Mon Allociné
Kalo Pothi, un village au Népal
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Note moyenne 3,3 8 titres de presse
  • Critikat.com
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Inrockuptibles
  • aVoir-aLire.com
  • Première
  • Le Monde
  • Studio Ciné Live
  • La Croix

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de Allociné, de 1 à 5 étoiles.

8 critiques presse

Critikat.com

par Clément Graminiès

(...) le réalisateur joue habilement d’un différentiel d’enjeux pour ramener le conflit national et la fragilité du cessez-le-feu à son absurdité tragique la plus totale.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Nouvel Observateur

par La Rédaction

Sur ce premier film d’un jeune cinéaste népalais souffle un vent nouveau et très bienvenu, contrarié seulement par quelques ralentis dont l’économie aurait pu être faite.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Inrockuptibles

par Vincent Ostria

Une fable népalaise très soignée visuellement et malgré tout assez anodine. On est partagé.

aVoir-aLire.com

par Emma Martin

Sur fond de guerre civile, Kalo Pothi, un village au Népal met en scène l’innocence. Entre pédagogie et modernisme, le film perd dans son classicisme ce qu’il regagne en intégrité.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Première

par Hendy Bicaise

"Kalo Pothi" peine à faire cohabiter petite et grande histoire, l’intrigue anecdotique et le contexte historique. Du moins jusqu’au remarquable dernier mouvement du film, un retour brutal à la réalité qui déstabilise ses frêles héros comme le spectateur.

La critique complète est disponible sur le site Première

Le Monde

par Mathieu Macheret

La fable de Min Bahadur Bham décrit subtilement les rapports sociaux dans un Népal marqué par la guerre civile, sans jamais tomber dans la carte postale.

Studio Ciné Live

par Laurent Djian

Joli, sans casser trois pattes à une cocotte.

La Croix

par Arnaud Schwartz

La réalité des affrontements, qui firent 13 000 victimes en dix ans, apparaît de manière fugitive mais suffisamment marquante pour que le spectateur prenne la mesure de leur réelle violence.

La critique complète est disponible sur le site La Croix
Les meilleurs films de tous les temps