Mon AlloCiné
Sicario La Guerre des Cartels
Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Sicario La Guerre des Cartels" et de son tournage !

Emily Blunt absente

Si le premier Sicario avait pour personnage principal la jeune recrue idéaliste du FBI campée par Emily Blunt, la comédienne est absente de ce second volet qui se centre sur l'agent aguerri Matt Graver (Josh Brolin) et surtout Alejandro (Benicio Del Toro), un individu aussi froid que mystérieux qui ne vit que pour s'attaquer aux Cartels.

Isabela Moner ?

Le troisième rôle le plus important de Sicario La Guerre des Cartels est la fille d'un trafiquant enlevée par le personnage de Benicio Del Toro. Elle est incarnée par une dénommée Isabela Moner, que l'on a récemment pu voir dans Transformers: The Last Knight dans la peau d'Izabella, une adolescente intrépide.

Stefano Sollima remplace Villenevue

Denis Villeneuve n'a pas pu diriger cette suite parce qu'il était trop occupé à travailler sur Premier contact (2016) et Blade Runner 2049 (2017). C'est un certain Stefano Sollima qui lui succède. Il s'agit d'un réalisateur italien habitué au polar urbain sec et réaliste comme il l'avait montré avec ACAB, qui suivait une brigade policière anti-émeute, mais aussi le film de mafia Suburra et quelques épisodes de la série à succès Gomorra.

Lieux de tournage

Le tournage de Sicario La Guerre des Cartels a débuté par une froide matinée de novembre 2016 dans une maison d’adobe délabrée située sous l’autoroute non loin du centre-ville d’Albuquerque. Au cours des trois mois suivants, la production a posé ses caméras à Albuquerque, la plus grande ville de l’État du Nouveau-Mexique, au coeur de la réserve de To’hajiilee, à Laguna Pueblo, à Bernalillo, à Santa Clara Pueblo, à Belen et à Algodones. Les nombreuses scènes d’extérieur ont souvent dû être tournées de nuit dans un froid glacial puisque l’hiver s’était installé dans les montagnes et les mesas du sud-ouest américain. Le tournage au Nouveau-Mexique s’est achevé à la mi-janvier 2017 pour se poursuivre dans les rues de Mexico jusqu’à la fin du mois. La majeure partie de Sicario La Guerre des Cartels  a été filmée en décors réels dans le désert autour d’Albuquerque, au Nouveau-Mexique – 90 % du film se déroulent en effet en extérieur.

Une bonne affaire

Lors de sa sortie en salles en 2015, Sicario avait rapporté environ 85 millions de dollars alors qu'il en avait coûté 30. C'est pour cette raison qu'une suite a rapidement été envisagée.

Taylor Sheridan rempile au scénario

Le scénariste de Sicario, Taylor Sheridan, qui a récemment réalisé Wind River, a rempilé pour le scénario de Sicario La Guerre des Cartels. Une très bonne chose compte tenu de son talent à raconter des histoires prenant place dans un Ouest américain des plus violents (Sicario est d'ailleurs le premier volet de sa trilogie sur le Nouvel Ouest, composée aussi de Comancheria et Wind River).

Les cartels...

En dehors du premier Sicario, Josh Brolin et Benicio Del Toro s'étaient déjà frottés aux cartels. Le premier dans No Country for Old Men et le second dans Traffic, qui lui avait fait gagner l'Oscar du Meilleur second rôle. Del Toro a également campé Pablo Escobar dans Paradise Lost et un redoutable tueur à la solde d'un cartel dans Savages d'Oliver Stone.

Vaste attirail

Pour les besoins du film, l’équipe a rassemblé un vaste attirail militaire comprenant des hélicoptères Black Hawk, des Humvees, des fusils mitrailleurs, des gilets pare-balles, des caméras de surveillance et des uniformes de combat.

Scène complexe

La plus longue séquence d’action du film est celle de l’embuscade du convoi de Humvees qui se déroule en plein milieu de l’histoire. Elle a nécessité une semaine de tournage dans la réserve indienne de To’hajiilee, où de longs fragments de l’action ont été chorégraphiés puis filmés grâce à une dolly montée sur rails, de manière à saisir les nombreux personnages, les échanges de tirs et les explosions avec le maximum de réalisme.

Véhicules

Sicario La Guerre des Cartels met en scène de nombreux véhicules parmi lesquels figurent un convoi de Humvees gris anthracite et le coupé Chevrolet Camaro gris métallisé de 1978 d’Hector. Les deux Black Hawks à bord desquels Matt se déplace souvent ont été fournis par l’État de Washington et ont été transportés par camion vers le Nouveau-Mexique, où le département artistique les a repeints en gris avant de les décorer de stickers en lien avec l’histoire.

Côté bande-originale

La musique de Sicario La Guerre des Cartels est signée Hildur Guđnadóttir, protégée et collaboratrice de longue date du compositeur Jóhann Johannsson, à qui l’on doit la bande originale de Sicario mais qui est malheureusement décédé prématurément en début d’année. La compositrice confie : "Jóhann et moi avons travaillé en étroite collaboration sur presque tous les projets que nous avons entrepris durant quinze années. Il est décédé il y a si peu de temps que je n’ai pas encore vraiment réalisé qu’il n’est plus là. Je n’ai pas pris sa suite, je ne fais que poursuivre le travail que nous avions entamé ensemble. Cela me semble à la fois naturel et surréaliste… Il n’y a pas vraiment de mots pour exprimer ce que je ressens."

Les couleurs

L’esthétique de Sicario La Guerre des Cartels repose sur une palette de couleurs neutres faite de gris et de bruns reprise dans différents décors. Kevin Kavanaugh, le chef décorateur, explique : "J’ai repeint tous les Humvees, qui sont traditionnellement beiges, et tous les camions du film en gris anthracite et noir pour accentuer le contraste avec les teintes naturelles du Nouveau-Mexique, car je tenais à ce qu’ils se détachent du paysage. Côté mexicain, la couleur est plus présente, notamment à travers les murs bleus des maisons, que nous avons utilisés pour amener un peu de contraste. J’ai fait beaucoup de recherches sur les villes frontalières et je me suis rendu au Mexique afin de créer des décors réalistes mais également cinématographiques. Notre objectif n’était pas de réaliser un documentaire, c’est pourquoi nous avons choisi les meilleurs angles en nous concentrant sur ce qui rendait le mieux."
Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
  • Venom (2018)
  • Le Grand Bain (2018)
  • A Star Is Born (2018)
  • The Predator (2018)
  • Voyez comme on danse (2018)
  • Alad'2 (2018)
  • First Man - le premier homme sur la Lune (2018)
  • Le Jeu (2017)
  • Girl (2018)
  • Yéti & Compagnie (2018)
  • Les Frères Sisters (2018)
  • Dilili à Paris (2018)
  • La Jeune fille à la perle (2003)
  • 007 Spectre (2015)
  • I Feel Good (2017)
  • L'Amour flou (2018)
  • La Nonne (2018)
  • Le Flic de Belleville (2018)
  • Supercondriaque (2014)
  • Première année (2018)
Back to Top