Mon AlloCiné
Ocean's 8
Note moyenne
2,7
31 titres de presse
  • 20 Minutes
  • Closer
  • Direct Matin
  • Elle
  • Femme Actuelle
  • IGN France
  • LCI
  • Le Figaroscope
  • Le Parisien
  • Le Point
  • Paris Match
  • Bande à part
  • Culturebox - France Télévisions
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Journal du Geek
  • Les Fiches du Cinéma
  • Première
  • Télé 7 Jours
  • Télé Loisirs
  • CinemaTeaser
  • Ecran Large
  • GQ
  • Le Figaro
  • Le Nouvel Observateur
  • aVoir-aLire.com
  • Critikat.com
  • La Croix
  • Le Monde
  • Les Inrockuptibles
  • Libération
  • Télérama

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

31 critiques presse

20 Minutes

par Caroline Vié

Les "Ocean’s 8" étonnent jusqu’à la fin de ce thriller au féminin. Le spectateur n’est pas au bout de ses surprises habilement dévoilées par le réalisateur du premier "Hunger Games".

Closer

par La rédaction

Le très glamour casting de filles suffit à lui seul à nous convaincre de nous laisser séduire par ce film pensé à la fois comme une suite et un spin-off de la saga initiale.

Direct Matin

par La rédaction

Si le scénario écarte tout rebondissement fantasque, il conserve l’humour apprécié dans la trilogie de Steven Soderbergh, et fait un pied de nez à l’archétype de la femme sensible, mièvre ou hystérique.

Elle

par Khadija Moussou

Sans violence, sans explosion et sans sexe : "Ocean’s 8" compense tout ce qui faisait le sel d’un film viril par un pitch séduisant, une mise en scène énergique et un incroyable casting féminin aussi cool que talentueux.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Femme Actuelle

par La rédaction

Glamour, aventures et affiche de choc: ces drôles de dames devraient faire un carton au box-office.

IGN France

par Sylvain Trinel

Dans le nouveau film de la saga Ocean, les femmes prennent le pouvoir et délivrent un film de braquage particulièrement efficace.

La critique complète est disponible sur le site IGN France

LCI

par La rédaction

(...) une équipe de choc exclusivement féminine, soit huit femmes qui sont toutes drôles, charismatiques et très crédibles dans leurs rôles.

La critique complète est disponible sur le site LCI

Le Figaroscope

par Olivier Delcroix

Stylé, élégant, tout en séduction et en rythme, "Ocean’s 8" transpose l’art du braquage des casinos de Las Vegas vers l’univers feutré des milieux de la mode et autres "fashion weeks" uniquement fréquentées par des personnalités de haut vol.

Le Parisien

par Chloé Cohen

(...) cette déclinaison 100 % féminine n’a rien à envier à ses prédécesseurs et trace sa propre route.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Le Point

par Florence Colombani

Vous gardez un souvenir ému de ce précipité de virilité hollywoodienne ? Alors vous adorerez "Ocean's 8", sa bande de femmes sculpturales en robe de soirée et son plan délirant pour faire main basse sur un bijou Cartier surprotégé.

La critique complète est disponible sur le site Le Point

Paris Match

par Fabrice Leclerc

Le film de Gary Ross est une savoureuse variation au féminin de la trilogie "Ocean’s 11-12-13" portée en son temps par le gang Pitt-Clooney-Damon.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Bande à part

par Isabelle Danel

Ça tient du pitch et de l’opération marketing, Gary Ross n’est pas Soderbergh, mais l’ensemble a du punch, de l’humour et les actrices s’amusent. Alors nous aussi…

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

On ne s’ennuie pas une seconde dans ce film distrayant de bout en bout. Un bon moment dont on aurait tort de se priver.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Le scénario sent le réchauffé, mais il est efficace, adoptant la structure narrative de la saga : préparation et exécution de l’opération, rebondissement final pour montrer au spectateur que lui aussi a été dupé. Pour son plus grand plaisir.

Le Journal du Geek

par Elodie

On passe un bon moment, mais avec un sentiment de déjà vu un peu trop présent.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Geek

Les Fiches du Cinéma

par Michaël Ghennam

Un spin-off fonctionnel, qui souffre d’une écriture trop sage mais reste toujours plaisant, notamment grâce à l’énergie d’Anne Hathaway.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Première

par Thierry Chèze

Du clinquant, de la dorure, du chic et du choc certes mais surtout de l’élégance, de l’humour et du rythme. Ou comment doper un film de casse par une bonne dose de malice et de second degré.

La critique complète est disponible sur le site Première

Télé 7 Jours

par Isabelle Magnier

Malgré des incohérences et l'absence de suspense, cette décontraction assumée fait le charme de cette comédie policière.

Télé Loisirs

par M.A.

Un divertissement efficace et enlevé, malgré une impression de déjà-vu.

CinemaTeaser

par Emmanuelle Spadacenta

La formule est la même qu’avec leurs homologues masculins : un score 70’s et un casse trop tarabiscoté pour que le spectateur se sente impliqué.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Ecran Large

par Geoffrey Crété

Pas une once d'imagination, d'esprit et de cinéma dans ce produit dérivé gênant et transparent. Ou comment gâcher le talent d'excellentes actrices et donner des arguments aux rageux face à ce "Ocean's Eleven" au féminin.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

GQ

par Jérémy Patrelle

Si le plan se déroule sans accroc (ce n'est pas un spoil, quiconque connaît la saga Ocean sait à quoi s'en tenir), le film passe sans émotions, sans surprises, sans rebondissements, presque sans âme finalement.

La critique complète est disponible sur le site GQ

Le Figaro

par La rédaction

Au final beaucoup de bluff pour rien.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

C'est bien beau de féminiser la franchise "Ocean's", encore faudrait-il offrir à ces dames le même écrin qu'à ces messieurs. Intrigue fonctionnelle, humour sommaire, charme surfait : c'est du divertissement mécanique, un défilé de stars, de botox et de placements de marques (...).

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

aVoir-aLire.com

par Julien Dugois

(...) le scénario fastidieux et la mise en scène impersonnelle de Gary Ross se contentent de nous faire suivre l’avancée d’un plan tout juste digne d’un épisode d’Arsène Lupin, et ce sans jamais que les personnages ne rencontrent de péripéties qui les obligeraient à nous surprendre.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Critikat.com

par Fabien Reyre

Gary Ross (...) tente de reproduire la nonchalance et la décontraction des "Ocean’s Eleven" sans jamais réussir à saisir ce mélange d’efficacité et de légèreté qui ont fait leur succès.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

La Croix

par Céline Rouden

(...) un pur objet de divertissement, obéissant à toutes les règles du marketing en vigueur à Hollywood, mais dont l’efficacité sans âme confine à l’ennui. Ce ne serait pas si grave si l’intention de départ, à savoir inverser l’image masculine du hors-la-loi qui domine le cinéma américain, ne produisait l’effet contraire.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Monde

par Murielle Joudet

À trop se gargariser de servir une version féminine de la saga, Gary Ross semble ainsi croire que la portée féministe du film adviendra d’elle-même et qu’il suffit de filmer Rihanna en train de pianoter énergiquement sur son ordinateur portable et Sandra Bullock dévaliser le rayon beauté d’un magasin pour nous faire croire à des personnages féminins aussi culottés et roublards que leur version masculine.

Les Inrockuptibles

par Théo Ribeton

Au milieu ne trône qu’une espèce de clafoutis de gimmicks du film de casse, jamais virtuose, rarement présentable, et dont l’unique effet est de nous laisser sur notre faim, en espérant que la bataille pour la féminisation de l’entertainment se trouve très vite un porte-étendard moins mollasse.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Libération

par Didier Péron

Suite de la série initiée par Steven Soderbergh, le film de Gary Ross aligne un casting féminin rutilant et croit renouveler le genre sans idée originale.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Télérama

par Jérémie Couston

Il n’est pas interdit, loin s’en faut, d’éprouver un certain plaisir à voir ces femmes fatales dérouler leur plan sans le moindre accroc. Mais la jubilation promise par le genre (le film de casse) achoppe sur les efforts de la production, limités à l’inversion du genre (masculin/féminin).

La critique complète est disponible sur le site Télérama
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top