Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Citoyen d'honneur
Note moyenne
3,8
21 titres de presse
  • aVoir-aLire.com
  • Bande à part
  • Critikat.com
  • Culturebox - France Télévisions
  • Culturopoing.com
  • La Croix
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Figaro
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Fiches du Cinéma
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité
  • Libération
  • Marianne
  • Studio Ciné Live
  • Sud Ouest
  • Télérama
  • VSD
  • La Voix du Nord
  • Le Monde
  • Cahiers du Cinéma

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

21 critiques presse

aVoir-aLire.com

par Jérémy Gallet

Constamment sur le fil, entre drame et comédie, ce long métrage très bien écrit brosse le portrait d’un homme (...) éminemment romanesque.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Bande à part

par Isabelle Danel

Comme dans L’Homme d’à côté et L’Artiste, le tandem de réalisateurs argentins questionne la création, sa source, sa réalité, ses compromis et ses mensonges. C’est juste, acerbe, et toujours drôle.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

Critikat.com

par Nicola Brarda

"Citoyen d'honneur" n'est pas une comédie : son humour grinçant est plutôt celui d'un rictus qui révulse ou suscite un sourire gêné, comme l'image des « succulentes » têtes d'agneaux (souriantes, elles aussi) qu'Antonio, l'ancien meilleur ami de l'écrivain, veut lui servir à dîner.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

Une nouvelle pépite argentine signée Mariano Cohn et Gastón Duprat à l’humour implacable et grinçant, sur les illusions de la nostalgie et le travail du temps.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Culturopoing.com

par Bénédicte Prot

L’entreprise tenait donc de la bravade, de la bravade rieuse, un peu insolente à tout bien réfléchir, parce que proche du stratagème, mais tellement bien executée qu’il faut lui rendre à notre tour les honneurs.

La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

La Croix

par Jean-Claude Raspiengeas

Récompensé à la Mostra de Venise, en septembre dernier, par le prix d’interprétation, le jeu de Daniel Martinez est impeccable, aussi bien dans le rôle du prix Nobel prospère que dans celui de l’écrivain, enlisé dans la réalité, prisonnier de son malaise et de cette nasse.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Commencé comme une comédie satirique, un film qui tourne inexorablement au drame, en dévidant avec brio le fil de la bêtise et de la cruauté.

Le Figaro

par Marie-Noëlle Tranchant

Où finit la caricature, où commence la vie ? "Citoyen d'honneur" se tient dans cette ambivalence qui rappelle la grande comédie italienne, féroce et burlesque, grinçante et indulgente. Avec, au sommet, l'excellent Oscar Ramirez, justement récompensé par le prix d'interprétation à la dernière Mostra de Venise.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Nouvel Observateur

par Pascal Mérigeau

C’est toujours drôle, souvent irrésistible, parfois à la frontière du cauchemar éveillé. C’est aussi plus compliqué que ça, et le doute que le film instille fait le prix de "Citoyen d’honneur". Une révélation délectable, avec un art du contre-pied hautement réjouissant. A découvrir sans attendre.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Fiches du Cinéma

par Ghislaine Tabareau

Cette satire efficace se joue astucieusement de la frontière entre la fiction et le réel.

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

Commencé comme une comédie acide, "Citoyen d’honneur" vire à la fable kafkaïenne de plus en plus sombre, mettant le doigt sur une des plaies les plus vives de nos sociétés contemporaines et appuyant bien fort pour conjurer le mal, transformant le rire en rictus inquiet.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Humanité

par Dominique Widemann

Les réalisateurs ont su tramer le réalisme presque documentaire aux entrelacs de la fiction. Les situations cocasses savent ne pas blesser. Ils ne transforment pas Daniel en caricature de grand homme condescendant. L’égocentrisme indispensable à l’écrivain ne le dispense pas de mouvements de générosité.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Libération

par Gilles Renault

Depuis le début des années 90, bras dessus bras dessous, les réalisateurs Mariano Cohn et Gastón Duprat alternent docus et fictions au cinéma comme à la télévision. Jusqu’à présent confidentielle à l’export, leur collaboration bénéficie enfin d’un écho à la hauteur d’une inspiration singulière.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Marianne

par Danièle Heyman

(...) un précipité d'intelligence sarcastique, une réflexion aussi réjouissante que caustique sur la volatilité de la réalité et la réalité de la fiction.

Studio Ciné Live

par Thierry Cheze

Une réjouissante comédie satirique et sociale.

Sud Ouest

par Sophie Avon

Le film de Mariano Cohn et Gaston Duprat suit une ligne impitoyable où chaque situation envenime la suivante sans qu’on ne sache jamais comment les choses vont tourner. Car tout se passe de façon rigoureuse et loufoque à la fois, sans effets mais avec une puissance de fable, tenant le miraculeux équilibre d’une comédie noire maîtrisée de bout en bout.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Télérama

par Jacques Morice

Sur fond de différences culturelles, de rancoeur sociale et sentimentale, la réussite de cette satire, cruelle mais tendre, tient au mélange de générosité et de lâcheté du héros.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

VSD

par Olivier Bousquet

Le retour au village d’un Nobel. Mordant.

La Voix du Nord

par Philippe Lagouche

"Citoyen d’honneur" est le huitième film de Mariano Cohn et Gastón Duprat qui, longtemps, ont œuvré dans le documentaire. (...) De leur boîte à malice, surgit tout un attirail de personnages et situations pittoresques trempés dans l’humour noir et le grotesque, la cruauté et le désenchantement.

Le Monde

par Thomas Sotinel

Le duo argentin Cohn et Duprat trace un portrait lucide et grinçant de l’artiste en bouc émissaire.

Cahiers du Cinéma

par Nicolas Azalbert

Avec beaucoup de cynisme, le film s’en prend à tout le monde. Au-dessus de la mêlée, les deux réalisateurs sont les seuls à s’en sortir indemnes...

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top