Mon Allociné
Le Grand partage
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Note moyenne 2,0 13 titres de presse
  • Direct Matin
  • Studio Ciné Live
  • Le Journal du Dimanche
  • Culturebox - France Télévisions
  • Le Dauphiné Libéré
  • Voici
  • Ouest France
  • Sud Ouest
  • aVoir-aLire.com
  • Première
  • Le Nouvel Observateur
  • Critikat.com
  • Les Inrockuptibles

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de Allociné, de 1 à 5 étoiles.

13 critiques presse

Direct Matin

par La Rédaction

Avec son quatrième long-métrage, la réalisatrice Alexandra Leclère signe une comédie audacieuse sur la solidarité, portée par une troupe d’acteurs en grande forme, dont l’excellente Valérie Bonneton.

Studio Ciné Live

par Sophie Benamon

Sans aucun doute, la parfaite contre-programmation de l'hiver face à la déferlante "Star Wars", pour familles en demande de rires avant la dinde.

Le Journal du Dimanche

par Barbara Théate

On rit beaucoup du couple bobo, tiraillé entre ses valeurs de gauche et son refus de cohabiter avec un inconnu dans un appartement volontairement sans cloisons, et des horreurs proférées par la concierge facho. On est moins convaincu par le bourgeois réac qui se laisse attendrir par sa locataire SDF. Mais nous, serions-nous plus exemplaires ?

Culturebox - France Télévisions

par Boris Courret

Dans son tableau des clichés, la réalisatrice semble absolument tenir à cocher toutes les cases, pour certainement mieux les dénoncer.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Une comédie sur fond social, plus proche du gros boulevard que de Capra…

Voici

par Jérôme Saunier

Exception faite des "Soeurs fâchées", Alexandra Leclère persiste et signe dans le genre thème société traité de façon poussive (avec toujours, curieusement, un casting de "stars").

Ouest France

par Pierre Fornerod

Une fois troussé cet album de faux-culs réunis, le scénario fait du surplace, reprenant quelques vannes éprouvées. Tout ça pour se condamner à finir sur une chute bien artificielle.

Sud Ouest

par Sophie Avon

En attendant, on ne s'amuse pas beaucoup. Même si, dans cette époque morose, les injustices sont si flagrantes que, forcément, la comédie percute ici et là. C'est déjà ça. Ce n'est pas suffisant.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

aVoir-aLire.com

par Frédéric Mignard

Une comédie pataude qui nous ressert pour Noël la sempiternelle soupe à la grimace, lors d’un grand bal populaire où se mélangent clichés et caricatures dans une orgie de stéréotypes franchouillards.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Première

par Eric Vernay

Armée de ce pitch censé révéler les travers de la société française, Alexandra Leclère gribouille une galerie de clichés sur pattes, carburant à la vanne vaseuse. Et si on oubliait ce sinistre (télé)film ?

La critique complète est disponible sur le site Première

Le Nouvel Observateur

par La Rédaction

Quant à la concierge (Josiane Balasko), bien évidemment militante FN féroce, son portrait est exécuté à la truelle. Comme le reste, d’ailleurs, qui slalome entre les codes rabâchés de la comédie à la française, en vertu desquels les personnages se révèlent différents de ce qu’ils étaient.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Critikat.com

par Josué Morel

Que l’immeuble soit quasiment le seul lieu de l’intrigue pointe autant l’inspiration lourdement boulevardière que la conception verticale du petit microcosme ausculté.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Les Inrockuptibles

par Jean-Marc Lalanne

Madame ne désire plus monsieur ("Les Soeurs Fâchées", "Le Prix à payer"), monsieur ne désire plus madame (Bourdon dans "Le Grand Partage"). Mais ce motif n'inspire à son auteur que des railleries aigrelettes, des grivoiseries rances.

Les meilleurs films de tous les temps