Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Infiltrator
Note moyenne
3,2
23 titres de presse
  • 20 Minutes
  • CinemaTeaser
  • CNews
  • LCI
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Figaro
  • Le Figaroscope
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Nouvel Observateur
  • Première
  • Studio Ciné Live
  • Télé 2 semaines
  • aVoir-aLire.com
  • Le Parisien
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • Télérama
  • Critikat.com
  • La Croix
  • L'Express
  • Libération
  • Positif
  • Le Monde

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

23 critiques presse

20 Minutes

par Caroline Vié

(...) très efficace polar (...).

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

CinemaTeaser

par Aurélien Allin

"Infiltrator" compense les passages obligés par un vrai sens du storytelling et une direction d’acteurs impeccable.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

CNews

par La Rédaction

La réalisation est soignée et fait la part belle à la reconstitution des années 1980, tandis que Cranston continue de convaincre dans un rôle reposant une fois de plus sur la duplicité.

LCI

par Romain Le Vern

Bryan Cranston est toujours aussi fort dans sa capacité à être intense avec un minimum d’effets.

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Tirée d’un livre autobiographique, un thriller bien mené et bien dialogué, qui répond au cahier des charges avec une efficacité qui ne manque pas de brio.

Le Figaro

par La Rédaction

Un excellent thriller qui dresse le portrait d'un incorruptible (Bryan Cranston, impeccable), où les liasses de billets se comptent par milliers et les balles de revolver partent comme des bouchons de champagne.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Figaroscope

par Etienne Sorin

"Infiltrator" confirme le talent de Brad Furman.

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Inspiré par une histoire vraie stupéfiante, ce film sans temps mort prend progressivement de l’ampleur jusqu’au dénouement, saisissant.

Le Nouvel Observateur

par François Forestier

La mise en scène, classique, de Furman ("la Défense Lincoln", 2011) évite les scènes-à-faire (pas de massacre généralisé à la fin, Dieu merci) et repose sur un scénario malin, signé Ellen Brown Furman.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Première

par Vanina Arrighi de Casanova

Au-delà du plaisir de voir une variation sur l'un des meilleurs personnages de fiction de ces dernières années, le film suprend (agréablement) par les chemins narratifs tortueux qu'il prend pour ne surtout pas être un énième "Pablo Escobar movie".

Studio Ciné Live

par Laurent Dijan

Il s'attache, impossible de faire autrement, et c'est toute cette ambivalence schizophrénique que saisit brillamment le film.

Télé 2 semaines

par Hervé Tropéa

Un film haletant sur les risques démesurés pris avec courage par cet agent dont la moindre erreur peut lui être fatale. La prestation de Bryan Cranston (Breaking Bad) dans la peau de cet infiltré fait des étincelles, grâce notamment à ses rapports explosifs avec John Leguizamo et sa présumée fiancée, Diane Kruger.

La critique complète est disponible sur le site Télé 2 semaines

aVoir-aLire.com

par Pierre Vedral

S’il est trop classique dans son traitement et ne parvient jamais à se hisser au niveau d’exigence de ses références, Infiltrator en vient à se racheter par son efficacité. Et Bryan Cranston, lui, comme toujours, est excellent.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Le Parisien

par Thierry Dague

Ce polar sans surprise mais efficace de Brad Furman, le réalisateur de "La Défense Lincoln", met l'accent sur la schizophrénie de ces agents doubles, obligés de nouer des liens affectifs avec leurs cibles.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Fiches du Cinéma

par Thomas Fouet

Porté par la performance de Bryan Cranston, le film de Brad Furman (“Le Stratégie Lincoln”) souffre hélas de sa mise en scène impersonnelle.

Les Inrockuptibles

par Théo Ribeton

Le sujet est aussi vaste que familier, aussi s'amusera-t-on à voir le film en survoler les motifs généraux et les scènes archétypales, se satisfaisant d'une sorte de balayage désinvolte de sa propre intrigue. (...) "Infiltrator" offre l'exemple type d'un genre atteignant sa vitesse de croisière et planant tranquillement au dessus de son cahier des charges.

Télérama

par Frédéric Strauss

En pleine conquête du grand écran, l'acteur (récem­ment vu dans "Dalton Trumbo") a tout pour en devenir une valeur sûre. Il supplée une réalisation parfois flottante, en tenant chaque scène avec une rigueur sans faille.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Critikat.com

par Nicolas Journet

Un film qui n’a d’autre prétention que de divertir en retranscrivant une série de faits certes fascinants. Dommage que jamais la mise en scène ne cherche à faire plus que platement les illustrer.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

La Croix

par Louis Nadau

On peut finalement se demander si Bryan Cranston n’est pas une erreur de casting, tant sa présence sort le spectateur du film, le place dans un dispositif de comparaison permanente avec le rôle qui a assuré sa notoriété, au net désavantage du plus récent.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

L'Express

par Christophe Carrière

L'originalité de cette histoire est de se situer dans les sphères bancaires, européennes pour la plupart. Pour le reste, qui constitue, hélas !, le principal, les affres inhérentes aux risques encourus par le policier infiltré ont un air de déjà-vu.

Libération

par Gilles Renault

Si, après quatre films (son meilleur restant à ce jour la "Défense Lincoln" qui, en 2011, symbolisait la résurrection de Matthew McConaughey), Brad Furman était un équivalent crédible de Michael Mann, cela se saurait. Mais on ne demandait pas non plus la lune.

Positif

par Hubert Niogret

Platement mis en scène, sans jamais aucune idée d'expression, visuelle ou sonore ou musicale, le film n'est qu'un de ces petits films qui sortent au mois d'août, dont l'intérêt n'est que mineur, parce qu'il leur manque une forme qui les rendrait mémorables malgré un sujet intéressant.

Le Monde

par Isabelle Regnier

Ce polar paresseux ne propose pas grand-chose de plus que les éléments de son pitch opportuniste : la légende de Pablo Escobar, le folklore Scarface et le mythe contemporain de « Breaking Bad », que l’acteur Bryan Cranston réactive avec une déclinaison au rabais du personnage de Walter White.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top