Mon AlloCiné
    Mademoiselle Paradis
    Note moyenne
    3,1
    11 titres de presse
    • CNews
    • Critikat.com
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Nouvel Observateur
    • Positif
    • Le Figaro
    • Les Fiches du Cinéma
    • Première
    • Le Monde
    • Libération
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    11 critiques presse

    CNews

    par La rédaction

    Drame sensuel, le film se distingue aussi par la prestation de Maria-Victoria Dragus (...).

    Critikat.com

    par Maël Mubalegh

    Si Barbara Albert a ici véritablement à cœur d’exhiber les turpitudes du jeu de masques social, elle est cependant loin de s’y complaire, et la reconstitution historique n’est bientôt plus qu’un arrière-plan de vraisemblance que la caméra oublie pour capter ce qui l’intéresse.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Le Journal du Dimanche

    par Alexis Campion

    Époustouflante, Maria Dragus apporte beaucoup à cette mise en scène classique mais accrocheuse avec son histoire étonnante et véridique.

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    L'Autrichienne Barbara Albert ("State of the Union", "Banlieue nord") a réalisé "Mademoiselle Paradis" avec une simplicité qui contraste avec le baroque de ce siècle impérial. Disparue en 1824, à 65 ans, Maria n'a pas laissé une grande empreinte ; ce film passionnant et émouvant lui rend justice.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Positif

    par Eithne O'Neill

    Film de genre élégant et émouvant, avec la musique en prime.

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Un film au rythme lent qui traite des apparences trompeuses. Très bien interprété.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Les Fiches du Cinéma

    par Corentin Lê

    Le film avait matière à explorer des problématiques figuratives et abstraites : la cécité stimulée par un magnétisme au pouvoirs obscurs. Au lieu de cela, Barbara Albert se contente de mettre en scène une plate reconstitution de mœurs.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Première

    par Damien Leblanc

    Derrière la réussite esthétique de ce biopic historique, la réalisatrice pose surtout avec vigueur cette étonnante question : renoncer à la cécité et voir le monde tel qu’il est ne limite-t-il pas l’expérience de la liberté et n’empêche-t-il pas de percevoir l’existence avec intensité ?

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Le Monde

    par Isabelle Regnier

    Symptôme d’une mise en scène phagocytée par la reconstitution historique, le traitement caricatural des personnages secondaires met à distance. L’interprétation à fleur de peau de Maria-Victoria Dragus, dans le rôle principal, n’en suscite pas moins une forme d’émoi.

    Libération

    par Jérémy Piette

    Une espèce de grand chelem de tristes épreuves - dosage de pathos abusivement déversé - qui nous fera sans grande surprise slalomer mollement, les mains épuisées de pianoter, dans la vie de Paradis téléfilmée.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Télérama

    par Pierre Murat

    L’actrice, Maria Dragus, apporte une pré­sence étrange, presque dérangeante, à son personnage de surdouée, victime de sa famille et de la société. Le film, en revanche, empile les reconstitutions académiques.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top