Mon AlloCiné
    Free State Of Jones
    Note moyenne
    2,8
    24 titres de presse
    • aVoir-aLire.com
    • Culturebox - France Télévisions
    • Le Figaro
    • Ouest France
    • Positif
    • Première
    • Critikat.com
    • Ecran Large
    • La Croix
    • LCI
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • Studio Ciné Live
    • Voici
    • GQ
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Paris Match
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    24 critiques presse

    aVoir-aLire.com

    par Niels Euler

    Une fresque plus audacieuse qu’il n’y paraît, oscillant avec habileté entre l’œuvre pédagogique, la fresque épique, et la dénonciation radicale de l’esclavage, celle que l’on retrouvait dans le "12 Years a Slave" de Steve McQueen, le voyeurisme en moins, la pertinence en plus.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    Passionnant et juste, militant, "Free State of Jones" fait souffler un vent de civisme et de tolérance. Matthew McConaughey est remarquable dans la peau du leader humaniste et charismatique.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Le Figaro

    par Etienne Sorin

    Gary Ross a le métier et le coffre pour donner du souffle à sa fresque épique. La Française Juliette Welfling, monteuse attitrée de Jacques Audiard, ne démérite pas pour faire tenir la petite histoire et la grande.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    C'est magnifiquement porté par Matthew McConaughey, mais aussi Mahershala Ali ou Gugu Mbatha-Raw.

    Positif

    par Pierre Eisenreich

    Nous saluons une fois de plus l'interprétation exceptionnelle de Matthew McConaughey, si nuancée dans la droiture du parcours du Newt Knight où l'humilité du temps vient supplanter son héroïsme par ses choix successifs pour la survie et le vivre ensemble d'une nation à faire renaître.

    Première

    par Vanina Arrighi de Casanova

    Au-delà de la référence à la géopolitique contemporaine (...), l'esprit de ce conte rebelle poursuit singulièrement celui de la saga "Hunger Games", dont le même Gary Ross, qui affirme une étonnante cohérence, a réalisé le premier et meilleur épisode.

    Critikat.com

    par Adrien Mitterrand

    On retiendra quelques passages fiévreux, et bien sûr le regard embrasé de McConaughey, empli de cette indignation qui préside aux luttes que l’on sait perdues d’avance.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Ecran Large

    par Simon Riaux

    "Free State of Jones" demeure un objet de cinéma intéressant, pétri de contradictions mais foisonnant.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    La Croix

    par Marie Soyeux

    En abordant l’esclavage pendant la guerre de Sécession, Free State of Jones gratte les plaies de l’histoire américaine… avec, hélas, tous les travers dont le cinéma américain est capable.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    LCI

    par Jérôme Vermelin

    Si sur le papier l’histoire est passionnante, et ses thématiques hyper actuelles, sa transposition à l’écran est frustrante. La reconstitution est splendide, Matthew McConaughey est habité de bout en bout comme souvent. Dommage que le scénario, trop scolaire, et la réalisation, trop sage, peinent à donner de l’épaisseur, du nerf, à l’ensemble.

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    Deux beaux sujets qui auraient dû faire deux films, et non un seul : l’ensemble est long, trop long, malgré l’intensité de l’interprétation de Matthew McConaughey. Dommage : il y a là un film formidable, si le réalisateur consentait à couper quarante-cinq minutes.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Le Parisien

    par Renaud Baronian

    "Free State of Jones" souffre néanmoins de trop de longueurs. A voir tout de même pour la performance, une fois de plus bluffante, de Matthew McConaughey, impressionnant en meneur hirsute et jusqu'auboutiste.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Studio Ciné Live

    par Véronique Trouillet

    Et, malgré de nombreuses morts tragiques et quelques moments émouvants, il finit pas délivrer une leçon d'histoire didactique, bien loin d'un drame passionné.

    Voici

    par La Rédaction

    Un biopic classique vu sous un angle héroïque.

    GQ

    par Toma Clarac

    Passé la première partie du film, on ne sait plus si l'acteur s'épuise de lui-même à force d'en faire trop, ou si c'est le poids du film qui l'écrase parce qu'il n'a personne d'autre sur qui s'appuyer.

    La critique complète est disponible sur le site GQ

    Le Dauphiné Libéré

    par La Rédaction

    Une vaste fresque montrant le difficile passage à la liberté et à l’égalité des noirs dans les États du Sud, mais qui se perd en route dans de trop longs développements.

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    La violence, à la limite de la complaisance, montre la volonté de réalisme du cinéaste Gary Ross ("Hunger Games"). Le regard halluciné, Matthew McConaughey signe une composition enfiévrée, succédant à Mel Gibson époque "The Patriot" (2000) dans le rôle du renégat appliquant la loi du talion.

    Le Monde

    par Thomas Sotinel

    Matthew McConaughey est de presque tous les plans, et la perfection inébranlable de son personnage couvre le film d’une pellicule de bien-pensance qui en fait un objet presque sans saveur.

    Les Fiches du Cinéma

    par Amélie Leray

    Un sujet passionnant sur le papier mais traité de manière poussive et scolaire par Gary Ross. Un film décevant et peu nécessaire.

    Les Inrockuptibles

    par Théo Ribeton

    Un déserteur sudiste devient un héros de la cause afro-américaine (...). Un film plus épineux qu'il n'y paraît ; imparfait, à bien des égards, mais doté du peu d'ambiguité politique dont le "genre" a bien besoin.

    L'Express

    par Christophe Carrière

    Le film enchaîne sagement les séquences, alternance d'action et de discours, sans que jamais l'émotion ou un quelconque souffle épique ne pointe le bout de son nez. Cela dit, il y a Matthew McConaughey, comme toujours parfait.

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Les rebondissements de cette rébellion politique sont relatés avec une fougue épique dans la première partie. Mais en voulant décrire avec trop d’exhaustivité les injustices subies par les Noirs dans le Sud, la deuxième partie ressemble à un livre d’histoire illustré.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Paris Match

    par Yannick Vely

    Malgré la conviction des acteurs, Matthew McConaughey en tête, et l'importance du sujet, "Free State of Jones" manque d'incarnation pour dépasser la simple illustration.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Télérama

    par Frédéric Strauss

    Ce beau combat est étonnamment mal servi par une reconstitution maladroite. Tantôt trop pédagogique, tantôt confus, le film déploie une ampleur digne d'une fresque historique pour mieux se perdre en route, hélas... Quelques moments réussis subsistent, qui fonctionnent surtout sur le registre symbolique : résistance et sacrifice au nom d'un idéal. Mais le sentiment de gâchis domine.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top