Mon AlloCiné
Katie Says Goodbye
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Katie Says Goodbye" et de son tournage !

Qui est Wayne Roberts ?

Katie Says Goodbye est le premier long-métrage de Wayne Roberts. Le cinéaste est diplômé de la NY Tisch Scholl of Arts. Il est né et a été élevé en Alaska et vit actuellement à Brooklyn.

La naissance de Katie

Le film est né à la faveur d’une image qui a surgi dans l'esprit du réalisateur Wayne Roberts il y a une quinzaine d’années. "J’ai eu la vision d’une fille qui marchait seule sur la route et j’avais le sentiment de tout connaître d’elle et de son parcours. Son uniforme me renseignait sur son métier de serveuse et son badge, sur son prénom : Katie. Plus tard dans la nuit, le titre du film m’est venu. Généralement, mes scénarios sont plus « techniques », mais le point de départ de Katie Says Goodbye est spirituel. J’ai laissé Katie me raconter son histoire, sans interférer."

Caméra à l'épaule

Le metteur en scène Wayne Roberts a choisi d'articuler sa réalisation autour de la technique de la caméra à l'épaule : "C’était important que le film soit réaliste et que le spectateur ne soit pas distrait par la mise en scène. Il fallait qu’il soit aux côtés de Katie et qu’il éprouve de la compassion et de l’empathie pour elle. En me tenant auprès d’elle et en épousant les mouvements naturels d’une caméra à l’épaule, cet objectif était plus simple à atteindre."

L'art du gros plan

Wayne Roberts a tenu à filmer le sublime visage de son héroïne, interprétée par Olivia Cooke, en usant souvent des gros plans : "Quand vous travaillez avec une force de la nature comme Olivia Cooke, vous avez envie de vous tenir au plus près d’elle pour saisir les subtilités de son jeu et la gamme de ses affects. Elle a une manière très intériorisée et authentique d’exprimer ses émotions qui passent par son regard. Quand on travaille avec une actrice aussi talentueuse qu’Olivia, ne pas s’approcher d’elle est un crime. Les gros plans permettent d’éprouver les émotions, contenues dans l’histoire de Katie. Je veux que le récit se déploie par petites touches, plus qu’il ne se déroule sous les yeux du spectateur. Pour cela, vous devez accompagner vos acteurs."

Tournage familial

Tout le monde partageait la même caravane sur le tournage, ce qui a créé des liens plus forts entre les membres de l’équipe que sur d’autres films. "Les gens n'ont pas fait ce film pour gagner de l’argent. D’ailleurs, beaucoup en ont perdu pour qu’il puisse se faire", confie Wayne Roberts.

De Girls à Katie

Christopher Abbott, connu pour avoir incarné le personnage de Charlie dans la série Girls, campe Bruno dans Katie Says Goodbye : "C’est l’un des acteurs les plus doués de sa génération. Il est capable de se transformer complètement et de rendre ses personnages plus vrais que nature, quelle que soit leur origine. Christopher est un ami de longue date et j’ai toujours cru en lui. Quand j’ai commencé à écrire mon scénario, j’ai pensé à lui. En raison de notre amitié, c’est quelqu’un en qui j’ai confiance et avec qui j’espère travailler tout au long de ma carrière", déclare le réalisateur Wayne Roberts.

Nom de Zeus !

Mary Steenburgen, connue pour avoir incarné le personnage culte de Clara Clayton dans Retour vers le futur III, a rejoint l’aventure grâce à son agent qui a estimé que le rôle lui conviendrait parfaitement. "Honnêtement, je n’aurais jamais pensé avoir la chance de travailler avec une telle actrice pour mon premier film. Non seulement Mary Steenburgen est une comédienne exceptionnelle, mais c’est l’une des femmes les plus délicieuses que j’ai jamais rencontrées", estime le cinéaste Wayne Roberts.

Johnny Says Goodbye

Après Katie Says GoodbyeWayne Roberts va diriger Johnny Depp dans Richard Says Goodbye : "Mon nouveau film raconte l’histoire d’un professeur, incarné par Johnny Depp, à qui l’on diagnostique un cancer en phase terminale. Alors qu’il se confronte à sa mort imminente et se prépare à quitter ce monde, il essaie de comprendre les vestiges de sa vie. Il s’agit d’une comédie noire, qui adopte un ton radicalement différent que celui que l’on trouve dans Katie Says Goodbye, même s’il y a des correspondances entre les deux films. Richard Says Goodbye s’inscrit dans une trilogie. Le troisième volet – appelé provisoirement Billie Says Goodbye et mettant en scène une femme atteinte du syndrome d’Alzheimer, qui décide de mettre fin à ses jours tant qu’elle est encore lucide -, reprendra les histoires de Katie et de Richard. On retrouvera ce dernier dans le sud des Etats-Unis, alors qu’il se prépare à mourir. Katie, elle, sera installée à Oakland, dans la baie de San Francisco. On la verra suivre une formation pour devenir coiffeuse et l’histoire se situera, au moment où son rêve devient réalité."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • L'Empereur de Paris (2018)
  • Pupille (2018)
  • Astérix - Le Secret de la Potion Magique (2018)
  • Spider-Man : New Generation (2018)
  • Sauver ou périr (2017)
  • Bohemian Rhapsody (2018)
  • Rémi sans famille (2018)
  • Mortal Engines (2018)
  • Les Animaux fantastiques : Les crimes de Grindelwald (2018)
  • Les Veuves (2018)
  • Love Actually (2003)
  • Hunter Killer (2018)
  • Aquaman (2018)
  • Leto (2018)
  • Casse-noisette et les quatre royaumes (2018)
  • L'Exorcisme de Hannah Grace (2018)
  • Fou d'amour (2015)
  • Une Affaire de famille (2018)
  • Robin des Bois (2018)
  • Le Grinch (2018)
Back to Top