Mon AlloCiné
Jeune Femme
note moyenne
3,4
725 notes dont 86 critiques
12% (10 critiques)
31% (27 critiques)
35% (30 critiques)
13% (11 critiques)
3% (3 critiques)
6% (5 critiques)
Votre avis sur Jeune Femme ?

86 critiques spectateurs

François G.

Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 385 critiques

3,5Bien
Publiée le 23/09/2017

Un film de désespérée et plein de vie, une sorte de survival dans Paris où le classicisme du fond est surpassé par la forme. "Jeune Femme", primé à Cannes par la caméra d'or, est un film sur la solitude, le désespoir, où la vie a une part importante. J'ai eu la chance de discuter avec Leonor Seraille, car en effet, le film est dans un certain sens autobiographique et fantasmé. Si Leonor, sortie de La Femis, voulait faire de son héroïne une personne sans gêne, à l'inverse d'elle-même, l'évolution de Paula dans Paris est similaire à son parcours. Paris est une ville où l'on est anonyme, où l'on se perd. Mais "Jeune Femme" n'est pas totalement le reflet d'une génération, bien que la course à l’emploi, la débrouille financière ou la fracture sociale soient universels. Car on touche de l'intime, on a l'impression de connaître Paula depuis toujours, c'est une femme faite de mots. Là se trouve le point fort du scénario, qui devait au final faire un résultat filmique de 3h30. Paula est un personnage de papier, elle souffre de sa vie, on l'a poussé de rien dans sa jeunesse, seulement d'amour. Sa mère, l'a accepté, depuis sa jeunesse, mais elle est différente de Paula. Paula est folle, hystérique, bipolaire et délivre un message social ; elle pousse son entourage à leur extrême limite (la scène du médecin par exemple, où Paula diagnostique son docteur). Seulement, tout le monde ne vit pas comme cela, c'est en ca que le film n'est pas le reflet d'une génération, c'est le portrait d'une femme. Mais qu'est-ce qui a poussé Leonor a écrire un personnage d'une telle envergure ? Est-ce un personnage ordinaire pour elle ? Laetitia Dosch en tout cas, n'est pas ordinaire. L'histoire était écrite en pensant à elle (et réécrit pour d'autres comédiens), qui elle-même inspire du Gena Rowlands ou du Cassavetes. Ce qui est sûr, c'est que l'actrice joue à merveille, et porte ce film haut en couleurs, surprenant et captivant. Un film qui vieillira, car marqué par son temps et sa bande originale (très bonne), mais qui sera intéressant en tant que document d'époque et portraitiste. La réalisation est quant à elle plutôt convaincante et arrive à ne pas faire penser au manque de budget, grâce à une immersion complète et une intimité forte. Le montage est libre, tout comme Paula, constamment déchainée ; cette sensation de virevolter, de passer d'un moment de sa vie à un autre sans en comprendre comme on en est arrivé là se reflète, appuyant sur les personnalités de chacun des personnages, tous les plus complexes et attachants. Leonor a écrit ce moment de vie pour son diplôme de concours, tout en étant sous la dureté de son petit ami, la poussant à se dépasser, à intéresser le spectateur sur une histoire déjà vue. Si l'ensemble est réussi, il reste cependant quelques baisses de rythme, mais toujours reprises par une scène palpitante. Car le film est palpitant, et où la jeune femme passe, il n'en reste que tendresse et essoufflement.

Christoblog

Suivre son activité 335 abonnés Lire ses 1 044 critiques

4,0Très bien
Publiée le 02/11/2017

Lors du Festival de Cannes 2017, il y eut peu d'occasion d'être décoiffé par un film énergique, au ton original. Jeune femme fut de celles-là. Dès les tout premiers plans (une porte fermée, un montage cut, une héroïne qui fulmine, une scène d'anthologie aux urgences), on sent que ça ne va pas bien se passer, que quelque chose est en train de dérailler sous nos yeux. Et, effectivement, la longue errance de Paula va s'avérer durant un long moment une sorte d'odyssée maudite. Peu adaptée aux relations sociales normées, menteuse par obligation et énervante par nature, la jeune femme que met en scène Leonor Serraille n'est pas très aimable, même si elle nous fait parfois sourire. Il faut la maîtrise absolue de la mise en scène pour faire passer la pilule d'une narration que d'aucun considéreront comme brouillonne. Ce qui rend le film attendrissant - et intéressant - c'est qu'il préfère mettre en scène la formidable énergie qui dynamise son personnage principal que ses états d'âme. Du coup, la trajectoire de Paula devient presque magique, et lorsqu'elle finit par rembarrer son ex, on ne peut qu'être admiratif devant les mérites de son irréductible opiniâtreté. Le film est aussi une découverte : on pressent que la personnalité de l'actrice Laetitia Dosch n'est pas si loin de celle de Paula, et qu'il faudra suivre sur la durée la carrière de ce trublion incendiaire. Explosif.

eschylle

Suivre son activité 221 abonnés Lire ses 5 critiques

4,5Excellent
Publiée le 01/11/2017

Magnifique Jeune Femme interprétée par une Laétitita Dosch qui s'impose définitivement comme la personne à suivre, tandis que Léonor Serraile délivre un film d'une rare tenue pour un 1ère œuvre: on passe du rire à l'émotion, c'est grave avec légèreté, rythmé, cadrages au cordeau, musique entêtante. Un point de vue parfait sur notre monde d'aujourd'hui, d'une société nucléarisée, où nous sommes tous tellement isolés dans notre course au quotidien, avec cette Jeune Femme qui refuse de rentrer dans les clous et nous réunis. Une fée qui (re)fait le lien. A voir !

Cinéphiles 44

Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 2 031 critiques

4,0Très bien
Publiée le 31/05/2017

Caméra d’Or au Festival de Cannes 2017, Jeune Femme est un long-métrage réalisé par une équipe technique exclusivement féminine. Le film met en scène une femme excentrique, chiante, caractérielle, franche, libre et un brin folle. Elle vient de se faire plaquer par Jacquim et n’encaisse pas du tout. D’ailleurs son médecin va passer un sale quart d’heure suite à un choc contre une porte. Le film est donc un portrait de femme au bord de la crise de nerfs. La caméra ne la quitte pas des yeux et montre la décadence d’une rousse aux cernes énormes qui n’est pas encore consciente qu’elle est seule et malheureuse. Car sous ses apparences de comédie, Jeune Femme est une douloureuse photographie d’une condition sociétale. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44

SYLVIE B.

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 122 critiques

4,0Très bien
Publiée le 11/11/2017

Comment vivre ou survivre ? petits mensonges, petits boulots, rencontres pas toujours bienvenues. cette jeune femme se débrouille malgré les difficultés. une bien jolie interprétation.

Tumtumtree

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 308 critiques

3,5Bien
Publiée le 01/11/2017

Un film bien plus sombre que ce que la bande-annonce laisse entendre. Paula est plus en mode "Sans toi ni loi" qu'en mode "Frances Ha". C'est particulièrement vrai dans les premières séquences où un certain malaise peut s'installer, surtout si vous avez connu ce type de personnes qui semblent elles-mêmes courir vers les emmerdes. Heureusement pour elle et pour nous, le monde est bien fait et l'humanité merveilleuse, donc elle trouve partout des gens prêts à accueillir sa folie douce. Cela permet de croiser des seconds rôles très bien construits et souvent attachants. Et puis nous finissons par être sauvés par l'idée que cet électron libre insaisissable peut lui aussi être aimé. Ouf. La comédienne principale est évidemment formidable ; son jeu est rempli de petits détails très justes. La mise en scène est vraiment soignée, particulièrement la lumière et la couleur, bravo. Et la bande originale pas mal du tout.

dominique P.

Suivre son activité 244 abonnés Lire ses 1 561 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 03/11/2017

La bande annonce m'a attirée et j'aime bien l'actrice principale. L'histoire m'a intéressée, cependant, j'ai trouvé que l'ensemble était un peu trop foutraque. Cela dit, cela ce suit sans déplaisir et il y a quelques moments sympas. A voir surtout si on une carte d'abonnement.

soulman

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 537 critiques

3,5Bien
Publiée le 02/11/2017

Une comédie assez déjantée, toujours sur la corde raide, flirtant avec le drame que le dynamisme de son héroïne parvient à repousser sans cesse. Un ton personnel qui renouvelle quelque peu le film "parisien", en mettent le doigt au passage sur les tares d'une ville de moins en moins accueillante.

Le Choucas

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

4,0Très bien
Publiée le 01/11/2017

J'ai vu jeune femme ce matin. J'en suis sorti en me disant que c'était : "un film drôle et touchant qui fait du bien au moral" Voilou ! faîtes vous votre propre avis.

Fidelou

Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 339 critiques

3,5Bien
Publiée le 03/11/2017

Paula, 31 ans, a l’air un peu paumée, mais sympa. Quand elle rentre à Paris après un séjour au Mexique, elle apprend que son jules la quitte et que sa mère ne veut plus la voir. La voilà donc sans domicile, sans job et sans le sou. Juste encombrée d’un gros matou sur les bras. Forcément les premières scènes de Jeune Femme ne sont pas gaies. Mais comme Paula assure qu’elle « sait s’adapter à tout », elle fait bonne figure et on la croit. Avant de se rendre à l’évidence : elle est coincée entre ses engagements et ses renoncements ! Elle va bien vendre de la lingerie féminine, puis échanger du baby-sitting contre une piaule, mais son caractère direct et son côté foutraque ne résistent pas dans la durée. Et puis son bagout finit par épuiser les plus patients… Bref, Paula est une fille « borderline », comme d’autres avant elle : Frances Ha, Geni de Tous veulent le meilleur pour elle, Agathe de Queen of Montreuil ou Anna de Baden Baden. Toutes apprenties de la vie, qui se prennent « vents et râteaux » et se relèvent en souriant. Velléitaires têtues, fragiles perdantes. Pour son premier film, Léonor Serraille a réalisé un joli portrait de femme, touchant et plein de charme. Un portrait tout en rupture de ton où l’humour sert à dédramatiser le désordre intérieur de son héroïne. « Je suis attachée à ces tempéraments à la fois forts et vulnérables, dit-elle, trahis par leurs qualités, sublimés par leurs failles ». Paula, c’est Laetitia Dosch, actrice expressive et sincère. Scénario bien balisé, dialogues dynamiques et mise en scène brillante. Bref, la jeune réalisatrice a réussi avec panache son coup d’essai.

Chris CD

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 03/11/2017

Film résolument moderne, on s’attache au personnage principal qui s’accroche à la vie et reprend sa liberté malgré les difficultés. Film très réaliste qui brosse différents portraits de personnages de notre société : le personnage principal, jeune femme pommée qui se bat pour rester en vie et trouver ses marques dans un environnement hostile, la jeune femme aisée qui élève seule sa fille, l’Africain, diplômé d’économie qui survit à Paris grâce à son job de vigile, l’intellectuel, égoïste qui use de son pouvoir et traite ses proches (sa femme) comme des objets... Le film fait pourtant place à un optimisme qui fait du bien.

B2o75

Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 02/11/2017

Magnifique, drôle, émouvant et porté par l'incroyable Laetitia Dosch, Jeune femme est un film à ne pas manquer! La mise en scène est impeccable, et traduit à merveille le parcours de cette Jeune femme gonflée à bloc dans un Paris difficile, qui l'oblige à se battre constamment pour y trouver sa place. Chaque personnage est extrêmement touchant et très bien interprété, jusqu'au plus petit rôle. Comédie douce amer, le film de Léonor Serraille est à l'image de sa protagoniste, à la fois délicat et incroyablement énergisant.A voir absolument!

BF2070

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 189 critiques

4,0Très bien
Publiée le 10/11/2017

Jeune femme est l’histoire de Paula qui, larguée par son compagnon après 10 ans de vie commune, se retrouve dans Paris à devoir chercher un toit, un boulot, bref une vie sociale, sauf que Paula est une anticonformiste, voire une bipolaire apparemment et que cela ne sera pas facile pour elle. On suit donc le parcours de cette jeune femme interprétée par la formidable Laeticia Dosch, qui mériterait un César tant elle est naturelle, et qui porte à elle seule tout le film. C’est bien le portrait d’une attachiante (attachante mais parfois difficile à vivre) qui malgré les aléas dont elle est en partie responsable arrive à rebondir à sa manière. Bien que caméra d’or au festival de Cannes, premier film de la réalisatrice Léonor Seraille, je suis allé voir ce film sans trop connaître et m’attendre à ce que je pouvais y voir et ce fût une bonne surprise. Ce film sur le parcours d’une femme de 30 ans, livrée à elle-même, qui essaie de se faire une place comme elle peut par des mensonges, des histoires, des délires, est rempli d’humanité par ses rencontres. J’ai également apprécié dans ce film la façon de traiter certains sujets par la suggestion laissant une part d’interprétation. A la fin du film, j’aurai bien aimé savoir ce qu’elle devient tant je me suis attaché au personnage.

Jmartine

Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 405 critiques

2,5Moyen
Publiée le 08/11/2017

Caméra d’or à Cannes en 2017, première réalisation de Léonor Serraille, jeune diplômée de la FEMIS, « Jeune femme » présente les déambulations parisiennes de Paula, 31 ans, de retour à Paris après 10 années passées au Mexique avec Joachin, photographe qui , lassé de capter son image, finit par la pousser dehors alors qu’il lui doit sa célébrité. Elle se retrouve errante dans Paris , avec le chat de son ami, et erre de chambre d’hôtel miteux en chambre de bonne…elle croise sur son chemin une lesbienne qui la prend pour une autre, une mère célibataire et sa petite fille revêche qui la prend comme baby-sitter, un vigile noir diplômé en sciences économiques et quelques oiseaux de nuit quelque peu curieux…Elle tente de renouer avec son grand amour…Laetitia Dosch qui incarne Paula est de tous les plans, manifeste une énergie farouche et désordonnée, en colère contre le monde et contre elle-même, volontaire et instable mais difficile d’éprouver de l’empathie pour un caractère certes trempé mais passablement exténuant…Fallait-il faire de cette comédie fatigante la caméra d’or de Cannes ? On peut en douter… à moins que le jury n’ait voulu récompenser la performance d’une jeune actrice atypique…Personnellement je m’y suis ennuyé…

ccarmen

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 03/11/2017

Excellent film : jeux d'acteurs merveilleux et belle image. Sensible et émouvant. On en sort bouleversé.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top