Mon AlloCiné
    Go Home
    Note moyenne
    2,6
    16 titres de presse
    • Culturebox - France Télévisions
    • Le Parisien
    • aVoir-aLire.com
    • Le Figaro
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Fiches du Cinéma
    • L'Express
    • Ouest France
    • Culturopoing.com
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Positif
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Télérama
    • Critikat.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    16 critiques presse

    Culturebox - France Télévisions

    par Boris Courret

    Un film intense, porté par une Golshifteh Farahani sublime, une fois encore.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Le Parisien

    par Tanneguy De Kerpoisson

    Dans le rôle principal, l'actrice franco-iranienne Golshifteh Farahani se montre aussi sublime que bouleversante.

    aVoir-aLire.com

    par Jeremy Gallet

    (...) grave et poétique, (...) le portrait d’une femme incertaine (...) magnifiquement incarné par Golshifteh Farahani.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Premier long-métrage d'une Libanaise de la diaspora, "Go Home" enchevêtre les lieux et les êtres, les souvenirs intimes et les blessures d'un pays avec un sens captivant des atmosphères.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Nouvel Observateur

    par Jérôme Garcin

    Le scénario est un peu trop linéaire, la menace que fait peser le passé sur le présent un peu trop appuyée et l’image un peu trop sombre. Mais la manière dont Nada/Golshifteh Farahani enquête, seule et combative, sur ses origines dans ce Liban qu’on lui ordonne de quitter sans se retourner – "Go home !" – balaie les réserves et emporte l’adhésion.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Fiches du Cinéma

    par Gilles Tourman

    Un premier film dont on retient le jeu intense de Golshifteh Farahani et l’ambition du propos, toujours d’actualité.

    L'Express

    par Christophe Carrière

    Un film d'ambiance où il est nécessaire de prendre le temps pour apprécier. Avec Golshifteh Farahani comme guide, ce n'est pas difficile.

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    Ce film libanais a des défauts et des longueurs, mais aussi une atmosphère captivante.

    Culturopoing.com

    par Sophie Yavari

    Après une séquence d’ouverture pleine de promesses, où l’inquiétude le dispute à l’onirisme, le film s’enlise, à l’instar de son héroïne qui refuse d’avancer.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Malgré la présence lumineuse de Golshifteh Farahani, cette histoire sur le fardeau du mensonge et de la rumeur est bien trop démonstrative, laborieuse et prévisible pour émouvoir.

    Le Monde

    par Thomas Sotinel

    Sur ce thème récurrent dans le cinéma libanais, la réalisatrice assemble de jolis plans, mais ne parvient pas à donner de singularité à son film.

    Positif

    par Nicolas Bauche

    "Go Home" (...) laisse un certain goût d'inachevé.

    Première

    par Éric Vernay

    Hélas, malgré sa part autobiographique, le récit manque cruellement d'intensité émotionnelle.

    Studio Ciné Live

    par Laurent Dijan

    Bien qu'il baigne dans une atmosphère quasi fantastique, ce drame sur l'exil et l'identité reste assez plat et parasité par ses nombreux flashbacks explicatifs.

    Télérama

    par Nicolas Didier

    Dommage qu'elle n'exploite pas davantage le potentiel de la maison abandonnée. Car dans ses meilleurs moments, au bord du surnaturel, "Go home" donne l'impression que les murs parlent.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Critikat.com

    par Benoît Smith

    Quand on voit à quel point les sentiments sont ici dénaturés et mis à la remorque d’un récit tout en réflexes narratifs poussifs, on se demande si ce sentimentalisme ne serait pas un cache-misère, pour l’impuissance à laquelle l’entreprise est réduite par son triste académisme.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top