Chapeau.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    Metro

    par Mehdi Omaïs

    A vingt huit ans seulement, le réalisateur Estonien Martti Heldesigne avec "Crosswind" un film bouleversant sur les horreurs des purges staliniennes. Privilégiant un magnifique noir et blanc, le réalisateur joue subtilement avec les textures, les ombres et la lumière. Poignant. 

    La critique complète est disponible sur le site Metro

    Paris Match

    par Alain Spira

    Réalisé avec très peu de moyens, « Crosswind » s’impose dès aujourd’hui, comme une œuvre à part dans l’histoire du cinéma. Aussi ne passez pas à côté de cet événement, et acceptez de vous laisser porter jusqu’à « la croisée des vents ». Vous en sortirez l’âme ébouriffée…

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Studio Ciné Live

    par Xavier Leherpeur

    Voir la critique sur le site de Studio Ciné Live.

    La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

    Transfuge

    par Damien Aubel

    La valeur n'attend pas le nombre des années. La preuve avec "Crosswind- La Croisée des vents" de Martti Helde. Une gageure formelle au service d'un grand film historique.

    Télérama

    par Cécile Mury

    La puissance d'évocation de ce premier long métrage est incroyable : la scène magnifique où, en Sibérie, un groupe de femmes trime dans un champ boueux ressemble au négatif parfait d'une affiche de propagande soviétique. Avec Martti Helde, la beauté redevient essentielle.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    aVoir-aLire.com

    par Frédéric Mignard

    Une manifestation éblouissante du 7e Art.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    La Voix du Nord

    par Philippe Lagouche

    Un exercice de style cérébral, inédit, radical, qui revendique pleinement, n’en déplaise aux puristes, son esthétisme, son romantisme. Mieux vaut trop de partis pris que pas assez !

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Dauphiné Libéré

    par La Rédaction

    Dans un superbe noir et blanc, ces lettres sont mises en scène dans un dispositif original.

    Le Nouvel Observateur

    par Pascal Mérigeau

    (...) l'émotion s'installe, créée par la voix, les mots, la splendeur des images, l'absence d'émotions sur les visages bafoués, torturés, englués dans une absurdité sans nom.

    Positif

    par Pierre Eisenreich

    Crosswind aurait mérité plus de variations pour coller à l'émotion de ses personnages et donc du spectateur, qui peut se perdre dans cette trop grande exigence formelle. Mais Martti Helde fait déjà preuve d'une invention cinématographique hors norme.

    Première

    par Christophe Narbonne

    Rythmée par une voix off citant des extraits de lettres d'une survivante destinées à son mari, "Cosswind" apparaît comme une grande oeuvre plastique doublée d'un témoignage inestimable.

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Chaque plan devient captivant, et le spectateur se voit projeté dans une autre dimension. Il n'a plus qu'à suivre ces familles, et parmi elles Erna et sa petite fille échouant dans cette Sibérie qui est une prison à ciel ouvert.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Le Journal du Dimanche

    par Alexis Campion

    Premier film édifiant, tourné en noir et blanc, avec de longues scènes où seule la caméra bouge. (...) Solennel, esthétique et limite pompeux, l’effet n’est pas moins saisissant et parfaitement maîtrisé. Rien que pour cette audace, le tout jeune Martti Helde réussit son coup.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    C’est beau, mais, malgré l’excellence du travail plastique, cela fait penser au musée Grévin.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    Le film met en scène ces lettres sous forme de tableaux vivants en noir et blanc, parti pris trop conceptuel pour ne pas figer le film.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Les Inrockuptibles

    par Serge Kaganski

    Si on comprend l'intention de faire travailler mentalement le spectateur, Crosswind n'échappe pas à une certaine préciosité.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Libération

    par Clémentine Gallot

    Le carton final vient parfaire ce dispositif figé dans une entreprise d’auto-congratulation sidérante de prétention. 

    La critique complète est disponible sur le site Libération
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top