Mon AlloCiné
Les Premiers, les Derniers
note moyenne
3,4
863 notes dont 127 critiques
9% (11 critiques)
39% (49 critiques)
26% (33 critiques)
21% (27 critiques)
6% (7 critiques)
0% (0 critique)
Votre avis sur Les Premiers, les Derniers ?

127 critiques spectateurs

lapluie
lapluie

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 78 critiques

4,5
Publiée le 08/03/2016
Surtout si vous aimez le "décalage Belge", le plat Pays, les scénario "pas ordinaires", Albert Dupontel (mais aussi tous les autres), les éclairages "pas communs"............Faut pas rater !!
icniv
icniv

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 51 critiques

5,0
Publiée le 06/03/2016
5 étoiles c'est pour un chef d'oeuvre, non ? Les Belges ont bien de la chance d'avoir des Bouli Lanners Couleurs, atmosphère, acteurs touts dans les tons. Parfait.
raphaello2
raphaello2

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

2,5
Publiée le 06/03/2016
Je suis fan de Bouli Lanners et d'Albert dupontel, mais pour faire court je dirais que comme le pays de Brel et de Bouli, j'ai trouvé ce film plat...irrémédiablement plat....
chantal v.
chantal v.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 57 critiques

2,5
Publiée le 04/03/2016
bon, je suis fan fan fan de Dupontel et de Lanners, et le film n'est pas inintéressant. Je trouve tout de même qu'on reste devant quelque chose d'inachevé, comme si Bouli Lanners avait voulu mettre beaucoup de personnages, de situations, de réflexions, mais sans trop savoir quoi privilégier ni vers où se diriger. Personnellement, je me suis un peu interrogé sur les rôles de Mickael Lonsdale et de Max von Sydow. Suzanne Clément ne donne pas sa pleine mesure. Par contre, les autres sont époustouflants : Aurore Broutin et David Murgia, magnifiques, Philippe Rebbot, Lionel Abelanski et Serge Riaboukine, comme toujours impeccables. cela suffit-il à me convaincre ? Pas vraiment... Je me demande encore quel rôle a joué ce cadavre trouvé dans la gare désaffectée, sinon permettre à Max von Sydow de jouer 2 minutes.... Comme si Bouli Lanners avait bati son film en fonction de ses acteurs ???? Belle photo, il parait que c'est la Beauce, brrrrr, ça glace un peu....
Aesh
Aesh

Suivre son activité Lire ses 3 critiques

4,0
Publiée le 04/03/2016
Joli film qui me ferait presque aimer les paysages de la Beauce ... C'est lent et beau comme Eldorado. Les seconds rôles sont réjouissants !
Christoblog
Christoblog

Suivre son activité 347 abonnés Lire ses 1 118 critiques

2,0
Publiée le 01/03/2016
Un Mad Max façon bisounours, voilà à quoi fait penser le dernier film du bon géant Bouli Lanners. Le réalisateur belge aime toujours autant filmer les personnages dans les marges, en transformant les simples paysages du Bénélux en décor d'aventure. Ici, c'est assez réussi d'un point de vue esthétique : les images sont surprenantes et le contexte intrigant. Les premiers les derniers est définitivement un film de "tronches" : Bouli Lanners himself en nounours fragile, Dupontel toujours aussi magnétique, Michael Lonsdale en vieux monsieur précieux qui sait ce qu'il fait, Suzanne Clément en jolie-femme-mûre-au-gros-pull-de-laine-qui-connait-la-vie. D'histoire il n'est pas vraiment question. Le film suit paresseusement un téléphone portable et ses personnages dans des no man's land de western belge, ne s'attachant finalement qu'à dresser à petites touches pointillistes une chronique de gentils très gentils et de méchants pas très méchants. C'est parfaitement inconsistant.
mat niro
mat niro

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 619 critiques

3,0
Publiée le 29/02/2016
Cochise (Albert Dupontel) et Gilou (Bouli Lanners) enquêtent sans entrain sur le vol d'un téléphone portable. Dès le début, on ressent une ambiance lunaire avec ces plaines désertiques et ces entrepôts désaffectés. On fait la connaissance d'un jeune couple de paumés à la recherche de leur enfant sur fond d'apocalypse. Personnellement, j'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans cette atmosphère de western Belge. Dupontel a un jeu très sobre et les personnages secondaires sont tous plus barjots les uns que les autres. Malheureusement, je suis sorti un peu déçu de la projection car même si on finit par se laisser porter par le film, j'attendais mieux que cette impression de vide constant laissé par l'excellent Bouli Lanners.
BigDino
BigDino

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 472 critiques

4,0
Publiée le 29/02/2016
Sur fond de thriller apocalyptique, on a ici un film humain, plein de bons sentiments. Effectivement il faut saluer une certaine originalité dans ce mélange des genres, on regrettera néanmoins un traitement métaphysique qui nous éloigne du facteur humain dégagé par ces personnages marginaux. Par chance la prestation des acteurs, une atmosphère particulière et quelques traits d'humour suffiront certainement à relever l'ensemble.
Sylvie B.
Sylvie B.

Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

4,5
Publiée le 28/02/2016
Humour, poésie et belgitude! Beaucoup d'émotions. Merci! Je n'ai pas besoin d'en dire plus, mais on me demande d'écrire une critique de minimum 100 caractères, j'espère que je suis à 100.
Sally Ecran et toile
Sally Ecran et toile

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 298 critiques

5,0
Publiée le 27/02/2016
Si « Les premiers, les derniers » est présenté comme une comédie dramatique belge, nous aurons plutôt tendance à dire qu’il s’agit d’une comédie poétique remplie d’espoir. En effet, le dernier film de Bouli Lanners est rempli de tendresse, d’humour, de lumière et d’humanité… Si le rythme du long métrage ne fait pas toujours l’unanimité, le lyrisme qui s’en dégage ne peut que vous toucher ! En effet, Bouli Lanners, scénariste, réalisateur et acteur, a plus d’un tour dans son sac pour nous emmener sur les routes en compagnie d’Esther, Willy, Gilou, Cochise et… Gibus. Sorte de road-movie couplé à un western moderne, son dernier long métrage recèle des qualités que l’on peut qu’apprécier : l’humour est fin, intelligent, ses personnages attachants, son scénario, farfelu dans un premier temps devient très vite cohérent, les situations rocambolesques ont toutes une utilité, la musique est enivrante, les paysages sublimes, le casting impeccable... Tout est réussi dans le quatrième film du liégeois. Si nous manquons sans doute de mots pour vous détailler le pourquoi, nous vous invitons d’ores et déjà à vous rendre dans votre salle de cinéma pour entrer dans l’aventure car vous en sortiez à coup sûr marqués. Parlons du casting international auquel Bouli a fait appel : Albert Dupontel, véritable caméléon, est une fois de plus à la hauteur du rôle qu’on lui confie. Très complice de Gilou, (son alter ego, quelques mois plus jeune que lui), il incarne le sérieux, la droiture mais aussi la malchance. Ce grand comédien français n’a sans doute plus ses preuves à faire mais continue de nous surprendre et le fait encore brillamment ici! David Murgia (comédien belge célèbre depuis quelques années et détenteur du Magritte du meilleur espoir masculin pour « La tête la première ») et Aurore Broutin, les deux jeunes handicapés, interprètent leur personnage avec une authenticité incroyable. Touchants, rêveurs, candides, ils se retrouvent dans des situations délicates et tentent de s’en dépêtrer avec les quelques maigres moyens qui sont les leur. Heureusement pour eux, ils croiseront la route de Jésus, le formidable et incroyable Philippe Rebbot. Personnage central parfois en retrait, il est difficile de définir le rôle qu’occupe ce personnage atypique. Généreux, attentionné, il mettra tout en œuvre pour sauver ceux dont il croise la route. Bouli Lanners, Gilou dans le film, est finalement lui aussi une sorte de sauveur. Maladroit, un peu bourru, il garde la tête sur les épaules et fait preuve de beaucoup d'indulgence pour les Hommes qui l’entourent. Pour accomplir certaines tâches, il pourra compter sur l’aide de deux octogénaires savoureux, incarnés par des monstres célèbres du 7ème art : Max Von Sydow et Michael Lonsdale ! Dans les rôles principaux, notons aussi notre petite vedette canine : Gibus, le chien de Bouli… Tout ce petit monde, issu d’univers cinématographiques différents se rencontrent pour notre plus grand bonheur et unissent leurs talents pour un résultat on ne peut plus brillant. A côté de ces grands noms du cinéma, on trouve un casting secondaire tout aussi raccord et tip top dans leur interprétation : Suzanne Clément (magistrale dans « Laurence Anyways » de Xavier Dolan), Serge Riaboukine (qui a déjà croisé la route de Bouli dans « Je suis mort mais j’ai des amis »), Lionel Abelanski (vu régulièrement sur nos petits écrans ou dans des rôles secondaires au cinéma) ou encore Virgile Bramly. Si les personnages sont si justement interprétés, c’est sans doute grâce au très bon travail d’écriture de Bouli Lanners. Qu’il s’agisse du scénario ou des répliques qui le constituent, tout est fin, intelligent, balançant entre humour et gravité. Les situations dépeintes ne sont pas faciles mais jamais aucun des personnages ne baissera les bras et tous chercheront en eux les ressources nécessaires pour aller de l’avant. Rien de tel qu’un peu d’espoir, qu’un peu de force intérieure pour aller de l’avant. Le film incarne à lui seul cette lueur d’espoir et c’est bon à voir ! Pour accompagner cette histoire atypique mais ô combien plaisante à suivre, on peut compter sur une réalisation impeccable faite d’images soignées, presque peintes. On peut aussi s’appuyer sur une dynamique bien pensée où les histoires se succèdent, se croisent, s’éloignent, se retrouvent pour former un tout, cohérent et brillant ! Jamais on ne se lassera, à aucun moment on ne trouvera le temps long mieux, il se suspend, il nous laisse le loisir de croire en ceux qui évoluent sous nos yeux, de s’y attacher, de chercher ce qu’ils ont de meilleur en eux. Si les premières minutes nous laissaient penser que l’on assisterait à un drame social, il n’en est rien, c’est un film d’espoir, lumineux, malgré la brume et le froid que Bouli Lanners nous offre en toute humilité. Un grand film qui fera encore parler de son créateur, un réalisateur modeste et talentueux qui aime les gens et qui le montre intensément !
Tricart
Tricart

Suivre son activité Lire ses 5 critiques

1,5
Publiée le 27/02/2016
A la vue de son dernier essai on ne peut mettre en doute la sincérité de Bouli Lanners mais à travers celle-ci transpire une certaine naïveté. Son humanisme prend le dessus jusqu’à être en porte-à faux avec son ambition première qui est clairement le thriller apocalyptique. Ainsi on croit difficilement à Dupontel quand il regarde passivement sa voiture se faire massacrer. Les scènes édifiantes de ce genre se multiplient jusqu’à figer totalement la mise en scène. Et de donner à l’ensemble ce sentiment d’artifice tant le manque de cohérence finit par être la vraie signature de ce film un rien fantasmé.
islander29
islander29

Suivre son activité 251 abonnés Lire ses 1 743 critiques

4,0
Publiée le 22/02/2016
ce qu'il y a de formidable dans ce cinéma belge, c'est qu'il s'y cache en permanence une philosophie.....Là encore dans une humanité sombre voire tourmentée, le spectateur ca se sentir touché, éclairé par une leçon d'amour qui relève de la philosophie..... C'est avant cela quand même un film d'atmosphère, dans des paysages austères mais magnifiques, dans la quête de deux hommes pour se faire justice, entre pègre et désillusion, (Boulu Lanners et Albert Dupontel (méconnaissable)..... Le film touche par son côté simple et obscur, par une douce tension des lumières, des travellings, par une douce rigueur des dialogues, par des personnages sans avenir au sens ordinaire du mot, des gens marginaux qui abattent leurs cartes sans conviction, si ce n'est celle de ne pas mourir à chaque instant, du moins moralement......Comme un vent frais parcourt la réalisation, mais un vent qui dit qu'au fond les sentiments sont ce qu'il y a de plus précieux chez l'homme, et que peut on contre cette philosophie là encore sans compromis.....A voir
Miniclik
Miniclik

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

4,5
Publiée le 22/02/2016
Les acteurs sont tous excellents et le scénario est très juste. Un film fort et très émouvant qui nous donne un coup de fouet malgré sa dureté.
ogerardin
ogerardin

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 154 critiques

4,0
Publiée le 20/02/2016
un humour rare mais décapant, un scénario aux petits oignons, une atmosphère glauque. Des dialogues au mm, pas de paroles inutiles, vraiment c'est un bon moment de cinéma. L'histoire est habile et nous emmène d'une façon limpide, où finalement tout se petit monde se rencontre, et la boucle est bouclée Une réussite.
Emma Schell
Emma Schell

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 107 critiques

2,0
Publiée le 20/02/2016
A l’invitation d’une amie, je suis allée voir ce film sans trop savoir à quoi m’attendre ; le titre évoquant au mieux, l’évangile selon Matthieu, au pire la chanson de Céline Dion et Goldman «Les derniers seront les premiers». Le ton est donné dès les premières images, le film sera sombre (et accessoirement venté). Nous flânerons dans la (très plate) campagne de Beauce, crapahuterons le long des voies (abandonnées) de l’aérotrain, squatterons une usine désaffectée et trinquerons dans un sinistre bar (qui ne doit pas avoir beaucoup d’avis favorable sur TripAdvisor)… Heureusement, les vestes fluo de la DDE portées par Esther et Willy viendront mettre un peu de couleur dans ce film ! De la mise en scène à la photographie, en passant par l’écriture des dialogues, tout est parfait, soigné, appliqué. Seul bémol, et pas des moindres, où notre chemin (de croix ?) nous mènera-t-il ? A la rencontre de Jésus ? (mais oui, mais oui) A la rencontre de méchants bougres ? (qui ne sont pas très gentils avec Esther et Willy) A la rédemption des chasseurs de prime ? (Sacré acteur le Albert Dupontel) Mystère et Boule de gomme ! Je n’ai pas eu la réponse… J’ai regardé le film, sans ennui, mais n’ai pas compris le propos du réalisateur. L’’incompréhension était telle que ma partenaire cinématographique d’un soir m’a dit à propos de mon prochain billet « t’es bien dans la mouise ! ;-) »
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top