Mon AlloCiné
La Forme de l'eau - The Shape of Water
Note moyenne
4,0
36 titres de presse
  • aVoir-aLire.com
  • Bande à part
  • Culturopoing.com
  • Elle
  • Femme Actuelle
  • Filmsactu
  • La Septième Obsession
  • L'Ecran Fantastique
  • Le Monde
  • Le Parisien
  • Mad Movies
  • Ouest France
  • Télé 7 Jours
  • 20 Minutes
  • Charlie Hebdo
  • CinemaTeaser
  • Culturebox - France Télévisions
  • Ecran Large
  • Le Figaro
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Nouvel Observateur
  • Le Point
  • L'Express
  • Marianne
  • Paris Match
  • Première
  • Public
  • Télé Loisirs
  • Télérama
  • La Croix
  • Libération
  • VSD
  • Cahiers du Cinéma
  • Critikat.com
  • Les Inrockuptibles
  • Transfuge

Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

36 critiques presse

aVoir-aLire.com

par Julien Dugois

Même si la naïveté du postulat peut freiner les cyniques, la beauté du nouveau conte gothique de Guillermo del Toro atteint une universalité et une résonance politique qui sont la marque des plus grands chefs-d’œuvre du genre. Brillant.

La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

Bande à part

par Fadette Drouard

Film après film, créature après créature, Guillermo del Toro poursuit son entreprise d’enchantement, allant puiser à la source de notre imaginaire collectif une véritable eau des merveilles. Ivre de beauté et de puissance, "La Forme de l’eau – The Shape of Water" est de la même veine féérique.

La critique complète est disponible sur le site Bande à part

Culturopoing.com

par Vincent Nicolet et Jean-François Dickeli

Geste de cinéma total, fable humaniste dont la naïveté assumée refuse toute forme de cynisme, "La Forme de l’eau" est à la fois une œuvre de synthèse et de mutation pour Guillermo Del Toro, une sorte de versant lumineux du "Labyrinthe de Pan".

La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

Elle

par Françoise Delbecq

"La Forme de l’eau" est donc un film sur la tolérance, et même sur la bienveillance – chercher l’humanité jusque chez les créatures les plus improbables. Une pure merveille.

La critique complète est disponible sur le site Elle

Femme Actuelle

par La rédaction

Entre thriller et mélodrame, ce film magnifiquement réalisé va vous emporter.

Filmsactu

par La rédaction

Une réussite totale et certainement le film que l'on attendait tous de Guillermo del Toro dont le talent va enfin pouvoir être reconnu et célébré au delà de la sphère des geeks et adorateurs de créatures que nous sommes.

La critique complète est disponible sur le site Filmsactu

La Septième Obsession

par Loris Hantzis

Si "La Forme de l'eau" ne s’arrête jamais pour converser, c’est pour mieux laisser la précision vertigineuse de la mise en scène travailler ses thèmes dans l’action. Les symboles paraissent évidents mais ils approfondissent toujours les différents sous-textes abordés par le cinéaste.

L'Ecran Fantastique

par Yann Lebecque

A la fois couronnement d'une carrière - pour ne pas dire chef-d'oeuvre -, déclaration d'amour au cinéma de monstre et hommage à une époque, "La Forme de l'eau" est une merveille de bout en bout.

Le Monde

par Jacques Mandelbaum

La Forme de l’eau est l’enchantement miroitant d’une forme en perpétuel mouvement. Un conte de fées baigné dans une diaprure bleu-vert, une comédie musicale dansée sur les ailes irisées du temps, une impossible histoire d’amour transgenre sous nos yeux scandaleusement consommée, un chant d’amour à l’égarement incongru, à la fantaisie salvatrice.

La critique complète est disponible sur le site Le Monde

Le Parisien

par Renaud Baronian

Il faut se laisser porter par cette fantaisie fantastique en prenant le risque de pleurer souvent, de rire par moments, et de s’enthousiasmer. Ce film fait un bien fou.

La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

Mad Movies

par Alexandre Poncet

(...) si la démarche peut évoquer un film de fan, la beauté qui s'en dégage est bien celle d'un conte à l'état primal.

Ouest France

par Christophe Narbonne

(...) un classique.

Télé 7 Jours

par Isabelle Magnier

Un enchantement (...).

20 Minutes

par Caroline Vié

"La Forme de l’eau" (...) permet au réalisateur de "Hellbo"y de réunir ses obsessions – amours fantastiques, expériences interdites, suspense gothique – dans un superbe film somme.

Charlie Hebdo

par Sigolène Vinson

C'est un beau conte de fées d'eau stagnante et vaseuse, où la belle (...) et la bête ont une sexualité.

CinemaTeaser

par Aurélien Allin

Porté par l’humanisme de son propos – un portrait mélancolique de l’homosexualité et amer du racisme ordinaire –, "La Forme de l'eau" vibre de l’élégance insufflée par Del Toro à chaque image, notamment grâce à ses sublimes décors de studio rétro et à sa mise en scène

La critique complète est disponible sur le site CinemaTeaser

Culturebox - France Télévisions

par Jacky Bornet

C’est l’émotion qui domine, les sentiments, l’amour, la reconnaissance dans la différence, pris dans un récit à la fois épique et intimiste, aux accents de thriller de science-fiction. C’est à se demander si Guillermo del Toro est capable de rater un film…

La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

Ecran Large

par Lino Cassinat

Meilleur film du cinéaste depuis "Le Labyrinthe de Pan", "La Forme de l'eau" est aussi son oeuvre la plus rebelle et pourrait être son premier film d’adulte.

La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

Le Figaro

par La rédaction

(...) de ces éléments disparates, fondus dans des éclairages sous-marins d'émeraude et de topaze, le cinéaste fait une somme de divertissement et de rêve d'un charme lyrique inédit.

La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

Le Journal du Dimanche

par Stéphanie Belpêche

Rencontre entre "L’Étrange Créature du lac noir" et "La Belle et la Bête", avec des clins d’œil à "Delicatessen" et au "Fabuleux Destin d’Amélie Poulain", ce récit n’en est pas moins unique : à la fois film de monstre, drame romantique et pamphlet contre l’intolérance.

Le Nouvel Observateur

par François Forestier

Parabole flamboyante sur la tolérance, fable incroyable sur la paranoïa de ces salauds de généraux, le film est un opéra grandiose, où chaque détail, chaque décor, chaque mouvement de caméra est juste (...).

La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

Le Point

par Philippe Guedj

Baigné d'une palette de couleurs saturées à la "Amélie Poulain", "La Forme de l'eau" est un joli conte aux finitions visuelles fouillées dans les moindres détails, une féerie candide et rétro délivrant un message humaniste (...).

La critique complète est disponible sur le site Le Point

L'Express

par Eric Libiot

Ce qu'il y a de beau et de touchant ici, c'est la simplicité avec laquelle del Toro raconte son histoire : pas d'excès, pas d'ironie, pas de flonflons, pas de cris, juste un remarquable appel à la tolérance et à la différence mis en scène en mouvements de caméra élégants et envoûtants.

Marianne

par La rédaction

Hymne à la tolérance, au féminisme et à l'amour fou (...).

Paris Match

par Yannick Vely

Beau film qui mérite la pluie de récompenses...

La critique complète est disponible sur le site Paris Match

Première

par Gérard Delorme

A la fois conte de fées pour adultes, déclaration d'amour au cinéma et fable politique, le dernier film de Guillermo del Toro fait l'unanimité.

La critique complète est disponible sur le site Première

Public

par Florence Roman

Un film fantasmagorique à la beauté surnaturelle.

Télé Loisirs

par Thomas Colpaert

Parabole fantastique, romance onirique et thriller historique, le film tient en haleine et délivre un joli message de tolérance - le monstre n'étant pas forcément celui qu'on croit.

Télérama

par Jacques Morice

"La Forme de l’eau" est un film enveloppant et foisonnant, qui déborde d’idées et de métaphores.

La critique complète est disponible sur le site Télérama

La Croix

par La rédaction

Grand favori pour les Oscars, le film fantastique de Guillermo del Toro, variation très politique autour de la « Belle et la bête », manque de chavirer sous le poids de son message.

La critique complète est disponible sur le site La Croix

Libération

par Olivier Lamm

Preuve que le cinéma de studios souffre d’une anémie d’audace et de créativité bien plus grave qu’une crise passagère, preuve également que Guillermo del Toro fait partie des rares réalisateurs à encore décemment s’y déployer, le très inégal "La Forme de l’eau" apparaît comme une bouffée d’air très pur dans une atmosphère raréfiée.

La critique complète est disponible sur le site Libération

VSD

par Bernard Achour

On se sent un peu seul dans ce concert de louanges, mais cette histoire d’amour aussi artificielle que maniérée entre une femme de ménage muette et une créature amphibie nous a laissés de marbre.

Cahiers du Cinéma

par Florence Maillard

Pourquoi faut-il que tout cela se trouve noyé dans une abominable esthétique oscillant du jaune au verdâtre, et une naïveté constamment surjouée, déjà suffisamment établie par la grossièreté des éléments du récit ?

Critikat.com

par Damien Bonelli

Del Toro a beau l’avoir désencombré des fétiches qui muséifiait "Crimson Peak", son cinéma continue de s’enliser dans la nostalgie et l’hommage.

La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

Les Inrockuptibles

par Jean-Baptiste Morain

L’imagination de Del Toro paraît prisonnière d’une surenchère dans le kitsch, au baroque flamboyant, à une gymnastique cinématographique inutile et disproportionnée par rapport à son sujet.

La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

Transfuge

par Damien Aubel

Deux heures de faux merveilleux, de conte toc, édulcoré à la nostalgie des ambiances chromées sixties.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top