Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Mise à Mort du Cerf Sacré
Note moyenne
2,9
31 titres de presse
  • Culturopoing.com
  • Ecran Large
  • Transfuge
  • 20 Minutes
  • CinemaTeaser
  • Femme Actuelle
  • La Voix du Nord
  • Le Figaro
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Parisien
  • L'Express
  • Ouest France
  • Paris Match
  • Rolling Stone
  • Télé Loisirs
  • Le Journal du Dimanche
  • Voici
  • Culturebox - France Télévisions
  • La Croix
  • Le Dauphiné Libéré
  • Les Fiches du Cinéma
  • Positif
  • Studio Ciné Live
  • Télérama
  • aVoir-aLire.com
  • Cahiers du Cinéma
  • Critikat.com
  • La Septième Obsession
  • Le Monde
  • Les Inrockuptibles
  • Première

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

31 critiques presse

Culturopoing.com

par Carine Trenteun et Olivier Rossignot

"Mise à mort du cerf sacré" manipule les tons et les esthétiques avec une virtuosité qui fascine le spectateur à mesure qu’il l’éprouve. Avec cette œuvre à la fois glaçante et baroque, ironique et furieusement tragique, Yórgos Lánthimos offre un film d’épouvante précieux, de ceux qui métamorphosent le cinéma en expérience métaphysique.

La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

Ecran Large

par Simon Riaux

Voilà sans doute le premier grand film Lanthimos, une oeuvre horrifique et politique qui allie la radicalité de ses premiers efforts à la folle inventivité de "The Lobster".

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Transfuge

par François Bégaudeau

Un film magistral (...).

20 Minutes

par Caroline Vié

L’humour noir du cinéaste grec fait des merveilles tandis qu’il détruit méticuleusement cette famille trop parfaite.

La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

CinemaTeaser

par Renan Cros

Profondément antipathique, le cinéma du grec Yorgos Lanthimos est pourtant toujours passionnant.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Femme Actuelle

par Sabrina Nadjar

Une tragédie glaçante, aussi fascinante que dérangeante.

La Voix du Nord

par Philippe Lagouche

À la manière du David Lynch de Blue Velvet, le cinéaste joue la lenteur, l’étouffement et emprunte à Bernard Herrmann (compositeur attitré d’Hitchcock) ses glaçantes stridences. Et fait jaillir des plans d’une surréelle beauté kubrickienne.

Le Figaro

par Eric Neuhoff

Avec une violence toujours sous-jacente, Yorgos Lanthimos fait d'un chantage vénéneux un drame perturbant.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

Colin Farrell impressionne, jouant sur une tonalité blanche, caractéristique de l’univers de Yórgos Lánthimos. Lequel, après "Canine" et "The Lobster", assoit son statut grandissant de fils spirituel (dans sa ligne de mire, le capitalisme a pris la place de l’Eglise) de Buñuel.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Le Parisien

par Pierre Vavasseur

Certes, le cinéaste grec Yorgos Lanthimos en fait des tonnes. Mais comment pouvait-il s'arrêter en route ? Il y a des dézingages qui exigent, d'une manière jouissive, d'aller jusqu'au bout.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

L'Express

par Christophe Carrière

Un film tordu à souhait sur le remords et le châtiment, sinistrement drôle, car Lanthimos manie un humour à froid bien à lui, et, sans se presser, lentement mais sûrement, achemine son récit vers l'inéluctable - qui n'en est pas moins impensable.

Ouest France

par Gilles Kerdreux

Un thriller clinique implacable.

Paris Match

par Yannick Vely

C'est avant tout un film qui porte la signature de son auteur dont l'humour noir cache une vision profondément pessimiste sur la nature humaine.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Rolling Stone

par Sophie Rosemont

Nicole Kidman et Colin Farrell, exceptionnels dans un film dérangeant et mis en scène avec virtuosité.

La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

Télé Loisirs

par Emilie Leoni

Entre drame familial et thriller horrifique à la fois tordant et subversif, cette nouvelle pépite du réalisateur de "The Lobster" a reçu le prix du scénario au Festival de Cannes.

Le Journal du Dimanche

par Barbara Théate

Avec l’impeccable Nicole Kidman et l’effrayant Barry Keoghan, l’acteur irlandais, tout en tension retenue, porte cette nouvelle fable immorale à l’atmosphère glaçante et à la mécanique implacable, surréaliste et à la frontière de l’absurde mais qui nous renvoie à nos lâchetés.

Voici

par La Rédaction

Une tragédie teintée de surnaturel, glaciale et bien tordue.

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

A vouloir trop en faire sans trop en dire, Yorgos Lanthimos s’emmêle les pinceaux en perdant l’essentiel de son propos.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

La Croix

par Arnaud Schwartz

Récompensé par le prix du scénario à Cannes, le réalisateur Grec Yorgos Lanthimos dissèque dans un film aussi déprimant que décevant les névroses d’une famille américaine

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Sur le thème de la vengeance, un film qui développe la thématique tragique du sacrifice, suscitant un sentiment de malaise tout à la fois par la cruauté qu’il distille que par l’impression qu’il donne de ne pas lésiner, pour ce faire, sur les (gros) effets.

Les Fiches du Cinéma

par Amélie Leray

Vainement provocateur, ce drame de Yorgos Lanthimos se révèle creux, loin du trouble que généraient ses précédents films.

La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

Positif

par Bernard Génin

(...) le sérieux impérial avec lequel Lanthimos gérait son théâtre de l’absurde dans "The Lobster" est devenu prétention infinie : comédiens récitant leur texte d’une voix monocorde, grondements furieux dans la bande sonore et (...) plans gratuitement kubrickiens.

Studio Ciné Live

par Thomas Baurez

Titre prétentieux, casting rutilant, le Grec n'a pas fait dans la dentelle.

Télérama

par Louis Guichard

Le scénario, curieusement récompensé par un prix à Cannes, met en échec la virtuosité du metteur en scène, qui ne sait comment filmer le paroxysme de la violence. Seuls les acteurs s’en sortent (...).

La critique complète est disponible sur le site Télérama

aVoir-aLire.com

par Alexandre Jourdain

Complaisant à l’extrême et incapable de se renouveler, Lanthimos racle les fonds de marmites dans un thriller citant maladroiterment Pasolini et Kubrick. Difficile de faire plus pontifiant et décérébrant.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Cahiers du Cinéma

par Vincent Malausa

Comme dans The Lobster, le précédent film de l’auteur, la rapidité avec laquelle ce pensum s’écrase contre sa propre bêtise prête à sourire. Mort-né, ce cinéma de beau parleur court après lui-même et se condamne à disparaître, au fil de ses petits coups de force, dans un écran de fumée.

Critikat.com

par Fabien Reyre

Le problème ici, c’est que le radicalisme souhaité par le réalisateur s’apparente plus à un tour de train fantôme petit-bourgeois qu’à une véritable proposition de cinéma.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

La Septième Obsession

par Alexandre Jourdain

Rabâchant ses thématiques fétiches, telles l’insignifiance de l’existence, l’aliénation que suscitent nos sociétés ritualisées ou la perversité de la nature humaine, le cinéaste grec pousse la caricature jusqu’à la nausée.

Le Monde

par Jean-François Rauger

La facticité de l’ensemble et le sentiment de se voir donner une leçon que l’auteur voudrait cuisante rendent, in fine, le film de Yorgos Lanthimos plutôt dérisoire.

Les Inrockuptibles

par Jean-Baptiste Morain

A vrai dire, le scénariste Lanthimos, qui a certes l'art du pitch, a aussi bien du mal à faire retomber son récit sur ses pieds, qui se clôt sur un éloge benoît et consternant du bon vieux "oeil pour oeil, dent pour dent..."

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Première

par Frédéric Foubert

Dès le début de Mise à mort du cerf sacré (plan fixe et cracra sur une opération à cœur ouvert, musique pompeuse, travellings kubrickiens interminables…), on sent que ça va être long.

La critique complète est disponible sur le site Première
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top