Mon AlloCiné
    High Life
    Note moyenne
    3,1
    28 titres de presse
    • La Septième Obsession
    • Le Monde
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Cahiers du Cinéma
    • CNews
    • L'Ecran Fantastique
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Télérama
    • Voici
    • Bande à part
    • CinemaTeaser
    • Critikat.com
    • Culturebox - France Télévisions
    • La Croix
    • Les Fiches du Cinéma
    • Sud Ouest
    • Culturopoing.com
    • Ecran Large
    • L'Express
    • Ouest France
    • Positif
    • Première
    • Transfuge
    • Le Figaro
    • Mad Movies
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    28 critiques presse

    La Septième Obsession

    par Morgan Pokée

    Si "High Life" restera incontestablement l’un des sommets de la filmographie de Claire Denis, c’est sans doute dû à ce point de cristallisation de ses recherches esthétiques et intellectuelles.

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    Aucun film récent ne donne l’impression d’aller, au point où le fait celui-ci, à l’os de notre époque.

    Les Inrockuptibles

    par Gérard Lefort

    "High Life" est un stalker, feu follet qui nous guide dans une forêt sombre où la ligne droite n’est jamais le plus court chemin pour atteindre l’utopie. La beauté et l’émerveillement de l’utopie, l’amour, malgré tout.

    Libération

    par Elisabeth Franck-Dumas et Jérémy Piette

    Trip visuel et sonore dont on peine à s’extraire, le planant "High Life" est d’une densité qui amalgame sans cesse le sublime et le repoussant, le lyrique et l’amorti se doublant sans mal d’une réflexion philosophique sur les origines et le devenir des hommes.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Cahiers du Cinéma

    par Nicholas Elliott

    Claire Denis pousse encore plus loin les limites de son cinéma. Jamais son art du déplacement ne se sera approché de si près de l’ouverture absolue.

    CNews

    par La rédaction

    [...]  une expérience cinématographique d’une grande beauté [...].

    L'Ecran Fantastique

    par Ava Cahen

    [...] un film de SF hors-normes et intimiste, niché quelque part entre Tarkovski ("Solaris") et Glazer ("Under the Skin"), sidérant et sensuel.

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    [...] un mélodrame spatial captivant et hypnotique, filmé à huis clos, qui aborde des sujets comme l’isolement, la manipulation génétique, la quête de la perfection, la toute-puissance de la nature, la frustration sexuelle, la corruption de la morale.

    Le Nouvel Observateur

    par Xavier Leherpeur

    La beauté du geste, radical et poétique, est la promesse d'un aller simple vers une extase proche de l'hypnose.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Télérama

    par Louis Guichard

    POUR : Tableau stylisé d’une humanité au pied du mur, sans idéal ni espérance, High Life est un vrai film de mise en scène, un spectacle fascinant, mais aussi un objet de réflexion dérangeant : autant de raretés sur nos écrans.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Voici

    par Daniel Blois

    Un film étrange et dérangeant, à l'esthétique claustrophobe dépouillée, où excellent Robert Pattinson et Juliette Binoche.

    Bande à part

    par Isabelle Danel

    Claire Denis s'attaque aux genres pour mieux parler de l'humain, explorer ses failles et ses désirs.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    CinemaTeaser

    par Aurélien Allin

    High Life peut parfois manquer d’incarnation. Comme si la puissance des enjeux et du propos se dissolvait dans le jeu atone et éthéré de Robert Pattinson.

    La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

    Critikat.com

    par Axel Scoffier

    Inabouti dans son geste de film d’action et inutilement insistant sur ses enjeux philosophiques, "High Life" n’est jamais meilleur que lorsqu’il se rapproche de ses acteurs principaux et interroge ces enjeux de filiation, par la voie de la folie d’une mère ou celle du détachement timide d’un père.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Culturebox - France Télévisions

    par Jacky Bornet

    L’usage de l’ellipse et un rythme lent accompagné d'une bande son monocorde, peuvent rebuter. Mais cela serait passer à côté d’un beau sujet, traité avec originalité, au carrefour du cinéma de genre et d’auteur. Une aventure philosophique, ce vers quoi tend depuis toujours le meilleur de la science-fiction.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    La Croix

    par Jean-Claude Raspiengeas

    On ne voit pas trop, par-delà l’ambition scénaristique et la performance artistique, où Claire Denis veut en venir. Comme ses personnages, son film tourne en rond dans l’atmosphère confinée de cette réclusion céleste qui n’ouvre que sur le vide, le néant.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Les Fiches du Cinéma

    par Nicolas Marcadé

    Après son passage inattendu du côté de la comédie, Claire Denis revient à nouveau là où on ne l’attendait pas : dans l’espace. Et ce voyage prend la forme d’un objet froid et hermétique, autant que cohérent et fascinant, que l’on observe à distance mais non sans intérêt.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Construit à rebours, le film de Claire Denis apparaît comme une méditation sur la vie et l’humanité avec des moments de grâce et des prétextes de pure forme.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Culturopoing.com

    par Thomas Roland

    Finalement, "High Life" affiche une certaine convenance et se révèle bien vain dans sa description d’une humanité sur le déclin. En brassant cette thématique très dans l’air du temps, l’extinction de l’espèce humaine, Claire Denis n’arrive cependant pas à dissimuler la banalité de son propos.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Ecran Large

    par Simon Riaux

    Improbable best-of des tropismes d'un cinéma d'auteur ringard et incapable de penser les genres qu'il investit, "High Life" a le mérite de proposer une version doloriste et inédite du porno soft dominical.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    L'Express

    par Eric Libiot

    Une fois de plus, le film de genre est pris avec des pincettes par une cinéaste qui n'ose jamais (se) faire plaisir. Agaçant.

    Ouest France

    par La Rédaction

    Un film-concept étrange, mais rapidement ennuyeux.

    Positif

    par William Le Personnic

    Si le thème de la paternité ambiguë dans un environnement hostile (Robert Pattinson captivant) et quelques associations d'images sont troublants, les mystères restent en suspens [...] et les questionnements métaphysiques demeurent superficiels.

    Première

    par Sylvestre Picard

    L'ouverture du film, où Robert Pattinson s'occupe de son bébé autour d'un jardin artificiel, est d'une légère simplicité, est sans doute la plus passionnante ; malheureusement la suite est beaucoup plus conventionnelle, prévisible, et, malheureusement, ronflante.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Transfuge

    par Frédéric Mercier

    Si le geste est beau dans le désert français, à force de chercher les clés d’une poésie cosmique, Denis plonge parfois dans des poncifs fumeux d’un modernisme ringard.

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Un an après Un beau soleil intérieur, Claire Denis revient avec ce qui ressemble à une grosse farce: High Life, un premier essai de science-fiction raté. La réalisatrice, qui s'est prise pour Kubrick et Tarkovski, accouche d'un nanar où l'énormité du propos le dispute au grotesque.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Mad Movies

    par Gilles Esposito

    On en rirait si les monologues existentiels des personnages ne provoquaient pas un ennui aussi monumental.

    Télérama

    par La Rédaction

    CONTRE : Juliette Binoche, qui brillait dans le précédent film de Claire Denis, Un beau soleil intérieur, se livre à un numéro grand-guignolesque de docteur Frankenstein de la PMA, sans parvenir à être autre chose que ridicule. A l’image du film tout entier.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top