Mon AlloCiné
Les Gardiennes
Note moyenne
3,4
27 titres de presse
  • Femme Actuelle
  • L'Humanité
  • aVoir-aLire.com
  • Bande à part
  • Culturebox - France Télévisions
  • La Voix du Nord
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Nouvel Observateur
  • Libération
  • Marianne
  • Positif
  • Sud Ouest
  • Télé 7 Jours
  • Télé Loisirs
  • Télérama
  • La Croix
  • La Septième Obsession
  • Le Journal du Dimanche
  • Les Inrockuptibles
  • L'Express
  • Première
  • Transfuge
  • Voici
  • Cahiers du Cinéma
  • Critikat.com
  • Le Monde
  • Le Figaro

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

27 critiques presse

Femme Actuelle

par Amélie Cordonnier

Un film d'une beauté classique qui prend son temps pour dresser de magnifiques portraits féminins.

L'Humanité

par Dominique Widemann

La mise en scène est conforme à la belle picturalité du film. Des labours aux moissons, l’air, sûrement, sent l’humus, le bois mouillé, les blés roussis.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

aVoir-aLire.com

par Claudine Levanneur

Sur fond de ruralité, Xavier Beauvois signe un film tout de raffinement et de sobriété pour rendre hommage au courage des femmes prises dans la tourmente de la Première Guerre mondiale.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Bande à part

par Jo Fishley

"Les Gardiennes" fait du beau son souci formel, dans une esthétique picturale inspirée à la fois par le clair-obscur de Georges de La Tour et la peinture paysanne de Jean-François Millet.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Goldberg

"Les Gardiennes" s’avère l’un des plus beaux films de cette fin d’année et de cette année tout court.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

La Voix du Nord

par Philippe Lagouche

Devant son objectif, Nathalie Baye revient à l’essence de sa vocation et fait oublier qu’elle parut dans le misérable Alibi.com. Les autres, les gueux, les inconnus, la caméra les pare tout autant d’une grandeur qui fait chaud au cœur.

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

La Grande Guerre vue de l'arrière, côté femmes, dans un film qui rend à celles-ci tout ce qui leur revient.

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

Dès qu'il pose sa caméra sur le personnage de Francine, incarnée par Iris Bry, orpheline embauchée comme renfort à la ferme et qui s'éprend d'un des fils de la patronne, Beauvois trouve son sujet, et son film, sous le double parrainage de Pialat et de Truffaut.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Libération

par Didier Péron

Une fois de plus magnifié par la photographie de Caroline Champetier, le film est aussi l’écrin d’une découverte : la jeune Iris Bry, qui joue Francine, (...) le genre de personnalité qui suffit à redéfinir complètement la complexe nature d’un film par la seule intensité de leur surgissement.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Marianne

par Olivier de Bruyn

Avec "Les Gardiennes", Xavier Beauvois restitue les réalités d'il y a un siècle, mais regarde également notre époque droit dans les yeux.

Positif

par Philippe Rouyer

Beauvois, Bry, Champetier, trois bonnes raisons de découvrir ce beau film.

Sud Ouest

par Sophie Avon

Xavier Beauvois réalise une œuvre inspirée qui chante mezzo voce le courage des femmes dans un monde de brutes.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Télé 7 Jours

par Julien Barcilon

La tragédie de la Grande Guerre, sans champs de bataille à l'écran, imprègne chaque séquence où l'esthétique des plans est un écrin pour l'émotion silencieuse servie par de magnifiques comédiennes (...).

Télé Loisirs

par Claire Picard

Un film à la fois épuré et dense, qui rend un hommage vibrant au courage des femmes durant la guerre.

Télérama

par Louis Guichard

Xavier Beauvois et son opératrice Caroline Champetier filment magnifiquement les visages : Laura Smet (la fille aînée), Cyril Descours (le fils cadet) n’ont jamais paru aussi vulnérables et vrais.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

La Croix

par Céline Rouden

Dans un film formellement magnifique, le réalisateur Des Hommes et des dieux, Xavier Beauvois, évoque le hors-champ de la Grande Guerre, dans un monde encore essentiellement rural, au travers le destin de trois femmes confrontées à l’absence.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

La Septième Obsession

par Morgan Pokée

Beauvois a saisi l’occasion de retrouver une ampleur perdue dans le cinéma français.

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Malgré un manque d’émotion, on est captivé par l’intrigue et la première réunion au cinéma de Nathalie Baye et de sa fille, Laura Smet.

Les Inrockuptibles

par Jean-Baptiste Morain

Beauvois s'inscrit avec talent une tradition très claire du cinéma français : le réalisme [...]. Dans sa forme, "Les Gardiennes" est donc un film très classique. Dans son récit aussi, qui de descriptif glisse vers le mélodrame. Rien à redire, sinon qu'il lui manque parfois un petit quelque chose.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Express

par Christophe Carrière

(...) film délibérément austère, où tout le projet semble porté sur le soin des cadres, sur une parole distillée avec parcimonie, des silences lourds de sens.

Première

par Christophe Narbonne

Par son ampleur esthétique et la puissance de ses interprètes, "Les Gardiennes" se révèle toutefois un beau morceau de cinéma.

Transfuge

par Sidy Sakho

(...) film d’un grand classicisme (...) "Les Gardiennes" mue ainsi en récit d’une éclosion. Celle d’une jeune femme indépendante.

Voici

par La Rédaction

Un western rural, hommage au travail de la terre.

Cahiers du Cinéma

par Florence Maillard

Alors qu’il s’achève par un chant, le film rend un curieux son mat. Derrière l’élégance d’une mise en scène épousant toutes les circonstances, son cœur, ses nerfs demeurent insaisissables.

Critikat.com

par Josué Morel

Jamais Beauvois ne trouve le juste ton, oscillant entre une retenue de surface et des élans mélodramatiques mal calibrés.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

Cette complexité, dramaturgique et sociale à la fois, arrive toutefois bien tard dans ce film un rien compassé qui semble avoir le mal d’un pays qui n’existe plus de longue date, et dont on cherche sans le trouver l’enjeu par lequel il nous saisirait aujourd’hui.

Le Figaro

par Eric Neuhoff

Un feuilleton rural ennuyeux et démodé.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top