Mon AlloCiné
    Jeune Femme
    Note moyenne
    3,9
    29 titres de presse
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Figaro
    • Le Parisien
    • Positif
    • Transfuge
    • Bande à part
    • Critikat.com
    • Culturopoing.com
    • Elle
    • La Croix
    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Journal du Dimanche
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • L'Express
    • L'Humanité
    • Libération
    • Paris Match
    • Première
    • Sud Ouest
    • Voici
    • La Septième Obsession
    • Le Monde
    • Studio Ciné Live
    • Télé 7 Jours
    • Télérama
    • Le Nouvel Observateur
    • VSD

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    29 critiques presse

    Cahiers du Cinéma

    par Stéphane du Mesnildot

    Léonor Serraille, dont c’est le premier long métrage, fait partie de ces nouveaux cinéastes préférant la bifurcation aventureuse aux sentiers balisés du cinéma français.

    Le Figaro

    par Etienne Sorin

    On conseille de se précipiter dans les salles car Jeune Femme est un film qui dépote, comme son héroïne, Paula, et son interprète, Laetitia Dosch.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Parisien

    par Renaud Baronian

    Lauréat de la Caméra d'or au dernier Festival de Cannes, le film de Léonor Serraille «Jeune Femme» sidère avec ce portrait solaire d'une fille moderne.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Positif

    par Louise Dumas

    Sous ses airs de comédie mélancolique et fantasque, "Jeune femme" traite en fait des difficultés rencontrées depuis toujours par celles qui sont imperceptiblement différentes (...).

    Transfuge

    par François Bégaudeau

    Avec "Jeune femme", Léonor Serraille signe un brillant éloge de l'instabilité.

    Bande à part

    par François-Xavier Taboni

    "Jeune femme" est l’une des plus belles surprises prodiguées par le cinéma français ces dernières années.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    Critikat.com

    par Ferhat Abbas

    (...) le film continue de surprendre dans des détails de mise en scène simples mais astucieux, qui insufflent au film une légèreté et mettent en lumière une direction d’acteurs et une interprétation formidables.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Culturopoing.com

    par Vincent Nicolet

    L’originalité de ce premier film découle non pas de son postulat de départ mais de sa volonté, sa capacité à peindre le portrait subtil et complexe d’une héroïne insaisissable qui se construit (et se reconstruit) sous nos yeux.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Elle

    par Françoise Delbecq

    Actrice aussi étonnante que désopilante, Laetitia Dosch est une fille à suivre.

    La critique complète est disponible sur le site Elle

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    Ce long métrage où éclate le talent de sa réalisatrice, Léonor Serraille, et de son actrice principale, Laetitia Dosch, a été récompensé de la Caméra d’or à Cannes et du prix d’Ornano-Valenti à Deauville, décernés à un premier film.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    La Voix du Nord

    par Philippe Lagouche

    Jeune femme, certes, ne révolutionne pas la grammaire cinématographique mais infuse un sang neuf à ce cinéma français peuplé de vieux roudoudous confits dans leurs conventions.

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Un film en marche, qui avance en toute liberté, porté par une interprète qui donne chair et souffle à un personnage farfelu et gentiment fêlé, qui suscite immanquablement le sourire complice de la sympathie.

    Le Journal du Dimanche

    par Alexis Campion

    De tous les plans, tantôt insupportable, tantôt attendrissante avec ses grands yeux inquiets et son doux sourire, [Laetitia Dosch] impressionne.

    Les Fiches du Cinéma

    par Chloé Rolland

    “Jeune femme” est un premier film assez classique dans sa forme, mais dynamité par le duo que forment la réalisatrice et son actrice.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Emily Barnett

    Avec ce portrait virevoltant d'une trentenaire marginale, la réalisatrice défend un cinéma humain et hédoniste, récompensé par la Caméra d'or à Cannes.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    L'Express

    par Antoine Le Fur

    (...) le film en forme de chronique réaliste se révèle plus malin et ambitieux qu'il n'y paraît.

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Tout en exagérant un peu l’adaptabilité de son héroïne, Léonor Serraille forge un personnage singulier, peu vu au cinéma, à mi-chemin entre citadin rangé et nomade. D’où le caractère plaisamment imprévisible de ce récit sans causalité, progressant comme un jeu de l’oie, en fonction des écueils et des bonheurs croisés sur sa route par l’héroïne.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Libération

    par Anne Diatkine

    Léonor Serraille sait maintenir sa caméra en éveil, alors même que son scénario, fort bien écrit, aurait pu cadenasser son film, ou le réduire à de la simple illustration.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Paris Match

    par Yannick Vely

    Caméra d'or du dernier Festival de Cannes, le premier film de Léonor Serraille a tout pour devenir culte.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Première

    par Christophe Narbonne

    Tourbillonnant, irritant, bouleversant, Jeune femme est un objet curieux qui possède une arme secrète : son humour volontiers iconoclaste qui permet à la réalisatrice et à son actrice de dédramatiser pudiquement le désordre intérieur de leur héroïne virevoltante. Ce n’est pas la moindre de ses qualités.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Gai et tragique à la fois, le film sacré par la Caméra d’or du dernier festival de Cannes, conquiert par son humour et sa liberté, ses tumultes fins, son écriture fluide, son incarnation puissante.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Voici

    par La Rédaction

    Paula (Laetitia Dosch, une révélation) se cogne partout, mais fonce.

    La Septième Obsession

    par Sandrine Marques

    Léonor Serraille fait montre d’une qualité d’observation rare pour un premier film. Sensible et énergique, son portrait de femme ne reformule pas les attendus du genre mais nous embarque dans une zone intermédiaire, cet interstice dans lequel précisément s’accomplit sa merveilleuse "jeune femme".

    Le Monde

    par Mathieu Macheret

    Ce premier long-métrage de ­Léonor Serraille, récompensé en mai à Cannes par la Caméra d’or, réactive avec un engagement remarquable l’art du portrait, ici celui d’une trentenaire à la dérive, lâchée dans un Paris hostile, sans autre ressource que son émotivité débordante et sa capacité à se réinventer.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Studio Ciné Live

    par Sophie Benamon

    Il y a du très bon dans ce premier film (...). Cependant, ce personnage de trentenaire foutraque (...) est en passe de devenir un cliché du cinéma français.

    Télé 7 Jours

    par Philippe Ross

    (...) le portrait subtil d'une jeune femme singulière et attachante. De tous les plans, Laetitia Dosch (La Bataille de Solférino) volcanique et émouvante à la fois, irradie ce joli film (...).

    Télérama

    par Cécile Mury

    Paula est encore ailleurs, dans le naturel et la sensualité fantasque de son interprète, Laetitia Dosch. En larmes ou en orbite dans ses rêves, en uniforme rose ou perdue dans son grand manteau rouge, la comédienne est la révélation du film.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Le Nouvel Observateur

    par Xavier Leherpeur

    Difficile d’éprouver de l’empathie pour ce caractère trempé mais exténuant… Paula fait très vite le vide autour d’elle, et les personnages secondaires n’ont pas le temps d’exister.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    VSD

    par Bernard Achour

    Quelque chose nous dit qu’en attribuant sa Caméra d’Or à Jeune femme, c’est essentiellement la révélation d’une actrice hors normes que le jury a voulu récompenser.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top