Mon AlloCiné
    Florence Foster Jenkins
    Note moyenne
    3,5
    22 titres de presse
    • Ouest France
    • Culturebox - France Télévisions
    • Elle
    • Femme Actuelle
    • La Croix
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Monde
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • Sud Ouest
    • Voici
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Inrockuptibles
    • L'Humanité
    • Metro
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Télérama
    • Critikat.com
    • L'Express

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    22 critiques presse

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    Une fable joyeuse portée par Meryl Streep irrésistible, et assortie d'une morale ambiguë sur la part d'imposture tapie dans tout spectacle.

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    Stephen Frears soigne au millimètre sa reconstitution, tant historique que sociale, dans de magnifiques décors et des costumes splendides. Son humour plein d’acuité fait merveille.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Elle

    par Florence Tredez

    Dans cette formidable comédie, où l’on rit autant que l’on pleure, il (Hugh Grant) est très convaincant dans la peau du mari de cette cantatrice richissime qui chantait faux jusqu’au Carnegie Hall, et dont l’histoire vraie a déjà inspiré « Marguerite », de Xavier Giannoli.

    La critique complète est disponible sur le site Elle

    Femme Actuelle

    par Valérie Beck

    Une comédie élégante et sensible, portée par des comédiens magnifiques.

    La critique complète est disponible sur le site Femme Actuelle

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    Après Marguerite de Xavier Giannoli, le cinéaste britannique Stephen Frears consacre à son tour un beau film à la chanteuse lyrique inconsciente de sa totale absence de talent.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    L’histoire de “Marguerite” rendue à sa véritable protagoniste et qui, commencée comme une comédie irrésistible, bascule progressivement dans l’émotion, superbement portée par une Meryl Streep qui sait tout faire, même chanter faux !

    Le Monde

    par Noémie Luciani

    Cette Florence est loin d’avoir autant de coffre que Marguerite, mais elle inspire à Frears une fresque sentimentale bien tenue et agrémentée à bon escient d’élans comiques donnant à Simon Helberg, dans le rôle du pianiste, l’occasion d’éclipser et Meryl Streep et Hugh Grant – ce qui n’est pas peu dire.

    Le Parisien

    par Alain Grasset

    Le film, qui alterne les scènes comiques et tragiques, doit beaucoup à l'interprétation parfaite de Meryl Streep, avec ce personnage à la fois exubérant et souffrant (car malade de la syphilis), et un Hugh Grant au diapason.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Les Fiches du Cinéma

    par Amélie Leray

    Peu novateur, le film de Frears est toutefois une bouffée d'air pur, porté par un duo d'acteurs empreint de charme et de talent.

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Le cinéaste anglais brosse un portrait puissant, allant du mensonge intime et social à la vérité la plus profonde.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Voici

    par La Rédaction

    Une comédie chic sur le ridicule bourgeois.

    Cahiers du Cinéma

    par Jean-Philippe Tessé

    Quelques mois après Marguerite de Xavier Giannoli, Stephen Frears repasse une couche sur la figure de Florence Foster Jenkins. Alors, Frears ou Giannoli, qui gagne ? Le premier, haut la main.

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Meryl Streep, flamboyante, fait son numéro sous le regard éberlué de l’excellent Hugh Grant, entre tendresse et humour à froid.

    Le Nouvel Observateur

    par Pascal Mérigeau

    Voilà qui convient bien à Meryl Streep, laquelle règne sans partage sur ce film irréprochable, mais dépourvu de cette passion qui, précisément, fondait Mrs Jenkins.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Inrockuptibles

    par Jacky Goldberg

    Le sujet du film est la croyance en quelqu'un quand bien même personne, à part ce quelqu'un, ne se fait d'illusions (...) et c'est ce pur geste d'amour, envers et contre tout, d'un paon vers une oie, qui nous émeut tant.

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    On aurait préféré que Frears ne rajoute pas du kitsch au kitsch naturel du sujet, mais il se tire relativement bien de l’exercice, grâce au concours des acteurs principaux, Meryl Streep (Florence) et Hugh Grant (son mari), qui rendent la farce émouvante.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Metro

    par Marilyne Letertre

    La première qualité de "Florence Foster Jenkins", c’est lui : le revenant Hugh Grant. Depuis "Quatre Mariages et un enterrement" ou "Notting Hill", l’acteur n’avait pas été aussi drôle et attendrissant que dans la peau de St Clair (...).

    La critique complète est disponible sur le site Metro

    Première

    par Frédéric Foubert

    Cinéaste de l'arnaque et de l'imposture, Frears cherche portant moins ici l'âpreté que la bienveillance feel-good, au risque de la mièvrerie.

    Studio Ciné Live

    par Thierry Cheze

    Le film moyen par excellence.

    Télérama

    par Samuel Douhaire

    Hugh Grant, jamais vu aussi bon, apporte son irrésistible don comique, puis une émotion bouleversante à cet être médiocre, soudain admirable. On peut aller voir le film rien que pour lui.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Critikat.com

    par Nicolas Maille

    (...) l’ensemble est bien trop paresseusement accordé pour rendre complètement justice à cette Castafiore qui aurait mérité d’être dépeinte en mode majeur.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    L'Express

    par Thierry Cheze

    A l'image de Meryl Streep, une sobriété bienvenue domine. Mais il manque ce regard piquant auquel nous a habitués le metteur en scène de "The Queen" pour offrir un peu d'aspérités à un film trop scolaire pour emporter le morceau.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top