Mon AlloCiné
3 Billboards, Les Panneaux de la vengeance
Note moyenne
3,9
34 titres de presse
  • aVoir-aLire.com
  • Bande à part
  • Culturopoing.com
  • Le Figaro
  • Le Journal du Dimanche
  • Positif
  • Télé Loisirs
  • Télérama
  • Transfuge
  • Voici
  • 20 Minutes
  • CinemaTeaser
  • CNews
  • Ecran Large
  • Elle
  • Femme Actuelle
  • Filmsactu
  • La Croix
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Point
  • Les Fiches du Cinéma
  • L'Express
  • Paris Match
  • Première
  • Studio Ciné Live
  • Sud Ouest
  • Critikat.com
  • Le Monde
  • Cahiers du Cinéma
  • La Septième Obsession
  • Les Inrockuptibles
  • L'Humanité
  • Libération

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

34 critiques presse

aVoir-aLire.com

par Julien Dugois

Martin McDonagh rentre dans la cour des grands en signant une fresque mélodramatique qui interroge sur les notions de justice et de pardon dans une Amérique rongée par la haine et la violence, et ce sans jamais se montrer moralisateur.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Bande à part

par Helen Faradji

Le film de Martin McDonagh est aussi original que formidable, aussi généreux qu’intelligent et profondément touchant.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

Culturopoing.com

par Jean-François Dickeli

Véritable uppercut filmique qui sent bon l’Americana et la mauvaise conscience, "Three Billboards Outside Ebbing, Missouri" [...] est un drame sous influence «Coenienne» [...] d’une puissance et d’une densité rares.

La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

Le Figaro

par Eric Neuhoff

Dans 3 Billboards, les panneaux de la vengeance, une seule femme bouscule la tranquillité d'une bourgade. Et secoue le cinéma américain.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Journal du Dimanche

par Barbara Théate

Les dialogues teintés d’humour noir apportent des respirations bienvenues face à l’envie forcenée de Frances McDormand, admirable, d’en découdre avec les bouseux d’une Amérique réac et raciste (Sam Rockwell et Woody Harrelson en tête). Surprenant.

La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

Positif

par Yann Tobin

McDonagh conjugue pour nous les plaisirs de la familiarité et de la surprise, de l'intelligence et de l'émotion, de l'humour et de la gravité, de la beauté plastique et de l'exigence du propos. Voilà un film novateur, audacieux et c'est déjà un classique.

Télé Loisirs

par Thomas Colpaert

Tout cela est original, profond, étonnant, innovant.

Télérama

par Pierre Murat

Depuis ses débuts au cinéma (l’étonnant, sombre et cocasse Bons Baisers de Bruges (2008), où il jouait avec les rouages du film noir), Martin McDonagh semble constamment semer, derrière lui, des cailloux fantastiques, comme le Petit Poucet. Est-ce son amour pour le théâtre ?

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Transfuge

par Jean-Christophe Ferrari

Martin McDonagh plonge dans l'Amérique profonde. Et en remonte avec ce qui est d'ores et déjà un des grands films de l'année.

Voici

par La Rédaction

Une violence et un humour noirs, des losers complexes, dont Sam Rockwell, excellent en flic du front, sur lesquels plane l'ombre des frères Coen, soulignés par la présence magnifique de Frances McDormand.

20 Minutes

par Caroline Vié

Dans un pays où la justice sommaire et l’autodéfense sont trop souvent louées, Martin McDonagh réussit à promouvoir la non-violence et le respect du droit. Chapeau !

CinemaTeaser

par Emmanuelle Spadacenta

McDonagh filme les patelins américains parfois jusqu’à la caricature en laissant craindre une apologie de la justice sauvage. (...) Mais jamais, il ne laisse les bas instincts prendre le dessus et il rattrape toujours ses embardées populistes avec un humanisme habile et malicieux.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

CNews

par La rédaction

Porteuse d’un style où la violence est réaliste et gore, sa mise en scène – souvent comparée à celle de Tarantino – trouve ici des chemins moins frontaux, en faveur d’un scénario brillant tissé autour des alliances que le destin met sur la route de chacun.

Ecran Large

par Geoffrey Crété

"3 Billboards" est comme l'éblouissante Frances McDormand : terriblement drôle, profondément touchant, parfaitement humain. La preuve définitive, après notamment "Bons baisers de Bruges", que Martin McDonagh est un génie dans l'art de manier le rire et les larmes.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Elle

par Françoise Delbecq

Un film fort et audacieux.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Femme Actuelle

par Amélie Cordonnier

Aussi drôle que violent, et pas manichéen pour un sou, ce film explosif, servi par des répliques qui fusent, nous surprend sans cesse. Une réussite.

Filmsactu

par Veronica Sawyer

Noir, drôle, désinvolte et touchant, 3 Billboards est une incontestable réussite à l'image de la prestation bluffante de Frances McDormand qui trouve son meilleur rôle depuis Fargo.

La critique complète est disponible sur le site Filmsactu

La Croix

par Jean-Claude Raspiengeas

Entre mélodrame et comédie noire, le film corrosif du dramaturge anglais Martin McDonagh est un festival de drôlerie acide.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Sur un thème et des personnages qui paraissent au départ convenus, un film subtilement inattendu qui, passant du noir du film de genre à la grisaille plus indécise d’une réalité plus complexe, fait vaciller les certitudes trop simplistes.

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

C'est tragiquement drôle, férocement humain, dialogué à l'acide et interprété par des cadors – Frances McDormand en dure à cuire (imaginez John Wayne dans le rôle d'une maman) et le toujours génial Sam Rockwell en policier white trash et soupe au lait.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Le Point

par Philippe Guedj

3 Billboards nous rappelle à quel point le cinéma est beau quand il prend tous ces risques et que ceux-ci s'avèrent payants au centuple. Laissez-vous tomber dans ces trois panneaux, vous ne le regretterez pas.

La critique complète est disponible sur le site Le Point

Les Fiches du Cinéma

par Pierre-Simon Gutman

Martin McDonagh revient avec un drame sur une femme endeuillée et réclamant justice. Si le film, par son mélange habile entre noirceur et absurde, évoque les frères Coen, il se distingue surtout par la complexité de ses protagonistes.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

L'Express

par Eric Libiot

(...) un formidable film noir à la manière des frères Coen (...).

Paris Match

par Fabrice Leclerc

Martin McDonagh mélange satire vacharde et drame intime sur une trame de polar stylé. Il se pose en digne successeur des frères Coen. Rien de moins.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Première

par Frédéric Foubert

On n’identifiait pas très bien Martin McDonagh avant ce film. Mais on ne ratera le prochain pour rien au monde.

La critique complète est disponible sur le site Première

Studio Ciné Live

par Sophie Benamon

Construit comme un western moderne, "Three Billboards" révèle peu à peu les couches d'un mille-feuille bien plus complexe, où l'humour noir le dispute au romanesque.

Sud Ouest

par Sophie Avon

Le cinéaste britannique Martin McDonagh filme l’Amérique profonde avec une tendresse goguenarde mais sans surplomb. Son regard fait tout le prix de ce « 3 billeboards » aussi rude qu’un western, drôle comme une farce et cependant sensible jusque dans son humour le plus sombre.

La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

Critikat.com

par Benoît Smith

"3 Billboards..." reconduit, avec plus d'assurance et moins de scories, l'artisanat un brin roublard déjà mis en œuvre par le même auteur Martin McDonagh dans "Bons baisers de Bruges".

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Le Monde

par Isabelle Regnier

Le film de Martin McDonagh approche le formalisme et l’ironie mordante des frères Coen, mais fait aussi preuve d’une certaine désinvolture.

Cahiers du Cinéma

par Louis Séguin

Une main tendue pour les claques (la satire), l’autre pour les caresses (l’empathie), McDonagh laisse tout son petit monde dans l’impasse dans un mélange ambigu de tendresse et de cruauté censé contenter tout le monde.

La Septième Obsession

par Xavier Leherpeur

Le film égare son thème central dans un labyrinthe jouissif mais systématique de rebondissements et brusques changements de tonalité.

Les Inrockuptibles

par Jean-Baptiste Morain

Ce n’est plus du cinéma mais un long film à sketches où Mildred a toujours raison parce qu’elle a toujours raison et réponse à tout. C’est dommage. Parce que la littérature américaine a une histoire : celle des petites gens des campagnes.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Humanité

par Vincent Ostria

Si ce mélo peu aimable où tout est outré et grinçant – les dialogues comme les caractères (en particulier la mère enragée) – intrigue un peu au départ, il a raison de notre patience.

La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

Libération

par Luc Chessel

Bien que multiprimé, le film de Martin McDonagh, narrant le conflit d’une femme avec la police locale après le meurtre de sa fille, n’échappe pas au lissage de la bonne conscience.

La critique complète est disponible sur le site Libération
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top