Mon AlloCiné
120 battements par minute
Note moyenne
4,5
31 titres de presse
  • CinemaTeaser
  • Critikat.com
  • Culturopoing.com
  • Femme Actuelle
  • La Septième Obsession
  • LCI
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Nouvel Observateur
  • Les Inrockuptibles
  • L'Express
  • Libération
  • Marianne
  • Ouest France
  • Télé 2 semaines
  • Télé 7 Jours
  • Télérama
  • Transfuge
  • Voici
  • aVoir-aLire.com
  • Cahiers du Cinéma
  • Culturebox - France Télévisions
  • Elle
  • Le Dauphiné Libéré
  • Le Figaro
  • Le Monde
  • Le Parisien
  • Les Fiches du Cinéma
  • Paris Match
  • Positif
  • Première
  • La Croix

Attention, chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 0.5 à 5 étoiles.

31 critiques presse

CinemaTeaser

par Renan Cros

Film de lutte, de bande, d'amour tragique, "120 Battements par minute" n'a peur de rien. Ni du romanesque, ni du politique, ni même d'en faire du cinéma.

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Critikat.com

par Fabien Reyre

"120 battements par minute" vibre à chaque plan, exulte d’un désir de vivre et de se battre, de donner à voir et à entendre, de rendre visible.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Culturopoing.com

par Carine Trenteun et Pierre Guiho

Du collectif à l'individu, le flux de "120 battements par minute" coule, vrille, se tord mais toujours repart. En pleine épidémie du sida, Robin Campillo propose un film de vie, d'amour et de combat.

La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

Femme Actuelle

par Amélie Cordonnier

Une claque.

La Septième Obsession

par Jean-Sébastien Massart

"120 battements par minute" a cette carrure assez unique, que l’on n’ose plus tout à fait attendre d’un film français. Il mérite, en cela, tous les éloges.

LCI

par Romain Le Vern

Avec ce grand film pulsatile, Campillo radiographie le désir, montre le sexe, sonde l'ivresse, communique le spleen. C'est beau et triste comme le tube Smalltown Boy de Bronski Beat dont la simple évocation dévaste...

La critique complète est disponible sur le site LCI

Le Journal du Dimanche

par Barbara Théate

Après les débats enflammés des réunions hebdomadaires, les actions musclées contre les labos pharmaceutiques et le gouvernement de Mitterrand, la caméra de Robin Campillo se focalise peu à peu sur un amour naissant. Simple et beau.

Le Nouvel Observateur

par Nicolas Schaller

Grand prix du jury, ce film moderne, politique et bouleversant n'a pas eu, à Cannes, la palme d'or qu'on espérait. Qu'importe. Il tient désormais à chacun d'en faire le grand film populaire qu'il doit être avant tout.

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Les Inrockuptibles

par Jean-Baptiste Morain

Sous ses airs naturalistes, le film est travaillé, en filigrane, par une structure narrative sophistiquée, qui va du général vers le particulier, de la collectivité vers l’individu, seul face à la mort (…) : "120 battements par minute" est l’un des plus beaux films de l’année.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

L'Express

par Eric Libiot

Le film est si réussi, si passionnant, si emballant, si émouvant qu'il semble échapper à tout, et notamment aux calculs. 120 BPM est en état de grâce, poussé par sa propre énergie, son propre désir. II touche chacun au plus profond. Cela s'appelle une grande oeuvre.

La critique complète est disponible sur le site L'Express

Libération

par Luc Chessel

Ce film est une boîte : une utopie et une cellule, une machine qui serait capable d’émotion comme celles de la musique électronique. Il crée là tout un réseau de sens qui n’est jamais métaphorique, mais scénographique : un espace qui cherche à se laisser habiter par des figures qui doivent tout à la vitalité en mouvement des acteurs, et se laisser envahir par des forces extérieures à la limite du surnaturel.

La critique complète est disponible sur le site Libération

Marianne

par La Rédaction

Un des plus beaux films de l'année.

Ouest France

par Gilles Kerdreux

Emotion, dignité et fierté sont au rendez-vous.

Télé 2 semaines

par Claire Picard

Une émotion vraie se dégage de ce film important, dont la fin, très belle, rappelle que la vie continue. Et le combat contre le Sida aussi.

La critique complète est disponible sur le site Télé 2 semaines

Télé 7 Jours

par Isabelle Magnier

Jamais rébarbatif ni larmoyant, un grand film sur la vie, à l'image de son titre vibrant, porté par de jeunes comédiens bouleversants.

Télérama

par Louis Guichard

Le film impressionne par la fluidité de sa montée en puissance, la sophistication discrète de sa structure.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

Transfuge

par François Bégaudeau

D'une scène à l'autre, deux heures se sont écoulées. Un film. Un grand.

Voici

par La Rédaction

Un drame bouleversant.

aVoir-aLire.com

par Alexandre Jourdain

Plus qu’un banal hommage aux militants d’Act Up Paris, "120 battements par minute" esquisse la silhouette sensible d’une génération d’oubliés. Portrait sensuel et évanescent au carrefour des "Revenants" et d’"Eastern Boys".

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Cahiers du Cinéma

par Jean-Philippe Tessé

Davantage qu’il est un portrait de groupe ou d’un morceau d’histoire, le film fait la collection de ces gestes pour raconter ce que c’est de trouver un fil à quoi s’accrocher dans les remous d’une période dangereuse, dont on ne peut se sauver qu’à condition de réussir sa vie, fut-elle effroyablement brève. C’est-à-dire, aussi, réussir sa mort.

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

"120 battements par minute" reconstitue par la fiction une histoire peu connue, voire oubliée, de personnes condamnées qui se sont données pour combattre leur mal, pour elles-mêmes, pour les autres et le futur.

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Elle

par Anne Diatkine

On est suspendus aux discussions des protagonistes, saisis par leur violence dialectique, leur intense énergie, leur créativité qui les pousse à imaginer sans cesse de nouveaux slogans et des coups d’éclat pour repousser la mort.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Le Dauphiné Libéré

par Jean Serroy

Robin Campillo revient sur ces années terribles, dans un film qui, choisissant d’abord le mode choral, éclaire de façon lumineuse et quasi documentaire ce que fut la lutte d’Act Up, tout en développant ensuite de façon plus convenue une fiction sentimentale qui individualise la tragédie.

Le Figaro

par Etienne Sorin

Le réalisateur français Robin Campillo filme une épidémie (le sida) qui ronge les corps et les cœurs sans pathos.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Monde

par Thomas Sotinel

Cette libre association des énergies constitue le trait le plus immédiatement marquant de "120 battements par minute" : Campillo met en scène l’élaboration de la parole et de l’action d’un groupe militant avec une attention et une empathie qui n’empêchent pas la lucidité, voire l’ironie (toujours bienveillante).

Le Parisien

par Pierre Vavasseur

"120 Battements par minute", dont le titre, confie le cinéaste, évoque « les battements du coeur et ceux du plaisir », atteint à plusieurs reprises des sommets de cinéma, notamment lorsqu'un plan panoramique fait de la Seine un fleuve de sang.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Les Fiches du Cinéma

par Thomas Fouet

Un film au souffle humain et historique exceptionnel.

Paris Match

par Yannick Vely

En plus de signer un grand film, primé à Cannes avant de nombreux César, il révèle aussi une épatante troupe de jeunes acteurs - Nahuel Perez Biscayart, Arnaud Valois, Antoine Reinartz -, "constellation" d'étoiles qui ne seront pas filantes.

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Positif

par Louise Dumas

La plupart des militants d'Act Up veulent avoir un "enterrement politique". Et tandis que sont dispersées des cendres dans une ultime action choc, on se dit que "120 battements par minute", malgré quelques regrettables excès ça et là, obéit à la magnifique nécessité de les recueillir.

Première

par Guillaume Bonnet

Sur la qualité du film, tout le monde était d’accord. Mais la "Palme du cœur", vraiment ? C’était oublier que le cœur de ce beau film ne bat pas à la vitesse normale.

La critique complète est disponible sur le site Première

La Croix

par Arnaud Schwartz

La véracité de "120 battements par minute" (« ceux du cœur et du plaisir », a expliqué le cinéaste) en fait une œuvre aux images et propos crus, souvent éprouvante, à la fois mortifère, imprégnée de désespoir et pleine de désir de vivre.

La critique complète est disponible sur le site La Croix
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top