Mon AlloCiné
Casse-noisette et les quatre royaumes
note moyenne
3,1
823 notes dont 118 critiques
8% (10 critiques)
13% (15 critiques)
29% (34 critiques)
37% (44 critiques)
8% (9 critiques)
5% (6 critiques)
Votre avis sur Casse-noisette et les quatre royaumes ?

118 critiques spectateurs

colombe P.

Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 585 critiques

3,0
Publiée le 03/12/2018
Points positifs : l'ambiance est agréable, les décors et les costumes sont magnifiques et fastueux, le début est énigmatique et formidable. Points négatifs : la fée Dragée est insupportable et agaçante (même quand elle est gentille), le scénario est vraiment bateau et donc mauvais.
dominique P.

Suivre son activité 270 abonnés Lire ses 1 780 critiques

3,0
Publiée le 29/11/2018
Dans l'ensemble c'est pas mal mais je m'attendais à mieux. Ce qui est vraiment bien c'est le visuel (décors, costumes, effets spéciaux, couleurs) qui est magnifique. Aussi le début de l'histoire est chouette, c'est énigmatique, prenant et puis toute la deuxième partie du film est assez décevante (cette histoire de royaumes, la fée Dragée et la mère Gingembre, c'est vraiment banal, rébarbatif et sans grande envergure). Mais cela reste un film distrayant et beau à voir.
axelle J.

Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 354 critiques

3,0
Publiée le 12/12/2018
Ce film de Disney comporte certes quelques petits défauts, mais de là à dire que ce nul, non il ne faut pas exagérer tout de même. C'est vrai la fée Dragée est insupportable et le scénario reste relativement bateau. Cependant, l'atmosphère générale dégage une saveur féerique très agréable et le visuel est splendide.
selenie

Suivre son activité 360 abonnés Lire ses 4 616 critiques

3,0
Publiée le 30/11/2018
Les effets visuels sont magnifiques et les costumes sont sublimes mais le pire reste le scénario, convenu et cousu de fil blanc l'aventure est un ersatz d'autres films déjà vu, copié sur le canevas habituel du genre. Heureusement cette histoire reste un récit universel qui a fait ses preuves surtout auprès des enfants. Si on peut accepter une réécriture des contes et/ou du ballet on reste néanmoins perplexe sur le fait que "Casse-Noisette" est quasiment absent ou, du moins, n'a plus rien à voir avec ce qu'il est normalement. En conclusion c'est un conte divertissant et coloré mais sans audace ni réelle originalité. Site : Selenie
Greg A.

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 352 critiques

3,0
Publiée le 28/11/2018
Un film qui bénéficie d’un jolie visuel et de très beau décors , rappelant l’univers d’Alice au pays des merveilles de Tim Burton .. Mackenzie Foy s’en sort très bien en tête d’affiche . Cependant le film manque cruellement d’âme et d’émotions , l’histoire est agréable à suivre mais manque d’originalité et de fond et certains personnages manquent d’approfondissement et sont peu attachants .. les enfants y trouveront leur satisfaction , les grands un peu moins.. 12,5/20
Sylvain P

Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 1 250 critiques

2,5
Publiée le 29/11/2018
Kitsch à souhait, Casse-Noisette donne un peu l'impression d'être dans un vieux train fantôme un peu suranné. L'histoire n'est pas très fidèle à l'originale, ni à celle du ballet éponyme, mais se regarde agréablement avec ses retournements. Dommage que tout soit aussi attendu. La musique du ballet est présente, remaniée, pour le meilleur comme pour le pire.
Lelesse

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 39 critiques

3,0
Publiée le 28/11/2018
Disney a voulu donner du corps au conte de base, mais du coup on ne fait que survoler sans aller dans les détails qui nous permettraient de plus nous attacher aux personnages, et ça finit par sonner creux...
Le cinéphile

Suivre son activité 69 abonnés Lire ses 1 862 critiques

2,5
Publiée le 29/11/2018
Une fois l’effet de surprise passé et ce petit arrière goût du Magicien d’Oz, reste un film d’un ennui plombant qui accumule mauvais jeu d’acteurs, situations répétitives et dialogues insipides. Dommage parce que les décors et les images sont somptueuses. https://www.facebook.com/la7emecritique/ http://www.justfocus.fr/cinema/critique-cine/critique-casse-noisette-et-les-quatre-royaumes-de-lesse-hallstrom-et-joe-johnston-un-conte-magnifique-mais-ennuyeux.html
Cyrielle F.

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 8 critiques

2,5
Publiée le 02/12/2018
Avant toute chose, il conviendra de préciser que « La noix de Katakrut » est un conte d’Ernst Theodor Amadeus Hoffmann publié en 1816. Au fil du temps et des traductions, le terme de « Casse-noisettes » prendra l’ascendant, et Tchaïkovski en parachèvera la légende avec son mythique ballet de 1892. Quand bien même on n’aurait jamais mis la pointe des pieds à l’opéra, la musique nous est forcément connue. Pas une pub pour du parfum ou plus trivialement pour du jambon pseudo italien sans que quelques notes viennent résonner à nos oreilles. Le cinéma a prit sa part de noisettes depuis longtemps. Parmi les adaptations précédentes, on recommandera « Nutcracker Fantasy » film d’animation en stop-motion hallucinant réalisé en 1979 par le japonais Takeo Nakamura, et on fera semblant de ne jamais avoir entendu parler de « Barbie : Casse-noisettes » , autre film d’animation bien américain sortit directement en vidéo en 2001. Etrangement, Disney s’était simplement contenté d’un « Silly Symphony » consacré au ballet en 1935, revu et corrigé comme un court-métrage en 1940, et intégré comme simple séquence parmi d’autres dans « Fantasia ». Lancés dans une relecture « live » de leurs œuvres précédentes à l’heure de l’IMAX, les possibilités leurs étaient immenses avec « Casse-noisettes ». D’ autant que, contrairement à la relecture de leurs « grands classiques » tels « Le livre de la jungle » ou « Le Roi Lion », les fans ne les attendaient pas au tournant. Sur le papier, c’était une bonne idée. Sur le grand écran, c’est une déception. Celle-ci ne vient pas de la forme : on ne peut pas nier la quantité de travail fournie par les équipes techniques. Rien que la scène d’ouverture, au-dessus d’un village de noël tel qu’on ne le verra jamais sur nos étagères malgré notre collection de Lemax ou Luville (choisissez votre camp) est une démonstration pour justifier le prix des lunettes 3 D. Les autres effets spéciaux, « à l’ancienne » -car il y en a- sont aussi de bonne facture. Les décors sont de toute beauté et les costumes vaudront certainement à la géniale Jenny Beavan une autre statuette dorée. Le casting est lui aussi, sur le papier, fort bien troussé. De jeunes acteurs prometteurs et d’autres aux carrières bien installées, et qui ont la sympathie du public. On ne peut remettre en cause leur talent. Le problème… C’est qu’ils n’ont rien à jouer. Et c’est un beau gâchis… La jeune Mackenzie Foy est vraiment l’incarnation des « princesses » telle que Disney nous les a toujours traditionnellement présentées. Avec ses longs et beaux cheveux châtains, son visage de poupée et ses grands yeux de biche, elle aurait été parfaite pour le rôle de Belle dans « La Belle et la bête » (ne me lapidez pas, les fans d’Emma Watson, je trouve juste que celle-ci aurait mieux incarné Aurore dans « La Belle aux bois dormants »). « Casse-noisettes et les 4 royaumes » est quand même pour elle une bonne compensation, puisque la caméra ne la quitte quasiment pas de tout le film. Ajoutons que la jeune femme y démontre plutôt un bon talent d’actrice, ce qui prouve que tout n’était finalement pas à jeter dans la nanaresque saga « Twilight ». Le problème, c’est son personnage, Clara. Même si celle-ci correspond à la nouvelle devise des princesses Disney « Je suis courageuse et capable de me défendre toute seule », à aucun moment il n’est possible de s’attacher à elle. Clara, c’est l’enfant gâtée méprisante et égoïste dans toute son insupportable suffisance. Et la pseudo morale finale a eu sur moi tout l’effet contraire que celui recherché. Spoiler: Non, parce que désolée mais le « De toutes ses créations de ta mère, tu es la plus parfaite et sa préférée », c’est juste d’une part l’affirmation suprême du narcissisme (puisque durant tout le film on ne cesse de nous répéter combien Clara ressemble à sa mère), et d’autre part absolument ignoble envers le frère et la sœur de Clara, qui, certes, n’ont pas la moindre importance dans l’histoire, mais n’ont rien fait pour mériter un tel dédain de la part d’une mère dont ils souffrent eux aussi de la perte. Bref, a aucun moment je ne suis parvenue à m’attacher à Clara ou être émue par elle, contrairement à d’autres personnages. A commencer par le fameux Casse-noisettes, renommé Capitaine Philip Hoffman (gros clin d’œil bien lourd) et incarné par le quasi inconnu Jayden Fowora – Knight. Celui-ci a quand même pour lui une bonne tête bien sympathique pour jouer les prince… Heu, soldat charmant, d’avoir un Spielberg (« Ready Player One ») à son actif, de jouer mieux que John Boyega dans les « Star wars » et de coûter beaucoup moins cher que Chadwick Boseman dans les Marvel. Et si son personnage sert surtout de paillasson … heu chevalier-servant à Clara tout au long de l’histoire, il s’avère finalement bien plus touchant et convaincant qu’elle. Avec ou contre eux, une brochette de guests viennent toucher leur chèque sans trop avoir à travailler. Seule Helen Mirren est suffisamment brillante pour qu’on se demande pourquoi elle est venue se perdre dans cette farce indigne d’elle. Morgan Freeman fait ce qu’il fait dans les deux tiers de sa filmographie : donner de sa belle voix, au début et à la fin du film, des pseudos conseils nébuleux à la jeune héroine de service, avec un soupçon de son Lucius Fox dans la trilogie des « Batman » de Nolan. Keira Knightley, réchappée des caraïbes, campe un personnage sous hélium. On ne sait jamais si ce qui est le plus insupportable est sa voix, son jeu grimacier ou ses répliques dignes des blagues carambar. Tout ce qu’on espère, c’est achever nos souffrances. Quand à Matthew Mac Fadyen, il est totalement transparent, comme la plupart des autres personnages secondaires. Mais il avait du temps à perdre entre deux séries de qualité. On notera que Disney a tenté de jouer la carte de la diversité, avec Freeman, Fowora-Knight, et Misty Copeland qui incarne une ballerine (normal, c’est son métier). Le problème, c’est que cette louable tentative fait un peu « forcée ». Le Royaume de Prusse de 1816 selon Disney ne comporte que des personnes noires ou blanches, et toutes sont riches. (En vérité il se préparaient à une guerre contre la France et il eut été plus logique d’inclure des acteurs turcs ou polonais). Autre échec, la carte du rainbow flag. Un duo de personnages secondaires, mais surtout un en particulier, sont de manière très, très, sous-entendue présentés comme gays. Bien entendu, un homosexuel chez Disney ne peut pas être présenté autrement que sous une manière hyper caricaturale, et le duo sera tourné en ridicule de leur première jusqu’à leur dernière apparition. Autant dire qu’on aurait préféré ne pas assister à cette navrante initiative. Celle-ci est à la hauteur du reste du scénario, c’est-à-dire qu’il tient sur un post-it. Un vide d’un ennui abyssal où l’on navigue entre consulter l’heure sur son portable et somnoler. Et totalement infidèle à l’histoire d’origine, mais ça, on est prévenus, c’est pas comme si le studio Disney n’avait jamais massacré un seul des contes/légendes/romans/mangas dont il s’est inspiré. Du reste, ce « Casse-noisettes » est bien digne de la saison. Aussi chatoyant qu’une papillote de Noël à l’extérieur, aussi dégoulinant de liqueur sucrée à l’intérieur et aussi indigeste au final.
tom B.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

2,5
Publiée le 27/11/2018
Vu en avant première. Très axé « enfants ». Très belles images mais les univers ne sont pas assez travaillés et le scénarios est simpliste. Ça manque cruellement d’humour, de fantaisie. Juste joli quoi sans plus. PS: la danseuse étoile que la prod a recruter ne fait pas vraiment rêver..
Loh M.

Suivre son activité Lire ses 12 critiques

2,5
Publiée le 09/12/2018
Ça se regarde, c'est joli c'est mignon. Ça s'arrête là. pour moi ça manque de féerie et la pauvreté du scénario ne me permet pas de donner une note supérieure.
theCinephilePro

Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 22 critiques

1,5
Publiée le 27/11/2018
Casse noisette porte bien son nom ! Je me suis ennuyé pendant tout le film tout simplement, entre des tentatives d'humour ratées, des acteurs au jeu absolument infâme et un scénario aussi simple que creux, le cocktail explosif fait que ce film n'avait AUCUNE chance de marcher. Entre des erreurs de débutants Spoiler: (le bruit provenant d'une boite à son des années 80 à un moment) et des incohérences multiples, on se demande ce qui est le pire ... Le film ne respecte même pas le conte d'origine et va s'enfoncer encore et toujours dans la simplicité. Pendant tout le film j'étais là à me demander, " Mais qui chez Disney a osé laisser passer ça ?" Petit aparté positive, les costumes et les décors sont très beaux (merci l'équipe photo de la Belle et la Bête ! Pour conclure, n'allez pas le voir, vous vous éviterez une déception !
Cinephile6759

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 62 critiques

2,5
Publiée le 28/11/2018
Honnêtement je m'attendais à mieux. La première chose qui m'a frappé c'est l'image, flou et granuleux était-ce la faute du cinéma, mauvais réglages ? Il manque cruellement quelque chose à ce film, de la magie peu être...j'ai trouvé le film long, creux sans émotions. Pareil pour les personnages, le pire un film qui s'appelle Casse Noisette sans casse noisette ou à peine présent. ET tout y est prévisible, dommage. J'ai aimé les décors et les effets spéciaux qui m'ont fait penser à ceux d'Alice aux pays des merveilles de Tim Burton. Préférez [Prince casse noisette] de Megan Follows.
Sben B

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 41 critiques

1,0
Publiée le 30/11/2018
C'est beau, les décors sont splendides, mais des millions de dollars utilisés pour pondre une histoire aussi nulle ........ Quel gâchis !
Fabien D

Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 909 critiques

2,0
Publiée le 30/11/2018
Grosse production Disney de fin d'année très librement adaptée d'Hoffmann et Tchaikovski, ce nouveau casse noisette manque d'audace et d'originalité. Il ressemble à toutes sortes de films de fantasy à base de mondes merveilleux et de guerres entre royaumes. La première demi heure qui baigne dans une esthétique sophistiquée rappelant certaines publicités pour parfums est assez fascinante, les images collant parfaitement à la musique omniprésente de Tchaikovski mais, une fois arrivés dans le monde imaginaire, le film bascule. Tout devient conventionnel, Keira Knightley surjoue comme jamais et les effets ne sont même pas assez kitsch pour rendre le film amusant. La morale d'une mièvrerie sans nom achève un spectacle conventionnel au possible, bien trop aseptisé pour séduire. Si l'ensemble reste joli, il manque de force et d'originalité. Les enfants apprécieront dans doute.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top