Mon AlloCiné
Detroit
Séances
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
Note moyenne
4,0
39 titres de presse
  • Bande à part
  • Culturebox - France Télévisions
  • Culturopoing.com
  • Filmsactu
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Parisien
  • L'Express
  • Marianne
  • Positif
  • Première
  • Rolling Stone
  • Télé Loisirs
  • Télérama
  • 20 Minutes
  • aVoir-aLire.com
  • Direct Matin
  • Ecran Large
  • Elle
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Figaro
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Monde
  • Ouest France
  • Studio Ciné Live
  • Télé 7 Jours
  • Transfuge
  • Transfuge
  • Voici
  • Charlie Hebdo
  • Chronic'art.com
  • CinemaTeaser
  • Critikat.com
  • La Croix
  • La Septième Obsession
  • La Voix du Nord
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité
  • Cahiers du Cinéma
  • Libération

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

39 critiques presse

Bande à part

par Isabelle Danel

En racontant par le menu cette nuit de cauchemar, "Detroit" devient un film d’horreur, distillant les relents d’une implacable violence aveugle, d’une justice à deux vitesses, d’une suprématie insoutenable. C’est fort et juste, jamais complaisant, sans doute en dessous de la réalité. C’est prenant à hurler.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

Kathryn Bigelow respire son temps et le monde. Elle construit une fiction sur des faits historiques qui parlent du présent. Force dramatique, mise en images percutante, interprétation physique, rythme, participent d’un film bilan sur l’état du monde.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Culturopoing.com

par Laura Tuffery

Par-delà le propos engagé et sa contribution à l’Histoire, "Detroit" est un film monumental en ce qu’il aspire à atteindre,comme tout grand film à l’universel, à agir comme un catalyseur et comme une catharsis individuelle et collective.

La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

Filmsactu

par La Rédaction

Après Démineurs et la traque de Ben Laden dans Zero Dark Thirty, Kathryn Bigelow signe un nouvel uppercut cinématographique. Détroit est aussi dur qu'il est essentiel.

La critique complète est disponible sur le site Filmsactu

Le Nouvel Observateur

par François Forestier

Pour la première fois, Kathryn Bigelow aborde de front les résonances politiques de ces émeutes : inutile de dire qu'elles sont plus actuelles que jamais, aux Etats-Unis. Un très grand film – nécessaire. Mieux : essentiel.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Le Parisien

par Michel Valentin

Un film coup de poing.

L'Express

par Eric Libiot

(...) "Détroit" est moral et passionnant. Révoltant. Indispensable.

Marianne

par Olivier de Bruyn

Un film capital sur l'Amérique d'hier et d'aujourd'hui.

Positif

par Grégory Valens

(...) la réalisatrice signe son meilleur film, une œuvre dans la tradition des films coup de poing de Richard Brooks ou Samuel Fuller.

Première

par Frederic Foubert

Bigelow reconstitue la nuit d’horreur avec une énergie et une colère terrassantes. Ahurissantes.

La critique complète est disponible sur le site Première

Rolling Stone

par Sophie Rosemont

Bigelow s'engage avec ce film dont la brillante mise en scène nous oppresse, nous horrifie, nous dégoûte et nous bouleverse. Une fois encore, elle prouve qu'elle est une réalisatrice exceptionnelle, témoin critique et lucide de notre époque.

Télé Loisirs

par Claire Picard

Maîtrise totale du récit, direction d’acteurs parfaite (John Boyega, Will Poulter, Algee Smith…)… La manière dont la réalisatrice de "Démineurs" et "Zero Dark Thirty" restitue cette tragédie, prend véritablement aux tripes.

La critique complète est disponible sur le site Télé Loisirs

Télérama

par Jacques Morice

Manipulation, chantage, torture, tout ce qui se joue dans ce théâtre en huis clos est un concentré de tension explosive. Où la réalisatrice dépasse le simple constat de l’injustice pour explo­rer les ressorts du racisme, de la haine, du sadisme, mais aussi de la survie.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

20 Minutes

par Caroline Vié

Will Poulter, en policier haineux, et John Boyega, en agent de sécurité dépassé, emportent ce film choral intense et brillamment réalisé.

aVoir-aLire.com

par Julien Dugois

Sans surprise, Detroit a suscité une levée de boucliers aux Etats-Unis, preuve que leur ségrégationnisme latent reste un sujet sensible. Dommage, le film de Kathryn Bigelow est une claque... au meilleur sens du terme !

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Direct Matin

par La Rédaction

Film primordial pour le mouvement des droits civiques aux Etats-Unis, "Détroit" ne laissera aucun spectateur indemne, notamment grâce à l'intensité de sa mise en scène.

Ecran Large

par Simon Riaux

Réquisitoire implacable et d'une terrassante maîtrise formelle, "Detroit" est une des oeuvres les plus fortes de Kathryn Bigelow, jusqu'à une conclusion qui tire un peu à la ligne.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Elle

par Khadija Moussou

Filmé comme si la caméra était portée à l’épaule, le film de Kathryn Bigelow montre son souci du réalisme, à une époque où (presque) rien n’a changé, comme l’ont prouvé les émeutes à Ferguson et plus récemment à Charleston. Et rien que pour cela, on la remercie d’avoir voulu raconter cette histoire.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Kathryn Bigelow, fidèle à sa manière, va gratter là où ça fait mal, non sans une certaine complaisance dans son insistance à montrer la violence jusqu’à l’insoutenable, avec toute l’ambiguïté que présente tout traitement de choc…

Le Figaro

par Eric Neuhoff

La tension augmente, poisseuse. On a rarement ressenti aussi physiquement ce que ça doit être d'être pris en otage, menacé du pire, d'avoir une arme brandie sur la tête.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Journal du Dimanche

par Alexis Campion

(...) un tableau pétrifiant où la fiction oscille sans complexe entre brutalité et subtilité pour faire oeuvre documentaire. On sort renseigné mais surtout sonné, très impressionné par le vérisme de la réalisation et des acteurs, exceptionnels.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Le Monde

par Thomas Sotinel

"Detroit" embrasse à la fois un système, ses inévitables déviations et son incapacité à se réformer. Un système qui est censé régir la vie de tous, quelle que soit la communauté à laquelle on appartient.

Ouest France

par La Rédaction

Entre reportage de guerre et horreur, un film politique, violent.

Studio Ciné Live

par Thierry Cheze

Un film sous haute tension. Une reconstitution saisissante.

Télé 7 Jours

par Isabelle Magnier

La réalisatrice signe une fois de plus un film puissant et dérangeant. Elle investit là, en virtuose, tous les genres : le film de guerre, le huis clos horrifique, la bio musicale, le film de procès… Pas de discours sur la ségrégation raciale et le poison de la haine, les images suffisent. Du grand art.

La critique complète est disponible sur le site Télé 7 Jours

Transfuge

par Frédéric Mercier

Un nouveau grand film de Kathryn Bigelow.

Transfuge

par Frédéric Mercier

Tranche sanglante de l'histoire des Etats-Unis, "Detroit" est politique, polémique et clinique. Un nouveau grand film de Kathryn Bigelow.

Voici

par Jérôme Saunier

Un brûlot incendiaire sur le racisme systémique en Amérique.

Charlie Hebdo

par Sigolène Vinson

(...) le film n'interroge pas une seconde la vie politiqie des Afro-Américains. La caméra est au service exclusif de la torture infligée à des jeunes gens (...). Et c'est douloureux. Et c'est terrifiant.

Chronic'art.com

par Jérôme Momcilovic

La première chose dont souffre le film, c’est d’avoir voulu tempérer l’ambiguïté programmée de son dispositif en le nappant, de part et d’autre, d’un beurre de fiction de gauche qui s’accommode plutôt mal avec sa recette.

La critique complète est disponible sur le site Chronic'art.com

CinemaTeaser

par Emmanuelle Spadacenta

Kathryn Bigelow fait régner la terreur à Detroit mais rate la mise en perspective sociale et politique de son film.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Critikat.com

par Josué Morel

[...] S’il choisit de plonger d’abord le spectateur dans la frénésie des émeutes, [...] le récit épouse ensuite une logique de rétrécissement – un zoom au microscope, dans un sens, qui réduit néanmoins davantage le champ des enjeux qu’il ne densifie le fil directeur du film.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

La Croix

par Stéphane Dreyfus

Avec ce récit très éprouvant d’une bavure policière commise à Détroit lors des émeutes raciales de 1967, Kathryn Bigelow cherche à bousculer les consciences, sans toujours s’embarrasser de nuances.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

La Septième Obsession

par Damien Bonelli

C’est, contre toute attente, sur un terreau purement fantasmatique, où les peurs de l’Amérique conservatrice poussent comme des herbes folles, que Bigelow et Boal se montrent les plus convaincants, en faisant rejaillir sur les tortionnaires la composante sexuelle du racisme.

La Voix du Nord

par Philippe Lagouche

La démonstration est certes salutaire mais interminable. Trop convenue est la narration. Kathryn Bigelow a beau enfoncer des portes ouvertes, mieux vaut tout de même assister à ce genre d’exposé qu’aux divagations bellicistes de papy Eastwood.

Les Inrockuptibles

par Serge Kaganski

Discutable dans sa façon de montrer l’oppression, un film dont le propos - dénoncer les violences policières racistes - est plus que jamais pertinent.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Humanité

par Cécile Rousseau

Si la réussite formelle est indéniable, cette volonté d’exhaustivité et cet excès de didactisme reflètent un manque d’âme. Reste un coup de poing politique, un retour nécessaire sur une amnésie collective en ces temps troublés.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Cahiers du Cinéma

par Stéphane du Mesnildot

Devant un tel dispositif sadique, on en vient à se demander où réside le véritable intérêt de Bigelow : pour les victimes apeurées ou pour le numéro de la jeune ordure survoltée et vaguement luciférienne, où se lit sa fascination ambivalente pour les uniformes policiers.

Libération

par Luc Chessel

(...) le réalisme abstrait de "Detroit" se prend à son propre piège en oubliant que le cinéma, dans ces conditions, devait aller jusqu’au bout en acceptant d’être lui-même un moyen plutôt qu’une fin.

La critique complète est disponible sur le site Libération
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top