Mon AlloCiné
    Valérian et la Cité des mille planètes
    Note moyenne
    3,0
    31 titres de presse
    • 20 Minutes
    • Closer
    • Elle
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Parisien
    • L'Express
    • Ouest France
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Télé 2 semaines
    • Télérama
    • CNews
    • Femme Actuelle
    • GQ
    • La Croix
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Paris Match
    • Télé 7 Jours
    • aVoir-aLire.com
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • Ecran Large
    • La Voix du Nord
    • Positif
    • Le Monde
    • Libération
    • Mad Movies

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    31 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Les aventures de l’agent secret spatio-temporel Valérian (Dan DeHaan) et de sa partenaire, aussi sexy que résolue (Cara Delevingne), ont coûté une fortune mais chaque euro est visible à l’écran.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    Closer

    par La Rédaction

    Passé la faiblesse scénaristique, cette adaptation de la clèbre bande-dessinée Valérian offre un spectacle grandiose et rafraîchissant comme Besson sait si bien le faire.

    Elle

    par Catherine Robin

    Décors baroques et effets spéciaux décoiffants, à 170 millions d’euros, le film serait le plus cher du cinéma français. Ça se voit !

    La critique complète est disponible sur le site Elle

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Un somptueux bazar s-f, qui projette dans un XXVIIIe siècle foisonnant et baroque, où la variété des décors, des créatures, des effets spéciaux compose un monde blockbusterisé inventif, poétique parfois, surprenant toujours, et passablement échevelé.

    Le Figaro

    par Olivier Delcroix

    On ressort de Valérian avec des ailes aux pieds, sachant que cette œuvre hors du commun, qui innove à chaque scène, est l'antiblockbuster américain.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Un récit spectaculaire, plein de fantaisie et de fraîcheur, qui tire parti d’une utilisation optimale de la 3D et repose sur la singularité de la relation entre les personnages, enfantine puis amoureuse.

    Le Parisien

    par La Rédaction

    Une fois de plus, Luc Besson nous en met plein la vue : feu d'artifice hyper coloré, "Valérian et la Cité des mille planètes" surprendra les fans de la BD, tant le film s'avère puissamment fidèle à la saga de Christin et Mézières.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    L'Express

    par Christophe Carrière

    Une véritable fête des yeux avec ce qu'il faut d'humour et d'émotion pour fédérer.

    Ouest France

    par La Rédaction

    Du pur divertissement où, à partir du moment où on accepte le principe de la science-fiction, on se laisse porter à suivre des héros sympathiques, dans des décors somptueux, pour deux heures d’aventures, d’humour et de romance. Bref, on s’en prend plein les yeux et plein les oreilles.

    La critique complète est disponible sur le site Ouest France

    Première

    par Sylvestre Picard

    Valérian a du mal à tenir la distance mais est bourré de visions de SF pures. (...) Un geste de cinoche démesuré, mégalo, sincère et unique, qui porte la marque de son auteur à chaque plan, pour le meilleur comme pour le pire.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Studio Ciné Live

    par Thierry Chèze

    Besson adapte Christine et Mézières. Une réussite à la hauteur de son immense ambition.

    La critique complète est disponible sur le site Studio Ciné Live

    Télé 2 semaines

    par Gwenola Trouillard

    Simple, presque enfantin sur le fond, le film est visuellement ébouriffant : plans d’une richesse et d’une inventivité folles, bestiaire foisonnant, effets spéciaux ahurissants. Et pourtant, à mille lieux des blockbusters hollywoodiens formatés, Luc Besson va au bout de son rêve de gosse avec cette odyssée de l’espace délirante et fun.

    La critique complète est disponible sur le site Télé 2 semaines

    Télérama

    par Guillemette Odicino

    Le spectacle est hors du commun : décors, espèces galactiques, effets spéciaux, poursuites à travers les systèmes solaires, tout étonne et ébouriffe, à commencer par le Big Market, cette ville hypermarché invisible dans le désert, et qui n'apparaît aux touristes clients dans sa folle dimension que lorsqu'ils chaussent des lunettes spéciales.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    CNews

    par La Rédaction

    (...) le film de Besson regorge d'idées et d'effets spéciaux impressionnants et imaginatifs. (...) Pourtant, si l'on exclut quelques bonnes séquences, le long métrage ne peut se départir d'un scénario et d'une narration qui ne brillent pas par leur originalité.

    La critique complète est disponible sur le site CNews

    Femme Actuelle

    par Amélie Cordonnier

    Voilà une odyssée épique, riche en effets visuels et en rebondissements en tous genres.

    GQ

    par Alexandre Lazerges

    Le film donne souvent l’impression que son réalisateur dispose du plus beau coffre à jouet du monde, avec des moyens financiers inédits et des costumes hallucinants, mais son histoire manque de souffle et les personnages sonnent parfois creux.

    La critique complète est disponible sur le site GQ

    La Croix

    par Arnaud Schwartz

    D’incroyables décors s’enchaînent à un tel rythme qu’ils glissent sur les rétines sans s’y imprimer. Si bien que la fascination attendue n’a guère le temps d’agir. Il reste la relation entre les deux héros, romantique et piquante, un personnage polymorphe – hélas trop tôt sacrifié – et une relative fidélité à l’esprit originel. Ce qui n’est déjà pas si mal.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Plus on s'approche de la fin à la James Bond, plus ce "Cinquième Elément " multiplié par "Avatar" s'effondre. Il n'empêche : on n'a pas vu le temps passer, l'absence de garde-fous de cette méga-production aux enjeux financiers énormes inspirant une relative sympathie. Preuve que Besson, à 58 ans, a retrouvé un peu de notre âme d'enfant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Michael Ghennam

    Luc Besson s’adonne au space opera, toujours miné par un scénario trop faible, malgré un début prometteur.

    Les Inrockuptibles

    par Jean-Marc Lalanne

    Si le nouveau Besson connaît des ratés (…), il a aussi, dans sa première demi-heure, son grand morceau de bravoure : une impressionnante scène d’action jouée à différents paliers de réalité augmentée, où les assaillants actuels et virtuels s’écharpent dans une confusion savamment gérée. L’un dans l’autre, avec son charme de blockbuster à la fois rutilant et pas tout à fait aux normes, Valérian… ne démérite pas.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Paris Match

    par Fabrice Leclerc

    Alors oui, Besson a toujours du mal a écrire un scénario et à développer des personnages. Alors oui, «Valérian et la cité des mille planètes» connait quelques chutes de rythme après une ouverture brillante. Mais il ne faudrait pas non plus bouder le plaisir simple d’un bon film de divertissement où la France s’amuse à montrer à Hollywood qu’elle reste l’inventeur du cinéma.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Télé 7 Jours

    par Isabelle Magnier

    (...) il manque un scénario costaud pour nous guider dans cette gigantesque foire du Trône. Même le couple star semble un peu perdu. Pour autant, cette colossale BD animée reste un très beau spectacle, à défaut d'être un grand film.

    aVoir-aLire.com

    par Frédéric Mignard

    Une épopée dispendieuse bâtie sur un script inexistant où les personnages sont sacrifiés dans une course effrénée aux effets spéciaux. On peine à comprendre à qui s’adresse ce ratage.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Cahiers du Cinéma

    par Florent Guézengar

    Plutôt que la Cité des mille planètes, on voit davantage les mille moyens de la Cité du cinéma de Saint-Denis. Même Alain Chabat n’y fait que passer : dommage car le film frôle l’autoparodie. Une dérision plus assumée aurait pu décaper l’inflation de son aimable vanité.

    Critikat.com

    par Josué Morel

    Valérian… est aussi un film qui parvient à faire des défauts habituels de son auteur – une propension au kitsch, à la vulgarité, à une imagerie frelatée – le terreau d’un blockbuster numérique plus curieux qu’attendu.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Ecran Large

    par Simon Riaux

    S'il a pour lui une générosité et un tempo appréciables, Valerian et la Cité des milles planètes semble écrit par un stagiaire enchaîné à un radiateur et pensé par un adolescent qui aurait trop sniffé de Biactol.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    La Voix du Nord

    par Philippe Lagouche

    Force est de constater, une fois de plus, que Luc Besson se pose davantage en habile recycleur qu’en véritable auteur.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Positif

    par Adrien Gombeaud

    "Valérian" reste trop fade pour amballer.

    Le Monde

    par Isabelle Regnier

    Laissant ses personnages à l’état de figures, ses situations à l’état d’esquisses, Besson n’a pas su combler le vide entre les cases de la bande dessinée. Le ­récit, la chair, la vie, font défaut.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Libération

    par Didier Péron

    Avec son blockbuster SF à 180 millions d’euros, Luc Besson n’a jamais joué aussi gros. Défi risqué pour un film sans originalité ni relief.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Mad Movies

    par Alexandre Poncet

    Affichant un design incohérent et une esthétique contreproductive, Valerian enfonce le clou en pillant Avatar dès son prologue.

    La critique complète est disponible sur le site Mad Movies
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top