Notez des films
Mon AlloCiné
    Mes Trésors
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Mes Trésors" et de son tournage !

    Une bonne histoire

    C'est le scénario qui a convaincu Pascal Bourdiaux de tourner Mes trésors. "Elle est formidablement cocasse, cette histoire d’escroc", raconte le réalisateur. "Dès la première lecture, j’ai vu la matière à faire un film léger, fantaisiste, tout public, à mi-chemin du film d’aventure et de la comédie. Et puis, je trouvais aussi très sympathique que ce scénario nous emmène l’hiver dans une station de ski. Je n’avais encore jamais tourné dans la neige. L’expérience m’amusait".

    Changement de casting

    Famke Janssen a un temps été rattrachée au casting de Mes trésors, avant d'être finalement remplacée par Natalia Verbeke.

    Tournage au froid

    Tourner à la montagne n'était pas une expérience des plus reposantes pour Pascal Bourdiaux. "Tout est plus compliqué, plus lent, plus lourd. Nous avions fait les repérages en été et nous ne nous étions pas rendu compte que certains endroits seraient à peine praticables", regrette le cinéaste. "En outre, à 2 000 mètres d’altitude, il fait un froid polaire. Certaines nuits, la température est descendue à -20° ! On se réchauffait à la chaleur de la bonne ambiance qui régnait sur le plateau !".

    Scène d'introduction

    Pascal Bourdiaux souhaitait une scène d'introduction époustouflante pour Mes trésors. Celle-ci se déroule dans un théâtre, dans une ambiance voulue comme une évocation des Arsène Lupin : "Pour cela, il me fallait un décor chic et majestueux. On a fini par trouver cette salle de concert à San Sebastian, munie d’un système d’écoute très performant, visuellement grandiose, extérieurement très lumineuse la nuit, et qui, lorsqu’on l’éteint brutalement, semble plonger le quartier dans le noir. Configuration idéale pour faire disparaître mon héros de voleur !", s'amuse le réalisateur.

    Déguisements à gogo

    Jean Reno revêt de nombreux déguisements pour commettre ses méfaits dans Mes trésors. Pascal Bourdiaux et son équipe ont réalisé de nombreux croquis en amont du tournage : "C’est le personnage du magicien sud-américain qui nous a demandé le plus de recherches", se souvient-il. "Je voulais qu’il ressemble à un héros qui, tout gosse, m’avait fait rêver, Don Alejandro de la Vega, le père de Zorro. On a fini par trouver. Bouc, cheveux crantés, teint matifié… Jean a peaufiné la ressemblance en prenant l’accent espagnol de ses origines. Il s’est bien amusé".

    Une actrice convaincante

    Pascal Bourdiaux a regardé Paris à tout prix au même moment où il faisait passer des castings pour trouver les deux actrices qui interpèteraient les filles de Jean Reno. Emballé par la prestation de Reem Kherici, celle-ci a été choisie avant même d'avoir passé toutes les étapes du casting.

    Envies et doutes

    À la lecture du scénario de Mes trésors, Reem Kherici a été particulièrement touchée par l'histoire d'un père cherchant à renouer avec ses filles. "Cette dimension me touchait beaucoup, car j’ai manqué, et je manque toujours d’un père. Pour cette raison, très personnelle, je me suis donc sentie tout de suite assez proche de mon personnage de fille rebelle", confie l'actrice. Une seule crainte : le fait de jouer une vamp, ce qu'elle avait déjà fait dans OSS 117. Des doutes vite dissipés, le rôle étant plus profond dans le film de Pascal Bourdiaux.

    Virée à New York

    Jean Reno, Camille Chamoux et Reem Kherici ont effectué une lecture du scénario à New York, où résidait alors l'acteur international, dans un studio familier de Robert de Niro : "De quoi souder une équipe !", s'amuse Pascal Bourdiaux.

    Enceinte et en piste !

    Camille Chamoux a passé un casting pour le moins rocambolesque pour Mes trésors. Face à une quarantaine de comédiennes, l'actrice était enceinte de huit mois au moment des premiers essais. "J’avais demandé au directeur de casting de me cadrer de façon à ce que mon gros ventre ne se voit pas à l’image. Il a été hyper sympa", se souvient la comédienne. "Environ trois semaines après, mon téléphone s’est mis à sonner. J’étais à la clinique en train d’accoucher ! Sous péridurale, j’étais dans un état assez euphorique, et j’ai décroché : on me proposait un deuxième essai. J’ai demandé une semaine de délai pour, ai-je dit, « finir une toute petite chose » (rires) ! Huit jours après, j’ai déposé mon bébé chez ma mère et je suis allée passer le deuxième tour. Ces conditions un peu « périlleuses » m’ont porté chance !".

    Gla gla

    Camille Chamoux n'a pas froid aux yeux. "Au moment de la scène où je dois me déshabiller pour entrer dans le jacuzzi avec Pascal Demolon", se souvient l'actrice, "il faisait moins 13° ! Tout le monde grelottait. On n’a fait qu’une prise !".
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • 7. Koğuştaki Mucize (2019)
    • De Gaulle (2019)
    • La Bonne épouse (2019)
    • Contagion (2011)
    • En avant (2020)
    • Parasite (2019)
    • Le Cas Richard Jewell (2020)
    • Invisible Man (2020)
    • L'Appel de la forêt (2020)
    • Vivarium (2019)
    • Radioactive (2019)
    • Dark Waters (2019)
    • 1917 (2019)
    • Une Sirène à Paris (2019)
    • Les Misérables (2019)
    • Papi-Sitter (2019)
    • La Belle époque (2019)
    • Bloodshot (2020)
    • Trois jours et une vie (2018)
    • Sonic le film (2020)
    Back to Top