Notez des films
Mon AlloCiné
    Masaan
    note moyenne
    3,8
    217 notes dont 32 critiques
    répartition des 32 critiques par note
    4 critiques
    17 critiques
    8 critiques
    2 critiques
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur Masaan ?

    32 critiques spectateurs

    alain-92
    alain-92

    Suivre son activité 253 abonnés Lire ses 1 078 critiques

    3,5
    Publiée le 12 juillet 2015
    "Pourquoi un film ne pourrait-il pas se contenter de raconter une histoire ?" a déclaré le réalisateur. Pour son premier long-métrage Neeraj Ghaywan a longuement travaillé son scénario, coécrit avec Varum Grover. Celui-ci met en évidence les contrastes saisissants de son pays en pleine mutation. Pour appuyer le propos, plusieurs destins vont se croiser. Rien n'est laissé au hasard. L'ensemble est fouillé d'une façon quasi documentaire. Le scénario s'appuie, entre autres, sur la triste condition féminine. Un sujet difficile, dur et douloureux. Membres du Jury de la Section un Certain Regard au Festival de Cannes 2015, Nadine Labaki, fameuse réalisatrice libanaise, et la courageuse Haifaa Al-Mansour dont on se souvient du sublime Wadjda, n'ont pas dû rester insensibles devant pareille iniquité. Il est également question de la corruption policière, qui semble fonctionner comme une véritable institution. De cette division entre personnes de castes différentes, tristement d'actualité, aujourd'hui encore. Tout ceci pourrait paraître trop pour un seul film. Pour ma part, il n'en a rien été. D'emblée la sublime photographie d'Avinash Arun Dhaware et la musique composée par Bruno Coulais et Indian Ocean m'ont transportées. L'émotion est venue s'imposer, plus profonde encore, grâce à l'impeccable jeu des comédiens, professionnels ou pas. De ses vies, de survie pour certains, en quête d'un avenir meilleur et qui se trouvent tiraillés entre une certaine modernité qui s'impose et les traditions qui perdurent. Ce magnifique pays et à la fois riche de son Histoire, de ses coutumes, de ses villes mythiques, de ses sites et couleurs admirables, de ses poètes, aussi, dévoile devant la caméra de Neeraj Ghaywa une part importante de la vie dans la ville sainte de Bénares. Du Gange. La vie d'aujourd'hui d'un côté, les rites ancestraux de l'autre. Masaan est un film captivant. Sans être un chef d'œuvre, l'émotion qui s'en dégage reste bien prégnante. C'est bien là l'essentiel.
    Jesse B.
    Jesse B.

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 86 critiques

    4,0
    Publiée le 25 juin 2015
    [Scénario: 4/5] Masaan, ou littéralement "le bûcher". Un titre qui, sorti de son contexte, ne vaut pas grand chose, mais qui prend tout son sens par la situation géographique et hiérarchique de l'intrigue, faisant référence à cette caste extrêmement basse dans la société Indienne dont la mission est s'occuper de la crémation des corps au bord du Gange dans la ville de Bénarès. La force du récit est qu'il croise les destins de plusieurs héros (sortes de catalyseurs de tous les maux de la société Indienne) pour brosser un portrait à la fois complet et lucide de l'Inde actuelle. [Mise en scène: 3/5] Une mise en scène assez surprenante, car si elle se fonde sur des faits concrets (pouvant être apparentés à des histoires vraies) elle dérive tout aussi rapidement vers des horizons plus fantasques et oniriques. Tout le cœur du sujet est là: l'Inde, ce territoire paradoxal où la tradition côtoie le modernisme, lui faisant tantôt les yeux doux, tantôt lui déclarant la guerre. Et au milieu de cette situation paradoxale se mêlent plusieurs générations de personnages: certains observant la sagesse et la rigueur des traditions héritées de leurs ancêtres, d'autres le regard rêveur tourné vers le monde, la modernité et ses milles tentations et merveilles. Même si les différentes générations cohabitent et que la plus jeune s’efforce de faire preuve de respect envers la plus ancienne, on sent que l'écart se creuse et qu'inévitablement, ne se comprenant plus tout à fait l'une l'autre, conflits et drames ne font que s'intensifier. D'ailleurs la fresque que s'efforce de dresser Neeraj Ghaywan dans son film est plutôt sombre... et pourtant l'intelligence de Masaan c'est de jouer l'ambivalence grâce à cette mise en scène très lumineuse, alors que l'intrigue elle est sombre et pesante. [Acteurs: 4/5] La première chose qui me vient à l'esprit quand je repense à ce casting est le mot "naturel". J'ignore si ces acteurs sont des stars locales dans leur pays, mais leur jeu dégage à la fois une grande sensibilité tout en restant dans le crédible et la retenue. Comment ne pas tomber sous le charme de Devi, cette jeune Indienne qui se retrouve condamnée/ piégée par la machine judiciaire pour ne pas avoir respecté les mœurs d'une société aveuglée par ses traditions ? Comment rester insensible face à Deepak, véritable battant prêt à tout pour gravir les échelons de sa caste et prouver au monde qu'il peut aimer une fille "qu'il ne mérite pas" ? [Photographie: 5/5] Des images enchanteresses et contrastées qui parviennent à montrer cette Inde aux deux visages où la beauté et le charme la ville sainte sur les rives du Gange côtoie la tristesse et l'infamie des cérémoniels aperçus sur les Ghats de crémation. Les images sont force de représentation et véhiculent parfois bien plus d'émotions que les dialogues ne pourraient en coucher sur le papier: un choix judicieux de plans et d'incorporation d'éléments visuels. [Bande Originale: 4/5] Formée de compositions locales aux sonorités charmeuses, une BO qui nous emporte avec mélancolie et admiration dans cette intrigue, décidément bien loin de l'univers clinquant et coloré des airs Bollywoodiens que l'ont connaît. [TOTAL: 4/5] Masaan est un film admirable dans sa simplicité et sa lucidité qui nous plonge dans cette société Indienne qui, oscillant entre tradition et modernité, peine à trouver sa nouvelle identité et étouffe sa jeune génération sous le poids des lois, des règles et des traditions. Malgré les nombreux aspects dramatiques du récit, la force du film est qu'il parvient sans cesse à renaître de ses cendre proposant paradoxalement une vision plutôt lumineuse au lieu de s'empêtrer dans un pathos maladif. Pour une fois que le cinéma Indien s'éloigne de l'univers kitsch et coloré de Bollywood et propose un drame touchant, réaliste est bien construit, je pense qu'il mérite d'être salué ! Un film à découvrir sans hésitations !
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 1923 abonnés Lire ses 5 489 critiques

    2,5
    Publiée le 23 novembre 2015
    Un film proche du style choral qui à travers de nombreux personnages traite pas mal de thèmes comme la corruption policière, la relation entre un père et sa fille, les inégalités homme-femme, les inégalités sociales et bien d'autres.. Un film qui propose un vrai choc culturel en nous montrant des choses absurdes comme rageantes pour nous, c'est vraiment intéressant sur le fond, mais l'ensemble des thèmes sont traités superficiellement et ça manque d'émotion malgré les sujets abordés. C'est un film sympathique, mais à choisir, je préfère le style Bollywoodien qui, si on passe au-dessus des clichés, sait mieux allier le fond et la forme.
    Patricemarie
    Patricemarie

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 1 277 critiques

    3,5
    Publiée le 10 décembre 2015
    Un film contrasté avec une action assez soutenue en première partie, faisant la place à un tableau de la société indienne dans la deuxième, plus psychologique. L'ensemble donne un film dramatique dont l'histoire se suit sans ennui, avec un spectacle comme il se doit dans dans le cinéma indien, assez grandiose, lumineux et pittoresque.
    mathilde they
    mathilde they

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 6 critiques

    5,0
    Publiée le 26 juillet 2015
    Incroyable ! Film d'une beauté assez rare , directeur photo excellent ! Les paysages sont sublimes , ce film vous transporte tout droit en Inde à travers les coutumes du pays. Histoire très dure mais malheureusement réaliste .. On ne s'imagine pas à quel point il est difficile de vivre là bas. Film touchant , marquant qui ne laissera personne indifférent , un véritable voyage émotionnel !
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 1613 abonnés Lire ses 4 877 critiques

    4,0
    Publiée le 25 juin 2015
    Un film qui a été remarqué à la sélection Un Certain Regard au Festival de Cannes 2015. Un film qui marque une certaine évolution dans le cinéma indien, co-produit par la France ce film d'auteur change radicalement du style Bollywood kitsh. On suit plusieurs personnages engoncés dans un quotidien où se confrontent les obligations traditionnelles et l'ambition d'une jeunesse qui veut s'ouvrir à autre chose... A ces complexités s'ajoutent les différences de castes toujours très présentes et qui plombent le mélange des genres. Un beau et bon film, touchant qui évite tout pathos pour mieux nous toucher au coeur.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 926 abonnés Lire ses 3 182 critiques

    3,5
    Publiée le 7 juillet 2015
    Dans le nouveau cinéma indien, hormis pour le merveilleux Lunchbox, le spectateur occidental a surtout découvert des histoires d'une grande violence. Masaan glisse lui a contrario sur le registre du mélodrame. Mais loin, bien loin de Bollywood, même si le côté sentimental prend parfois le pas sur la description sociale. D'un côté, les téléphones portables et Internet, de l'autre les bûchers funéraires et le Gange. Les amateurs de clichés pourraient évoquer le choc de la tradition et de la modernité. Le film est un peu plus complexe que cela et trouve en la ville sainte de Bénarès un écrin idéal pour faire se confronter les générations, les préjugés dans un monde où le système des castes et la corruption policière ont toujours droit de cité. Pour arriver à son dénouement, Masaan emprunte des chemins que l'on pourrait qualifier d'alambiqués avec ses intrigues parallèles. Le film est peut-être trop pensé et scénarisé, il n'en est pas moins passionnant et émouvant, foisonnant et narrativement très dense.
    islander29
    islander29

    Suivre son activité 336 abonnés Lire ses 1 848 critiques

    4,0
    Publiée le 7 juillet 2015
    un film à part, passionnant d'un bout à l'autre, dépaysant comme l'Inde, le Gange, Bénarès....le téléphone portable sonne toutes les dix minutes, ouf ce n'est pas pour moi, ce sont les acteurs, une demande de rançon, chantage sexuel, des filles très jolies, des examens à passer , une histoire d'amour comme dans les contes, sauf que.....A mi chemin entre pègre, flics corrompus, braves gens, crémation des morts, couchers de soleil, petits boulots, il faut trouver de l'argent, il faut trouver l'amour, deux chemins qui peut être se rejoindront dans une histoire peu commune , faite de nœuds, de rêves, de paris dans le Gange, mise en scène esthétique, jeu d'acteurs parfaits, musique à faire vibrer, le film est un régal, on voudrait qu'il dure....Un beau voyage en fin de compte.....
    elriad
    elriad

    Suivre son activité 138 abonnés Lire ses 1 259 critiques

    3,5
    Publiée le 26 novembre 2015
    Si "Masaan", à l'instar du film turc "Mustang", s’intéresse aussi à la condition de la femme dans une société faite pour les hommes, il manque à mon goût au film indien un petit supplément d'âme, un travail en amont sur les personnages pour les rendre plus charismatiques et donc plus empathiques au yeux du spectateur. On y parle de corruption policière, du problème de caste, de la difficile émancipation de la femme, mais là où l'un se faisait fougue et rage, l'autre étouffe par une pudeur presque clinique. Un bon film qui m'a pourtant laissé sur la côté...
    jaggg
    jaggg

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 195 critiques

    4,0
    Publiée le 8 juillet 2015
    Si vous n’avez pas encore vu ce petit bijou made-in-India, dépêchez-vous, il n’est plus dans les salles pour très longtemps encore. Sans concession ni pathos, c’est l’histoire de 3 destins vivant dans une Inde contemporaine, dont chaque pas pour s’en sortir est englué dans des traditions et tabous difficiles à concilier avec « les temps modernes ». Les personnages sont pris dans un engrenage qui ne leur laisse pas d’échappatoire. Et c’est par le feu du bûcher (« masaan ») qu’il leur faudra passer pour atteindre purification, apaisement et rédemption. Les acteurs sont comme toujours excellents, en particulier la très belle Richa Chadda, la volontaire, fougueuse et délicate Devi (la Grande Déesse tant vénérée). La BO, gracieuse comme un voile de sari, a été confiée à la baguette de notre très virtuose Bruno Coulais. Le Gange n’est jamais loin de tout ce qui est sacré et religieux, en Inde, et dans le film, il est OOM-niprésent ! Et c’est le Gange qui finalement va apporter le coup de pouce magique à nos personnages.
    Daniel C.
    Daniel C.

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 704 critiques

    4,0
    Publiée le 1 juillet 2015
    Une magnifique incursion en Inde. L'activité du Gange et notamment le traitement réservé aux morts. La singulière crémation qui s'exerce quasiment en continu, la culture indienne, les castes, les relations hommes/femmes, enfin plus exactement la rencontre des jeunes filles et des jeunes hommes. Modernité, corruption, libération des moeurs versus préservation des traditions. La police exerce un contrôle sur les moeurs, la corruption est reine, le backchich est pratique courante. Un très beau film, mais qui nous rappelle les conquêtes sociales, sociétales, qui sont les nôtres en Europe et combien des pratiques rétrogrades ont encore cours ailleurs. Cela n'est pas sans effets sur les rencontres, ni sur la séduction. La mort peut être au rendez-vous. Aimer peut parfois se conjuguer avec mourir...
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 427 abonnés Lire ses 2 138 critiques

    2,0
    Publiée le 8 mars 2017
    "Masaan" est le premier long métrage du réalisateur indien Neeraj Ghaywan, ancien assistant de Anurag Kashyap ("Gangs of Wasseypur" et "Ugly"). Dans ce mélo à l'intrigue aussi téléphonée qu'un film de Bollywood et dont on devine très vite comment elle va se terminer, on regrette que, pour l'accompagner, on entende la musique insupportable et totalement hors sujet de Bruno Coulais plutôt que les musiques charmeuses des comédies musicales "bollywoodiennes".
    Benito G
    Benito G

    Suivre son activité 215 abonnés Lire ses 2 675 critiques

    3,0
    Publiée le 27 novembre 2015
    Masaan, l'Inde, ses coutumes ancestrales, sa civilisation, sa justice, sa société. Ce sont deux histoires parallèles : celle d'une femme prise dans un engrenage judiciaire local suite à un accident ; celle d'un jeune homme pauvre mais amoureux et plein d'espoir. L'histoire de deux pères également. La réalisation est vraiment frugale, cachée derrière de belles couleurs et des images naturellement éclatantes : un cinéma qui oscille entre naïveté et drame. Le film nous montre, une fois de plus, une société qui peine à évoluer, à s'ouvrir (à s'occidentaliser ?) sans être pour autant archaïque ; entre modernisme et tradition, l'Inde se cherche et tente de trouver un certain équilibre. Les deux destins mis ici en parallèle, celui d'un homme et celui d'une femme, sont liés par la mort, omniprésente dans le film, et par un espoir commun qui est celui de toute une société pour se sortir de sa condition (celle des femmes, des castes et de la corruption) : entamer et réussir de hautes études
    Hastur64
    Hastur64

    Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 2 289 critiques

    4,0
    Publiée le 8 mai 2016
    Je ne suis pas, loin de là, un fan du cinéma indien, pour la bonne raison que les comédies musicales et autres longs-métrages du même tonneau sont des spectacles que je n’apprécie pas et dans le cinéma indien les séquences chantées et dansées sont incontournables. Mais, petit à petit, le cinéma de la plus grande démocratie du monde s’affranchit de ses codes traditionnels pour adopter des standards plus occidentaux (certains le regretteront, pour ma part c’est un plus indéniable). Ici, le réalisateur s’il traite de drames amoureux, thèmes fréquents dans le cinéma de Bollywood, le fait comme le ferait n’importe quel réalisateur du vieux continent. Il traite en outre de sujets plutôt choquants pour la société très traditionaliste de l’Inde : les relations intimes hors mariage, les amours inter-castes et la corruption de l’administration. Chaque thème est incarné par un personnage dans un film qui flirte avec le film choral. Pour un Occidental, ces intrigues sont particulièrement exotiques (sans paternalisme aucun, elles sont justes vraiment inimaginables dans notre société) et on est très vite en empathie avec ces personnages dont la vie est chamboulée par des règles sociétales qui, pour nous, apparaissent comme incroyablement rétrogrades et attentatoires à la liberté individuelle pour des personnes qui après tout sont majeures. L’intervention de la police au début du film et les conséquences judiciaires qui en résulte sont à ce titre particulièrement révoltantes. On est donc très vite en empathie avec les personnages et on se plonge ainsi sans mal dans ces intrigues, qui nous montrent de façon très éloignée des clichés une Inde très patriarcale et corsetée de traditions conservatrices bien loin des spectacles colorés et musicaux que son cinéma nous offre habituellement. Un drame très beau qui offre une image réaliste d’une Inde que finalement on connaît peu et que le réalisateur nous fait découvrir même dans ces travers les plus sombres. Un film touchant que je recommande sans hésitation.
    DarkAkuma02
    DarkAkuma02

    Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 506 critiques

    4,0
    Publiée le 7 juillet 2015
    On suit l’histoire de deux personnes différentes en Inde. Une jeune femme dont le père est victime de chantage par un policier pour éviter un procès dans une affaire de suicide dans laquelle elle est accusée à tort, et un jeune homme flirtant avec une fille issue d’une caste plus aisée que la sienne. Il s’agit d’un long-métrage qui parait représentatif d’une partie de la vie en Inde, qui aborde efficacement les thèmes de la volonté d’indépendance et du rôle de chacun dans la société. Le déroulement de l’histoire est particulièrement bien construit. Les informations sur les personnages sont distillées de manière judicieuse tout au long du film et les deux scénarios se croisent intelligemment. J’ai beaucoup apprécié.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top