Mon AlloCiné
    HHhH
    note moyenne
    3,7
    2236 notes dont 253 critiques
    10% (25 critiques)
    33% (83 critiques)
    34% (87 critiques)
    17% (43 critiques)
    5% (12 critiques)
    1% (3 critiques)
    Votre avis sur HHhH ?

    253 critiques spectateurs

    Jean-pierre C.
    Jean-pierre C.

    Suivre son activité

    4,5
    Publiée le 11 juin 2017
    Un film bouleversant de réalisme centré sur l'ascension sociale de Reinhard Heydrich, « le Boucher de Prague », et sur son exécution par la résistance tchécoslovaque. Du brut, mais pas de voyeurisme. Un sans faute de la part de la mise en scène, fidèle au livre éponyme et à la réalité historique, aux acteurs, aux décors, à la photographie, bref, une réussite malgré quelques longueurs en seconde partie. A recommander en termes de réflexion, attention toutefois : à réserver à un public averti.
    mat niro
    mat niro

    Suivre son activité 38 abonnés Lire sa critique

    2,5
    Publiée le 10 juin 2017
    Ce film retrace l'ascension du chef de la Gestapo, bras droit d'Himmler : Reinhard Heydrich. Cédric Jimenez, le réalisateur, adapte un roman de Laurent Binet sur cette grande figure du 3ème Reich. Jason Clarke a du mal à rentrer dans ce personnage que l'on avait surnommé "le cerveau d'Himmler". Les scènes d'action sont plutôt réussies mais le réalisateur peine à nous faire comprendre la psychologie de ces bouchers et ne s'y attarde que trop rarement. Le film prend un peu plus d'ampleur spoiler: après l'assassinat d'Heydrich avec une fin assez prenante sans pour autant atteindre des sommets . A noter, l'apparition furtive de Céline Sallette.
    Fabian S.
    Fabian S.

    Suivre son activité 2 abonnés

    5,0
    Publiée le 7 juin 2017
    HHhH est un biopic de bonne facture et respectueux des faits historiques. Bon casting et très bonne BO.
    Claudine G
    Claudine G

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 166 critiques

    2,0
    Publiée le 7 juin 2017
    Tiré d'une histoire vraie, les images de ce film n'en sont que plus horribles. Plusieurs films ont été révélés sur la guerre de 40, mais ce qui m'a le plus surprise c'est que le scénario s'est focalisé sur les résistants, passant au second plan les juifs polonais et autres qui sous prétexte de n'être pas nés dans le bon pays ou n'ayant pas la religion adéquate se sont faits massacrés, torturés, tout cela gratuitement. De plus ce qui m'étonnera concernant cette naissance du fascisme, c'est comment un homme, comme Heydrich, au départ normal, a t-il pu se faire manipuler, au départ par sa femme, et se faire manoeuvrer au point de ne pas distinguer le bien du mal. C'était un homme ordinaire, père de famille, violoniste, qui a été obligé, pour ne pas être destitué de son rang dans l'armée, à non seulement coopérer dans un milieu pour le moins cruel et surtout gagner un rang où puissance et pouvoir en ont fait un monstre. Sachant que la mission suivante se passait à Paris, sa mort est la bienvenue. Les acteurs sont bons dans leur rôle, mais concernant la réalisation, il y a un manque...
    Blanche G.
    Blanche G.

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 4 critiques

    1,5
    Publiée le 10 juin 2017
    trop de longueurs dans les exécutions malheureusement on en a vu beaucoup beaucoup. le film aurait eu plus d'impact sur le rôle d'heydrich en tchécoslovaquie. tout a été résumé sur son implication dans les horreurs en 3 phrases à la fin du film ainsi que sur la résistance tchécoslovaque qui a pu supprimer un monstre pareil. les rôles sont très bien tenus et le paradoxe entre les honneurs et les horreurs est bien rendu.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 478 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    2,5
    Publiée le 10 juin 2017
    Après deux polars français, Cédric Jimenez se retrouve aux commandes d'un film historique au casting international, adaptation d'un livre de Laurent Binet, s'intéressant aussi bien à l'ascension fulgurante de Reinhard Heydrich (surnommé "Le cerveau d'Himmler" ou encore "Le boucher de Prague") qu'au parcours des deux résistants qui l'assassineront dans une tentative aussi suicidaire que courageuse pour mettre fin aux agissements de celui qui a beaucoup œuvré pour mettre en place la Solution Finale. Si Jimenez n'a pas peur de montrer les horreurs du régime nazi et qu'il se montre assez efficace dans sa façon de gérer le suspense, on ne peut s'empêcher de lui reprocher sa mise en scène très agitée, usant parfois trop de mouvements de caméra à l'épaule brusques et un peu flous. Il passe aussi un peu à côté de son sujet : si la construction en deux actes est inévitable, il aurait été beaucoup plus intéressant de rester centré sur Heydrich et sur la façon dont le mal s'empare de ce personnage, pourtant peu intéressé par le parti nazi à ses débuts. La seconde partie sur les résistants est plus anecdotique et beaucoup plus balisée, se perdant dans des grosses ficelles où les personnages secondaires peinent à exister (Mia Wasikowska, Céline Sallette et même Gilles Lellouche). On aurait voulu en savoir plus sur Heydrich, mieux le saisir et mieux comprendre sa femme, celle qui l'a mené vers le parti nazi. On se contentera d'un film effleurant les choses mais permettant à Jason Clarke de montrer tout son talent, l'acteur se donnant à fond dans le rôle complexe d'Heydrich, l'incarnant comme s'il y croyait vraiment et se montrant particulièrement trouble aux côtés d'une Rosamund Pike également très en forme.
    lukeskyf
    lukeskyf

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 6 critiques

    3,5
    Publiée le 29 juin 2017
    Sous ce titre pour le moins étrange d' HHhH se cache une expression désignant le protagoniste Reinhard Heydrich : "Himmlers Hirn heißt Heydrich" ce qui veut dire "le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich" (merci Wikipédia). Adaptation du livre du même nom de Laurent Binet, le film suit l'ascension fulgurante d'Heydrich au sein du parti Nazi à l'aube de la 2nde guerre mondiale et son rôle dans l'extermination des juifs ; pour finir sur son assassinat par la résistance Tchèque (non ce n'est pas un spoiler, c'est de l'Histoire). Chose surprenante, je n'avais jamais réellement entendu parler de cette histoire et de ce personnage, pourtant clé ; ce qui m'a fait plaisir d'en apprendre un peu plus sur la 2nde guerre mondiale, surtout côté allemand. Première chose, le film est bien filmé et est même joli à regarder. Un film très esthétique, si on excepte deux trois passages clipesque qui font tâche dans cette mise en image assez classique mais efficace. Cela peut aussi s'avérer un problème : certaines personnes ne pourront s'empêcher de voir dans cette esthétisation du sujet un moyen d'amoindrir l'impact horrifique du personnage sur l'Histoire. Je dis non. Jimenez n'y va pas par quatre chemins et les séquences de tueries sanglantes ne sont pas rares. Ce n'est pas l'esthétique qui prime dans un cas comme celui-ci mais l'histoire, la mise en scène et surtout les personnages. De ce côté, on pourrait légitimement penser que le personnage principal est bien Heydrich, campé par Jason Clarke en forme mais pas transcendant pour autant. Eh bien oui, mais c'est plus compliqué que ça…cependant je vais y venir après. Le problème de ce personnage principal est qu'il est très intéressant mais le film n'y plonge pas assez profondément. On aurait vraiment aimé en savoir davantage sur cet homme de l'ombre. Et pour les autres personnages, c'est à peu près la même chose. La femme d'Heydrich est pas mal mais on ne passe pas assez de temps avec elle pour vraiment se préoccupé du personnage, et les deux résistants manquent de relief et sont convenus, à tel point qu'ils tiennent plus du stéréotype ou du mauvais film pour enfant. Mention spéciale tout de même à Gilles Lellouche qui arrive à toucher le spectateur alors que son personnage n'apparaît que 3 minutes (en voyant large). À noter que tout ce petit monde parle anglais. Ce n'est pas un problème en soi et largement justifié en vue de l'exploitation internationale du film ; mais je n'ai pas pu m'empêcher, durant TOUT le film, de me dire "Pourquoi ça n'a pas été joué en allemand et dans les langues natales des pays ?".Le film aurait certainement gagné en véracité, bien qu'il y aurait certainement perdu un casting prestigieux. Ce qu'il faut surtout retenir des personnages c'est que le spectateur a l'impression de ne faire que survoler le personnage d'Heydrich. Comment c'est possible alors que c'est le personnage principal ? Il s'agit d'un problème de mise en scène. Celle-ci n'est pas mauvaise, et notamment dans sa construction de la tension qui marche pas trop mal, mais le choix de narration de Jimenez me pose un problème : Pourquoi avoir divisé le film en deux ? Le film suit son cours et au beau milieu, on revient en arrière pour voir l’histoire d'un autre point de vue. Cela aurait pu être une très bonne chose si le 2e point de vue était en accord avec le premier, comme dans "À la folie, pas du tout…", mais malheureusement il ne l'est pas. On a littéralement l'impression de voir deux films différents et au vu de l'importance du premier point de vue, la deuxième partie semble quelque peu hors sujet. Pourquoi ne pas avoir fait un montage alterné ? Certes plus classique, mais beaucoup plus efficace dans ce genre de cas. Ce problème en amène d'autres. Déjà, alors qu'une certaine tension se met en place assez efficacement et progressivement tout le long de la première partie, elle retombe d'un coup lorsque la deuxième partie commence et le spectateur a l'impression que tout ce qui a été fait avant l'a été fait plus ou moins inutilement. Un autre problème est que face à ces "deux films", je me suis retrouvé à me demander qu'elle était le propos du film. Est-ce Heydrich et ce qu'il a commis pour le Reich ? Ou est-ce la résistance ? Là-dessus, je dirais que Jimenez s'est retrouvé devant une situation en porte-à-faux : Il voulait parler d'Heydrich et de son assassinat (sujet qui lui est cher et qu'il a déjà abordé dans « La French »), mais voulais aussi parler de la résistance et ne voulais pas la traité comme un sous-sujet. L'intention est plus que louable, mais le choix du metteur en scène de traiter les deux revers de la même histoire l'un après l'autre fait que le film semble dispersé et ne pas savoir ce qu'il veut. Dernier problème qu'amène cette structure bancale, est que la première partie qui est extrêmement intéressante semble rushée. Ce qui m'a le plus choqué, c'est que tout l'aspect psychologique et de réflexion d'Heydrich lorsqu’il rejoint les nazis n'apparaît pas, alors qu'il y avait vraiment de quoi enrichir le personnage et énormément accroître la compréhension chez le spectateur et donc son empathie. La deuxième partie n'est pas moins bien faite mais beaucoup moins intéressante par ses personnages convenus, une histoire qui devient fatalement prévisible et une fin de film avec le côté "tire-larme" trop forcé et un ressenti artificiel. Au final « HHhH » est un bon film, mais qui aurait pu être largement meilleur sans cette histoire de deux parties qui casse littéralement le film. Il y avait pourtant tellement à dire sur ce personnage immense et méconnu d'Heydrich. Dommage, mais à voir quand même.
    CharlotteV12
    CharlotteV12

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,5
    Publiée le 19 juin 2017
    Très bon film qui retrace dans une premiere partie la montée en puissance de ce chef nazi et dans une deuxieme le parcours de ces courageux résistants qui tentent d'enrayer les horreurs perpétuées par ce personnage dénué de sentiments, au péril de leur vie.
    Ekhmul
    Ekhmul

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 29 juin 2017
    Un film qui fait mouche. Les portaits croisés d'un minable technocrate du système nazi, sans autre talent qu'une maniaquerie organisationnelle, criminel par soif d'ambition, et de gens pris dans la tourmente de la guerre, s'engageant jusqu'au sacrifice suprême contre la barbarie. Tout est dépeint sobrement, sans "hollywooderies". On en ressort marqué, un peu sombre. L'effet escompté.
    Ivan M.
    Ivan M.

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 29 juin 2017
    Film puissant et palpitant qui raconte l'histoire de Reinhard Heydrich (haut général SS) de son commencement, son évolution, jusqu'à son assasinat en 1942. On assiste à la naissance d'une conviction jusqu'aux atrocités commises. Heydrich fut notamment le responsable de la "solution finale ". On retrouve dans ce film 2 parties distinctes : - La 1ère (qui dure une bonne moitié du film) qui se concentre sur Heydrich et sa femme. - La 2ème quand à elle, se focalise sur la résistance et les personnes désignées pour éliminer Heydrich. "HHhH" : Himmler hirn heibt Heydrich Traduction : Le cerveau d'Himmler s'appelle Heydrich
    Christophe R
    Christophe R

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 268 critiques

    4,0
    Publiée le 18 juin 2017
    " HHhH " est un film réussi basé sur le très bon roman du même nom. Intéressant, documenté, inspiré, bien filmé, bien joué... la liste est assez longue quand il s'agit de prendre le temps de détailler les points forts du film ; au niveau des points faibles, en toute logique avec mon allergie chronique aux films de plus de deux heures, je persiste ici en imaginant un film plus court de 10-15 minutes qui aurait gagné en rythme (sur la fin surtout). En conclusion, à part ce détail de timing, ce " HHhH " est à voir tant il apporte dans son format un regard différent sur cette époque.
    Elyot D.
    Elyot D.

    Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 11 juin 2017
    Superbe adaptation du livre. Une oeuvre qui nous conduit à ne pas oublier mais surtout à découvrir des acteurs peu connus de la Guerre : un dignitaire nazi de haut rang d'une froideur dans l'exécution de ses missions sans pareille, des commandos et résistants étrangers (nous rappelant que la Résistance n'est pas qu'une invention française mais bien un fait de l'Humanité) qui nous transcendent par leur humanisme et leur héroïsme sans être réduits à leur adhésion politique. Un must see.
    Hammerstorm
    Hammerstorm

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 254 critiques

    3,0
    Publiée le 24 octobre 2017
    Bon film. HHhH, est un drame historique plutôt efficace du moins lors de la première heure. On y suit l'histoire de Heydrich, officier SS avant et après son engagement dans le régime national socialiste. Cette histoire occupe la première partie du film et, bien qu'incomplète, n'en demeure pas moins intéressante. Jason Clarke joue à merveille le rôle de l'officier SS. Dans la deuxième partie, on suit les péripéties de résistants qui préparent un attentat dans le but de tuer Heydrich. C'est là que ça se complique. Les acteurs sont loins d'avoir le talent de Jason Clarke ce qui crée un décalage entre la première et la deuxième partie du film. Autant la première partie était rythmée et intéressante, autant la deuxième est d'une banalité sans nom et tombe même dans les clichés du genre. Au final, HHhH est bon sans être incroyable. Le film aurait pu être excellent mais s'est contenté du minimum syndical. Dommage. 3/5
    Robin Algan
    Robin Algan

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 4 critiques

    4,5
    Publiée le 18 juin 2017
    D habitude je ne suis pas fan des films historiques mais celui la a changé la donne. C est un tres bon film, tres bien réalise . A voir .
    Fredenis689
    Fredenis689

    Suivre son activité 3 abonnés

    5,0
    Publiée le 25 juin 2017
    Un Chef d'Oeuvre ce Film ! La Bande Annonce est Géniale, le Film encore plus. La Bande Annonce ne montre pas les scènes cruelles, et pourtant cela montre bien l'horreur de la seconde guerre avec l'orchestration du génocide. Le Film est en 2 parties d'une même durée environ. La Première montre l’Ascension de Heydrich du Simple Militaire au Chef de la Gestapo jusqu'à son assassinat. La Deuxième montre comme les Résistants ont procédés à son assassinat et donc jusqu'à l'acte... Il faut avoir le cœur solide pour regarder ce Film, mais Je le conseille Fortement si vous aimez les Films Historiques basés sur des faits réels. Vous ne serez donc pas déçu !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top