Mon AlloCiné
Manchester By the Sea
Note moyenne
4,5
26 titres de presse
  • 20 Minutes
  • aVoir-aLire.com
  • Critikat.com
  • Culturopoing.com
  • Femme Actuelle
  • LCI
  • Le Figaro
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Le Parisien
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • L'Express
  • Libération
  • Positif
  • Studio Ciné Live
  • Voici
  • La Croix
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Nouvel Observateur
  • L'Humanité
  • Première
  • Sud Ouest
  • Télé 7 Jours
  • Télérama
  • Cahiers du Cinéma

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

26 critiques presse

20 Minutes

par Caroline Vié

On sort de ce film intense en ayant envie de serrer ses proches dans ses bras.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

aVoir-aLire.com

par Virginie Morisson

Un pur chef-d’œuvre, porté par un Casey Affleck inoubliable dans le rôle d'un homme brisé.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Critikat.com

par Damien Bonelli

La mise en scène, extrêmement attentive, entrelace temporalités et genres (drame et comédie) avec une maîtrise contrapuntique redevable autant au scénariste qu’au cinéaste.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Culturopoing.com

par Miriem Méghaïzerou

Ces vies, ce sont nos vies, vues sans pathos ni lourdeur, adossées à la seule acceptation qui vaille : qu’il faut vivre, parce qu’il n’y a que cela. (...) "Manchester by the sea" n'est pas à proprement-parler un mélo : tout en nuances et en finesse, Kenneth Lonergan joue de différents registres et révèle ce qu'il y a de profondément humain dans de simples faits qui n'ont pas de valeur strictement anecdotique ou décorative.

La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

Femme Actuelle

par Valérie Beck

Ce drame poignant ne tombe jamais dans le mélodrame larmoyant. Voilà un film magnifique et pudique, sur le deuil et la résilience, mais aussi une chronique sociale et familiale, douce et drôle parfois, qui ne vous laissera pas à quai.

La critique complète est disponible sur le site Femme Actuelle

LCI

par Romain Le Vern

Un drame déchirant qui rappelle la qualité d’un cinéma indépendant américain que l’on a tant aimé dans les années 70-80, sensible aux uns et aux autres, remarquablement dialogué, joué, scénarisé et confirme tous les espoirs placés en son réalisateur: Kenneth Lonergan (...).

La critique complète est disponible sur le site LCI

Le Figaro

par Eric Neuhoff

Manchester by the Sea est d'une richesse, d'une profondeur rares.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Une structure narrative habile et subtile conjuguée au réalisme des situations et des rapports humains : impossible dans ce récit élégant et digne de deviner ce qu’il va advenir de cet homme anéanti incarné par Casey Affleck, extraordinaire.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

Auteur d’un cinéma intimiste d’une amplitude et d’une sensibilité devenues rarissimes dans le cinéma américain, Lonergan livre avec "Manchester by The Sea" un récit bouleversant, mélodrame noueux et cristallin comme un matin d’hiver, débarrassé des canons comme des facilités du genre.

Le Parisien

par Catherine Balle

Le long-métrage dure 2 h 18, mais son intensité nous transporte du début à la fin. Aucune scène n'est gratuite, chaque moment se révèle extrêmement juste. En homme broyé qui ne s'autorise plus le bonheur, Casey Affleck se voit offrir un rôle à sa mesure (...).

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Fiches du Cinéma

par Michael Ghennam

Après “Margaret”, Kenneth Lonergan confirme qu’il a l’étofffe des grands auteurs avec ce drame fulgurant.

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

Loin de la machine à faire pleurer dans les chaumières, loin des facilités du feel good movie, bouleversant grâce à sa tenue à distance du pathos, à son absence de putasserie, à son exigence de justesse et à sa précision dans les cuissons émotionnelles, "Manchester by the Sea" réussit (...). Kenneth Lonergan vient de pondre, en toute humilité, un grand et superbe spécimen de cette espèce en voie de disparition : le mélodrame.

L'Express

par Eric Libiot

L'un des meilleurs films de l'année.

Libération

par Didier Péron

(...) "Manchester by the Sea" s’éprouve et impressionne par l’osmose qu’il invente entre son récit, sa mise en scène et un comédien sublimé.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Positif

par Jean-Christophe Ferrari

La beauté douloureuse du film, la forte émotion qu'il suscite en nous, réside en ceci : la création d'une mince poche d'air dans une existence verrouillée. Pas de rédemption, pas de réconciliation ici mais cette chose infiniment plus vraie : un sursaut de vie qui soulève un coeur mort, un coup de vent qui balaie unlac gelé.

Studio Ciné Live

par Thierry Cheze

Avec "Manchester by the Sea", le nom de Kenneth Lonergan va enfin traverser les frontières. Non content d'avoir signé le plus beau de ses trois films, il offre surtout l'un des sommets de cette année cinéma. Un "instant classic" comme disent les Américains.

Voici

par Lola Sciamma

A l'aide d'un scénario dense en béton armé et de flash-backs intelligemment tricotés, Kenneth Lonergan nous dévoile petit à petit la tragédie à l'origine du mal qui ronge son héros.

La Croix

par Corinne Renou-Nativel

À son meilleur, Casey Affleck confirme ses talents d’acteur dans ce drame intimiste, bouleversant, qui a pour décor hivernal la côte nord-est des États-Unis.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Métaphore de la carrière interrompue du cinéaste lui-même, empêtrée plusieurs années dans un bras de fer avec sa maison de production, le film de Kenneth Lonergan plonge dans les affres du passé, traçant le drame émouvant et subtil d’une impossible résilience, tout en prouvant le contraire.

Le Nouvel Observateur

par Pascal Mérigeau

Une très jolie réussite.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

L'Humanité

par Vincent Ostria

Une œuvre fine et sensible, mais classique, où l’émotion est soigneusement dosée.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Première

par Guillaume Bonnet

Un chef-d'oeuvre miniature à l'envergure inattendue.

Sud Ouest

par Sophie Avon

Le tour de force de "Manchester by the sea" est dans cet équilibre savant d’une intrigue qui se garde de donner des leçons, oublie remords et rédemption, laisse ses personnages aller leur route, flottants peut-être mais bouleversants.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Télé 7 Jours

par Isabelle Magnier

Casey Affleck, troublant et touchant, est l'âme de ce petit chef-d'oeuvre d'humanisme.

Télérama

par Louis Guichard

Au-delà de son ancrage réaliste — communauté de marins prolétaires, lumière hivernale —, c'est bien un conte. À la fois rugueux et lyrique. Ouvert sur le seul horizon que méritent tous ces personnages fracassés : la consolation.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Cahiers du Cinéma

par Joachim Lepastier

Une sorte de monstre tranquille compilant toutes les ficelles du cinéma américain (plus vraiment) indépendant et faussement subtil.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top